Bonnes adresses

10 Conseils pour choisir un restaurant à Paris

Restaurant à Paris

Toutes les photos qui illustrent ce billet sont de Anne Elder.

Que vous habitiez à Paris ou que vous y séjourniez occasionnellement, il y a fort à parier que vous passez beaucoup de temps à réfléchir, à lire, à discuter et à vous inquiéter de vos choix de restaurants.

C’est compréhensible. Paris est une capitale internationale de la bonne cuisine — c’est même la ville natale de la gastronomie — et vous aimeriez que chaque repas compte. Mais vous savez aussi que tous les (40 000 !) restaurants ne se valent pas.

C’est le chemin le plus court vers le sentiment de FOMO (Fear Of Missing Out, la peur de passer à côté de quelque chose) et son cousin sournois, le FOPTWR (Fear Of Picking The Wrong Restaurant, la peur de choisir le mauvais restaurant).

Pour éviter ça, permettez-moi de vous proposer ces dix conseils pour bien choisir un restaurant à Paris.

Conseil n°1 : Soyez clair sur vos besoins

C’est un peu la base, mais beaucoup de gens zappent cette étape (dans la vie en général aussi d’ailleurs).

Avant de vous perdre dans les méandres d’une recherche autour des termes « meilleurs restaurants à Paris », prenez un moment pour définir (mentalement ou par écrit) précisément vos critères. Avec combien de personnes dînez-vous et quel genre de mangeurs sont-ils ? Quel style de cuisine aimez-vous ? Dans quel genre d’ambiance avez-vous envie de passer la soirée ? Quel niveau de prix voulez-vous viser ? Y a-t-il des contraintes alimentaires à prendre en compte ?

Gardez tout ça clairement à l’esprit lors de votre recherche, et mettez de côté tout ce qui a l’air super chouette, certes, mais qui ne correspond pas à votre mission du jour. Gros gain de temps.

10 Choses romantiques à faire à Paris

Conseil n°2 : Écoutez les parisiens

Il est généralement plus fiable de suivre les recommandations des personnes qui habitent ici et peuvent placer dans leur contexte tel restaurant, tel chef, telle cuisine ou telle tendance. Il ne s’agit pas de dénigrer l’opinion des mangeurs de passage ; j’aime moi-même partager mes trouvailles quand je voyage, mais je ne me pose pas en experte et j’invite mes lecteurs à suivre des sources locales.

Prenez le temps d’identifier quelques parisiens (d’origine ou d’adoption) dont le style et les opinions font écho avec les vôtres, et suivez leurs aventures. Il peut s’agir de blogueurs, de chroniqueurs ou de sites rédactionnels ; ce qui importe, c’est qu’il y ait un point de vue cohérent au fil du temps.

Pour ma part, je fais confiance à quelques amis, comme Caroline Mignot, Lindsey Tramuta (auteur du brillant The New Paris) ou Aaron Ayscough. Je reçois la chronique hebdomadaire du Fooding et la newsletter de My Little Paris. J’utilise le site Paris by Mouth, et je garde un oeil sur les chroniques d’Estérelle Payany dans le Télérama et le blog de François-Régis Gaudry à L’Express (il a aussi une émission de télé et une émission de radio si vous ne pouvez pas vous passer de lui). Je ne lis pas tout ce que ces gens écrivent (bonjour burnout), mais quand j’ai besoin d’idées fraîches, c’est vers eux que je me tourne.

Je n’utilise pas les site d’avis : si je ne sais pas qui écrit ni de quel point de vue, cette litanie d’opinions et de doléances n’a pas de sens pour moi.

Restaurant à Paris

Lire la suite »

Mes 6 Croissants Préférés à Paris

Je suis une grande amatrice de croissants. Il m’est difficile d’imaginer un objet culinaire plus parfait.

J’aime le contraste de texture entre les extrémités croustillantes, la carapace dorée et finement craquante, et la mie couleur crème, tendre et filante. J’aime la façon dont les saveurs de beurre et de farine se mêlent et se transforment par la magie de la fermentation. J’aime les croissants chauds sortant du four, mais j’aime encore mieux les croissants qui ont eu une heure ou deux pour reprendre leurs esprits. Et à vrai dire, j’aime aussi les mêmes croissants le lendemain, quand ils sont un peu élastiques. (A moins que j’en fasse des croissants aux amandes.)

C’est aussi pour moi le produit idéal sur lequel juger un artisan, parce que le croissant ne ment pas : il révèle de la façon la plus transparente qui soit la qualité des ingrédients et le niveau de savoir-faire. C’est une préparation tellement simple en théorie, mais dont le résultat est radicalement empreint de la main qui l’a fabriquée.

J’ai récemment écrit un article sur les meilleurs croissants de Paris pour le numéro de printemps de Bake from Scratch, un magazine américain sur la pâtisserie. C’est un numéro spécial France, et cet article m’a donné l’excuse rêvée pour faire des recherches passionnantes, discuter avec des boulangers et des pâtissiers, quadriller la capitale à vélo, et goûter un nombre certain de croissants. (La vie est dure.)

