Chocolate & Zucchini en VF http://chocolateandzucchini.com/vf Thu, 20 Nov 2014 12:18:19 +0000 fr-FR hourly 1 http://wordpress.org/?v=4.0 Chips de kale au « fromage » http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/amuse-bouche/chips-de-kale-au-fromage/ http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/amuse-bouche/chips-de-kale-au-fromage/#comments Thu, 20 Nov 2014 12:18:19 +0000 http://chocolateandzucchini.com/vf/?p=5863 Je me suis récemment donné pour mission d’alléger ma collection de livres de cuisine, et j’avoue que c’est très satisfaisant. […]

The post Chips de kale au « fromage » appeared first on Chocolate & Zucchini en VF.

]]>
Chips de kale

Je me suis récemment donné pour mission d’alléger ma collection de livres de cuisine, et j’avoue que c’est très satisfaisant.

Ce n’est pas un processus rapide, mais il est assez simple : chaque week-end je choisis un livre, deux tout au plus, que je passe au peigne fin, en étudiant chaque page et en marquant les recettes qui me font envie. Pour certains livres, c’est un travail que j’ai déjà fait des mois et ou des années plus tôt, au moment où j’en ai fait l’acquisition, mais je me suis aperçue avec surprise que la plupart des recettes que j’avais sélectionnées alors ne m’intéressaient plus aujourd’hui.

Le plus souvent, il s’agit d’un type de préparation pour lequel j’ai entre temps trouvé Ma Recette avec un « m » et un « r » majuscules (par exemple, mon granola ou mon bouillon de poulet), et c’est très agréable de pouvoir se reposer sur cet acquis avec sérénité sans se sentir obligé d’essayer toutes les versions de la planète. Ou alors, ce sont simplement des recettes qui n’excitent plus la cuisinière que je suis devenue — et j’ai parfois bien du mal à me rappeler ce qui avait bien pu attirer mon oeil.

Une fois que j’ai marqué les recettes qui me tentent, je vois s’il y en a suffisamment pour justifier de garder le livre entier, ou s’il suffit que je scanne les pages correspondantes avant de passer le livre à quelqu’un d’autre. Bien sûr, dans ma décision, je prends aussi en compte la valeur du livre hors recettes : peut-il me servir d’ouvrage de référence dans ma cuisine et dans mon travail, est-il particulièrement bien écrit, y suis-je attachée pour d’autres raisons plus sentimentales ? Et si je décide que le livre mérite sa place dans ma bibliothèque, je liste sur une petite fiche les recettes sélectionnées et le numéro de page correspondant, que je glisse dans le livre pour m’y référer plus tard.

Choosing RawChoosing Raw est un des livres que j’ai ainsi choisi de garder, sans hésitation : il s’agit du premier livre de cuisine de Gena Hamshaw, auteur du blog éponyme, et elle y livre son approche d’une alimentation vegan et (en partie) crudivore. J’admire beaucoup ce qu’écrit Gena sur son blog — ses billets sont à la fois réfléchis, informatifs et inspirants — et son livre est de la même qualité.

Parmi les recettes que j’ai sélectionnées avec enthousiasme, il y a celle des cheesy kale chips — des chips de kale « fromagées » (il ne s’agit évidemment pas de vrai fromage, le livre étant végétalien).

J’ai déjà fait des chips de kale en les assaisonnant d’huile d’olive et de sel, et en les passant au four jusqu’à ce qu’elles soient croustillantes, ce qui est à la fois simplissime et délicieux. Mais là, c’était ma chance de reproduire les chips plus élaborées et plus gourmandes à base de « fromage » de cajou, que j’ai pu acheter au détour de mes voyages aux Etats-Unis ou en Angleterre, où c’est un best-seller des magasins bio.

Et la recette s’est avérée des plus faciles et des plus gratifiantes : il suffit de couper les feuilles de kale en morceaux — on fait ça comme ça vient, en déchirant avec les doigts –, de les mélanger à une sauce rapidement mixée au robot, et de laisser le four (ou le déshydrateur si on en a un, ce qui n’est pas mon cas) faire le reste du boulot. Bientôt le kale et la sauce perdent toute leur humidité, et on obtient des bouchées croustillantes, avec un enrobage généreux et ultra savoureux.

Participez à la conversation !

Avez-vous déjà eu affaire au kale dans votre cuisine, et qu’en avez-vous fait ? Comment gérez-vous (ou tentez-vous de gérer) votre collection de livres de cuisine ?

PS : Des Rouleaux de nori, avocat et concombre également inspirés par Gena et 50 Idées pour utiliser le kale.

Chips de kale au “fromage”

Préparation : 15 minutes

Cuisson : 2 hours, 30 minutes

Total : 2 hours, 45 minutes

Chips de kale au “fromage”

Ingrédients

  • Un beau bouquet de kale frisé, environ 350 g
  • 130 g de noix de cajou non grillées et non salées, mises à tremper toute une nuit, égouttées et rincées
  • 3 c.s. de jus de citron frais
  • 1 petit poivron rouge, d'environ 150 g, épépiné et haché grossièrement
  • 1 c.s. de pâte de miso blanc (shiro miso, en épicerie japonaise ou en magasin bio)
  • 1/4 c.c. de sel
  • 20 g de levure maltée (en magasin bio)

Instructions

  1. Lavez le kale et faites-le sécher à l'essoreuse à salade. Découpez les tiges (gardez-les pour la soupe à tout) et déchirez les feuilles en morceaux de la taille d'une bouchée, en retirant les côtes un peu fibreuses qui pourraient s'opposer à vous. Vous devriez obtenir 200 g de feuilles environ. Etalez-les sur un torchon propre et sec, et laissez sécher à l'air libre pendant 1 heure.
  2. Kale
  3. Dans le bol d'un mixeur ou d'un blender, mélangez les noix de cajou, le jus de citron, le poivron, le miso, le sel et la levure maltée, et mixez finement, en raclant les bords du bol régulièrement.
  4. Sauce
  5. Mettez le kale dans un saladier et versez la sauce dessus.
  6. Kale + sauce
  7. Incorporer la sauce au kale pour les mélanger intimement (j'adore cette expression). Vous pourriez utiliser une spatule, mais en réalité c'est plus facile avec les mains (propres).
  8. Mélangées
    Si vous utilisez un four ordinaire :
  9. Chemisez une ou deux plaques à four (selon leur taille) de papier sulfurisé ou de tapis de cuisson en silicone, et disposez les feuilles de kale en une seule couche un peu espacée, en vous assurant que les feuilles sont bien déployées et sans "blob" de sauce (c'est le terme technique) qui mettrait trop longtemps à se déshydrater.
  10. Sur la plaque
  11. Préchauffez le four à 75°C et faites-y sécher les chips de kale pendant 2h30, ou jusqu'à ce qu'elles soient complètement sèches et croustillantes, en permutant les plaques toutes les demi-heures et en retournant les feuilles de kale à mi-parcours.
  12. Si vous utilisez un déshydrateur:
  13. Disposez les morceaux de kale sur deux plateaux du déshydrateur chemisées des feuilles antiadhésives, et faites déshydrater à 46°C pendant 8 heures environ, en retournant les morceaux à mi-parcours.
  14. La texture des chips est particulièrement agréable le jour-même, mais elles se gardent sans problème 2 semaines dans un contenant hermétique.

Notes

Recette adaptée du livre Choosing Raw de Genna Hamshaw.

Schema/Recipe SEO Data Markup by ZipList Recipe Plugin
http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/amuse-bouche/chips-de-kale-au-fromage/

The post Chips de kale au « fromage » appeared first on Chocolate & Zucchini en VF.

