En ce moment, le producteur qui nous livre des légumes est un monomaniaque de la tomate : des petites, des […]

  • 35
  • 25 juillet 2017
Gâteau au yaourt à la framboise

Vous connaissez peut-être ma passion pour le gâteau au yaourt, cette sublime base de la pâtisserie de ménage : c’est […]

  • 9
  • 18 juillet 2017
Mes astuces pour un pique-nique qui change

Si vous êtes comme moi, vous adorez l’idée du pique-nique, mais en pratique quand quelqu’un lance l’idée un vendredi soir […]

  • 7
  • 4 juillet 2017

Lorsque je suis allée au Japon avec Maxence l’an dernier, un de mes objectifs était de rapporter des graines de […]

  • 28
  • Favori
  • 28 juillet 2011

Un coffee cake, ce n’est pas un gâteau parfumé au café, mais un gâteau qui se marie bien avec le […]

  • 4
  • Favori
  • 15 juillet 2004

{Mise à jour : On trouve maintenant des fouets danois sur Amazon. Elle est pas belle, la vie ?} J’ai […]

  • 23
  • Favori
  • 21 juillet 2008

Chakchouka

En ce moment, le producteur qui nous livre des légumes est un monomaniaque de la tomate : des petites, des grosses, des lisses, des nervurées, des pointues, des rouges, des jaunes, des vertes, des couleur perle… Au rythme où ça va, je vais finir par me transformer en tomate moi-même. On mange des salades de tomates et des sandwichs à la tomate comme s’il en pleuvait, je fais des tartes à la tomate et de la panade de tomate à l’estragon, et je prépare des litres et des litres de gazpacho.

(Mes deux tartes à la tomate fétiche sont la tarte tatin à la tomate et la tarte à la tomate à la moutarde, que je vous propose respectivement dans Chocolate & Zucchini : Le livre et dans Veggivore. C’est dans ce dernier livre que vous trouverez aussi ma panade de tomate à l’estragon.)

Une autre de mes utilisations fétiches de cette abondance de tomates, c’est la chakchouka, une préparation qu’on retrouve avec de légères variations à travers le Maghreb et le Moyen-Orient. J’ai d’abord fait sa connaissance dans l’excellent livre de Janna Gur The Book of New Israeli Food, dont je vous ai parlé ici et ici, et j’en ai depuis découvert l’incarnation tunisienne.

Calendrier des fruits et légumes

Cousine de la ratatouille provençale, de la pebronata corse et de la piperade basque, la chakchouka est le plus souvent un plat de tomates mijotées avec des oignons, des poivrons et du piment jusqu’à former une sauce épaisse dans laquelle on fait cuire des oeufs — soit brouillés, soit (et c’est ainsi que je les préfère) à mi-chemin entre pochés et au plat.

C’est un plat simple et familial qui se prépare rapidement et qui est très flexible.

Vous pouvez :
– ajouter d’autres légumes, en particulier des courgettes ou des aubergines, que vous ferez cuire en même temps que les tomates ; des coeurs d’artichauts, en bocal et bien égouttés ; ou des pommes de terre en dés, que vous aurez fait bouillir préalablement,
– remplacer les oeufs par du thon en boîte de bonne qualité ou des merguez,
– garnir la chakchouka avec des olives noires et du persil ou de la coriandre, ou la servir nature,
– servir la sauce en accompagnement de brochettes d’agneau ou toute autre viande grillée (mais pas de porc, par cohérence culturelle),
– congeler la sauce pour plus tard : comme vous serez content de déguster votre chakchouka en novembre !

Certaines recettes préconisent de griller les poivrons d’abord, surtout si vous les trouvez indigestes, mais en général on cherche à limiter l’utilisation du four quand il fait chaud. D’autres vous font peler les tomates, mais ça m’ennuie et honnêtement ce n’est pas indispensable.

Si vous avez un mélange d’épices marocain dans vos placards, comme du ras el hanout par exemple, c’est le moment de l’utiliser, à la place des épices que j’ai incluses (cumin, carvi, paprika, curcuma, cannelle). Et si vous n’avez pas de mélange d’épices, ni le quinté d’épices mentionné, ne vous inquiétez pas et utilisez simplement ce que vous avez.

A propos de la cannelle que j'utilise

J'aime d'amour la cannelle fraîche que je commande chez Cinnamon Hill, une petite entreprise britannique qui importe du Vietnam et du Sri Lanka des bâtonnets de cannelle d'une qualité rare. A chaque fois que je l'utilise en cuisine ou en pâtisserie, je m'émerveille de constater à quel point une cannelle fraîchement récoltée et fraîchement moulue change tout : c'est presque une épice différente de celle qu'on connaît d'ordinaire. J'achète les bâtons entiers, et je les réduit en poudre avec la très belle râpe à cannelle créée par Cinnamon Hill et fabriquée au Royaume-Uni.

