Veggivore : Cuisine astucieuse au fil des saisons (+ concours !)

Je suis absolument ravie de vous annoncer la sortie de mon petit dernier, Veggivore : Cuisine astucieuse au fil des saisons, qui paraît aujourd’hui chez Hachette et que vous pouvez vous offrir pour la modique somme de 14,95€.

Il s’agit d’un recueil de recettes colorées et gourmandes centrées sur les légumes (ni viande ni poisson, donc), qui s’inspirent de la cuisine française contemporaine et de nos cuisines régionales, et organisées par saison.

Tout comme mes billets sur Chocolate & Zucchini, ce livre s’enrichit d’histoires au fil des pages, et regorge d’astuces et de conseils pour bien choisir et bichonner ses produits, et pour imaginer des variations autour des recettes. Mon but est de vous livrer le secret de tous ces plats, en attirant votre attention sur telle ou telle technique ou trouvaille que vous pourrez vous approprier et intégrer à votre cuisine au quotidien.

Vous y trouverez par exemple de divins Pascadous, une Salade de fenouil cru au citron confit, une Panade de tomate à l’estragon, un Clafoutis de pêches, amande et cardamome, des Bastelles au potimarron, des Champignons farcis aux prunes et aux noisettes, une Tarte facile aux figues fraîches, des Ravioles ouvertes, sarrasin et choux de Bruxelles, un Berawecka au chocolat assez irrésistible, et bien d’autres recettes encore.

Il s’agit de l’édition française de mon livre sorti aux Etats-Unis sous le titre The French Market Cookbook. C’est un livre dans lequel j’ai mis beaucoup de coeur et d’idées, j’ai pris grand plaisir à recréer les textes pour mes lecteurs francophones, et je suis absolument ravie de pouvoir enfin le partager avec vous. J’espère qu’il vous plaira !

Gagnez un exemplaire de Veggivore !

Pour fêter cette sortie comme il se doit, j’ai trois exemplaires à vous faire gagner. Si vous avez envie de participer, laissez un commentaire ci-dessous en me disant quel est votre plus gros challenge pour cuisiner les légumes. Vous avez jusqu’au mercredi 11 février minuit (heure de Paris) ; je tirerai alors au sort trois réponses et annoncerai ici les gagnants. Bonne chance !

Les gagnants !

J’ai procédé au tirage au sort, et les heureuses gagnantes sont :

  • Du bout des lettres, qui a écrit : « Mon challenge, ce sont les assaisonnements. J’adore les légumes, mais j’ai souvent du mal à trouver le petit plus qui transforme le tout en vrai plat, en vraie recette savoureuse. »
  • Marie B., qui a écrit : « Mon plus gros challenge, je pense que je ne serai pas la seule à le dire, c’est de trouver un moyen de ne pas jeter toutes ces épluchures de légumes, de les utiliser dans d’autres recettes, et surtout de réussir à les faire manger par ma famille… »
  • MFR, qui a écrit : « Mon plus gros challenge pour cuisiner les légumes est de choisir des légumes que mes proches n’aiment pas et de relever le défi de leur faire aimer ! Je tiens cela de ma grand-mère qui avait réussi à faire manger des courgettes à ma cousine alors qu’elle prétendait ne pas aimer ça. Je m’étais gentiment moquée d’elle (de ma cousine). »

Bravo à elles et mille mercis à tous pour votre participation et votre enthousiasme. Je prends bonne note de tous vos challenges et les garderai en tête pour vous proposer des solutions dans mes futurs billets !

  • Ooh, la sortie en français! Je ne l’avais presque pas reconnu! 🙂
    Mon plus gros challenge pour cuisiner des légumes… je dirais que c’est de ne pas gâcher : j’ai tendance à faire de grosses courses, et à courir après le temps pour ne rien perdre! Et puis n’ayant pas de compost ni de gros congélateur (non pas que les deux aient le même usage), ce n’est pas toujours évident de tout valoriser au maximum!

  • Palmira

    Vraiment hâte de découvrir cette merveille…
    Mon plus gros challenge pour cuisiner les légumes ce sont les fins de saisons, je m’explique: au début des choux/poti(mar)rons/blettes tout va bien mais sur la fin c’est dur dur…
    Pareil pour les fins d’été où les si attendues tomates deviennent lassantes…
    Bonne chance à tous!

  • Sonioux

    Prometteur ce livre… J’ai aussi fait le choix de réduire ma consommation de viande et j’ai opté pour un système de panier de légumes hebdomadaire. Je dirais que mon plus gros challenge pour cuisiner les légumes, c’est de trouver des recettes apétissantes, simples et variées pour déguster les légumes de saison sous toutes leurs formes ! Pas facile par exemple de trouver de l’inspiration avec des navets. Mais, pour cela vive les blogs de cuisine et l’inspiration 🙂

  • Gaële

    Bonjour Clotilde,
    Il me semble que le plus gros challenge pour cuisiner les légumes est de
    les faire aimer aux enfants ! Les associer aux préparations culinaires est déjà
    un atout car ils peuvent alors manipuler et découvrir le légume. Les crudités
    seront agrémentées d’une sauce qui ne les noient pas et j’aime également
    ajouter des graines torréfiées qui apportent du craquant. Pour ce qui est des
    légumes cuits, j’opte en ce moment volontiers pour des légumes dits anciens
    (panais par exemple) qui coupés en fines tranches sont délicieux caramélisés au
    four simplement avec de l’huile d’olive, du sel de Guérande et des épices,
    selon l’humeur.

  • shanna

    My biggest challenge with cooking with vegetables is consistently finding new, innovative ways to prepare them.

  • Françoise

    Bonjour,
    Pour moi, le plus grand challenge est de ne pas jeter un reste de légumes cuits. J’ai horreur des légumes réchauffés, et la soupe aussi je la préfère le jour même… Alors j’essaie de ne pas tout cuire la fois et d’en garder une partie à cuisiner « cru », mais si mes enfant sont très « légumivores », ils ne sont pas très « crudivores »…

  • Floriane

    Les recettes mentionnées sont toutes plus alléchantes les unes que les autres 🙂
    Je crois que mon plus gros challenge avec les légumes, c’est de les faire aimer à ma grand-mère qui a toujours eu l’habitude de beaucoup les cuire ou de les blanchir pour en faire des bocaux pour l’hiver : crus avec un dip, cuits très rapidement à la vapeur et servis encore croquants ou encore en tempura. Jusqu’ici, elle a toujours apprécié découvrir ces nouvelles saveurs 🙂

  • Julie

    Moi aussi je joue ! : ) Mon plus gros défi pour cette fin d’hiver sera de rôtir un choux-fleur entier et de trouver le bon équilibre moelleux/fondant au centre et croustillant/brûlė à l’extérieur, goûté chez Miznon. J’ai vu la recette chez Mingou, il s’agit maintenant de la tester avec mon four. ; )
    Et bien sûr bravo pour ton livre.

  • Fiona

    Right now I’m struggling most to find new combinations of fruit and vegetables and new ideas to season them. So often I find myself cooking how my parents do it which – while often tasty – does get boring over time.