]]>
http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/amuse-bouche/chips-de-kale-au-fromage/feed/ 3
Appareil à quiche vegan Recette http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/legumes-et-cereales/appareil-a-quiche-vegan-recette/ http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/legumes-et-cereales/appareil-a-quiche-vegan-recette/#comments Wed, 12 Nov 2014 14:19:04 +0000 http://chocolateandzucchini.com/vf/?p=5848 J’ai récemment eu le plaisir de recevoir à dîner ma correspondante américaine Amy, chez qui j’étais allée dans le Michigan […]

The post Appareil à quiche vegan Recette appeared first on Chocolate & Zucchini en VF.

]]>
Appareil à quiche vegan

J’ai récemment eu le plaisir de recevoir à dîner ma correspondante américaine Amy, chez qui j’étais allée dans le Michigan l’été de mes quinze ans.

Ce fut le voyage de ma (jeune) vie : c’était la première fois que j’allais aux États-Unis, le pays le plus cool de la planète aux yeux de l’adolescente que j’étais, et les parents d’Amy se sont vraiment donné du mal pour rendre mon séjour mémorable, embarquant notamment toute la famille en roadtrip dans leur minivan bordeaux (avec une télé et un magnétoscope à l’intérieur !) pour aller aux chutes du Niagara ou à New York (à New York !).

Tout était pour moi source d’étonnement émerveillé, de la taille du jardin à la climatisation privative, des malls gigantesques à la déco ultra-froufrou des chambres de fille dans lesquelles il m’était donné d’entrer, des gaufres surgelées que je faisais réchauffer au grille-pain tous les matins (tous les matins !) en les arrosant de sirop au chocolat à mon premier sandwich peanut butter and jelly (beurre de cacahuète et confiture, pas bien compris à l’époque), de l’odeur puissante de popcorn qui régnait dans les cinémas aux différents fast-foods (des hamburgers ! des tacos ! des deep-dish pizzas !) d’où le père d’Amy rapportait notre dîner la plupart des soirs.

Amy et moi nous entendions comme larrons en foire, mais nous nous sommes rapidement perdues de vue comme on le fait à l’adolescence, et comme on le faisait plus facilement encore en cette ère pré-Internet. Ces dernières années, il m’est arrivé de penser à elle et de la chercher sur Facebook, mais sans succès. C’est finalement elle qui a repris contact en me disant qu’elle préparait un voyage en Europe qui lui ferait passer quelques jours à Paris. Est-ce que j’avais envie qu’on se revoie ?

L’inviter à dîner était bien la moindre des choses que je puisse faire, et elle a accepté bien volontiers en me précisant qu’elle était maintenant végétalienne. J’avais envie de lui servir quelque chose de simple et de français, le genre de chose que je servirais avec plaisir à mes plus vieilles copines, et je me suis décidée pour une quiche toute verte dans le goût de ma quiche de verdure aux noix.

Évidemment, l’appareil oeuf-lait-crème ne convenait pas, donc j’ai cherché une alternative vegan et je suis tombée sur cette idée : un appareil à quiche à base de farine de pois chiche, épaissie à la consistance d’une crème et parfumée d’épices et de levure maltée, l’ingrédient végétalien de choix quand on veut donner une note un peu fromagée.

Le mélange était très facile à préparer — je l’ai d’ailleurs fait la veille, ainsi que ma pâte à tarte à l’huile d’olive — et il a rempli son rôle d’appareil à quiche de façon plus que satisfaisante. Personne ne le confondrait avec une migaine classique à base d’oeuf et de crème bien sûr, mais il coche toutes les cases : crémeux mais agréablement « pris », riche en saveur pris isolément mais suffisamment subtil pour laisser les autres ingrédients s’exprimer.

Participez à la conversation!

Avez-vous gardé contact avec les correspondants étrangers de votre adolescence, et que leur serviriez-vous si vous les aviez à dîner ? Avez-vous déjà fait une quiche végétalienne, et quel type d’appareil avez-vous utilisé pour la garnir ?

Appareil à quiche vegan Recette

Préparation : 5 minutes

Cuisson : 10 minutes

Total : 15 minutes

Pour garnir une quiche de 30 cm.

Appareil à quiche vegan Recette

Ingrédients

  • 100 g de farine de pois chiche (en magasin bio ou épicerie indienne)
  • 15 g de levure maltée (en magasin bio)
  • 1/2 c.c. de sel
  • 1/2 c.c. de noix de muscade fraîchement râpée
  • 1/4 c.c. de curcuma en poudre
  • 1 c.s. de moutarde forte

Instructions

  1. Dans un saladier, mélangez la farine, la levure maltée, le sel, la muscade et le curcuma. Ajoutez la moutarde et versez 240 ml d'eau fraîche en mélangeant au fouet.
  2. Mélange
  3. Mesurez 360 ml d'eau dans une grande casserole et portez à frémissement. Versez le mélange précédent en fouettant, et ramenez à frémissement.
  4. Dans la casserole
  5. Faites cuire à feu doux 5 à 8 minutes en remuant constamment, jusqu'à ce que le mélange épaississe.
  6. Prête
  7. L'appareil à quiche est maintenant prêt à être utilisé, mais on peut aussi le verser dans un contenant hermétique et le tenir au frais jusqu'au lendemain. Il va épaissir et se séparer, mais pas de panique : il suffira de le fouetter à nouveau pour lui redonner son aspect d'origine.
  8. Pour utiliser cet appareil, ajoutez-lui les autres ingrédients de la quiche (ici, un mélange de verdure variée), et versez le tout dans une pâte cuite à blanc, par exemple ma pâte à tarte à l'huile d'olive, précuite une dizaine de minutes à 180°C.
  9. Quiche avant cuisson
  10. Enfournez 20-25 minutes à 180°C, puis badigeonnez la surface d'huile d'olive (pour donner de la brillance à l'appareil qui est plutôt mat sinon) et remettez au four 5 minutes. Servez chaud ou tiède.
  11. Quiche après cuisson

Notes

Adapté de The Gourmet Vegan.

Schema/Recipe SEO Data Markup by ZipList Recipe Plugin
http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/legumes-et-cereales/appareil-a-quiche-vegan-recette/

The post Appareil à quiche vegan Recette appeared first on Chocolate & Zucchini en VF.

]]>
http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/legumes-et-cereales/appareil-a-quiche-vegan-recette/feed/ 12
Gaufres liégeoises Recette http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/biscuits-et-petits-gateaux/gaufres-liegeoises-recette/ http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/biscuits-et-petits-gateaux/gaufres-liegeoises-recette/#comments Wed, 05 Nov 2014 12:56:46 +0000 http://chocolateandzucchini.com/vf/?p=5834 Mon enfance a été bercée par les gaufres de Liège qu’on achetait au supermarché, ces gros quadrillages briochés et perlés […]

The post Gaufres liégeoises Recette appeared first on Chocolate & Zucchini en VF.

]]>
Gaufres liégeoises

Mon enfance a été bercée par les gaufres de Liège qu’on achetait au supermarché, ces gros quadrillages briochés et perlés de sucre qui me semblaient infiniment supérieurs aux fines gaufres fourrées à la vanille (enfin, à l’arôme de vanille) qui avaient la préférence de ma soeur aînée et dont je me tenais éloignée avec dédain.

Je n’avais plus mangé de gaufres liégeoises depuis l’adolescence — en fait, ça fait des années que je n’achète plus de pâtisseries industrielles — mais elles ont fait un retour fracassant dans ma vie en début d’année, lorsqu’un microscopique Comptoir Belge a ouvert à un jet de caillou de chez moi, au 58 rue des Martyrs.

Ce stand propose des gaufres liégeoises cuites sous vos yeux, qui répandent un fumet envoûtant jusqu’au petit manège de la place Lino Ventura, ce qui est très malin commercialement parlant. Et la première fois que j’y ai goûté, j’ai failli tomber à la renverse.

