Cuisine des vacances

La Cuisine des vacances d’Estérelle Payany


Photo d’Estérelle Payany.

Ce billet fait partie d’une série de portraits-interviews sur le thème de la cuisine des vacances.

Estérelle Payany est auteur culinaire et journaliste pour les magazines ELLE et Régal. Jamais à court d’idées futées ni de conseils écolo, et toujours à l’affût des bons produits et des bons artisans, elle tient le blog EsterKitchen, dont les textes légers et érudits me ravissent. Estérelle a aussi publié une bonne douzaine de livres, parmi lesquels je mentionnerai Les Criminels passent à table et son petit dernier, Tisanes glacées, tombé à pic pour l’été.

Elle nous parle de sa moulinette à ficelle, de son amour pour les beignets, et des multiples usages du lait ribot.

Où pars-tu en vacances cet été, et auras-tu l’occasion de cuisiner ?

En Bretagne, avec mon homme et mes deux enfants, et ensuite, dans le Sud, en Provence. Si pendant les premières vacances, je cuisine pour mes enfants… pendant la deuxième partie des vacances, je cuisine pour mes parents ! J’exagère : je me laisse chouchouter par mon père, qui pratique une excellente cuisine méditerranéenne. Et je cuisine avec lui — enfin, j’obéis, et il me laisse la partie sucrée.

Néanmoins, c’est des vacances : pas de tests pour des livres ou des articles pendant ce temps, juste du fun ! S’ils ont envie de coquillettes ou de quinoa (deux de leurs passions du moment), je me laisse facilement convaincre. Pour compenser, j’en profite pour acheter des langoustines vivantes ou des poissons bizarres : la cuisine des vacances, c’est pour moi une cuisine de la mer. Après, j’appelle mes amis blogueurs pour qu’ils me disent quoi en faire, et je fais autre chose avec, pour pouvoir me plaindre ou fanfaronner en leur racontant après.

Emportes-tu des ustensiles ou des ingrédients particuliers ?

Niveau ustensiles, c’est du simple et du léger : un silpat (qui permet de rouler des sushis, de faire cuire n’importe quoi sans que ça colle au four, de se transformer en couvercle improvisé…), une papillote en silicone (pour réchauffer un petit reste ou faire cuire en urgence quelques légumes ou un poisson pour un enfant récalcitrant), deux couteaux (un grand et un petit) affûtés par l’homme avant de partir, deux moules à sucettes glacées, un emporte-pièce (pour les jours de pluie), cette année c’était un pacman…, et enfin, le plus sophistiqué, une microplane. Parce qu’on peut tout râper avec (ail, gingembre, citronnelle pour faire un curry, muscade, fromage, chocolat) et ajouter des zestes partout !

Lire la suite »

La Cuisine des vacances de Guillaume Long


Dessin de Guillaume Long.

Ce billet fait partie d’une série de portraits-interviews sur le thème de la cuisine des vacances.

Guillaume Long est un dessinateur de bandes dessinées bien connu des gourmands pour son savoureux blog illustré, A boire et à manger — je vous recommande en particulier son guide express des cafés parisiens et cet hommage à son grand-père. Il publie ce mois-ci Robespierre, et prépare une version livre de son blog, à paraître chez Gallimard.

Il nous parle de sa cafetière, de pizzas cuites au four à pain, et de son talent de mixologiste qui s’est révélé très tôt.

Es-tu parti en vacances cet été, et as-tu eu l’occasion de cuisiner ?

Je suis parti quelques jours sur la côte avec mes parents, alors quand ma mère est dans les parages, c’est super dur d’essayer de seulement entrer dans la cuisine ! Mais bon, je me plains pas parce qu’elle cuisine trop bien et qu’elle se lance dans des trucs que je n’ai pas l’habitude de faire moi même, alors c’est parfait !

Emportes-tu des ustensiles ou des ingrédients particuliers quand tu pars en vacances ? Si oui, lesquels ? Si non, qu’est-ce que tu regrettes immanquablement de ne pas avoir emporté ?

Non, quand je pars en vacances je vais manger au resto, je ne loue jamais d’endroits ou je peux cuisiner. Mais ce que je regrette à chaque fois, c’est de ne pas emporter ma super cafetière Bialetti pour avoir du bon café où que je sois, quoi qu’il arrive…

Lire la suite »

La Cuisine des vacances de Pascale Weeks


Photo de Pascale Weeks.

Ce billet fait partie d’une série de portraits-interviews sur le thème de la cuisine des vacances.

Pascale Weeks est l’auteur de C’est moi qui l’ai fait !, le tout premier blog culinaire français, dont les archives sont une mine précieuse de recettes sur lesquelles on peut vraiment compter. Pascale est aussi l’auteur de plusieurs livres de cuisine, dont le best-seller Cookies, muffins & co. que chacun se doit d’avoir dans sa cuisine. Elle anime depuis novembre dernier un blog autour de la pomme de terre.

Elle nous parle de sa trousse à outils, de tomates anciennes, et du plaisir des courses en vacances.

Où pars-tu en vacances cet été, et auras-tu l’occasion de cuisiner ?

Cet été nous partons en Grande Bretagne pour trois semaines, dont deux semaines sur l’île de Wight, là où mon beau-père Alan a passé toute sa vie avant de partir faire ses études.

Nous serons dans une maison et je pense que ces vacances vont être très « cuisine » sachant que nous partons avec des amis. Avec quatre enfants au total, je sais que nous irons moins souvent au restaurant.