  • paiva

    Hello & congrats! Le livre a l’air magnifique! Mon plus gros challenge? Trouver comment cuisiner les légumes « oubliés » (topinambours, panais, etc) autrement qu’en purée ou gratin. J’espère trouver la réponse dans Veggivore 😉 Merci pour ce concours

  • Maud

    Mon plus gros challenge, c’est de cuisiner des légumes de façon à les faire aimer à mon mari qui préfère manger un paris brest plutôt qu’une ratatouille maison par exemple…

  • Lisa (milicook)

    Chic ! Un livre sur les légumes ! Mon plus gros challenge : cuisiner TOUS les légumes, même ceux que je croyais ne pas aimer quand j’étais petite… Et pour ça les paniers surprises c’est génial : ça pousse à être créatif quand un rutabaga débarque chez vous sans prévenir !

  • Guest

    mon « plus gros challenge pour cuisiner les légumes » ? C’est à dire ?

  • kika

    Félicitation pour cette nouvelle édition!
    Pour ma part le plus gros challenge avec la cuisine des légumes c’est de les rendre « alléchants »,et surtout absolument divins pour convaincre les plus réfractaires!

  • Rosa

    Un livre très prometteur. Félicitations! Je cuisine presque que des légumes tous les jours, alors rien ne me pose de problème… De plus my amoureux adore ça!!!

    Bises,

    Rosa

  • Anouk

    Hurray! Congrats! Biggest challenge is definitely seasoning, always an interesting challenge to make a veggie dish as ‘complex’ (tastewise) as a meat dish.

  • marion_i

    mon plus gros challenge? en faire manger à mon conjoint (qui n’en aime quasiment aucun) sans lui mentir sur ce qui se trouve dans son assiette !

    et félicitations pour la VF du livre 🙂

  • Van Essa

    Mon défi pour cuisiner les légumes de saison ? Faire en sorte que leur goût soit clairement identifiable, jamais masqué par les épices et autres accompagnements sans que je ne m’ennuie jamais !

  • Valerie Theberge

    Mon plus gros challenge c’est de ne pas les faire de venir mous… Un tel livre m’aiderait certainement à ne pas les ratés et les appréciés! 🙂
    v_theberge@hotmail.com

  • Sara Clark

    Making veggies taste good without too much salt or butter!

  • Florence

    Personnellement, c’est le respect des saisons qui est mon plus gros challenge lorsque je cuisine des légumes … et comme je n’ai pas encore acquis votre livre, je consulte le calendrier des saisons du site http://www.gemuese.ch/calendrier-des-saisons.

  • poloisa

    Le plus gros challenge : les faire manger à mon fils de cinq ans.
    Meilleurs planquages validés par ses soins : Les frittatas au dragon (épinards) et la pizza verte (courgettes)

  • Mon plus gros challenge : couper une courge butternut !

  • Joyce

    My biggest challenge is finding the right flavour combinations with vegetables and herbs in order to give ‘body’ to the dish.

  • Ben

    Overcooking!

  • Angel Urueña

    My biggest challenge is how to deal with the smell when cooking certain vegetables

  • wabi

    Mon plus gros challenge pour cuisiner les légumes (et j’en cuisine beaucoup) c’est avant tout de les varier le plus possible en respectant les saisons, de trouver des légumes frais pas forcément courants et surtout de trouver toujours de nouvelles idées, mais là je dois dire un grand merci aux blogs de cuisine en général et à C&Z en particulier !
    J’ai de plus en plus hâte de dévorer ce Veggivore plein d’astuces ! Congrats pour ce nouvel opus!

  • Taïs

    Mon plus gros challenge, c’est le moins de déchets possibles (même au compost): soupes d’épluchures, galettes aux fanes, pesto de fanes, boulettes aux épluchures… L’idée, c’est qu’il ne reste plus rien !

  • Annabel Smyth

    My biggest challenge is not to use water when cooking vegetables. If the water forms part of the finished dish, e.g. a vegetable stew or a couscous, that’s fine, but if not….

  • Lauren Town

    Mon manque d’imagination! Au secours, j’ai besoin d’inspiration 😉

  • Tout d’abord bravo pour la sortie de ce nouveau « bébé » ! J’avais suivi puis perdu le fil de la discussion pour trouver le titre du livre, je le trouve parfait !
    En janvier, je me suis inscrite à l’AMAP de mon village. Je me suis fixé comme challenge d’écouler TOUS les légumes de mon panier avant de chercher les nouveaux. Je dois faire preuve de beaucoup d’imagination pour écouler radis noirs, panais, betteraves et autres rutabagas … mais j’adore ça !

  • Carol

    Since we moved from Texas to Wisconsin, the biggest trouble I have with vegetables is that the herbs from the garden don’t grow at the same speed as some of the vegetables. It is sad to have lovely tomatoes but no basil. By the time the tomatoes are ready here, the basil and some of the other herbs have gone to seed.
    It would be fun to have this cookbook in French as we are planning a trip to Paris later this year and I would love to learn a bit of French beforehand – French veggie cooking would be great practice.
    Merci!

  • Ann

    Félicitations! Les légumes, j’en adore! Alors, le challenge? Comment faire convaincre mon conjoint
    qu’un repas centré sur les légumes,c’est également un repas complet…

  • Sam

    Je viens de déménager au Canada et ma principale difficulté c’est de trouver de bons légumes de saison ! Je suis sur que ce livre m’aidera 🙂

  • Dalva

    le challenge : sortir des sentiers battus… et arriver à couper le potimarron ! ce n’est pas une mince affaire et ma fille adore ce légume…

    merci de nous proposer ce concours et ce joli livre

  • Nicole White

    I LOVE vegetables when someone else cooks them! They are my biggest challenge in the kitchen and since living with Clotilde is not an option, this book is the next best thing! 🙂

  • Vanessa

    Hello, Clotilde! I have the hardest time roasting Brussels sprouts; I’m seeking that perfect combination of slightly undercooked interior (a nice bite), with a caramelized exterior, not too dry, not too oily….(to blanche or not to blanche!). Loving all your publications!

  • Michelle

    My biggest challenge is overbuying and having the vegetables go bad!

  • Emilye

    My biggest challenge when cooking vegetables is getting stuck in a rut with the cooking method. I end up either steaming, boiling or eating them raw. Ideas and inspiration would be welcome!

  • Raneen

    My greatest challenge when cooking with vegetables is having to wash and cut them.

  • Kristina Klaussmann Brown

    My biggest challenge is with hard winter squash. Would love some new recipes.

  • AnnMarie Diaz

    My biggest challenge is timing…when to begin cooking (each of) the vegetables so they are ready when other parts of meal are ready, not too soon before (making them soggy) or after (so we’re waiting on the veggies).

  • diedra

    I love vegetables here in Europe, but I find my US recipes are always a « little off » in the way they treat produce. It’s as if they are seen as a necessary evil rather than the stars that they are. I would love to read your book. Congratulations!

  • janscholl

    My greatest challenge is finding veggies without all that waxy stuff they put on Veggies in the USA. Whole Foods doesn’t but it’s so far to drive.

  • Elise

    J’adore les légumes mais je manque un peu d’imagination donc mon défi est de renouveler mes recettes et la variété pour changer du poireau vinaigrette (délicieux mais bon!) ou des carottes râpées! …ton livre me serait donc bien utile!!

