Le Meilleur de février

Toits parisiens près de Bastille

J’ai toujours bien aimé ce concept un peu bricolé des années bisextiles, et les mois de février à vingt-neuf jours ont toujours une saveur particulière. Mais indépendamment de sa longueur inhabituelle, ce mois de février restera celui du premier anniversaire de mon deuxième fils Mika (gâteau au yaourt pour tout le monde !), celui où je me suis lancée sur Facebook Live avec enthousiasme (vous pouvez visionner mes dernières vidéos — en anglais — et cliquer sur « abonnement live » pour être prévenu des prochains directs), et celui où j’ai eu le bonheur de retourner dîner chez yam’Tcha, l’un de mes restaurants préférés à Paris, pour la première fois depuis son déménagement.

N’en perdez pas une miette

Inscrivez-vous GRATUITEMENT à la newsletter C&Z pour recevoir toutes mes recettes et atuces pour réenchanter votre cuisine du quotidien !

Février à boire et à manger

Le Meilleur de février 2016

Terroirs d’Avenir, c’est une entreprise qui a démarré en fournissant des ingrédients rares et locaux aux meilleurs chefs parisiens, et ils ont aujourd’hui plusieurs boutiques ouvertes au public rue du Nil, dans le 2ème arrondissement de la capitale. A la poissonnerie, la boucherie et l’épicerie-primeur — toutes hautement recommandables — vient de s’ajouter une boulangerie qui propose des pains, viennoiseries (voir le magnifique croissant ci-dessus), et gourmandises de boulanger faites avec des farines moulues à la meule de pierre à partir de céréales anciennes cultivées par des petits producteurs. (Plus de photos des produits sur ce billet des Tasters.)

Bululu Arepera est l’une de mes adresses préférées pour déjeuner le weekend dans mon quartier. Ce mouchoir de poche vénézuélien sert des arepas, ces galettes de maïs épaisses que l’on sert en accompagnement comme du pain, ou garnies comme des sandwiches. J’aime tellement ça que j’ai acheté la farine idoine et je prévois de me faire un petit atelier arepas maison bientôt. Voici les instructions que j’ai l’intention de suivre, mais si vous avez des conseils à me donner, je prends !

• J’ai participé à une dégustation de thé vert organisée par la maison de thé japonaise Tamayura sur le toit d’un immeuble près de la place de la Bastille, et c’était une journée tellement parfaite pour en profiter qu’il fallait se pincer pour y croire. On a goûté les différents thés de la gamme — sencha, matcha, gyokuro, kukicha, hojicha… — et ce que j’ai préféré c’est 1- après la troisième infusion du gyokuro (le thé japonais le plus précieux), manger les feuilles avec un peu de sauce ponzu, et 2- découvrir leur sobacha, un « thé » de sarrasin grillé subtilement sucré.

• J’ai pu discuter avec Nicolas Cloiseau, le chef chocolatier de La Maison du Chocolat, qui présentait sa collection de l’été prochain. Il a mis au point un procédé pour réaliser une ganache aérée, presque mousseuse, dont il garnit des chocolats en forme de cube. Il y a citron, framboise, chocolat au lait, ganache nature et — mon préféré — praliné, que vous pourrez goûter vous aussi à l’approche de l’été. (En attendant, voici mon guide des chocolatiers parisiens.)

Retrouvez mes adresses parisiennes préférées sur cette carte et rejoignez-moi sur Instagram pour y suivre au quotidien mes aventures culinaires et parisiennes.

Lectures du moment

Paris CocktailsMisoVenez dîner dans 20 minutes !Things No One Will Tell Fat Girls

Plus de recommandations »

5 Liens

  1. On mangeait mieux avant. Vraiment ?
  2. Ce que les Français trouvent bizarre aux Etats-Unis — une liste vraiment bien vue mais jamais chauvine (l’exercice est pourtant périlleux) dressée par Marie Telling, une bordelaise qui travaille à NYC.
  3. Comment faire le tri dans une collection de 580 (!) livres de cuisine ? (Et mes 5 astuces pour utiliser vraiment ceux qui restent.)
  4. Clea partage mon goût pour les choux de Bruxelles et propose cette salade choubru/noisette/quinoa aux belles tonalités de saison.
  5. Pas de fusil pour aiguiser votre couteau ? Pas de problème : un mug fera l’affaire !

Suivez-moi sur Twitter et sur Facebook pour plus d’articles et de trouvailles au fil des semaines.

  • Véronique

    Bonjour Clotilde, tu nous dira ce que tu as pensé du livre « venez dîner dans 20 min » ? Ça intéresse la mère de famille pressée et la recherche de bon petits plats rapides que je suis! Merci.