Bien loin de sa cousine sous plastique à l’huile de palme, la gaufre de Liège artisanale et toute fraîche est un trésor de gourmandise, entre l’extérieur croustillant, l’intérieur tendre et filant comme une brioche, et les gros cristaux de sucre qui caramélisent aux entournures.

Et comme j’ai récemment reçu (voir note au bas du billet) de la marque Cuisinart un super Griddler — sorte de grill-plancha doublé d’une presse à sandwich — et les plaques à gaufres qui vont avec, il ne m’a pas fallu longtemps pour m’attaquer à ce monument de la gastronomie belge.

J’ai trouvé des tas de recettes sur Internet, avec des proportions tellement différentes les unes des autres que j’en perdais mon latin, donc j’ai fait comme tout Bac S qui se respecte en pareille situation : je me suis créé un petit tableau Excel comparatif mettant en évidence les proportions des différents ingrédients rapportées au poids de farine, et j’en ai tiré la formule qui me paraissait la plus adaptée à mon goût, c’est-à-dire plutôt moins sucrée et moins beurrée que la moyenne, sans toutefois rien perdre en gourmandise.

Ces gaufres sont une pure merveille, la recette ne présente pas de difficulté particulière, et la pâte se congèle parfaitement bien, ce qui permet de recevoir sa soeur aînée pour le goûter de façon impromptue, et sans effort aucun lui faire redécouvrir à elle aussi la gaufre de Liège telle qu’elle devrait être mangée : juste tiède, caramélisée, fondante, irrésistible.

Note de transparence : Le Griddler et les plaques à gaufres m’ont été envoyés par Cuisinart France, par l’intermédiaire de leur agence de presse. Je précise par ailleurs que c’était le modèle que j’avais repéré et que je m’apprêtais à me faire offrir par mes parents pour mon anniversaire, quand il m’a été proposé de le recevoir gratuitement. Toutes les opinions exprimées ici sont les miennes.

Le Griddler Cuisinart, in situ dans ma cuisine.

Le Griddler Cuisinart, in situ dans ma cuisine.

Gaufres liégeoises Recette

Préparation : 30 minutes

Cuisson : 4 minutes

Total : 2 hours, 45 minutes

Pour 15 gaufres.

Gaufres liégeoises Recette

Ingrédients

  • 12 g de levure de boulanger déshydratée (j'utilise la levure saf)
  • 200 ml de lait tiède (si vous trempez votre doigt, vous ne devez pas sentir de différence de température)
  • 500 g de farine T65
  • 10 g de sel de mer fin
  • 1 c.c. de cannelle moulue (j'utilise la cannelle fraîche de Cinnamon Hill)
  • 2 c.s. de cassonnade belge brune (de la vraie, par exemple la Candico) ou de sucre de canne non raffiné type muscovado
  • 2 gros oeufs bio
  • 150 g de beurre à température ambiante
  • 190 g de sucre perlé (comme pour les chouquettes ; le mien vient de chez G. Detou)
  • Huile de cuisson, pour graisser le gaufrier

Instructions

  1. Dans un bol, mélangez la levure et le lait et laissez reposer 15 minutes, jusqu'à ce que la surface devienne un peu mousseuse. (Si rien ne se passe, votre levure est probablement trop vieille ; recommencez avec un paquet fraîchement acheté.)
  2. Dans le bol d'un robot de type KitchenAid équipé du crochet pétrisseur (voir ci-dessous pour préparer la pâte à la main), mélangez à la main la farine, le sel et la cassonnade. Ajoutez les oeufs et le lait et mélangez à la main (je détache le crochet pétrisseur et je l'utilise pour mélanger) pour humecter le gros de la farine afin qu'elle ne s'envole pas partout lorsque vous allumerez le robot.
  3. Mettez le robot en marche et pétrissez à petite vitesse pendant 5 minutes, jusqu'à ce que la pâte soit lisse et élastique et qu'ell ne colle plus aux parois du bol.
  4. Pâte 1
  5. Ajoutez le beurre.
  6. Pâte 2
  7. Pétrissez pendant encore 2 minutes, jusqu'à ce que le beurre soit entièrement incorporé. La pâte sera très collante.
  8. Pâte 3
  9. (Le pétrissage peut aussi être fait à la main. C'est plus de travail, évidemment, et l'incorporation du beurre demande un peu de persévérance. Le secret, c'est de ne pas perdre espoir -- la pâte finira par accepter de l'absorber -- et de se réjouir à l'idée d'avoir les mains très douces ensuite.)
  10. Couvrez le bol bien serré avec un torchon et laissez lever à température ambiante pas trop fraîche, à l'abri des courants d'air, jusqu'à ce que la pâte ait doublé de volume. Le temps exact varie en fonction de la température dans votre cuisine, mais il faut compter environ 2 heures.
  11. Pâte levée
  12. Incorporez le sucre perlé à la pâte -- elle va dégonfler, c'est normal -- de sorte qu'il soit réparti uniformément.
  13. Pâte avec sucre
  14. Divisez la pâte en 15 morceaux égaux d'environ 75 g chacun et formez des boules grossières. Laissez reposer à température ambiante 15 minutes avant la cuisson. (Voir la note ci-dessous si vous souhaitez conserver la pâte pour plus tard.)
  15. Préchauffez votre gaufrier à thermostat moyen-chaud ; sur mon Griddler, mes essais m'ont permis de situer la température idéale à 190°C (par rapport au thermostat maximum de 230°C).
  16. Huilez le gaufrier (inutile s'il est anti-adhésif) et déposez une boule de pâte au centre de chaque empreinte.
  17. Avant cuisson
  18. Fermez le gaufrier et laissez cuire 4 à 5 minutes, jusqu'à ce que les gaufres soient bien dorées.
  19. Après cuisson
  20. Retirez les gaufres (j'utilise une pince en bois) et laissez refroidir 5 à 10 minutes sur grille avant de les manger.

Notes

Vous pouvez mettre de côté tout ou partie des morceaux de pâte pour les faire cuire plus tard. Juste après avoir divisé la pâte, disposez les boules sur une assiette, couvrez avec du film plastique et mettez au frais jusqu'à 24 h. Retirez du réfrigérateur 15 minutes avant de les faire cuire.

Vous pouvez également disposer les morceaux de pâte sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé ou d'un tapis de cuisson en silicone. Placez au congélateur 1 heure pour bien les raffermir, puis rassemblez-les dans un sac de congélation bien hermétique. Laissez décongeler à température ambiante pendant 3 heures avant la cuisson.

Schema/Recipe SEO Data Markup by ZipList Recipe Plugin
http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/biscuits-et-petits-gateaux/gaufres-liegeoises-recette/

Gaufres liégeoises

The post Gaufres liégeoises Recette appeared first on Chocolate & Zucchini en VF.

]]>
http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/biscuits-et-petits-gateaux/gaufres-liegeoises-recette/feed/ 23
Favoris d’octobre http://chocolateandzucchini.com/vf/liens/favoris-doctobre-2/ http://chocolateandzucchini.com/vf/liens/favoris-doctobre-2/#comments Mon, 03 Nov 2014 14:56:54 +0000 http://chocolateandzucchini.com/vf/?p=5797 Quelques-unes de mes lectures et découvertes préférées pour le mois écoulé : ~ Mon dernier livre EDIBLE FRENCH a été […]

The post Favoris d’octobre appeared first on Chocolate & Zucchini en VF.

]]>
Un pommier du jardin de La Grenouillère, où nous nous sommes échappés le temps d'un sublime weekend d'automne.

Quelques-unes de mes lectures et découvertes préférées pour le mois écoulé :

~ Mon dernier livre EDIBLE FRENCH a été cité dans le magazine du New York Times.

~ Qu’est-ce qu’on mange au petit déjeuner selon qu’on grandit à Tokyo, Istanbul ou Reykjavik.