  • Fiona Doig

    My greatest challenge? Not buying, cooking, and eating way too much of these beautiful, colourful, delicious & varied things! Too many veggies, too little time!

  • I have an inspiration challenge with cabbage. I want to cook it but I am just not sure how…

    • I should look at Polish recipes. We have planty options for making/cooking cabbage e.g. bigos, gołąbki (stuffed cabbage), pierogi with cabbage and wild mashrooms, etc.

  • Nisha Jayaram

    My greatest challenge is combining the right kind of vegetables that will complement each other in a dish,to have contrasting flavours and especially textures. But I love vegetarian food!

  • Marion

    Je trouve qu’il est parfois difficile de trouver la cuisson idéale, ni trop cuit = trop mou et en purée, ni trop cru = trop croquant… et ensuite trouver des variantes d’assaisonnements pour changer de l’ordinaire. En tout cas, merci pour ce concours et félicitations pour ce beau livre !

  • LENTZ

    Mon plus gros challenge est à venir ! Après avoir modifier notre alimentation, non sans malice et imagination surtout auprès des hommes de la famille, je me lance dans le projet d’un snack d’un nouveau genre sur ma ville des Hautes-Alpes ! je quitte mon emploi de salarié pour pouvoir offrir une nouvelle façon de se nourrir, et sortir des pizzas pâtes kebabs. Ce que nous aurions toutes aimer trouver depuis si longtemps sur notre pause méridienne, des plats sains, équilibrés, des assiettes veggies, des jus en tout genre, des plats énergétiques pour les sportifs ! et là, l’inspiration est la bienvenue !!! et merci pour ce magnifique blog !

  • Cel

    Oh, c’est merveilleux, bravo Clotilde! J’ai vraiment hâte de te lire!
    Mon plus gros challenge avec les légumes est de ne pas manger de la courge tous les jours en ce moment (j’en raffole tellement que je ne parviens pas à lui être infidèle…), ou de ne plus penser quand je vois un bulbe de fenouil que c’est un légume de dinette. (C’est vrai, toutes les dinettes ont des bulbes de fenouil, non? Moi à chaque fois j’y pense.) 😀 Merci beaucoup de tout ton travail et à très bientôt!

  • claire

    ne pas trop épicer !

  • Betty Campbell

    keeping veg. crisp tender

  • Cuillère et saladier

    Comme ce livre à l’air intéressant. Bien que mon alimentation soit essentiellement basée sur les légumes, mon plus gros challenge pour cuisiner les légumes c’est de ne pas les cuisiner toujours pareil….J’ai un peu tendance à avoir une recette qui marche par légume et la faire à l’infini. Par exemple, potimarron = soupe ou gratin, point barre….Du coup, je suis sûre que ton livre me donnera des idées!

  • Bettina

    Mon plus gros challenge est de savoir cuisiner les choux ! Ma mère le fait très bien mais elle ne se souvient jamais de ses recettes !

  • midicuisine

    Mon plus grand défi est de faire renouer avec les légumes ma « petite dernière » qui désormais ado devient de plus en plus difficile alors qu’elle mangeait de tout plus jeune: une phase contestataire je suppose 😉 Ma dernière victoire je te la dois d’ailleurs avec le choux fleur rôtis et les falafels au four dont elle s’est resservie !

  • Virginie

    Bravo pour ce livre!
    Mon challenge… humm…. trouver du temps pour essayer de nouvelles recettes!

  • Marjorie

    Mon plus gros challenge consiste a consommer un maximum des légumes en question, fanes pour les carottes et les navets etc. Tous mes légumes étant issus de l’agriculture biologique, je les consomme dès que possible sans les éplucher.

  • Nat

    Des recettes de légumes selon les saisons, c’est top.
    Mon plus gros challenge, c’est de varier les légumes, il en existe tellement et on achète toujours plus ou moins les mêmes, c’est dommage.

  • Lyly

    Le livre a l’air super !
    Mon plus gros challenge est de trouver de nouvelles recettes pour varier un peu les façons de cuisiner et les légumes utilisés 😉

  • Céline Floc’h

    Mon plus grand chalenge du moment : Faire la cure Cabot de régénération du foie et manger un maximum veggie.

  • Virginie

    Mon grand challenge de l’année est de passer définitivement à une alimentation végétale.

  • Oh, j’ai vraiment hate de le lire celui la! Mon plus gros challenge avec legumes, c’est de tous les decouvrir! Rutabaga, salsifis, topinambours, gombos… Il y en a tellement que c’est vraiment un defi pour moi de tous les gouter! Miam!

  • Sen Chaka

    Bonjour, je suis bien curieuse de lire votre livre car c’est vrai que l’on manque parfois d’idées quand on achète les mêmes légumes au marchés pendant plusieurs semaines. Mon plus gros challenge du coup c’est un peu ça de trouver des combinaisons différentes avec les mêmes produits afin de renouveler les plaisirs 🙂
    Bonne journée.

  • Lisa Miroglio

    Bonjour,
    Le chalenge majeur avec les légumes c’est de les intégrer aux pâtisseries, ni vu ni connu, en jus ou purée, la bettarave ou la courgette s’associent au miel et au chocolat. Et même les zests, fanes et épluchures trouvent une place dans mes gâteaux!

  • Caroline

    Bonjour Clotilde, c’est toujours avec plaisir de venir s’inspirer sur ton blog, de lire tes articles dans le Elle à table. Et ton livre me fait très envie ! Mon plus gros challenge pour cuisiner les légumes…c’est de manger des légumes !!! Les légumes et moi, on a pris un mauvais départ, je les ai boudés et détestés durant des années…Puis à l’âge adulte, je m’y suis peu à peu intéressée, pour les « ré-introduire » doucement dans mon alimentation…Bref, je suis maintenant à l’affut de nouvelles idées pour les cuisiner et les aimer !
    Caroline

  • j’ai hâte de pouvoir le feuilleter !

    mon plus gros challenge : sortir des sentiers battus, en cuisinant les légumes autrement qu’à travers les recettes « classiques »

  • isabel

    Mon plus grand challenge c’est faire aimer tous les légumes à mes garçons…

  • Doti Parameswari

    Hi Clotilde,

    My biggest challenge with veggies would be to have it al dente and the fresh colours preserved until serving time. I like my carrots bright orange and the greens bright green 🙂 Fingers crossed for the book, it looks awesome as always!

  • sandrine

    Mon challenge, c’est d’apprendre à cuisiner les legumes oublies.
    Sandrine

  • Camille

    Mon plus gros challenge, c’est de réaliser une recette chaude et réconfortante pour l’hiver. Mes must: le velouté de potimarron, le curry de légumes dans une grosse cocotte en fonte ou le chili sin carne avec pleins de tomates et des haricots rouges, mmmh..!
    http://recupcake.wordpress.com

  • Taia

    Mon plus gros challenge, c’est de ne pas faire toujours la même chose, de sortir des sentiers battus, ce en quoi je suis sûre, ton livre m’aidera 😉

  • Marie

    Mon plus gros challenge: varier! aussi bien les légumes que les recettes (d’ou une vraie addiction au blog!)

  • Marie S

    Mon challenge, c’est de trouver toujours de nouvelles recettes pour ne pas lasser ma fille et mon mari avec des légumes toujours cuits de la meme maniere.

