Chocolate & Zucchini : Le Livre !

Chocolate & Zucchini : Le Livre !

J’ai aujourd’hui l’immense plaisir de vous annoncer la sortie de Chocolate & Zucchini : Le Livre, la réédition en format e-book de mon premier livre de cuisine, traduit en français par mes soins.

D’abord paru chez Marabout, ce titre était épuisé depuis quelques années. C’était vraiment dommage dans la mesure où c’est un livre dans lequel j’avais mis tout mon coeur et beaucoup de mes recettes cultes, de ces pépites qu’on fait, qu’on refait, et qu’on refile à ses copines qui vous disent ensuite « Ah, mais ton poulet à la moutarde, mais je le fais TOUT LE TEMPS ! »

J’ai donc décidé qu’il était grand temps de le rééditer sous forme d’e-book — après un gros travail de relecture et de remise en page — et je vous le propose aujourd’hui au prix de 8€, en téléchargement immédiat sur Amazon ou sur la plateforme sécurisée e-junkie.

Je le veux !

Lire la suite »

Pois chiches rôtis, épicés et croustillants

Pois chiches rôtis, épicés et croustillants

Ces pois chiches rôtis ont une place de choix dans mes déjeuners en semaine.

La plupart du temps, quand je travaille de chez moi, mon repas du midi consiste en un bol végétalien qui met à profit les beaux légumes qu’un producteur dépose à ma porte tous les lundis (luxe ultime).

Ces bols doivent être ultra satisfaisants, sinon je grignote du chocolat toute l’après-midi, et la nuit je ne dors plus à cause de la caféine (véridique). Donc au fil du temps, j’ai développé une sorte d’intuition de ce dont j’ai besoin dans un « lunch bowl » :

  • Un féculent, comme par exemple une céréale (généralement sans gluten) ou un légume-racine rôti (en photo ici, des patates douces),
  • Quelque chose de vert, comme des petites feuilles de salade ou un légume feuillu, soit cuit, soit cru et « massé » (en photo ici : du chou pointu émincé et rapidement sauté à l’huile de coco),
  • Quelque chose de cru, comme des demi-lunes de concombre, de la courgette spiralisée et ciselée, des carottes râpées, du chou-rave en petits dés, des confettis de radis, des demi-tomates cerise… la liste est longue,
  • Du bon gras, comme un avocat quand j’en trouve qui viennent de pas trop loin, ou un assaisonnement à base de purée d’oléagineux, par exemple cette sauce au tahini ou cette sauce à la cacahuète,
  • Une source de protéines, comme des légumineuses, du tofu lacto-fermenté, ou, découverte récente et obsession du moment, du tempeh mariné et rôti,
  • Des herbes fraîches, mes préférées étant la coriandre, la ciboulette et le cerfeuil (en photo ici : j’ai oublié de les ajouter pour la prise de vue, je vous le dis en toute simplicité),
  • Un élément acide ou salin, comme un filet de jus d’agrume, un peu de vinaigre, des olives noires hachées, des pickles, ou un quartier de citron confit en tout petits dés (en photo ici : un peu de citron vert, pas facile à voir je vous l’accorde),
  • Et last but not least : QUELQUE CHOSE DE CROUSTILLANT.

Lire la suite »

Mousse au chocolat étonnante (à l’aquafaba)

Mousse au chocolat à l'eau de pois chiche

Vous savez, quand vous achetez des pois chiches en boîte, ils baignent dans ce jus un peu épais, jaunâtre, et pas franchement appétissant pour être honnête, que vous versez dans l’évier sans y penser ?

Eh bien, imaginez-vous que ce jus de pois chiche a des propriétés remarquablement similaires à celles des blancs d’œufs : un liquide visqueux, plein de protéines, et qu’on peut battre en une mousse magnifique, qui forme des becs sur le fouet, et tout et tout.

Cette particularité a été révélée au monde en 2014 par un Français nommé Joël Roessel, auteur du blog Révolution Végétale — même si, comme la plupart des découvertes, celle-ci résulte des efforts incrémentaux de différentes personnes.

Depuis, l’aquafaba — c’est le nom qui a été choisi pour cette « eau » de légumineuses — a été adoptée avec passion par la sphère vegan, puisqu’elle permet de résoudre tous les problèmes qu’on rencontre en pâtisserie quand on doit se passer de blancs d’oeuf (et qu’on préfère éviter les succédanés industriels).

L’aquafaba permet ainsi de faire des meringues végétaliennes (dingue, non ?), mais dès que j’en ai entendu parler, j’ai immédiatement pensé à en faire une mousse au chocolat vegan (dois-je vous rappeler comment s’appelle mon blog ?).

Lire la suite »

Le Meilleur de mai

Immeuble rue Lamarck

Quand on se promène dans Paris, il faut penser à lever le nez pour ne pas rater tel détail architectural sur une façade, la belle lumière entre deux immeubles, ou une perspective particulièrement saisissante. (Notez qu’il faut quand même garder un oeil sur le trottoir, certains propriétaires de chien n’ayant aucun sens des responsabilités.) Et de temps en temps, il faut juste pencher la tête sur le côté, comme lorsqu’on est au pied du Sacré-Coeur et que la butte très en pente sur le côté droit crée cette vue en trompe l’oeil d’un immeuble en train de sombrer rue Lamarck.