~ Les palettes de couleur de la photographe Emily Blincoe.

~ Un nouveau livre de photos examine les outils préférés des chefs et pourquoi ils y tiennent tant.

~ Les superfoods vus par le magazine Zeste.

~ Quelques conseils pour choisir les bons matériaux pour ses ustensiles de cuisson.

~ Dans un élan de générosité inédit, le chef (et MOF) alsacien Olivier Nasti et son éditeur Menu Fretin mettent à disposition gratuitement l’intégralité du livre Comment faire la cuisine ?

~ Catherine Kluger, des fameuses Tartes Kluger, montre comment elle prépare ses fonds de tartes salées.

~ Qui a dit que le français n’était pas une langue facile ? Voici un petit schéma tout simple pour les anglophones qui hésiteraient entre le « tu » et le « vous ».

~ 25 expressions en Hindi liées à la cuisine (explications en anglais).

The post Favoris d’octobre appeared first on Chocolate & Zucchini en VF.

]]>
http://chocolateandzucchini.com/vf/liens/favoris-doctobre-2/feed/ 4
Fond d’écran calendrier : Novembre 2014 http://chocolateandzucchini.com/vf/series/fond-decran-calendrier/fond-decran-calendrier-novembre-2014/ http://chocolateandzucchini.com/vf/series/fond-decran-calendrier/fond-decran-calendrier-novembre-2014/#comments Fri, 31 Oct 2014 23:01:10 +0000 http://chocolateandzucchini.com/vf/?p=5812 Au début de chaque mois en 2014, j’offre aux lecteurs de C&Z un nouveau papier peint à mettre en fond […]

The post Fond d’écran calendrier : Novembre 2014 appeared first on Chocolate & Zucchini en VF.

]]>
Fond d'écran calendrier novembre 2014

Au début de chaque mois en 2014, j’offre aux lecteurs de C&Z un nouveau papier peint à mettre en fond d’écran sur votre ordinateur, avec une photo en lien avec la cuisine et un calendrier du mois en cours.

Pour le mois de novembre, je vous propose une photo de cette Soupe de courge musquée que j’adore faire en automne, et qui tombe à pic pour faire bon usage de l’intérieur de la citrouille que vous avez évidée pour Halloween.

Les instructions pour télécharger votre calendrier sont ci-dessous.

Voici comment ça marche :

1- Ce lien va ouvrir une nouvelle fenêtre (ou un nouvel onglet) avec l’image au bon format pour votre écran.

2- Faites un clic droit sur l’image et choisissez l’option « Choisir l’image comme fond d’écran » ou « Choisir comme image d’arrière plan » (la formulation exacte peut varier selon votre navigateur).

3- Si l’image n’est pas bien ajustée sur votre bureau, il faudra régler vos préférences (sur un Mac : Préférences système > Bureau & Economiseur d’écran > Bureau ; sous Windows : Panneau de configuration > Affichage > Bureau) et choisir « Adapter à l’écran » comme mode d’affichage du fond d’écran.

4- Et voilà. Profitez-en bien et revenez le mois prochain !

The post Fond d’écran calendrier : Novembre 2014 appeared first on Chocolate & Zucchini en VF.

]]>
http://chocolateandzucchini.com/vf/series/fond-decran-calendrier/fond-decran-calendrier-novembre-2014/feed/ 0
Soupe à tout Recette http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/soupes/soupe-a-tout-recette/ http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/soupes/soupe-a-tout-recette/#comments Thu, 30 Oct 2014 13:53:39 +0000 http://chocolateandzucchini.com/vf/?p=5800 Le problème quand on achète des légumes frais à manger, c’est qu’on se retrouve de temps en temps avec des […]

The post Soupe à tout Recette appeared first on Chocolate & Zucchini en VF.

]]>
Soupe à tout

Le problème quand on achète des légumes frais à manger, c’est qu’on se retrouve de temps en temps avec des légumes plus très frais à manger.

Même si on est le champion international de la planification des repas, il est difficile de tomber juste à tous les coups. Et si on laisse place à l’improvisation et aux coups de coeur quand on fait son marché, ou si on est abonné à un panier de légumes hebdomadaire, il n’est pas rare que la fin de semaine rime avec carottes mollissantes et verdure fanée.

Les légumes robustes se garderont sans problème d’une semaine sur l’autre, mais il vaut mieux éviter ça aux plus fragiles. Et si vous aimez démarrer la semaine sur des bases fraîches, ou si vous avez besoin de faire de la place pour votre razzia maraîchère du weekend (hum hum), quelle est la solution ? Si vous avez répondu « la poubelle », venez me voir à la fin de l’heure. La bonne réponse est : une soupe à tout.

Cette soupe, c’est un refuge merveilleux pour toutes sortes de légumes orphelins dont personne ne sait trop quoi faire, et c’est le moyen le plus simple de les transformer en quelque chose de savoureux et de réconfortant.

Il est difficile de vraiment rater une soupe, mais mes années d’expérience en la matière m’ont quand même appris quelques règles qui facilitent la préparation et rendent le résultat plus gratifiant.

Choisir ses légumes

Evidemment, je parle ici de légumes dont l’heure de gloire est certes passée, mais qui n’ont pas quand même atteint le stade de la putréfaction : flétri et ramolli, oui, moisi ou gluant, non. (Si on a un doute, on jette.)

Vous pourriez en théorie jeter tout ce qui vous tombe sous la main en tas joyeux dans la cocotte, mais autant que possible on a intérêt à faire une sélection de légumes variée et équilibrée. Mes soupes à tout sont plus réussies quand j’utilise un mélange de couleurs (vert, orange, beige, blanc…) et différentes familles de saveurs (sucrée, terrienne, verdoyante, alliacée, anisée…), et quand j’inclus à la fois des légumes qui poussent au-dessus et en-dessous du sol. Certains fruits, comme les pommes et les poires, marchent bien aussi.

Pour compléter votre sélection, il est bien sûr autorisé de piocher aussi dans vos légumes frais et/ou dans vos réserves congelées. D’ailleurs, si vous veniez à vous trouver avec de bons candidats pour une soupe à tout mais en trop petite quantité pour faire une soupe à tout, ou si vous manquez de temps pour la préparer, nettoyez et découpez vos légumes et mettez-les au congélateur pour les ressortir au moment opportun.

Pour vous donner un exemple, ma plus récente soupe à tout, faite lundi dernier, contenait : quelques tiges de blettes fatiguées, un quart de potimarron (le reste ayant été rôti), une petite botte de carottes (un peu ramollies), les feuilles extérieures d’une tête de chou-fleur (sorties du congélateur), les tiges d’un beau bouquet de kale frisé (je vous parlerai bientôt des cheesy chips que j’ai faites avec les feuilles), quelques jeunes bulbes de fenouil (fraîchement acquis), un bel oignon rouge, quelques pommes de terre, la fin d’un bouquet de ciboulette, des tiges de persil et un peu d’estragon. Vous voyez l’esprit.

Les légumes doivent être soigneusement nettoyés (inutile de les sécher, vous allez les remouiller dans deux secondes) et coupés en morceaux de taille régulière. Des cubes ou des lamelles de 2 cm font gagner du temps au découpage, et c’est parfait si on prévoit de mixer la soupe. Si vous préférez une soupe non mixée, c’est-à-dire avec bouillon et morceaux, il faudra faire des dés plus fins.

Soupe à tout

Parlons texture

Dans de telles soupes de légumes il est bon d’ajouter un peu d’amidon pour les rendre à la fois plus veloutées et plus satisfaisantes. On peut ainsi utiliser quelques pommes de terre ou patates douces (on garde la peau si elles sont bio), des lentilles corail ou des pois cassés, ou le talon d’un bon pain au levain.