  • Shanty

    Mon challenge: ne pas cuisiner tout le temps les mêmes choses et de la même façon

  • Pauline

    Mon plus gros challenge, c’est de trouver des variations avec un même légume, parce que le panier que mon amap me prépare n’est pas toujours très varié lui … Hâte de tester les recettes de ce livre !

  • Mon gros challenge c’est de re-tester des légumes que je crois ne pas aimer, le fenouil en tête!
    Ton bouquin a vraiment l’air super!!!! 🙂

  • Liselotte

    Bonjour,
    My biggest challenge is to not repeat a new ‘favourite’ dish till I don’t like it anymore. Now I’m in my soba noodles period, so the two week I ate noodles four times a week and then there comes the moment I don’t want them anymore. With music it’s the same for me. So more variation, more cooking with all the cookbooks I have (Yes yes, I haven’t bought them to decorate my room ! )

  • Carole

    Je viens de te découvrir et tes recettes sont innovantes et donnent envie. Je connais depuis plusieurs années Cléa, Marie Laforêt Valérie Cuppillard et j’adore ce qu’elles font. Alors maintenant j’ai très envie de te découvrir. Mon plus gros challenge est de diversifier la préparations de mes légumes et de tout recycler. Rien à la poubelle!!! Transformation et imagination!!! Mais le plus dur depuis quelques mois c’est mon fils de 8 ans qui commence à bouder les légumes!!! Alors j’essaie de ruser pas facile! Merci pour cette découverte pour la grande gourmande que je suis.

  • Eve Demange

    J’adore cuisiner les légumes ! Le plus gros challenge pour moi c’est de trouver des légumes de qualité. Je me fournis dand un magasin bio mais c’est assez loin de chez moi, donc j’ai tendance à n’y aller qu’une fois par mois. Le marché de mon village ne propose rien de bio et au supermarché, c’est du bio bas de gamme emballé dans du plastique, bref pas terrible. .

  • IdeeHO

    Génial ce bouquin j’ai hâte de le dévorer ! Merci en tout cas pour ce bon plan 🙂 Mon plus gros challenge sera sans doute de faire réaliser à mon homme que : oui manger des légumes cela peu aussi créer un « orgasme » (sourire) il n’y a pas que la viande qui donne envie de saliver… J’espère qu’en me plongeant dans ce livre je trouverais la recette du « bonheur » pour partager un dîner plein de saveur avec ma moitié 🙂

  • Kimberly Kremer

    When you have a variety of veggees with varying degrees of hardness, how do you cook them together to get the right temperature and the right degree of crunchiness and prevent mushiness!

  • Elodie

    Mon plus gros challenge c’est d’à la fois me faire plaisir tout en profitant au mieux des qualités nutritives des légumes (cuisson douce, ou pas de cuisson du tout, association de plusieurs légumes et avec des céréales, etc.). J’espère que ce livre m’y aidera 😀

  • Vanessa

    Bonjour et merci de nous donner la possibilité de gagner un exemplaire.Je croise les doigts! 😉 mon plus gros challenge ça fais plus de 10ans que je le mène,en montrant que oui c’est possible de mijoter des boms petit plats rassasiant sans viandes ni poisson,et ça marche! Les gens sont surpris et mieux ils en redemande! 😉

  • elavibo

    Végétarienne et fan de tous ces bons légumes sous toutes leurs formes ! Et comme je suis une esthète dans l’âme, mon plus gros challenge est de préparer de jolis petits plats pleins de couleurs et de vie, qui répondent à mes envies (et à celles de mes trois loulous et de mon amoureux) tous les jours en rentrant a la maison. « On mange de quelle couleur ce soir maman ? »

  • Pascale

    Hello Clothilde, cette sortie est une très bonne nouvelle ! Si la chance ne me sourit pas, je foncerai l’acheter 🙂 Mon plus gros challenge c’est de se renouveller sans cesse sur les recettes végétariennes, sachant que nos diners de la semaine sont uniquement végé et of course, qu’avec des légumes de saison !

  • Clotilde

    Bonjour et merci pour le concours! Je suis végétarienne et j’adore cuisiner pour mes amis alors mon mon plus gros challenge lorsque je cuisine des légumes, c’est de leur montrer que la cuisine végétarienne c’est tout aussi délicieux !

  • JoelleComte

    j’aimerai avoir de nouvelles recettes et découvrir chaque mois de nouveaux légumes notamment ce que l’on appelle les légumes anciens ! merci pour ce livre qui a l’air sensationnel

  • mamapasta du sud poitou

    mon plus gros challenge est….de trouver les légumes! uniquement bio locaux et de saison…je n’achète que chez les maraichers bio et, à cette saison la variété est très limitée!

  • Fanny_G

    Merci pour le concours ! Mon plus grand challenge pour cette année est de réaliser des assiettes colorées, qui donnent envie dès le 1er regard ! Je veux qu’elles soient aussi appétissantes que gourmandes.

  • Regina Kirtley

    Pour moi c’est quoi faire des radis noirs que nous recevons dans notre panier AMAP.

  • Samsia

    Trouver des nouvelles idées, innover avec les légumes d’hiver que je reçois chaque semaine dans mon panier pour régaler ma famille en peu de temps et sans gluten ni lactose. Je me réjouis de pouvoir découvrir le livre en français.

  • Karel Lee

    Please help me to have more variety in my cooking of veggies!

  • Charlotte Matz

    Mon dernier gros challenge légumes a été d’en faire manger à mes amis lors de notre semaine au ski…histoire de changer des raclettes-fondues-tartiflette qu’ils sont capables de manger en boucle!! Dur dur!
    Merci pour ton blog en tout cas, j’adore tes recettes saines et originales, tu m’as déjà fait découvrir beaucoup de chose!
    Charlotte.

  • Céline

    Félicitations pour ce nouveau livre!
    Mon plus gros challenge reste les radis (blancs, noirs). J’arrive à trouver des recettes pour tous les légumes de mon panier AMAP (même les choux de Bruxelles!), mais je ne sais pas quoi faire des radis…

  • Juliette

    Mon plus challenge a été aussi l’une de mes plus belles surprises en
    cuisine. Mon chéri a même décrété qu’il s’agissait d’une de mes recettes
    « Top five »… Si je vous dis que je dois ce petit succès à une recette à
    base de choux de Bruxelles!!! Quand je pense au cinéma pour nous faire
    manger ces petites boules vertes à la cantine! J’ai suivi une recette du
    blog C’est moi qui l’ai fait, elle-même adaptée de la chroniqueuse
    Anne-Laure Pham. Je l’ai ensuite adapté : Des choux de Bruxelles donc,
    juste coupés en deux (en plus du pédoncule, c’est le terme juste?). Sur
    une plaque pour aller au four, que je préchauffe à 180°, je place les
    choux, j’arrose d’huile d’olive, de cumin, de piment, de sel et de
    poivre. Zou, c’est parti pour 25-30 min. Je les sors du four, et dans un
    saladier, je les arrose encore chauds de jus de citron, d’un filet
    d’huile d’olive, d’échalotes ciselées, d’ail haché et de citrons confits
    en morceaux. Un pur délice!!!!
    En fait, depuis que nous allons au
    marché (Alexandre Dumas, Paris 11ème), nous avons réduit notre budget
    courses de moitié, nous ne mangeons presque plus de viande, et nous ne
    jetons rien car nous composons nos menus avant… Et donc légumes du
    marché tous les soirs!!!!
    Bravo pour ton blog que je lis chaque jour, une réussite.