    • Le livre est très sympa, aussi bien sur le plan de la maquette que sur le ton et les idées. Dans un sens c’est plutôt un livre pour débutant dans la mesure où ce sont des recettes simples (forcément en 20 minutes !), mais même si on est aguerri, c’est chouette d’avoir un recueil de recettes bonnes et rapides pour se donner des idées quand on en manque.

  • Sarah

    Clotilde, connais tu le amlou? Une copine vient de m’en ramener du sud du Maroc et je suis en amour ! Vois un peu : amandes torréfiées + huile d’argent + miel noir. Je ne m’arrête plus, je vais finir le pot dans la soirée. Et je pense à toi 🙂

    • Oh je ne connais pas mais ça a l’air bien démoniaque comme il faut ! Il faut que je parte à la recherche de cette merveille. ^^

  • Sarah

    de l’huile d’argan, pas d’argent, bien sûr (fichue correction automatique)

  • Je plussoie totalement sur les nouvelles ganache de Nicolas Cloiseau. Dingue.

  • Punky Brewster

    Déjà un an pour Mika ? Mais comment c’est possible ???
    J’ai l’impression que c’était hier qu’une petite brioche sortait fraîchement du four…
    Que cette nouvelle année lui soit aussi douce que la première.

    Pour les arepas, ça fait un moment que j’ai envie d’en faire. Le truc, c’est que… je ne sais pas comment ça doit être car je n’en ai même jamais goûté ! A vrai dire, ça fait tellement longtemps que je ne me souviens plus ce que j’ai lu ou vu qui me donne envie d’en faire et me fasse noter la recette. Ce qui est sûr, c’est que maintenant je vais attendre encore plus patiemment que tu t’y mettes afin de profiter de tes judicieux conseils !

    • Pour moi aussi cette année est passée très vite, et en même temps maintenant c’est impossible d’imaginer la vie sans lui. ^_^

      Pour les arepas, ceux que j’ai eu l’occasion de goûter — à New York ou à Paris, pas en Amérique du Sud ! — sont des sortes de pancakes croustillants à l’extérieur et moelleux/fondants à l’intérieur. Le goût est un peu fade, mais d’une façon agréable, et ça se marie donc bien avec d’autres ingrédients plus corsés. Servi fraîchement cuit, c’est bien chaud, et délicieux !

      • Punky Brewster

        Miam miam, j’attends que tu te lances la première 😉

  • Punky Brewster

    Coucou Clotilde, je viens de regarder tes vidéos sur Facebook et je ne sais pas comment te laisser un commentaire, j’imagine que, n’ayant pas de compte Facebook, je ne peux juste pas !
    Je voulais te dire que c’est très chouette de te voir et de t’écouter parler en vrai, et ça produit l’effet qu’ensuite, en te lisant, j’entends ta voix !
    J’utilise les différentes sources de gras de la même façon que toi – à l’exception de la graisse de canard, mais grâce à toi je vais sans doute parvenir à dépasser mes appréhensions et à m’y mettre !
    Je suis bien moins raisonnable que toi sur les huiles végétales « de finition ».
    D’abord j’ai deux huiles d’olive différentes, et, attends, je vais voir dans mon frigo…
    Alors en ce moment, j’ai : sésame, noix, graines de courge, lin, germe de blé, pistache, noisette et avocat.
    Plus le mélange 5 huiles Quintesens pour enfants de 3 à 9 ans (de la même marque que ton huile pour femmes enceintes et allaitantes). Plus de l’huile de colza. Plus de l’huile de tournesol pour la friture. Plus de l’huile d’arachide, et de l’huile de palme rouge pure de Guinée pour la cuisine africaine.
    Hum… Pour quelqu’un qui a longtemps été traumatisée par le gras et totalement banni toute forme d’huile de sa cuisine, ce n’est pas raisonnable…
    Surtout que, même si je varie et fais tourner les huiles dans les crudités en permanence, tu as raison, elles sont fragiles et, au prix qu’elles coûtent, c’est quand même dommage de les laisser rancir. A méditer…

    • Merci Audrey ! Effectivement, je pense qu’on ne peut laisser de commentaire que si on a un compte Facebook. Je suis même surprise qu’ils te laissent regarder la vidéo sans t’identifier. 😉

      Ouhlala, c’est le musée international de l’huile chez toi, quelle sélection ! On ne doit pas avoir le même gabarit de frigo cela dit : si je mettais tout ça dans le mien, il n’y aurait juste plus de place pour le reste. 😉

      A une époque, j’avais moi aussi plein d’huiles et de vinaigres en permanence, et puis je suis passée à un mode de fonctionnement plus minimaliste (dans ma vie en général !) qui me convient mieux, j’ai plaisir à utiliser et finir rapidement les ingrédients que j’achète.

Recevez la newsletter

Recevez GRATUITEMENT par email mes toutes nouvelles recettes, plus des infos et astuces exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié dès qu'un nouveau billet est publié.

Lisez la dernière edition de la newsletter.