Si vous préférez éviter l’amidon dans votre alimentation — régime paléo par exemple — vous pouvez vous en passer et utiliser plutôt une purée d’oléagineux ou du lait de coco (voir plus bas) pour le côté onctueux.

A l’inverse, maniez les ingrédients très fibreux avec précaution : j’ai eu un jour l’idée d’utiliser les frondes longues et touffues d’un beau bouquet de fenouil, mais mon mixeur-plongeur n’en est jamais vraiment venu à bout et ma soupe, quoique délicieuse, était un peu trop poilue à mon goût.

Boosters de saveur

Aux légumes vous pouvez ajouter un peu d’ail et les épices (cumin, clous de girofle, graines de fenouil, coriandre, fenugrec, poivre, piment) ou les herbes que vous aimez. Les herbes séchées (thym, romarin, origan) peuvent être ajoutés dès le début de la cuisson, tandis que les herbes fraîches (persil, ciboulette, coriandre, estragon, cerfeuil, basilic) doivent être ajoutées à la dernière minute, juste avant de mixer la soupe.

Le liquide que vous utiliserez a son importance. On peut la faire à l’eau bien sûr, mais si vous avez sous la main un bouillon de poulet ou de légumes maison, c’est le moment de l’utiliser. J’ai abandonné les bouillons cube, même bio, parce que je trouve qu’ils n’apportent pas grand chose à la conversation, mais faites comme bon vous semble.

Mon petit secret, c’est de demander du rab de jus de cuisson lorsque j’achète un poulet à la rôtisserie (j’apporte alors un bocal propre pour le recueillir). Je le conserve au réfrigérateur et je l’utilise pour ce type de soupe : la couche de graisse à la surface sert à démarrer la cuisson, et le reste du jus sert de bouillon de poulet, concentré et hyper parfumé (souvent assez salé aussi, donc il faut ajuster l’assaisonnement).

Vous pouvez aussi partir sur une inspiration asiatique en y mettant une boîte de lait de coco bio. Vous pouvez alors l’assortir d’un morceau de gingembre frais (de la taille du pouce) finement râpé et/ou une tige de citronnelle (stockée au congélateur et pelée puis émincée sans décongélation), avec peut-être un peu de coriandre ou de menthe fraîche en garniture.

Cuisson de la soupe

Si on respecte la méthode classique pour faire une soupe, on est censé commencer par faire suer les aromatiques dans un peu de matière grasse, et ajouter les légumes selon l’ordre de cuisson optimal. Mais mon objectif avec la soupe à tout, c’est de simplifier le processus et de gagner autant de temps que possible, donc je ne m’inquiète pas trop de ces considérations.

Une fois que tous les légumes sont lavés, je fais chauffer un peu de matière grasse (de l’huile d’olive ou de la graisse de ventrèche mise de côté si j’en ai) dans ma cocotte en fonte. J’ajoute d’abord les oignons et les épices avec un peu de sel, pour leur laisser le temps de se réveiller doucement pendant que je coupe le reste des légumes. Je les ajoute au fur et à mesure en mélangeant de temps en temps, mais je fais ça à feu modéré pour que rien ne brûle si j’oublie de remuer.

Je verse alors le liquide de cuisson que j’ai choisi d’utiliser, et comme en général ça ne suffit pas, j’ajoute ce qu’il faut d’eau pour que les légumes soient tout juste recouverts. Je sale (environ 1/2 c.c. par litre de liquide, moins si le bouillon est déjà salé), j’augmente le feu, et je porte à frémissement à couvert. Au bout de quelques minutes, une espèce de mousse se forme à la surface, que j’écume si j’y pense.

Je laisse mijoter 15 à 20 minutes, ce qui est suffisant pour que les légumes de cuisson longue (les carottes et les pommes de terre par exemple) deviennent tendre, ce qu’on vérifie de la pointe du couteau. Je trouve que les autres légumes de cuisson plus courte ne se trouvent pas incommodés de façon significative par ce temps de cuisson un peu plus long que nécessaire, et moi ça me rend la vie plus facile.

Finition et service

Je laisse la soupe refroidir un peu, je retire les herbes dont les tiges sont dures (thym, romarin), puis je mixe la soupe longuement avec mon mixeur-plongeur. Il est prudent de porter alors son plus élégant tablier et des manches longues, mais si vous gardez la tête du mixeur intégralement immergée à tout moment, les éclaboussures sont minimes, voire inexistantes.

Je n’ai plus de blender depuis des années, mais ça marcherait tout aussi bien voire mieux, même si ça fait un récipient de plus à nettoyer. En revanche, le robot-mixeur est moins adapté parce que le bol n’est généralement pas étanche et il faut donc mixer la soupe par petites quantités successives, ce qui va à l’encontre du principe de simplicité absolue de cette soupe.

C’est à ce moment-là qu’il faut goûter pour ajuster l’assaisonnement en sel et ajouter aussi une touche d’acidité, par exemple du jus de citron, un peu de votre vinaigre préféré, ou peut-être une belle cuillerée de moutarde. Si vous trouvez que votre soupe à une saveur un peu terne, il suffit généralement d’ajuster ces deux éléments (sel et acidité) pour lui donner tout son éclat.

Vous pouvez servir la soupe telle quelle — inutile d’expliquer que c’est la soupe des fonds de tiroir si vous pensez que votre public n’en sera pas enchanté — ou la glamouriser un peu avec par exemple :

  • Des herbes fraîches (en pleine forme) émincées,
  • Un filet de l’huile de votre choix,
  • Une cuillerée de crème fraîche, de pesto, de gremolata, de purée d’oléagineux (beurre d’amande notamment), ou une sauce tahini,
  • Des croûtons (mot compte triple si vous les avez faits vous-même avec du pain un peu rassis).

Vous pouvez aussi procéder façon soupe à l’oignon : versez la soupe dans des bols qui résistent à la chaleur, placez à la surface une tranche de pain légèrement humectée de vin blanc, saupoudrez généreusement d’emmental ou de jeune comté râpé, et passez quelques minutes sous le grill du four pour faire dorer.

Si vous avez fait plus de soupe que vous ne pouvez (ou voulez) manger dans les 3 à 4 jours qui suivent, versez la soupe refroidie dans des contenants de congélation étiquetés (les boîtes assez plates d’un litre sont d’un bon format), mettez quelques heures au réfrigérateur, puis rangez au congélateur. (On peut congeler la soupe même si certains des ingrédients ont déjà été congelés, puisque vous les avez maintenant re-cuits).

Participez à la conversation!

Et vous, faites-vous des soupes « fourzitout », comme les appelle la grand-mère d’une lectrice ? Avez-vous des trucs et astuces à ajouter à la liste ? Et quelles autres stratégies adoptez-vous quand vos légumes sont sur le déclin ?

The post Soupe à tout Recette appeared first on Chocolate & Zucchini en VF.

]]>
http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/soupes/soupe-a-tout-recette/feed/ 12
Liniment oléo-calcaire fait maison Recette http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/autres-recettes/liniment-oleo-calcaire-fait-maison-recette/ http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/autres-recettes/liniment-oleo-calcaire-fait-maison-recette/#comments Thu, 23 Oct 2014 08:49:32 +0000 http://chocolateandzucchini.com/vf/?p=5732 Une fois n’est pas coutume, la recette du jour n’est pas comestible, mais le succès de mon billet sur le […]

The post Liniment oléo-calcaire fait maison Recette appeared first on Chocolate & Zucchini en VF.

]]>
Liniment Oléo-Calcaire

Une fois n’est pas coutume, la recette du jour n’est pas comestible, mais le succès de mon billet sur le déodorant fait maison me laisse penser que je ne suis pas la seule à m’intéresser aussi aux cosmétiques en mode DIY.