J’en ai tiré une sélection (toute personnelle, je le reconnais sans peine) des meilleurs croissants de Paris, que j’ai plaisir à vous livrer aujourd’hui. Comme vous verrez sur les photos ci-dessous, chacun de ces croissants a sa propre personnalité, mais tous procurent la même extase de craquant, de fondant, et de parfums délicatement beurrés.

Lire la suite »

Chocolat cru à Paris : Une Visite de la manufacture Rrraw (Concours)

Pour vous mettre dans l’ambiance des fêtes de Pâques, j’ai un petit cadeau chocolaté pour vous : une visite virtuelle de la manufacture de chocolat Rrraw !

Rrraw, c’est une petite entreprise française qui fabrique des chocolats de grande qualité, crus, bios et (presque toujours) vegan. Je suis en contact avec le très sympathique fondateur, Frédéric Marr, depuis des années, et récemment j’ai enfin eu l’occasion de me rendre dans leur atelier. J’ai donc pris plein de photos pour pouvoir tout vous raconter.

La gamme des produits Rrraw inclut des truffes cubiques et des tablettes, nature ou avec divers parfums originaux : noix de coco, cajou, sept épices, chanvre, pollen, physalis… J’aime aussi beaucoup (beaucoup) leurs fèves de cacao enrobées de chocolat, croquantes et friables sous leur robe fondante.

Lire la suite »

Bouchers parisiens : Mon Guide de la boucherie artisanale

Lors de mes conversations avec mes amis et mes lecteurs, j’ai souvent recueilli des témoignages du type, « Ohlala, moi la viande, j’y connais rien, rien que l’idée de rentrer dans une boucherie, ça me paralyse ! »

Que ce soit un simple « louchébem » de quartier ou une boutique plus sophistiquée comme il en a ouvert à Paris récemment, acheter sa viande chez le boucher peut effectivement être une expérience un peu intense : il faut tout à la fois décider ce qu’on veut (souvent on n’en sait rien), rebondir sur les blagues du garçon boucher (ils ont de l’humour, c’est la tradition), et repousser l’air de rien la petite dame qui vous colle sa charrette et la truffe de son chien dans les mollets (vous la connaissez aussi ?).

Mais pour rien au monde je n’échangerais cette expérience contre les barquettes en polystyrène du supermarché : je préfère manger moins de viande moins souvent, mais acheter la qualité et la traçabilité.

À ce sujet, je suis ravie de vous faire part de la naissance d’une nouvelle boucherie durable à Paris : Benjamin Darnaud, que vous connaissez peut-être de la saison 1 de Top Chef, vient d’ouvrir Viande & Chef dans le 10ème arrondissement. Il achète ses carcasses entières à de petits éleveurs, et son équipe se donne pour mission d’utiliser avec talent absolument toutes les parties de l’animal, plutôt que de fournir une quantité disproportionnée des morceaux les plus prisés. Cette approche nose-to-tail (« du nez à la queue ») signifie qu’ils peuvent ne pas avoir exactement que vous cherchez ce jour-là, mais ils se rattraperont en vous faisant découvrir un truc obscur mais délicieux. (Nous les remercions de leur accueil pour la prise de vue ; crédit photo : Anne Elder.)

Et voici, sans plus tarder, mes 6 conseils pour acheter votre viande comme un boss.

Lire la suite »

Chocolatiers parisiens : Mon Guide du chocolat artisanal

Le niveau mondial du chocolat artisanal a grandement augmenté ces dernières années, mais Paris reste pour moi la ville du chocolat, avec une concentration exceptionnelle de chocolatiers au talent ébouriffant. Pour les voyageurs chocophiles, c’est vraiment une destination unique, et pour ceux qui ont la chance d’y habiter, les occasions de se faire plaisir — ou de faire plaisir autour de soi — ne manquent pas.

Mais toutes les boutiques de chocolat ne se valent pas, loin s’en faut, donc il faut savoir où on met les pieds. Et les bons fournisseurs misent souvent sur une ambiance façon haute joaillerie — c’est le positionnement « luxe » — donc l’expérience d’achat peut être un peu intimidante. Permettez-moi de démystifier tout ça avec ce guide du chocolat artisanal !

Vous trouverez mes 5 chocolatiers parisiens préférés au bas de ce billet. Les photos qui l’illustrent ont été prises par ma super stagiaire Anne Elder chez Henri Le Roux rue des Martyrs ; nous les remercions pour leur accueil.

Henri Le Roux : Tablettes

Lire la suite »

Recevez la newsletter

Recevez GRATUITEMENT par email mes toutes nouvelles recettes, plus des infos et astuces exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié dès qu'un nouveau billet est publié.

Lisez la dernière edition de la newsletter.