Le Meilleur de décembre

Sapin de Noël

Alors, ces fêtes, comment ça se passe ? Des projets sympathiques pour le réveillon du Nouvel An ? N’oubliez pas mon billet de recettes de fêtes et mes meilleures idées de cadeaux gourmands !

Nous avons passé cette année un Noël intime et délicieux. Maintenant que mes fils ont respectivement 4 ans et demi et presque deux ans, on est en plein dans la magie de la fête.

En plus du vélo de grand pour Milan (des petites roulettes ? pour quoi faire ?) et de l’adorable dînette avec légumes en crochet pour Mika, Maxence et moi avons pris plaisir à racheter d’occasion quelques jouets vintage de notre propre enfance : de « vraies » briques Lego toutes simples (pas les briques hyper-spécialisées qu’on vend aujourd’hui et qui musèlent l’imagination) et toute une collection de figurines de Schtroumpfs avec la maison-champignon et tout et tout. Un régal pour tous les âges.

Les chaussures de la famille

En ce moment, j’aime…

  1. Pour mon challenge du musée mensuel, je suis allée au Grand Palais voir l’exposition Hergé en suivant la visite guidée de Catherine Rosane, du duo de conférencières indépendantes Fred & Kate (écrivez-leur pour recevoir le programme des expos qu’elles couvriront en 2017 !). J’ai adoré découvrir l’expo à travers le regard riche et critique de Catherine, en griffonnant dans mon carnet tout du long (voir ci-dessous). Je suis maintenant plongée dans la biographie écrite par le génial Benoît Peeters, Hergé fils de Tintin.
  2. Mon interview « foodie » sur le blog d’une autre Clotilde.
  3. En plus de mon challenge muséal mensuel, je m’ajoute une autre dimension d’enrichissement pour 2017 : je vais choisir un poème par mois à apprendre par coeur. Ça fait des années que je n’en connais que deux (Mon Rêve familier et Le Dormeur du val), et je viens d’apprendre celui-ci, qui a attrapé mon regard dans un exemplaire des Fleurs du Mal feuilleté chez Aloha Café. J’aime l’idée que d’ici la fin de l’année, si tout va bien, j’en connaîtrait douze autres ! Ça vous dit de vous joindre à moi ?
  4. Les repas à La Mascotte, la brasserie Belle Époque de la rue des Abbesses à Montmartre, où la cuisine est classique et excellente, et le service vraiment gentil. J’adore.
  5. Nos nouveaux mugs japonais faits main, vert mousse et jaunes, achetés chez Amami à Paris. Je prévois de passer l’hiver à caresser la douceur mate de leurs flancs d’argile.
Mon croquis de la 2CV d'Hergé

Mon croquis de la 2CV d’Hergé

Retrouvez mes adresses parisiennes préférées sur cette carte et rejoignez-moi sur Instagram vous y suivre au quotidien mes aventures culinaires et parisiennes.

Mes Meilleures recettes pour les fêtes

(Sublime piano : La Cornue)

(Sublime piano : La Cornue)

Noël n’est plus qu’à quelques jours (sans vouloir vous stresser ni rien) et j’ai été étonnée de m’apercevoir que, en treize ans de Chocolate & Zucchini, je n’ai jamais publié de billet proposant mes idées de recettes pour les fêtes.

Voici donc sans plus tarder, mes conseils pour les repas de fête. J’espère que ça vous aidera si vous recevez et que vous êtes donc en pleine planification de menu pour Noël ou pour le Réveillon du Nouvel An ; ou si vous êtes reçu et que vous avez promis à vos hôtes d’apporter votre contribution au repas.

Vous trouverez encore plus d’idées de recettes pour les fêtes et de conseils inédits dans mon e-book Chocolate & Zucchini : Le Livre, qu’il est encore temps de vous offrir pour les fêtes !

NB : En France et dans ma famille, les repas de fête restent très omnivores et c’est ce que reflète ce billet. Si vous avez envie de recevoir autour d’un repas sans viande, je vous renvoie à mon article paru dans le ELLE à Table de novembre-décembre 2014, et les livres Recevoir en Bio, Noël vegan et Joyeux Noël vegan.

Réveillon de Noël, réveillon du Nouvel An

En France, en général, on se réunit en famille pour dîner ensemble la veille de Noël, et il y a souvent un deuxième repas le lendemain, pour le déjeuner de Noël. Soit on prend les mêmes et on recommence, soit on se réunit avec une autre partie de la famille.

Noël est largement fêté à la maison, et d’ailleurs la plupart des restaurants sont fermés la veille et le jour de Noël pour que le personnel puisse être en famille. C’est considéré comme une fête intime réservée aux membres de la famille et aux proches amis, donc quand on est un invité extérieur, c’est un vrai honneur.

Selon les familles, on ouvre les cadeaux après le dîner la veille de Noël, ou bien le matin du jour de Noël. Dans ma famille, ça a toujours été le matin, et maintenant que j’ai des enfants je comprends pourquoi : allez donc mettre au lit des petits qui viennent de découvrir leur robot télécommandé ! (Alors que le matin de Noël, les parents peuvent somnoler pendant que les enfants jouent avec ledit robot.)

Pour ce qui est du réveillon du Nouvel An, on le fête plus souvent avec des amis qu’en famille, et c’est plus une affaire d’adultes. S’il y a des enfants petits, on les met au lit sur le tôt ou on les laisse s’endormir sur un coin de canapé, mais ils ne sont pas au centre de la fête. (Désolée les chouchous.)