Sujet du jour, le liniment oléo-calcaire, qu’on appelle plus communément liniment tout court : cette lotion onctueuse, dont la couleur peut aller de la crème au bouton d’or, est constituée à parts égales d’huile d’olive (oléo) et d’eau de chaux* (calcaire), une émulsion bi-phase que l’on stabilise de préférence à l’aide d’un autre ingrédient, de la cire d’abeille pour ma part.

Comme pour la plupart des convertis, c’est un produit qui a fait son apparition dans ma vie lorsque j’ai eu un enfant et que mes copines branchées cosmétiques nature me l’ont recommandé comme le plus simple et le plus efficace pour le change des bébés.

Si vous n’avez pas d’enfant, n’hésitez pas à zapper ce paragraphe, mais pour les autres, voici les avantages du liniment pour les soins du bébé et du jeune enfant :

  • Il permet de nettoyer le siège du bébé (joli euphémisme) sans eau et sans rinçage : pratique donc en voyage, ou si la table de change n’est pas dans la salle de bain.
  • C’est une formule ultra simple (seulement trois ingrédients, parfaitement lisibles) et bien tolérée, sans produit pétrochimique, additif, parfum, ou conservateur — contrairement à la plupart des lingettes du commerce, même marketées comme « bio ».
  • En même temps qu’il facilite le nettoyage, il nourrit la peau de l’enfant et laisse une sorte de film protecteur qui prévient ou même résorbe les irritations (y compris le fameux érythème fessier).
  • Si le bébé a sur le cuir chevelu des croûtes de lait qui semblent le gêner ou qui persistent au-delà de quelques mois (dans le cas contraire, on le laisse tranquille !), on peut appliquer une couche de liniment, masser doucement et laisser reposer toute une nuit, avant de lui laver les cheveux le lendemain matin. On recommence au besoin quelques temps plus tard.
  • Quand le bébé est encore tellement petit qu’il n’a pas de cou, il est difficile de lui nettoyer les petits plis de peau sous le menton qui finissent par prendre une odeur un peu fermentée pas très agréable. Il suffit alors de se mettre un peu de liniment sur le doigt et de le lui passer délicatement dans le cou pour récupérer les petits mimis et peaux mortes qui s’y sont stockées.

Mais le liniment ne se limite pas aux joies de la table de change, il peut aussi être utilisé comme lotion pour les massages, pour enfant comme pour adulte, comme crème hydratante pour le corps si on a la peau sèche, ou pour soulager une brûlure superficielle, y compris un léger coup de soleil. Certaines personnes disent s’en servir avec succès comme démaquillant ou crème hydratante pour le visage, mais comme le pH du liniment est assez basique, j’aurais peur de mettre en péril l’équilibre fragile de la peau du visage. (Aucun problème en revanche pour les fesses d’un bébé : au contraire, ce pH alcalin permet de contrebalancer l’acidité du contenu de la couche.)

Le liniment se trouve en pharmacie en France — il est par contre parfaitement inconnu dans d’autres pays, et notamment aux Etats-Unis — mais il est vraiment très facile de le fabriquer soi-même si on en a l’envie et le temps. Le bénéfice est alors triple :

  • C’est plus économique (mais pas forcément de façon drastique selon les tarifs pratiqués par sa pharmacie, donc il ne faut pas que ce soit l’unique motivation),
  • On peut alors faire du liniment bio, ce qui n’est pas facile à trouver dans le commerce, et significativement plus cher quand on en trouve,
  • On limite la quantité d’emballages en réutilisant le même flacon (bien nettoyé !) à chaque fois.

Le premier ingrédient, et le plus facile à acquérir, c’est l’huile d’olive. On la choisit de préférence bio et vierge extra, en se contentant du premier prix (environ 8€ le litre). Ensuite, il faut se procurer la cire d’abeille bio qui servira d’émulsifiant, et qu’on peut acheter auprès de son apiculteur préféré, dans certains magasins bio, ou sur Internet. Quant à l’eau de chaux, qui a des propriétés nettoyantes et purifiantes, on en trouve dans certains magasins de produits naturels et pharmacies, ou bien on peut la commander par exemple chez Aroma Zone ou sur Greenweez, à partir de 7,50€ le litre. On peut aussi la fabriquer soi-même, mais j’avoue que j’en suis pas encore là.

Participez à la conversation !

Le liniment fait-il partie de votre arsenal cosmétique ? Comment vous en servez-vous et est-ce que vous le fabriquez vous-même ?

* Attention : l’eau de chaux pure est corrosive, il faut donc la manipuler avec précaution et la tenir absolument hors de portée des enfants. Une fois en émulsion stabilisée avec l’huile d’olive, elle devient en revanche inoffensive. Je ne recommande pas les formules qui consistent simplement à mélanger huile d’olive et eau de chaux sans stabilisant : comme les deux phases se séparent il faut secouer le flacon soigneusement avant chaque utilisation pour les ré-émulsionner, et le risque me paraît trop grand de le faire insuffisamment ou d’oublier carrément.

Liniment Oléo-Calcaire Fait Maison Recette

Préparation : 10 minutes

Cuisson : 5 minutes

Total : 15 minutes

Pour 200 ml de liniment.

Liniment Oléo-Calcaire Fait Maison Recette

Ingrédients

  • 4 g de cire d'abeille bio
  • 100 ml d'huile d'olive bio
  • 100 ml d'eau de chaux

Instructions

  1. Mettez la cire dans un récipient résistant à la chaleur et que vous pourrez mettre dans la casserole d'eau pour le bain-marie.
  2. Cire
  3. Ajoutez l'huile.
  4. Cire + Huile
  5. Dans un autre récipient avec un bec verseur, mesurez l'eau de chaux (manipulez-la avec précaution et hors de portée des enfants, et nettoyez immédiatement le récipient après usage pour éviter tout accident domestique).
  6. Eau de chaux
  7. Mettez le récipient d'huile et de cire dans une casserole avec un fond d'eau, amenez à frémissement, et laissez chauffer l'huile jusqu'à ce que la cire soit parfaitement fondue.
  8. Cire + Huile au bain-marie
  9. Eteignez le feu et, tout en gardant le premier récipient au chaud dans son bain-marie, versez l'eau de chaux en filet en fouettant continuellement pour bien émulsionner.
  10. Eau de chaux ajoutée
  11. Versez sans attendre dans un flacon propre (par exemple un flacon pompe avec un conduit assez large) et laissez refroidir complètement avant d'utiliser. En refroidissant, le liniment va "prendre" un peu, mais il suffira de secouer le flacon à la première utilisation pour lui redonner une consistance plus fluide.
  12. Notez bien la date de fabrication sur la bouteille, et utilisez dans le mois qui suit selon les conseils du billet ci-dessus.

Notes

  • Assurez-vous que tous les ustensiles et récipients que vous utilisez sont parfaitement propres afin que la conservation du liniment se fasse dans les meilleures conditions.
  • Vous pouvez multiplier les quantités par 1,5 ou par 2, mais n'oubliez pas qu'il faut utiliser le liniment maison dans le mois qui suit sa fabrication.
  • Comme pour tout produit cosmétique, avant la première "vraie" utilisation, appliquez-en une petite quantité dans le creux du coude ou derrière le genou, pour vérifier que ça ne provoque pas de réaction cutanée.

Schema/Recipe SEO Data Markup by ZipList Recipe Plugin
http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/autres-recettes/liniment-oleo-calcaire-fait-maison-recette/

The post Liniment oléo-calcaire fait maison Recette appeared first on Chocolate & Zucchini en VF.

]]>
http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/autres-recettes/liniment-oleo-calcaire-fait-maison-recette/feed/ 6
Tartelettes citron-gingembre http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/tartes-et-gateaux/tartelettes-citron-gingembre/ http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/tartes-et-gateaux/tartelettes-citron-gingembre/#comments Wed, 15 Oct 2014 11:09:30 +0000 http://chocolateandzucchini.com/vf/?p=5701 Cela fera bientôt dix ans que je connais Claire, l’auteur du blog naturo-pionnier Clea Cuisine, et que nous entretenons une […]

The post Tartelettes citron-gingembre appeared first on Chocolate & Zucchini en VF.

