Archives juin 2012

Carrot cake aux noix de pécan

Carrot Cake

Je garderai une place spéciale dans mon coeur de pâtissière pour le premier gâteau que j’ai préparé post-bébé, et c’est sans doute un bon présage qu’il ait été exceptionnellement réussi, tellement réussi que je l’ai refait deux fois depuis.

Notre fils (c’est encore un peu surréaliste d’écrire ces mots) a maintenant six semaines, il pousse comme un roseau, et après des premières semaines un peu chaotiques — on m’avait prévenue, mais il faut les vivre pour comprendre vraiment — notre petite famille trouve son rythme et nous sommes chaque jour un peu plus sous le charme.

Nos familles et amis nous ont rendu visite pour rencontrer Milan, et c’est à l’une de ces occasions que, me sentant pleine d’énergie après une nuit pendant laquelle le petit ne nous a réveillés que toutes les trois heures — on revoit très vite à la baisse ses exigences en matière de sommeil — j’ai décidé de faire un gâteau pour nos invités.

La recette est tirée (et un peu adaptée*) du nouveau livre de Julie Andrieu, qui réunit des recettes de desserts avec des légumes dedans.

Son carrot cake n’est pas la recette la plus originale de la sélection, mais c’est celle qui a retenu mon attention : d’abord parce que je dois éviter les produits laitiers pendant que j’allaite, et ce gâteau est à l’huile plutôt qu’au beurre ; ensuite parce que la méthode est toute simple et que j’avais tous les ingrédients sous la main sauf les carottes ; enfin parce que j’adore le carrot cake mais que je n’avais pas encore trouvé la recette à adopter.

La veille, j’ai mesuré les ingrédients et râpé les carottes (en fait je triche, je les passe au mixeur, ça va plus vite et ça marche tout aussi bien), et le jour même j’ai préparé la pâte et enfourné le gâteau, tout ça avec le bébé dormant contre moi en écharpe — un cadeau du ciel si vous aimez faire des trucs avec vos deux mains de temps en temps.

Et le résultat était absolument délicieux : moelleux, parfumé et légèrement croustillant grâce à la semoule de maïs, avec une fine croûte et le croquant satisfaisant des noix de pécan ponctuant chaque bouchée. Nous l’avons mangé avec un enthousiasme comparable à celui avec lequel nous avons débattu de qui le bébé tient ses yeux, son nez et sa bouche (le consensus semble être, respectivement : de moi, de Maxence, et on ne sait pas encore).

* Voici ce que j’ai modifié par rapport à la version de Julie Andrieu : j’ai diminué un peu la quantité de sucre et d’épices (je préfère les carrot cakes subtilement épicés) ; j’ai doublé la quantité de semoule de maïs et ajouté du sel ; j’ai omis les écorces d’orange confites ; j’ai utilisé des noix de pécan à la place des noix ; j’ai changé l’ordre dans lequel on mélange les ingrédients pour suivre la règle simple ingrédients humides / ingrédients secs.

Lire la suite »

Instagrams

Recevez la newsletter

Une fois par mois, vous recevrez un rappel des derniers billets publiés, plus de l'inspiration et des infos exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié pour chaque nouveau billet.