Il y a des gens qui sortent dîner pour la Saint-Sylvestre (nom délicieusement désuet), mais je ne sais pas qui ils sont et je préfère ne pas me joindre à eux. Dans mon cercle d’amis, on est plus susceptible d’organiser un bon dîner chez les uns ou chez les autres, et peut-être sortir plus tard, ou plus simplement pousser les meubles et faire la fête à la maison*.

Lire la suite »

Gratin de lumaconi farcis, courge butternut et châtaignes

Lumaconi farcis, courge butternut et châtaigne

Je vais vous faire un aveu : je suis une collectionneuse de pâtes invétérée.

Dans les épicerie fines, italiennes en particulier, j’adore étudier les différentes formes et imaginer lesquelles se prêteront mieux à des sauces fluides ou à des sauces avec morceaux. J’adore les noms qu’elles portent (crêtes de coq, radiateurs, petites oreilles, dés à coudre), j’adore les emballages tradi, et j’adore le fait qu’on peut, pour quelques euros, s’offrir un paquet de quelque chose qui embellit le quotidien culinaire — sans parler de la promesse d’un repas vite préparé.

Avant d’avoir des enfants, il fallait que je me restreigne un peu dans mes achats, parce que mes placards débordaient plus vite que Maxence et moi ne mangions de plats de pâtes. Mais avec deux petits garçons qui en mangeraient à tous les repas s’ils le pouvaient — les pâtes froides de la veille au petit dej’, ils l’ont fait — j’ai carte blanche et c’est merveilleux.

Alors quand j’ai eu l’opportunité de créer une recette pour Garofalo, je me suis dit, quelle chance ! Et j’ai eu un coup de coeur immédiat pour leurs lumaconi, ces grosses pâtes en forme d’escargot, vendues dans un paquet dodu qui déborde de gourmandise.

Lumaconi farcis, courge butternut et châtaigne: Ingrédients

Lire la suite »

Les Paniers gourmands de Bernard Loiseau (Concours)

© B.Preschesmisky

© B.Preschesmisky

{Tous les détails pour participer au concours au bas du billet !}

Au coeur de la Bourgogne, à Saulieu, se trouve le Relais Bernard Loiseau. C’est la grande propriété qu’avait imaginée Bernard Loiseau, le chef qui a révolutionné la cuisine française dans les années 70, et que sa famille et son équipe ont continué à faire vivre après lui*.

Leur idée, c’est de faire un endroit luxueux mais chaleureux et plein d’histoire ; un abri où se reposer, humer la verdure, et (très) bien manger, avec un hôtel 5 étoiles, des grands jardins, un spa, et le restaurant 3 étoiles La Côte d’Or. Il y a aussi une boutique au sein du Relais, qui vend des produits d’épicerie fine utilisant les recettes de Bernard Loiseau et mettant en avant la gastronomie locale.

Vous n’aurez peut-être pas la possibilité d’aller vous balader dans ce coin de la Bourgogne immédiatement, mais vous pouvez quand même profiter des spécialités de la région, particulièrement bienvenues au moment des fêtes de fin d’année, quand l’envie de pain d’épice, de foie gras et de crémant de Bourgogne (ce blanc de blancs est vraiment excellent) se fait impérieuse.

Et donc juste à temps pour Noël, avec la complicité de Bérangère Loiseau, fille aînée de Bernard que je connais depuis quelques années et que j’aime beaucoup, j’ai le plaisir de vous faire gagner trois paniers gourmands. Nous les avons composés rien que pour vous dans la thématique des fêtes (mais vous n’êtes pas obligé de partager !), des curiosités culinaires, et bien sûr, du terroir de Bourgogne.

Lire la suite »

Boules au chocolat suédoises vegan (Chokladbollar)

Boules au chocolat suédoises vegan

J’ai découvert les boules de chocolat suédoises, ou chokladbollar, lors de mon séjour à Stockholm le mois dernier.

La ville fourmille de chouettes coffee shops qui proposent du café, certes, mais aussi de jolis petits sandwichs, et des pâtisseries dans ce style « maison » qui va si bien avec une bonne tasse de quelque chose de chaud.

Chaque endroit avait sa propre sélection, mais j’ai vite identifié les quelques classiques qu’on retrouvait à peu près partout : les kardemummabullar, briochettes suédoises à la cardamome (également disponibles en version cannelle, et parfois chocolat ou même myrtille), et les chokladbollar, des boules de chocolat à peu près de la taille d’une balle de ping-pong, enrobées de noix de coco râpée.

Ce qui rend les chokladbollar particulièrement bons, au-delà du simple fait qu’il y a du chocolat et de la noix de coco dedans, c’est qu’ils contiennent aussi des flocons d’avoine mixés, ce qui donne un peu de grain à leur texture, et à leur goût une petite note céréalière.

Boules au chocolat suédoises vegan

Ce fut le coup de foudre façon herregud*. J’en ai mangé dès que l’occasion se présentait à Stockholm, et j’ai continué à y penser très fort après notre retour à Paris. J’ai étudié les diverses recettes publiées sur Internet, créé une feuille de calcul pour les comparer (je fais ça souvent, ça me passionne), et constaté que la plupart utilisaient quand même beaucoup de sucre et beaucoup de beurre.

Je me suis donc donné pour mission d’élaborer ma propre version, en y mettant de l’huile de coco en quantité plus modérée (mais avec du beurre ça marche aussi !) et juste la bonne dose de sucre pour arrondir les autres saveurs.

Je vous montre ça en vidéo ?

Lire la suite »

Recevez la newsletter

Recevez GRATUITEMENT par email mes toutes nouvelles recettes, plus des infos et astuces exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié dès qu'un nouveau billet est publié.

Lisez la dernière edition de la newsletter.