]]>
Tartelette citron-gingembre

Cela fera bientôt dix ans que je connais Claire, l’auteur du blog naturo-pionnier Clea Cuisine, et que nous entretenons une amitié simple et sincère à laquelle je tiens beaucoup.

Clea fait partie de ces personnes rares que j’admire pour la confiance et la sérénité qu’ils dégagent, comme si l’agitation extérieure et la frénésie des dernières tendances les laissait indifférents, tout occupés qu’ils sont à suivre leur propre chemin, guidés par leurs propres goûts. Ces qualités lui ont d’ailleurs valu un lectorat fidèle et impliqué dont elle a souvent changé sinon la vie du moins l’alimentation, en étant une des toutes premières à parler d’agar-agar, de farine de riz et de purée d’amande.

C’est donc sans hésitation que j’ai accepté sa proposition il y a quelques semaines de faire une sorte d’échange culinaire via nos blogs respectifs : l’idée était que chacune choisisse trois recettes sur le blog de l’autre, pour ensuite les secouer vigoureusement au shaker et en tirer une nouvelle recette.

L’occasion de se replonger dans les archives l’une de l’autre n’était pas le moindre des bénéfices, et j’ai pour ma part choisi son Velouté de carotte au miso blanc et gingembre, ses Crèmes au chocolat et gingembre à l’agar-agar, et sa Tarte au citron ultime.

Mon idée était initialement de faire une tarte au citron parfumée au gingembre et au miso blanc — voici un article (en anglais) sur l’utilisation du miso blanc dans les desserts. Mais mes essais préliminaires avec le miso blanc ne m’ont pas convaincue — soit on ne le sentait pas assez, soit on le sentait trop — et j’ai donc opté pour des tartelettes citron-gingembre qui ont ravi tous ceux qui ont eu l’occasion d’y goûter, moi incluse.

Le mariage du citron et du gingembre n’a plus à faire ses preuves, et il m’a suffit d’ajouter du gingembre frais finement râpé à la recette de lemon curd dont Clea garnit sa tarte. Je partage son goût pour les tartes au citron bien acidulées — c’est-à-dire comparativement peu sucrées — et cette formule donne pour moi l’équilibre parfait. Ce lemon-ginger curd pourrait d’ailleurs être préparé juste comme ça, pour tartiner sur une jolie brioche, pimper un yaourt ou garnir des crêpes.

Quant à la pâte, j’ai choisi de suivre la recette de pâte sucrée qu’utilise le génial pâtissier Jacques Genin, telle qu’il la livre dans sa chouette monographie Le Meilleur de la tarte au citron. C’est une pâte qui est aussi facile à faire qu’à manipuler, et qui donne un fond de tarte savoureux et croustillant, parfait contrepoint à l’onctueuse crème au citron.

Et pour voir la recette que Clea a sorti de son propre shaker, c’est par ici : Pâtes à la gremolata amande-courgette et aux oignons rôtis. Merci Claire !

Participez à la conversation !

Connaissiez-vous déjà le blog de Clea ? Et les tartes au citron, vous les aimez comment ? Plutôt acides, plutôt sucrées, plutôt meringuées ?

Tartelettes citron-gingembre

Tartelettes citron-gingembre

Préparation : 45 minutes

Cuisson : 30 minutes

Total : 8 hours, 30 minutes

Pour six tartelettes de 10 à 12 cm.

Tartelettes citron-gingembre

Ingrédients

    Pour la pâte sucrée :
  • 175 g de beurre doux, à température ambiante, + un peu pour graisser
  • 125 g de sucre de canne non raffiné
  • 60 g de poudre d'amande
  • 2 gros œufs bio, à température ambiante
  • 1 jaune d'oeuf bio, à température ambiante
  • 1/4 c.c. de sel de mer fin
  • 310 g de farine T65, + un peu pour fariner
  • Pour la crème citron-gingembre :
  • 4 citrons bio
  • 30 g de gingembre frais, pelé et très finement râpé
  • 125 g de sucre de canne non raffiné
  • 1 c.s. de fécule de maïs, diluée dans 1 c.s. d'eau
  • 3 gros œufs bio

Instructions

    Étape 1 : Préparez la pâte sucrée (au moins 8h30 avant de servir)
  1. Dans un grand bol, mettez le beurre, le sucre et la farine d'amande. A l'aide d'une spatule, incorporez le beurre aux ingrédients secs pour obtenir une texture sablonneuse.
  2. Incorporer les oeufs à la spatule.
  3. Incorporer la farine et le sel, en travaillant la pâte juste assez pour que toute trace de farine disparaisse.
  4. Renversez la pâte sur un plan de travail et pétrissez très brièvement -- en 5 ou 6 gestes, pas plus -- pour rassembler la pâte en boule.
  5. Divisez la pâte en deux ; chaque moitié doit peser 400g. Enveloppez une moitié soigneusement dans du film plastique et réservez au réfrigérateur ou au congélateur pour une autre fois. Placez l'autre moitié sur une assiette -- c'est la pâte que vous allez utiliser pour les tartelettes -- couvrez et mettez au réfrigérateur pendant au moins 2 heures, ou jusqu'au lendemain.
  6. Étape 2 : Foncez les moules (au moins 1h15 avant la cuisson) et faites cuire la pâte à blanc (au moins 5h avant de servir)
  7. Divisez la pâte en six morceaux ; chacun doit peser 65 g.
  8. Préparez 6 moules à tartelette de 10 à 12 cm de diamètre, par exemple ceux-ci. Beurrez-les soigneusement s'ils ne sont pas anti-adhésifs.
  9. Sortez un morceau de pâte (laissez les autres au frais) et étalez-le assez finement en un cercle suffisamment grand pour foncer un de vos moules à tartelette. Gardez votre plan de travail et votre rouleau à pâtisserie légèrement farinés.
  10. Pâte sucrée 1
  11. Brossez l'excédent de farine des deux côtés du cercle de pâte avec un pinceau à pâtisserie, puis foncez un des moules à tartelette en allant bien jusqu'au fond et en laissant l'excédent de pâte dépasser sur les bords.
  12. Pâte sucrée 2
  13. Passez le rouleau à pâtisserie fermement sur ​​les bords du moule pour couper l'excédent de pâte (gardez les chutes pour faire des sablés), et pressez bien la pâte avec les doigts contre les bords du moule pour l'aider à rester en place. Remettez au réfrigérateur 1 heure avant de les faire cuire.
  14. Pâte sucrée 3
  15. Préchauffez le four à 160°C (325°F) et faites cuire les fonds de tartelette 20 à 25 minutes, jusqu'à ce qu'ils soient brun doré. Ne les sous-cuisez pas: il faut qu'ils aient une bonne couleur pour que la pâte soit savoureuse et qu'elle ne ramolisse pas au contact de la garniture. Laissez refroidir sur une grille pendant que vous préparez la crème citron-gingembre.
  16. Étape 3: Préparez la crème citron-gingembre et garnissez les tartelettes (au moins 4h30 avant de servir)
  17. Râpez le zeste de 2 citrons dans une casserole moyenne, et pressez les 4 citrons. Vous devriez obtenir environ 150 ml de jus. Versez dans la casserole avec le gingembre, le sucre et la fécule de maïs diluée.
  18. Mettez la casserole sur feu doux et chauffez le mélange en mélangeant à la spatule jusqu'à ce que le sucre soit dissout.
  19. Battez les oeufs dans un saladier, et incorporez au fouet le jus de citron chaud.
  20. Reversez dans la casserole et faites cuire à feu moyen-doux, en remuant constamment avec la spatule en formant un "8" pour bien racler le fond et les bords de la casserole. La crème est prête quand la spatule laisse une trace nette au fond de la casserole.
  21. Crème au citron
  22. Versez la pâte dans les moules et lissez la surface à la spatule.
  23. Laissez prendre au réfrigérateur au moins 4 heures, et jusqu'à 8. Sortez du réfrigérateur 15 minutes avant de servir. Les tartelettes sont meilleures le jour-même, mais s'il vous en reste, elles seront toujours bonnes le lendemain et le surlendemain.