Ce mois-ci…

Le Meilleur de mai

• Nous avons fait un dîner délicieux chez Yard, un restaurant de poche dans un ravissant micro-quartier du 11ème arrondissement, qui sert une cuisine fraîche et des vins nature dans une ambiance décontractée et sans prétention. J’ai particulièrement apprécié mon entrée de truite confite avec des petites courgettes grillées et de la crème d’amande. J’aurais peut-être léché l’assiette si le pain à la belle croûte bien brune ne s’était porté volontaire pour m’aider à saucer.

• De passage du côté de Belleville, je ne pouvais pas ne pas m’offrir un des succulents banh mi de chez Saigon Sandwich. Maxence et moi vouons un culte à ces sandwichs vietnamiens depuis des années, et d’ailleurs ça a été mon premier repas après la naissance de chacun de mes fils, livré par ses soins à la maternité. (Mon préféré, c’est le « poulet spécial » avec beaucoup de piment.)

• Je suis allée découvrir la toute nouvelle Compagnie générale de biscuiterie que le pâtissier Gilles Marchal vient d’ouvrir dans mon quartier. C’est une boutique-atelier ouverte où l’on assiste à la fabrication de délices à base de feuilletage ou de pâte sablée. Il faut goûter les fines arlettes et les sablés aux pépites de chocolat.

• La cote de Montmartre ne cessant décidément de grimper (ha ha), le coffee shop melbournais Hardware Société a décidé d’y établir son antenne parisienne. Blotti sous le coude gauche du Sacré-Coeur, c’est un espace ultra lumineux avec une vue sublime et un mur de papillons qu’on a envie d’avoir chez soi. Au programme : brunch du matin au soir, avec par exemple ces oeufs pochés servis avec des champignons grillés, de la ricotta, du cresson et de la mâche sur une épais toast de pain au noix. (Le weekend, il faut arriver sur le tôt ou sur le tard pour éviter l’attente.)

Retrouvez mes adresses parisiennes préférées sur cette carte et rejoignez-moi sur Instagram vous y suivre au quotidien mes aventures culinaires et parisiennes.

Lectures récentes

Markets of ProvenceSuper Fruits SecsBonjour KaleMinimalist Baker's Everyday Cooking

Plus de recommandations »

5 Chouettes Liens

  1. Ma très bonne amie Caroline Mignot a une chaîne YouTube sur laquelle elle publie des vidéos prises en coulisses avec les meilleurs chefs et artisans. J’ai particulièrement aimé celle sur le malaxage du beurre et celle avec la pâtissière Johanna Roques de Jojo & Co.
  2. Épluchures, mixtures et pédicure : extraits du livre Les Épluchures, publié ces jours-ci par Marie Cochard.
  3. Une vidéo amusante de Yuko Deneuville sur quelques différences culturelles entre les Français et les Américains. (Via Estelle, une co-pionnière des blogs culinaires !)
  4. Ne jetez plus, réparez ! Les Repair Cafés peuvent vous y aider.
  5. Savez-vous que mon père est traducteur anglais-français (le meilleur qui soit, mais vous allez dire que je ne suis pas objective) ? Il est particulièrement passionné par le travail de l’auteur-culte Jack Vance, et il vient de traduire un de ses romans d’aventures, jusqu’ici inédit en français. Il s’agit de L’homme en cage et si vous avez envie d’une lecture palpitante (et merveilleusement bien traduite) c’est l’occasion !

Suivez-moi sur Twitter et sur Facebook pour plus d’articles et de trouvailles au fil des semaines.

Et n’hésitez pas à me dire ce que vous inspirent ces adresses et ces liens, c’est toujours un grand plaisir pour moi d’échanger avec vous.

Où manger à Bordeaux : Les bonnes adresses d’une Bordelaise

bordeaux

Il n’y a pas que Paris dans la vie, et dans toutes les villes de France on trouve des pépites innovantes et réjouissantes pour les gourmands qui y vivent, ou qui viennent y passer un week-end. Pour cette nouvelle série de billets, j’ai donc demandé à une petite équipe de blogueurs un peu partout en France de vous ouvrir leur carnet d’adresses et de partager avec vous leurs coups de coeur.

À Bordeaux, Bénédicte vous recommande…

Benedicte Baggio-Catalan de my little spoon Pour le premier billet de la série, je vous présente Bénédicte Baggio-Catalan, auteur du blog My little spoon. Bénédicte est originaire de La Rochelle, mais elle est tombée sous le charme de Bordeaux en 2002. Elle a créé son blog en 2008, et elle y propose des recettes de saison, pour tous les jours ou pour recevoir. Elle travaille actuellement sur le projet de la future Cité du Vin, qui ouvrira ses portes à Bordeaux très prochainement.

En plus de son blog, je vous invite à suivre Bénédicte sur Facebook et Instagram. (Les photos sont les siennes, sauf indication contraire.)

Lire la suite »

Recevez la newsletter

Recevez GRATUITEMENT par email mes toutes nouvelles recettes, plus des infos et astuces exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié dès qu'un nouveau billet est publié.

Lisez la dernière edition de la newsletter.