Emportes-tu des ustensiles ou des ingrédients particuliers quand tu pars en vacances ? Si oui, lesquels ? Si non, qu’est-ce que tu regrettes immanquablement de ne pas avoir emporté ?

Si je pars dans une location en France, j’emporte toujours des choses car il n’y a jamais rien dans les cuisines, pas même une éponge. J’avais d’ailleurs rédigé un billet sur ce sujet. Sur l’île de Wight, je sais que la cuisine compte déjà tout ce qui est alimentation de base et produits d’entretien, je vais donc voyager léger, surtout que je compte bien explorer la cuisine locale.

En revanche, je vais emporter deux bons couteaux, un couteau économe, un tablier, ma microplane et peut être deux ou trois bricoles dont j’ai du mal à me passer. J’ai décidé de ne pas emporter ma balance de cuisine mais je sais déjà que je vais le regretter.

Lire la suite »

La Cuisine des vacances de Blandine Boyer


Photo de Denis Chalvet.

Ce billet fait partie d’une série de portraits-interviews sur le thème de la cuisine des vacances.

Blandine Boyer est un auteur et styliste culinaire dont j’admire le style, la culture et l’anti-conformisme, tels qu’en témoigne son blog, L’Evier devant la fenêtre. Parmi ses dernières parutions, on peut citer Cuisines paysannes et Beurk ! C’est bon : Cuisine délicieuse de produits repoussants.

Elle nous parle de cueillette sauvage impromptue, des dangers de la charcuterie maison, et de locavorisme avant l’heure.

Où pars-tu en vacances cet été ?

J’irai bien sûr dans ma maison du Gard, probablement par le long chemin des écoliers : de Bréhat à Noirmoutier et Oléron, puis quelques jours en Irlande ou en Suède.

Emportes-tu des ustensiles ou des ingrédients particuliers quand tu pars en vacances ? Si oui, lesquels ? Si non, qu’est-ce que tu regrettes immanquablement de ne pas avoir emporté ?

Chaque fois je fais une liste de ce qui manque dans ma cuisine : planches à découper, plus de couteaux, des culs de poule… et la perds…

Chez les amis, partout on me met au fourneaux et je peste illico de n’avoir aucun matériel. Je songe sérieusement à me constituer une mallette de voyage : couteaux, fouet, maryse, passoire fine, girafe, planches à découper et aussi toutes les épices de base sans oublier le safran pour les bords de mer.

Lire la suite »

La Cuisine des vacances de Flo Makanai


Photo de Flo Makanai.

Ce billet fait partie d’une série de portraits-interviews sur le thème de la cuisine des vacances.

Flo Makanai est l’auteur du blog Makanai, qui fait particulièrement honneur à sa devise : « Bio, Bon, Simple ». J’adore son approche naturelle, exigeante mais réaliste de la cuisine, et mon histoire d’amour avec le levain naturel n’est pas la moindre des choses que je lui dois. Florence a récemment publié l’excellent livre Les intolérances alimentaires : Cuisiner gourmand autrement dont je vous ai déjà parlé.

Elle nous parle des galettes de sarrasin que l’on cuit dans le jardin, de la cuisine de sa grand-mère, et du mélange de farines qu’elle emporte dans sa valise.

Où pars-tu en vacances cet été, et auras-tu l’occasion de cuisiner ?

Je pars très peu cet été, pour plusieurs raisons dont deux jeunes Labradors qui dévorent tout ce qu’elles rencontrent (enfin, presque, aucun humain n’est -encore- à inscrire à leur palmarès, mais gare à tout le reste!), prennent beaucoup de place et rendent les locations d’été compliquées (ou hors de prix!).

Ceci dit, je vais tout de même aller passer quelques jours chez ma soeur aînée, en Bretagne, au sud de Quimper, c’est un must incontournable de chaque année, j’adore.

Côté cuisine, ma soeur est aussi gourmande que moi et nous sommes sur la même longueur d’ondes quand nous cuisinons ensemble ou l’une pour l’autre. Nous préparerons pour chaque repas, comme d’habitude, des légumes frais de son potager ou des maraîchers locaux, des desserts simples comme un clafoutis aux fruits de son jardin ou une salade de fruits fleurie, nous ferons, forcément, des galettes de sarrasin, que l’on fera cuire dans le jardin, sur la billig électrique. Et puis un grand plat de langoustines fraîchement pêchées. Des plats simples, comme nous les aimons.

Le tout accompagné de pain maison, car je lui ai donné un peu de levain il y a quelques années et elle est devenue une adepte de ma formule 1.2.3. J’espère qu’elle me fera ses baguettes fourrées, à moins que je ne nous prépare une brioche rapide ? On verra.

Emportes-tu des ustensiles ou des ingrédients particuliers quand tu pars en vacances ? Si oui, lesquels ? Si non, qu’est-ce que tu regrettes immanquablement de ne pas avoir emporté ?

Depuis que mes filles ont été diagnostiquées intolérantes à divers aliments, je voyage toujours avec une grande boîte de mon mélange de farines sans gluten, quelques litres de notre lait végétal préféré (bien plus économique que ce que l’on pourrait trouver en vacances), au moins une bouteille d’huile d’olive vierge assez douce et fine pour servir en pâtisserie et 2 ou 3 bocaux de purée de pommes sans sucre (c’est avec elle que je remplace les oeufs, le plus souvent, même pour un gâteau au chocolat !).

Lire la suite »

Recevez la newsletter

Une fois par mois, vous recevrez un rappel des derniers billets publiés, plus de l'inspiration et des infos exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié pour chaque nouveau billet.