Chakchouka

Lire la suite »

Gâteau au yaourt à la framboise

Gâteau au yaourt à la framboise

Vous connaissez peut-être ma passion pour le gâteau au yaourt, cette sublime base de la pâtisserie de ménage : c’est très facile à faire (si on a la bonne recette) et je n’ai encore rencontré personne qui manque de l’apprécier.

La méthode est un peu particulière, puisqu’elle fait appel à deux pots de yaourt (de 120 ml) et qu’elle utilise l’un des pots vides pour mesurer le reste des ingrédients. C’est une exception assez rare dans l’usage français moderne, dans lequel les quantités sont données en poids plutôt qu’en volume.

Gâteau au yaourt à la framboise

Les enfants adorent ce gâteau simple, savoureux et moelleux. Mais ce qu’ils apprécient particulièrement, c’est qu’ils peuvent le faire presque entièrement seuls, perchés sur un tabouret de cuisine. Il n’y a pas d’étape compliquée, pas de chiffres à lire sur la balance, et avec l’entraînement intensif qu’ils reçoivent au bac à sable, ce sont habituellement des experts du remplissage et du vidage de contenants de petite taille.

La recette de base du gâteau au yaourt se prête à de nombreuses variations. Vous pouvez ajouter le jus et/ou le zeste d’un citron ou d’une orange, vous pouvez ajouter des pépites de chocolat ou des fruits à coque, vous pouvez trancher le gâteau cuit horizontalement et étaler une couche de confiture au milieu, vous pouvez enrober le gâteau d’un glaçage au chocolat… Votre imagination est la seule limite.

Gâteau au yaourt à la framboise

J’aime particulièrement cette version, dans laquelle j’ajoute des framboises (fraîches ou surgelées) à la pâte, en remplaçant aussi une partie de la farine par de la poudre d’amande. Les framboises donnent une acidité délicieuse, et la poudre d’amande donne au gâteau encore plus de moelleux.

C’est un gâteau parfait pour le goûter, mais comme il n’est pas très sucré, il trouve aussi sa place au petit déjeuner ou pour un brunch.

Gâteau au yaourt à la framboise

Lire la suite »

Limonade pétillante gingembre et miel

Limonade pétillante au gingembre et au miel

Je vous apporte aujourd’hui la boisson qui va vous garder frais, hydraté et plein d’énergie tout au long de l’été.

C’est une limonade pétillante au gingembre et au miel que je prépare avec du gingembre frais — infusé dans de l’eau chaude pendant quelques minutes — et du jus de citron frais, adoucie subtilement avec du miel, et complétée avec de l’eau gazeuse.

C’est immensément rafraîchissant pour les journées de canicule, j’ai testé et approuvé ces dernières semaines. C’est aussi une boisson d’été bonne pour la santé, qui vous apporte les bénéfices du gingembre, du jus de citron et du miel pour conjurer ces étranges rhumes d’été qu’on attrape parfois.

Limonade pétillante au gingembre et au miel

Cette limonade au gingembre est évidemment très facile à préparer ; on ne va pas se compliquer la vie inutilement. Je vous propose simplement une recette parce que j’ai testé différentes versions avant d’obtenir le juste ratio entre les ingrédients, et la bonne durée d’infusion du gingembre, donc permettez-moi de vous économiser cet effort. Cela dit, vous préférerez peut-être votre limonade un peu plus sucrée — moi j’adore ce qui est acide — donc n’hésitez pas à ajuster en conséquence.

Si vous aimez l’eau pétillante autant que moi, mais que vous n’aimez pas porter jusqu’à chez vous ni recycler toutes ces bouteilles en plastique, vous aurez peut-être envie de vous (faire) offrir une fontaine Sodastream, qui permet de gazéifier l’eau plate en appuyant sur un bouton. Nous avons la nôtre depuis des années — un super cadeau de ma soeur et de mon beau-frère — et elle m’apporte toujours la même joie à chaque fois que je l’utilise. (Bon en fait, je ne l’utilise plus beaucoup ces jours-ci, parce que mes fils se disputent ce privilège.)

Et si vous ou l’un(e) de vos ami(e)s ne boit pas d’alcool, cette limonade est aussi une très bonne option à l’apéro.

Limonade pétillante au gingembre et au miel

Plus de boissons rafraîchissantes :

Lire la suite »

Mes Astuces pour un pique-nique qui change

Mes astuces pour un pique-nique qui change

Si vous êtes comme moi, vous adorez l’idée du pique-nique, mais en pratique quand quelqu’un lance l’idée un vendredi soir dans un bel élan de spontanéité et un sens lumineux des possibles, votre Schtroumpf grognon intérieur se réveille (“mof, c’est beaucoup d’organisation et j’ai pas d’idée et qui va faire les courses et on mange toujours la même chose et les enfants vont se bourrer de chips et on est mal assis par terre quand même”).