  • christine

    Bonjour,
    tout d’abord merci pour votre blog , c’est une mine d’informations et d’idées
    Mon challenge : sortir des sentiers battus et cuisiner les légumes autrement
    mais mon plus gros challenge reste le jardin, à 900m d’altitude en étant présent que le week end , c’est difficile!!!

  • virginie m

    bonsoir et merci pour ce concours! mon pus gros challenge c’est d’arriver à cuisiner les égumes d’hiver. En été pas de problèmes mais l’hiver bof .

  • Mukai Martine

    J’ai appris, lors de la majeure partie de ma vie au Japon, à cuire les légumes juste à point pour qu’ils gardent leur saveur, leurs vitamines et aussi leur apparence originale. Faire une bonne soupe de miso avec des légumes encore croquants c’est un sacré challenge et j’adore !

  • Natalie C

    Knowing how to cook a certain veggie to get the most out of it is my biggest challenge, steam?, roast?

  • Fanny Delalune

    Que ce livre donne envie !! Mon plus gros challenge : Prouver à mon copain et à mes proches que l’on peut cuisiner des millions de plats différents….rien qu’avec des légumes ! Et surtout…que c’est juste super bon pour les papilles, le corps,…et l’esprit 🙂

  • Meghan

    Biggest challenge: preparing veggies so that my one year old can handle them, without making them yucky to everyone else!

  • Charlotte Barton

    Bonjour Clotilde – my biggest challenge? Fresh artichokes – in general! I’m not sure if I’m up for trying to make them a FORTH time… ;-(

  • Merry Preble

    My biggest challenge is find recipes that just don’t roast vegetables (they all wind up tasting the same) but finding the most nutritious way to cook them without adding a lot of calories. Thank you

  • Ju’

    Bonsoir Clotilde, merci pour ce concours ! Mon plus gros challenge je dirais que ce serait sortir de ma zone de confort pour ce qui est du choix des légumes quand je vais au marché (eh oui, mes chouchous hivernaux courge butternut/panais/poireaux/carottes me font un peu oublier le reste de l’étal..!)
    Merci pour tes nombreux articles toujours très inspirants, et très bonne sortie à ce nouveau livre !

  • Melissa

    My biggest challenge, being vegetarian, is finding new and exciting ways to use veggies. I’m always on the lookout for new ideas!

  • Olga Ryparová

    I like cooking for others and and many friends are meat lovers. It’s a huge challenge to make veggie food taste awesome so they love it 🙂

  • Celine

    Felicitations! le dessin de la couverture est tres beau, en plus. J aime beaucoup les legumes, mais j ai quand meme du mal avec le travail qu il faut pour les nettoyer! et c est dur de se motiver quand il est deja 20:30, tres faim et tres fatigue, pour nettoyer des epinards frais vraiment tres sales, des choux de bruxelles ou un chou-fleur!

  • Lori Krasner

    My greatest challenge cooking vegetables? Making them appealing to teenagers!

  • Angélique

    Exploiter le légume dans sa quasi-intégralité, le faire découvrir et sutout le faire apprécier ! J’ai converti plus d’un récalcitrant avec mes currys, mes pizzas veggies (chou rouge, noix; merci cléa), mes bouchées aux flocons d’avoine, mes juliennes, mes purées tricolores… Je reçois un panier Amap toutes les semaines; il est mon challenge hebdomadaire pour mon plus grand plaisir . Je cuisine surtout le dimanche et le mercredi soir, boulot oblige ! Le challenge de ma petite famille est de découvrir comment j’ai concocté de manière parfois « bizarre » les mets qui sont dans leur assiette ! Les repas sont toujours une « expérience culinaire »! Ce livre m’inspire déjà beaucoup ! J’ai un faible pour la salade de fenouil et les ravioles sarrazin-choux de bruxelles !

  • Camille

    Felicitations!!!
    Mon plus gros challenge concerne les quantites…J’adore les legumes donc tant que c’est cru, je maitrise: J’en mets beaucoup, j’en mange beaucoup. Mais pour ce qui est de les cuire, ca rate a tous les coupS: J’ai beau remplir mon wok (ou autre) à ras bord, il n’y en a jamais assez!

  • Nicole D.C. Wallace

    My biggest challenge in cooking vegetables is making them the main course. I can do veggies as a side, but I would love more ways to use them as the main course!

  • Chick Knit

    Mon plus gros challenge est d’utiliser les légumes le plus possible tels quels, sans les éplucher: j’ai horreur de ça! 🙂 Et je fais de plus en plus de recettes où je les utilise crus, j’adore! Ma dernière découverte est la salade de choux de bruxelles crus rapés.

  • Frédérique

    Le céleri rave! 🙁

  • Miss Alfie

    Initialement, le challenge était tout simplement de cuisine des légumes. Grâce à une adhésion à un panier de légume hebdomadaire, ce challenge là est relevé.
    Maintenant, le challenge va être de me faire aimer les choux de Bruxelles, et le challenge pour mon homme va être de réussir à lui faire manger des épinards cuits !
    En tout cas, je note, voilà un livre qui peut beaucoup me plaire, même si je ne suis pas végétarienne pure : cela permet de découvrir d’autres associations de saveurs !

  • Anneli K

    Mon plus gros challenge, c’est d’utiliser à 100% les légumes de mon panier AMAP – je n’ai pas beaucoup de temps pour cuisiner en semaine et en plus, je suis la seule « veggivore » de la maison donc c’est un défi de taille que de trouver du temps pour préparer deux plats différents, de ne pas se faire prendre par la paresse et, en plus, réussir tout ceci selon le « cycle de vie » des légumes!

  • Armelle

    Bonjour,
    végétarienne, je cuisine beaucoup de légumes 🙂
    avec certains, j’ai du mal à les couper. par ex. le chou en boule
    mon challenge de cet hiver était de cuisine la courge butternut : 1 h d’épluchage la 1ère fois, 30 mn ensuite. Mais ça vaut le coup car le gout est top

  • Alice

    Mon challenge dans la cuisine des légumes : toujours découvrir de nouvelles recettes pour faire en sorte que le plat partagé ravisse tout le monde. Dernière victoire : les endives cuites, dans un mille-feuilles avec du roquefort. Belle présentation et beau mariage de saveurs.
    Félicitations pour ce livre plutôt alléchant !

  • Marianne

    Mon principal challenge : cuisiner (et manger) des choux… défi d’autant plus important en cette saison où les paniers bio hebdomadaires contiennent une sorte de chou toutes les semaines ! Une victoire glanée sur C&Z avec le choux-fleur rôti 🙂

  • Anne-Laure Veille

    félicitations! j’avais feuilleté la version anglaise, il me tarde de me plonger dans celui-ci

  • Shaina Wizov

    Sometimes I have a hard time getting them to achieve the perfect amount of crispiness when roasting

  • clarisse

    Mon plus gros challenge dans la cuisson des légumes, c’est de les faire pour que mon fils de 4 ans les mangent ! Pas facile !!! Merci pour ce concours !

