Que manger sur une île déserte ? (Les résultats du concours.)

Seychelles house

Mille mercis à ceux d’entre vous qui ont participé au concours Que manger sur une île déserte ?, je me suis délectée de vos réponses !

Ça a été très difficile de n’en choisir que trois, mais comme il a bien fallu, j’ai retenu les suggestions suivantes, qui m’ont ravie par leur poésie, et leur capacité à me mettre en appétit tout en me faisant voyager. Leurs auteurs recevront chacun un livre Desert Island Dishes et un coffret d’assaisonnement Maldon.

Carole :

« Oh, une île déserte, que c’est doux d’y penser dans cette grisaille. Voici ma contribution. Je glane, je grappille, je remue les feuilles et je trouve… des fruits d’abord. Des mangues un peu vertes, qui émincées finement en lanières feront une belle salade. Jus de citron vert, sel Maldon (eh oui, on le récolte sur mon île !) et oignons rouges coupés à la mandoline (une rescapée du naufrage).

Un ananas ensuite, dont les morceaux agrémentent un riz, une variété locale, un peu collante mais on aime ça, assaisonnée de citron vert et d’herbes sauvages, coriandre, persil, fenouil… On a pêché des gambas au bord de l’eau, on les pose sur la braise et on les flambe avec la dernière rincée d’alcool fort, du whisky ou du rhum, qui coule de notre gourde.

Sur les mangues et les gambas, on jette une pincée de poivre sarawak qu’on a pilé au mortier, un outil qu’on s’est fabriqués avec rien, un galet, une roche creuse.

Et voilà la nuit tombée. La lune éclaire le festin, on est bien ! »

Aurore :

« Sur l’île déserte de mes rêves, je choisirais une pizza avec en guise de base à la tomate des tomates cerises coupées en deux et juste salées et poivrées, quelques rondelles d’oignons rouges, des morceaux de poivrons marinés, un peu de mozzarella, de l’origan et après la cuisson une belle poignée de roquette. Un filet d’huile d’olive piquante et c’est le paradis.

Pour préparer, il suffit d’avoir une plaque à mettre directement sur le feu de camp pour cuire la pizza. C’est un plat complet, sain et qui donne assez d’énergie pour explorer les alentours et découvrir les merveilles de l’île ! »

Elise :

« Je privilégierais un plat unique, à base de riz noir et de lait de coco, accompagné de crevettes ou selon l’approvisionnement marin (comme Ursula Andress à la recherche de coquillages dans « Docteur No ») de crabe, oursins ou couteaux, etc. Pour apporter quelques différences à cette inamovible base, les petits crustacés et coquillages ainsi que les fruits et herbes de l’île déserte seront bienvenus.

Tout cela est préparé sur une planche en bois de fortune, émincé avec un couteau bien tranchant, et cuit dans un caquelon en fonte un peu rouillé en-dessous et rongé par le sel. C’est dégusté à même le caquelon ou sur des feuilles (de bananier) si des invités se présentaient. »

Bravo à toutes les trois ! Vous pouvez suivre le compte twitter de Maldon pour un nouveau concours chaque mercredi.

  • http://monfiletapapillons.blogspot.com agneslamexicaine

    Carole, je me suis régalée et j’ai bien ri!

  • Aurore

    Colis bien reçu juste pour noël … je découvre le sel fumé et c’est toute une nouvelle dimension culinaire qui s’offre à moi ….Merciiiiiii

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Ah, super, je suis bien contente !

Instagrams

Recevez la newsletter

Une fois par mois, vous recevrez un rappel des derniers billets publiés, plus de l'inspiration et des infos exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié pour chaque nouveau billet.