Donc pour vous, pour moi, pour nous, voici les quelques idées que je brandis devant le nez de mon Schtroumpf grognon (qu’il a d’ailleurs fort joli, ah non, ça c’est Cléopatre), pour me rappeler que si, si, on peut faire coloré et chouette et facile pour nos pique-niques cet été !

Parce que voilà : on rêve tous de paresser au lit le dimanche matin avant de se rendre à un pique-nique tout droit sorti de Pinterest. Mais la dure vérité, vous la connaissez : sans un minimum de préparation, tout ça va se finir en salade de riz, maïs en boîte, rouleau de papier absorbant et soda tiède. (Mais peut-être que votre salade de riz est très bonne, je ne l’ai pas goûtée.)

Non, ce qu’on veut, c’est du frais, du gai, et un peu d’originalité.

Astuces pour les pique-niques : Idées de recettes

Donc cet été, pour changer un peu du jambon-beurre – certes très bon – on peut faire dans le banh mi, ce sandwich star de la cuisine de rue vietnamienne. Une baguette qui n’a pas trop de mie, de la viande ou du tofu mariné et grillé, des carottes râpées et du concombre assaisonnés à la sauce magique, du piment, un peu de mayonnaise et beaucoup de coriandre : c’est une approximation acceptable et un délice.

Et si on trouve que les sandwichs, c’est drôlement bon, mais ça fait quand même beaucoup de pain, on peut se faire des rouleaux frétillants de fraîcheur en garnissant de crudités des feuilles de riz (façon rouleau de printemps) ou des feuilles d’algue nori grillée (façon maki, comme ces rouleaux de nori, avocat et concombre qui sont une de mes recettes les plus plébiscitées sur Pinterest justement ! La vie est bien faite.).

Autre option : donner dans le smørrebrød, la tartine danoise. Au lieu de faire des sandwiches pour tout le monde, on prévoit du pain noir tranché et une variété d’ingrédients simples : du beurre, des rondelles de concombre, des oeufs durs en lamelles, du gouda en tranches minces, du hareng mariné, du roast beef en tranches très fines, des oignons nouveaux émincés, des herbes fraîches… On dispose le tout sur la table de pique-nique ou au milieu de la nappe étalée dans la clairière, et chacun fait à son goût.

Quant aux salades, qu’il est toujours un peu hasardeux de manger sur ses genoux, avec la vinaigrette qui dégouline quand la discussion s’anime, j’aime les composer et les servir en bocaux (j’utilise les pots de yaourt en verre de ma yaourtière, en fait j’en ai un set de rechange), avec un joli effet de couches successives en bonus. On dispose ainsi les différents éléments – un peu de céréales et/ou de légumineuses dans le fond, des légumes cuits, des légumes crus, du fondant (tofu, fromage), du croquant (noisettes grillées, graines germées), et on verse une sauce par dessus : il suffira de secouer au dernier moment pour bien tout imprégner.

Mes astuces pour un pique-nique qui change

Lire la suite »

Le Meilleur de juin

Fontaine dans une cour parisienne

La jolie fontaine qui m'a accueillie dans la fraîcheur d'une courette parisienne en pleine canicule.

• En juin, nous avons fêté la fête des pères en déjeunant à la brasserie La Mascotte, une de nos adresses de quartier préférées, où Maxence a partagé avec ses fils des moules et des éperlans frits.

• J’étais ravie de donner cette interview Bien dans mes pompes à Mathilde Toulot, en lien avec mon podcast. (Pour la petite histoire, Mathilde et moi étions dans le même collège, et nous nous sommes retrouvées récemment car elle vit à Montmartre elle aussi, avec des enfants à peu près du même âge que les miens.)

• Gros coup de coeur pour Pink Mamma, le nouveau restaurant du Big Mamma Group, qui vient d’ouvrir dans mon coin, à quelques pas de la place Pigalle. Comme tous les restaurants du groupe, on y sert des pizzas, des pâtes, et des antipasti, mais le clou du spectacle est la viande, française et élevée en direct.

Je vous mets une photo de l’entrecôte de Maxence ci-dessous, mais j’avoue que je n’avais pas envie de viande, alors j’ai pris la magnifique salade caprese à la place. L’endroit est une splendeur, en particulier le dernier étage sous la verrière, et chaque détail a été pensé avec un soin évident. Des prix raisonnables et pas trop d’attente (pour l’instant) donc c’est le moment d’y aller !

Pink Mamma

Lire la suite »

Recevez la newsletter

Recevez GRATUITEMENT par email mes toutes nouvelles recettes, plus des infos et astuces exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié dès qu'un nouveau billet est publié.

Lisez la dernière edition de la newsletter.