  • Grace

    My biggest challenge is how to not OVER-cook veggies!

  • Marie B.

    Mon plus gros challenge, je pense que je ne serai pas la seule à le dire, c’est de trouver un moyen de ne pas jeter toutes ces épluchures de légumes, de les utiliser dans d’autres recettes, et surtout de réussir à les faire manger par ma famille…
    En tout cas, bravo pour ce nouveau livre. J’ai hâte de l’avoir en main et de le feuilleter.

  • Nathalie d’Abbadie

    Mon plus gros challenge, c’est d’enlever la peau des potirons ! J’adore les faire en soupe avec du lait de coco mais je mets bien une heure à enlever la peau du potiron et et à le découper en cubes – c’est beaucoup de travail mais je suis toujours contente de l’avoir fait quand je goutte la soupe quelques heures plus tard !

    • blandine boyer

      N’épluchez jamais un potiron en l’air ou en équilibre, c’est infaisable et dangereux.
      Il faut le couper en gros cubes avec la peau PUIS avec un gros couteau (idéalement un couteau chinois à lame large, quelques euros chez Tang) enlever chaque petite facette de peau à plat sur une planche, crountch, crountch, ça va très vite et on ne peut pas se blesser. Pour la butternut, coupez-la en 2, retirez les graines puis coupez-la en demi-lunes de 4 cm d’épaisseur. Posez-les 1 par 1 à plat, découpez la peau par facettes tout en tournant avant de re couper la chair. Quant au potimarron, il faut garder la peau, elle se mixe très bien. En morceaux au four, gardez aussi la peau, ça évite de partir en charpie…

      • Nathalie d’Abbadie

        Merci beaucoup pour ces conseils !

    • Laetitia B

      Nathalie, ce qui est excellent, c’est le potimaron….et là, oh miracle : la peau se mange, donc plus besoin d’éplucher 😉 Tres belle soirée!

      • Nathalie d’Abbadie

        J’essaierai ça bientôt, merci du conseil !

  • Punky Brewster

    Mon challenge favori, c’est de choisir précisément un légume que la personne pour qui je cuisine n’aime pas (ça peut être mon barbu, un de mes babi, ma mère, un ami, n’importe qui !), et de trouver une façon de préparer ce légume qui fasse que cette personne me dise « mmmh » à la première cuillère et finisse par se resservir du plat !

  • Gigi

    Mon plus gros challenge pour cuisiner les légumes c’est au jour le jour, pour ma ptite tribu, une cuisine saine et inventive, uniquement avec des produits frais, bio, local et de saison, une cuisine du placard composé au fil de mes envies sans jamais tomber dans la routine!

  • Christine

    Félicitions pour ton nouveau livre! Pour ma part, mon plus gros défi serait que les légumes constituent au moins la moitié de mon assiette midi ET soir.

  • A la ‘tite cuillère

    Mon plus gros challenge pour cuisiner les légumes ? Euh, cuisiner les légumes ? 😛 J’essaye vraiment d’en cuisiner de plus en plus (5 fruits et légumes par jour, pas vrai ?) mais c’est pas facile de varier. J’espère que ce livre m’y aidera. En tout cas la couverture est magnifique !
    Merci pour ce concours.

  • Marion Hayot

    J’adooooooore les légumes et les cuisiner….. mais si vous savez comment éplucher les topinambours sans les abimer ou sans m’arracher les mains, je veux bien!

  • belette

    Le plus grand défi c’est de se renouveler avec les légumes d’une saison, varier les associations, les cuissons, les assaisonnements, comme si on ne mangeait jamais deux fois les mêmes !

  • Arnaud

    Le plus grand challenge pour cuisiner les légumes, c’est de ne pas craquer pour des légumes hors saison qui viennent de trop loin pour être bon…On est toujours déçu après coup…

  • titel

    Mon plus gros challenge? Avoir réussi à faire manger des choux de Bruxelles à ma tablée : émincés, puis braisés avec carottes et oignon, le tout parsemé de graines de courges toastées à la fin…un régal!

  • MFR

    Mon plus gros challenge pour cuisiner les légumes est de choisir des légumes que mes proches n’aiment pas et de relever le défi de leur faire aimer ! Je tiens cela de ma grand-mère qui avait réussi à faire manger des courgettes à ma cousine alors qu’elle prétendait ne pas aimer ça. Je m’étais gentiment moquée d’elle 🙂 (de ma cousine).

  • Tali

    Mon challenge à moi est de sortir des sentiers battus, de la monotonie des mêmes plats de legumes, de ne pas ceder aux legumes toujours present 365 jours de l’annėe
    Parfois j’y arrive parfois je dois l’avouer je n’y arrive pas du tout
    Mais je ne baisse pas les bras! et avec ce livre entre les mains je mets toutes mes chances de mon côté 😀

  • Anna

    My greatest challenge is during summer time, when we have a farm share – with weekly delivery, it is challenging to keep a variety of dishes yet use up all the products! Clotilde, your recipes definitely help.

  • Erin

    My greatest challenge, with cooking vegetable, is determining which root vegetable to par-cook before roasting them in the oven. Nothing ticks me off than undercooked parsnips and dried out mushrooms.

  • Maxine

    My greatest challenge is trying to ensure that I vary the ways that I prepare vegetables rather than sticking to the same techniques. Always looking for inspiration, and thanks for all of your brilliant suggestions!

  • Laetitia B

    Bonsoir Clotilde, j’ai 2 challenges : 1- manger équilibrer car je suis totalement bio-végétarienne et 2-cuisiner dans un plat unique (un wok) car je vis dans mon camion, j’ai peu de place et 1 seul feu:-) Ca a l’air de rien mais c’est un vrai challenge 🙂 Félicitations pour ton livre!!!

  • mehdi aghdaee

    My greatest challenge until very recently was to cook brussels sprouts properly. I wanted to do a quick way rather than the complicated blanching, shocking and pan-frying. Every time i sautéed them (raw, cut in half) in the pan the outside would get coloured but too firm in the middle, and more cooking time would burn the outside. So I did the following: pan-fry the sprouts for 4-5 minutes until outside darkens, add 100cc water to the pan and put the lid on. The steam will further soften the sprouts, yet the water in the pan will not burn the outside. When the water is almost evaporated, I add balsamic vinegar and deglaze the pan.

    Eureka!!

  • Clémence

    Le plus difficile pour moi, c’est de me renouveler ! Je fais toujours les mêmes recettes de légumes : endives au jambon, gratin de chou-fleur (la recette C&Z, bien sûr), potée de chou… Et j’ai du mal à faire des recettes complètement sans viande, en général je mets au moins de la poitrine fumée… Donc j’attendais avec impatience la sortie de ce livre !

  • Damien

    Mon plus gros défi est d’arriver à cuisiner les légumes en préservant au maximum tous leurs bienfaits, minéraux et vitamines et toutes ces petites choses qui font du bien!

  • Soleil

    Mon plus grand challenge, c’est de faire en sorte d’avoir un résultat beau et appétissant, pour le plaisir des yeux avant celui des papilles! Pas un blougiboulga indescriptible, mais une assiette variée et colorée qui fait saliver d’avance !