Notes

  • Si vous n'avez pas de moules à tartelettes, la même recette peut être faite dans un moule à tarte de 25 à 28 cm de diamètre.
  • C'est une recette à préparer à l'avance. Commencez le matin si vous avez l'intention de servir les tartelettes au dîner. Pour les servir au déjeuner, faites la pâte et foncez les moules la veille, puis faites cuire les fonds de tarte, préparez la crème au citron et garnissez les tartelettes assez tôt le matin-même.
  • La pâte sucrée peut être utilisée pour toute autre tarte sucrée garnie de fruits, de fruits à coque, de chocolat, etc.
  • La crème de citron au gingembre peut être faite de façon indépendante pour tartiner sur du pain grillé ou de la brioche, pour garnir un gâteau roulé, ou pour étaler au milieu d'un gâteau au yaourt coupé en deux.

Schema/Recipe SEO Data Markup by ZipList Recipe Plugin
http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/tartes-et-gateaux/tartelettes-citron-gingembre/

The post Tartelettes citron-gingembre appeared first on Chocolate & Zucchini en VF.

]]>
http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/tartes-et-gateaux/tartelettes-citron-gingembre/feed/ 14
Aidez-moi à trouver un titre pour mon livre ! (Concours) http://chocolateandzucchini.com/vf/livres/aidez-moi-a-trouver-un-titre-pour-mon-livre-concours/ http://chocolateandzucchini.com/vf/livres/aidez-moi-a-trouver-un-titre-pour-mon-livre-concours/#comments Tue, 07 Oct 2014 09:16:21 +0000 http://chocolateandzucchini.com/vf/?p=5666 Bonne nouvelle ! Mon dernier livre de cuisine, sorti d’abord en anglais, sera publié en France en février 2015 par […]

The post Aidez-moi à trouver un titre pour mon livre ! (Concours) appeared first on Chocolate & Zucchini en VF.

]]>
The French Market Cookbook

Bonne nouvelle ! Mon dernier livre de cuisine, sorti d’abord en anglais, sera publié en France en février 2015 par Hachette Pratique.

Il s’agit d’un recueil de recettes colorées et gourmandes centrées sur les légumes (ni viande ni poisson), qui s’inspirent de la cuisine française contemporaine et de nos cuisines régionales, et organisées par saison.

Tout comme mes billets sur Chocolate & Zucchini, ce livre s’enrichit d’histoires au fil des pages, et regorge d’astuces et de conseils pour bien choisir et bichonner ses produits, et pour imaginer des variations autour des recettes. Mon but est de vous livrer le secret de tous ces plats, en attirant votre attention sur telle ou telle technique ou trouvaille que vous pourrez vous approprier et intégrer à votre cuisine au quotidien.

Vous y trouverez par exemple de divins Pascadous, une Salade de fenouil cru au citron confit, une Panade de tomate à l’estragon, un Clafoutis de pêches, amande et cardamome, des Bastelles au potimarron, des Champignons farcis aux prunes et aux noisettes, une Tarte facile aux figues fraîches, des Ravioles ouvertes, sarrasin et choux de Bruxelles, un Berawecka au chocolat assez irrésistible, et bien d’autres recettes encore.

C’est un livre dans lequel j’ai mis beaucoup de coeur et d’idées, et je suis absolument ravie de pouvoir enfin le partager avec mes lecteurs francophones.

L’équipe éditoriale et moi en sommes au stade où il faut baptiser ce joli livre, et j’aimerais solliciter votre bon goût et votre cerveau pour trouver le titre qui lui ira comme un gant.

Je vous propose donc un concours en forme de brainstorming: imaginez un titre (ou plusieurs !) qui vous donnerai(en)t follement envie de dévorer un tel livre, et déposez votre suggestion dans les commentaires ci-dessous ou via mon formulaire de contact, comme vous préférez.

Celui ou celle qui suggérera en premier le titre que nous utiliserons* (ou s’en approchera le plus) gagnera un exemplaire dédicacé du livre, tout frais tout chaud à sa sortie en février, et un petit cadeau surprise en plus rien que pour vous, que je pourrai expédier à n’importe quelle adresse postale dans le monde.

J’espère que ce petit défi vous amusera. Pour ma part, j’adore l’idée de vous impliquer ainsi dans le processus de mise au monde de cette édition française, et je vous remercie par avance des belles suggestions que vous voudrez bien me confier.

Vous avez jusqu’au mardi 21 octobre pour réfléchir et venir déposer votre participation. Merci !

* Il est entendu que cette personne s’engage à céder entièrement ses droits sur le titre suggéré afin que nous puissions l’utiliser librement pour la publication et la promotion du livre.

The post Aidez-moi à trouver un titre pour mon livre ! (Concours) appeared first on Chocolate & Zucchini en VF.

]]>
http://chocolateandzucchini.com/vf/livres/aidez-moi-a-trouver-un-titre-pour-mon-livre-concours/feed/ 54
Fond d’écran calendrier : Octobre 2014 http://chocolateandzucchini.com/vf/series/fond-decran-calendrier/fond-decran-calendrier-octobre-2014/ http://chocolateandzucchini.com/vf/series/fond-decran-calendrier/fond-decran-calendrier-octobre-2014/#comments Tue, 30 Sep 2014 22:10:45 +0000 http://chocolateandzucchini.com/vf/?p=5595 Au début de chaque mois en 2014, j’offre aux lecteurs de C&Z un nouveau papier peint à mettre en fond […]

The post Fond d’écran calendrier : Octobre 2014 appeared first on Chocolate & Zucchini en VF.

]]>
Fond d'écran calendrier Octobre 2014

Au début de chaque mois en 2014, j’offre aux lecteurs de C&Z un nouveau papier peint à mettre en fond d’écran sur votre ordinateur, avec une photo en lien avec la cuisine et un calendrier du mois en cours.

Pour le mois d’octobre, je vous propose une photo de mon bocal de granola, que je prépare toujours un peu différemment selon ce que j’ai sous la main, mais qui suit toujours cette formule de base. Et dans la famille granola, dont je suis friande, j’ai plus d’une recette dans mon sac : voyez plutôt ce granola cru au sarrasin, ce granola salé, et ce granola paléo.

Les instructions pour télécharger votre calendrier sont ci-dessous.

Voici comment ça marche :

1- Ce lien va ouvrir une nouvelle fenêtre (ou un nouvel onglet) avec l’image au bon format pour votre écran.

2- Faites un clic droit sur l’image et choisissez l’option « Choisir l’image comme fond d’écran » ou « Choisir comme image d’arrière plan » (la formulation exacte peut varier selon votre navigateur).

3- Si l’image n’est pas bien ajustée sur votre bureau, il faudra régler vos préférences (sur un Mac : Préférences système > Bureau & Economiseur d’écran > Bureau ; sous Windows : Panneau de configuration > Affichage > Bureau) et choisir « Adapter à l’écran » comme mode d’affichage du fond d’écran.

4- Et voilà. Profitez-en bien et revenez le mois prochain !

The post Fond d’écran calendrier : Octobre 2014 appeared first on Chocolate & Zucchini en VF.

]]>
http://chocolateandzucchini.com/vf/series/fond-decran-calendrier/fond-decran-calendrier-octobre-2014/feed/ 2