  • My biggest challenge related to cooking vegetables is determining the correct balance for adding spices and getting out the maximum taste of a vegetable itself.

  • Michael Tobin

    My biggest challenge is when to stop cooking them. I just made a minestrone soup but by the time it was finished pasta etc the veg was overcooked.

  • nathalie Bens

    Felicitations pour se merveilleux livre ! Mon plus grand defi c est de ne pas trop cuire les legumes pour garder les vitamines et surtout de trouver ; soit de nouvelles recettes ou meme des nouveaux legumes.

  • Alina Michelle

    Mon plus grand défi est à venir avec de nouvelles idées. J’ai coincé à faire les mêmes recettes à plusieurs reprises. My greatest challenge is coming up with new ideas. I get stuck doing the same recipes over and over. (And I am learning French so I am trying to immerse myself in the language.)

  • Eléna

    Mon plus gros challenge c’est de varier les mélanges. Je fais toujours les mêmes associations de légumes.

  • Charlotte

    Chic Félicitation pour ton livre et merci pour le concours. Alors mon challenge c’est de sortir de ma routine de soupe et de réussir à associer différentes textures de légume en évitant le sel.

  • Heather K

    My biggest challenge is cooking vegetables together so all are at the right « doneness »

  • Claudia Moreno Parsons

    My biggest challenge is variety! I fall back on the same garlic-olive oil-lemon combination far too much. It’s delicious, but I need some inspiration!

  • Tami

    My greatest challenge when cooking with vegetables is when I am cooking with squash. Whether it is pumpkin and chicken stew or ginger butternut squash soup, it is always so difficult to cut open and peel a large squash!

  • I get distracted by other tasks and lose track of time…often overcooking my veggies 🙂

  • Carole

    Clotilde, oui, j’aime les légumes, je les adore même. Depuis toute petite, je les vois pousser dans le jardin de mes grands-parents, et j’ai appris à reconnaitre les bons produits. ah, la tomate qui a une joue réchauffée par le soleil… le moment où il faut commencer à ramasser les courges. quand on se réunit tous pour les pommes de terre, puis pour replanter les poireaux (nous on dit les poreaux sans « i »… Mes plus gros challenges restent 1/Bien acheter les légumes (quantité, part « légumes fragiles » et « plus costauds ») 2/rester créative quand j’ai des cargaisons du même légume 3/avoir sous la main des recettes et des outils qui permettent de cuisiner rapidement des trucs bons, même les jours de grosse flemme…

  • Chris

    continuer à faire manger plus de légumes à ma douce moitié qui me dit de plus en plus souvent « j’aime les légumes » et passer le cap des coquillettes-jambon avec mon mini-moi de 3 ans pour qui les seuls légumes autorisés sont le cornichon et les olives ….

  • Bien qu’ayant très peu froid aux yeux en matière de cuisine, je n’ai encore jamais osé acheter et cuisiner d’artichauts…et pourtant j’adore ça ! Un beau challenge pour moi, car ça me fait peur à préparer…!

  • Emeline

    Mon challenge: apprendre à cuisiner les légumes comme ceux de ma grand mère. Les bons légumes qui ont le gout de mon enfance. Je m’entraîne, on fait des ateliers cuisine… mais rien à faire…. Son gratin de courge reste inimitable… Tout est dans l’émotion, le geste… Son four est peut être magique ? je vais vite y retourner pour faire le plein de recettes et de calories…

  • Ingrid

    Bonsoir Clotilde,
    J’adore les fruits et les légumes… Mais s’il y a une chose que je ne maitrise vraiment pas, c’est leur cuisson, et donc la cuisson des légumes. Ils sont à chaque fois trop cuits! Cuisiner tous ces légumes que j’aime tant autrement que crus (pour tous ceux qui le peuvent) ou en soupe (pour tout ceux qui le peuvent) est un vrai défi pour moi…

  • Elodie Sanchez

    Merci pour ce concours-tirage au sort !

    De mon côté, mon plus gros challenge pour cuisiner les légumes c’est que je veux profiter au maximum de leurs vitamines ! Donc je mange beaucoup de légumes crus (quasiment à tous les repas), souvent avec la peau et le plus vite possible après les avoir préparés =) Au potager, sitôt cueillis sitôt cuisinés (j’adore grignoter des p’tits pois crus tout juste cueillis). Si je dois les cuire, je privilégie la vapeur douce (même si des légumes rôtis 2 fois par an ça fait du bien aussi =)

  • W Hirst

    This is from my daughter, who is a fan: « I never know how much water to add. » As for me, I am proficient with quick steaming, but that does occasionally go awry if I step away from the stove, with the result being veggies that are unpleasantly overcooked. I would like to get more proficient with veggies that are deliciously slowly cooked, but not « overcooked » in that way that brings out bitter flavors.

  • Veronique Synnett

    En faire manger au bébé de 20 mois!!!

  • lola

    Mon plus gros challenge ? c’est de les rendre apétissants, jolis, originaux … pour qu’ils soient appréciés par ma moitié ! Dernière trouvaille en date, le crumble tomates fraîches- tomates cerises-tomates séchées réduites à la poêle avec quelques herbes provençales et une pâte à crumble toute simple au parmesan par dessus ! mais aussi des poêlées poireau-carotte-noix de cajou-sauce soja-miel, des cupcakes potiron-carottes … et de nombreuses recettes de C&Z!

  • GorgeousGateaux

    Pour moi, c’est de trouver la bonne nourriture végétarienne qui j’aime manger car ne n’aime pas beaucoup les legumes! De plus, j’ai une amie végétarienne donc c’est un gros challenge de faire des recettes juste végétarienne ou de découvrir un plat avec de la viande qui peut être remplacer par des legumes pour mon amie et sans des champignons – je les déteste!

  • Ktie

    Félicitations pour votre livre!
    Mon plus gros challenge cette année est de faire apprécier les légumes à mon ado qui préfere de loin les hamburgers et fait la tête lorsque je lui sers autre chose que des frites de pommes de terre!!
    Quelques idées supplémentaires me seraient bien utiles!!

  • Mély

    Oh, j’arrive pile avant que les cloches ne sonnent ♪
    Cela est parfait : j’ai très (très !) envie de faire jouer mes doigts le long de ses pages ♥

    Mmmh… Mon plus gros challenge pour cuisiner les légumes… ?
    C’est une très très pertinente question.
    Je dirai de pouvoir cuisiner des plats requierant plusieurs légumes (comme des veggies bowls variés en couleurs) pour une personne, sans que cela ne prenne trop de temps !

    J’adore les cuisiner, et ne sèche jamais en idées, associations de saveurs, etc.

    Bise Clotilde, merci pour ce que tu fais ♡

  • éliane

    Varier …les épices, les présentations, les associations de légumes…pas si facile…

  • Gege

    Bravo pour la sortie de ce livre ! Pour ce qui est de mon plus gros « défi legume « , je dirai, hum, que l’ado de 15 ans que j’ai à la maison et qui mange de tout (si si, bonheur hallucinant mais bien reel) mais qui est dans le même temp quasi totalement muet en présence d’adultes, exprime un « mmmmmm » (= c’est bon) en mangeant des légumes … Et si l’expérience en + pouvait se renouveler, ce serait … Renversant !!

  • Meladee Pizzuto

    My biggest challenge is learning to cook more vegetable dishes because my little daughter is a diabetic. She loves vegetables – but my lack of skill really needs improvement! Love from America, Meladee Pizzuto

  • Sanseverino

    Mon plus gros challenge, ce serait d’élaborer des recettes de légumes plus originales… Histoire de renouveler l’éternel gratin de butternut, la salade de carottes râpées et la soupe de poireaux! Heureusement que les blogs de cuisine existent, pour nous donner de nouvelles idées…
    Merci pour le concours!

  • Justine

    Il a l’air super ton livre !!

    Pour moi, mon challenge légume n’est pas très original : En faire manger et aimer à mes colocataires ! Surtout les peu connus et biscornus ! Ils sont souvent sceptiques au début mais finissent par goûter… Victoire !

  • Nadège

    Il a l’air chouette ce nouveau livre! Mon défi: varier les repas, tester de nouvelles recettes végétariennes et vegan chaque semaine. Bref être plus inventive!

  • Elsa

    Alors pour moi, mon challenge, faire manger des légumes cuits à ma fille, qui les
    dévore quasiment tous crus, mais les aime pas cuits. mais par -10°C
    au mieux avec plus d’un mètre de neige tassée dehors, il vaut mieux
    manger chaud ! Et ce dans des recettes qui ne contiennent pas les
    nombreux ingrédients auxquels elle est allergique… parmi tant
    d’autres le lait et les fruits à coques… Je ne sais pas si tu
    considères cela comme une participation ou si tu peux le rajouter toi
    pour moi? En tout cas, merci pour toutes tes recettes : gaufres (à notre
    manière) trop bonne, appareil à quiche testé hier, pâte à tarte à
    l’huile: cela nous a sauvé, depuis le temps qu’on essaye de faire une
    pâte à tarte sans beurre à l’huile sans s’énerver car elle ne se tient
    pas et reste collée à la table… C’est pour cela que cela me tenterait
    bien de découvrir ton livre !

  • I love cooking with vegetables and like learning new recipes. I have learned to buy less, so only buy a couple of courgettes or bananas instead of a kilo of them. If I won a book, I’d give it to my young French friends in my village who are vegetarian, but are preparing rather old-fashioned dishes, when vegetarian food is so innovative at the moment. (but I’d read it first of course).

  • Guybrush Threepwood

    Content qu’un nouveau livre sur les « veggies » sorte ! Et au passage, bravo pour ce site que je consulte depuis peu, mais chaque fois un peu plus…
    Si côté, challenge, c’est accomoder le contenu de mon frigo, sans tomber dans l’alliance improbable !

  • Sophie

    Bonjour Clotilde,
    alors moi mon challenge, c’est surtout l’hiver quand j’ai des légumes que je n’aime pas forcement beaucoup dans mon panier d’AMAP mais qu’il faut quand même trouver une façon de les cuisiner pour les manger! D’ailleurs, ton blog peut s’avérer bien utile dans ces moments!

  • Du bout des lettres

    Mon challenge, ce sont les assaisonnements. J’adore les légumes, mais j’ai souvent du mal à trouver le petit plus qui transforme le tout en vrai plat, en vraie recette savoureuse.

  • Madonna Ganier-Yancey

    My biggest challenge with vegetables is not getting stuck in a rut, preparing them the same way over and over. I also have a vegetable challenge when my garden decides to give me an excess of one particular vegetable. Zucchini is the most challenging and also the most prolific vegetable in my garden.

  • Armelle

    Mon gros challenge a été de faire manger de la soupe à mon fils aujourd’hui âgé de 20 ans… Tous les soirs, je me creusais la tête pour trouver des idees qui feraient passer les soupes de légumes, de potiron , de cresson… Alors, je proposais: des petits croûtons, du fromage de brebis râpé, des noisettes ou noix concassées, du persil haché, son initiale à l’huile d’olive ou à la crème fraiche, des gressins à tremper, des ravioles ajoutées au fond du bol de soupe à la citrouille, j’en passe… Et ça marchait!!! Aujourd’hui il n’a plus besoin de tout ça pour manger des légumes mais quand il rentre à la maison ,il me le demande…parce que c’est bon!!!

  • elena

    Ciao Clotilde, quel joie si je gagne ton livre!! Je suis italienne et j’adore cuisiner les legumes de saison. Mon Challenge c’est de réussir à maintenir les legumes bien croquants après la cuisson, même avec la cuisson à vapeur. Peut-être je réussirai en lisant tes astuces.. Gros bisous! Elena

  • Jill

    Mon challenge? Faire accepter un repas 100% légumes à mes proches ! Eh oui les gars, même les légumes savent être goûteux et nourrissants …
    Bravo pour ce livre !

  • Karo Sans-gênes

    mon plus gros challenge de l’an dernier a et de faire manger de la soupe a mon chérie …. inconcevable depuis l’enfance …. c’est chose faite avec une soupe magique au champignons , victoire !!!! du coup cette année je vise très très haut avec a réhabilitation du chou a notre table et pour toute la famille , heureusement il me reste encore 10 mois 16 jours 3 heures et 12 min…. 11 minutes

  • Amé

    Mon plus gros challenge sera de cuisiner UNIQUEMENT des légumes de saison… et principalement produits localement! Un jour, j’y arriverai 😉 Superbe blog que je suis régulièrement!

  • Fanny_G

    Ca y est, je l’ai acheté !! Je teste ce WE la salade de carottes-betteraves-boulgour, les champignons farçis, la salade de fruits au sirop d’épices et le gâteau à la châtaigne ! En tout cas merci, car c’est bien la 1ère fois que je prends plaisir à lire un livre de cuisine tant les anecdotes et autres explications sont sympathiques !

    • Merci à toi Fanny, je suis ravie ! ^^

      • Fanny_G

        pour la petite anecdote, mes parents ont tellement aimé les recettes qu’ils se sont achetés ton livre aussi 🙂

  • melissa s

    My biggest challenge is using a mandoline. The few times I have tried, I have sliced my finger. I once slice my finger taking it out of the cabinet!!

  • Chloé

    Bonjour Clotilde, j’ai très envie de m’offrir ton livre mais, n’aimant pas beaucoup les objets, je me demandais si il était possible de le télécharger en version PDF (payant, bien sur!) pour profiter de toutes tes recettes! Merci de ta réponse,
    Chloé

    • Bonjour Chloé, Veggivore n’est pas disponible au format e-book (choix de mon éditeur, pas le mien) mais je viens de rééditer mon premier livre de cuisine dans ce format.

      Ça s’appelle « Chocolate & Zucchini : Le Livre » et tu peux lire plus d’infos sur ici : http://cnz.to/vf/ebook/ Si tu aimes le blog, ce livre te plaira à coup sûr ! ^^

      • Chloé

        Merci! je vais voir ça tout de suite!

Recevez la newsletter

Recevez GRATUITEMENT par email mes toutes nouvelles recettes, plus des infos et astuces exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié dès qu'un nouveau billet est publié.

Lisez la dernière edition de la newsletter.