Curry de poulet, épinards et coco en 30 minutes

Curry de poulet aux épinards en 30 minutes

Vous êtes prêts pour la confession du mardi ? Je n’aime pas vraiment les épinards.

Au tournant de l’âge adulte, lorsque j’ai tenté de redécouvrir et d’apprivoiser tous les légumes que j’avais passé mon enfance à détester (spéciale dédicace aux choux de Bruxelles), j’ai échoué misérablement quand est venu le tour des épinards.

En cause : des années et des années de cantines scolaires, et des moniteurs de colonie de vacances bien intentionnés (ou pas). Le résultat, c’est qu’aujourd’hui, à moins que les épinards soient d’une fraîcheur extrême et cuisinés par une magicienne avec des idées vraiment inspirées, ce petit arrière-goût amer et métallique me donne des frissons, et me fait repousser mon assiette avec un sourire poli.

Je n’achète donc presque jamais d’épinards. Mais lors d’un récent séjour dans le Perche, lorsque nous sommes arrivés au stand bio vers lequel nous nous précipitons avec excitation dès notre arrivée au marché, nous avons vu qu’ils vendaient des épinards magnifiques qui se vendaient comme des petits pains. Maxence était tenté, je me suis laissée convaincre, et nous en avons acheté une brassée.

Epinards

Lire la suite »

Edible Paradise : Un Livre de coloriage gourmand (Concours)

Edible Paradise

C’est la grande mode des livres de coloriage pour adultes et j’approuve complètement cette tendance : avec des vies qui se passent de plus en plus sur écran et sur le « cloud », quoi de plus rééquilibrant* que de se poser à la fin d’une longue journée avec un vrai livre de coloriage en vrai papier, et ses crayons de couleur préférés éparpillés autour de soi ?

C’est en effet une activité idéale pour débrancher et se détendre : zéro pression (passé l’âge de cinq ou six ans, on sait à peu près tous colorier sans dépasser), maxi satisfaction (en quelques minutes, mission accomplie, voilà une page toute jolie !), et un petit côté méditatif des plus agréables, qui permet de se perdre dans ses pensées pendant que les doigts s’affairent de leur côté.

On trouve pas mal de ces livres en vente dans les librairies, et j’étais ravie lorsqu’une illustratrice que je connais et que j’admire, la Parisienne d’adoption Jessie Kanelos Weiner, a sorti son livre de coloriage gourmand. Intitulé Edible Paradise (« paradis comestible »), il met en scène fruits et légumes de saison. (Jessie en a publié deux autres en France, en collaboration avec Laure Kié : Recettes du jardin à cuisiner et à colorier et Recettes japonaises à cuisiner et à colorier.)

Lire la suite »

Riz à la noix de coco et aux épices au rice cooker

Riz à la noix de coco et aux épices au rice cooker

Si ce riz à la noix de coco et aux épices passe en boucle dans ma cuisine ces derniers temps, c’est avant tout grâce à Maxence.

Il y a quelque temps, mon cher et tendre a exprimé le désir d’acquérir un cuiseur à riz. Je vous l’avoue : au début, je n’étais pas pour. Du tout du tout. On pouvait très bien cuire le riz dans une casserole, pas besoin d’un appareil spécialisé, et de toute façon, où allait-on bien pouvoir le ranger ?

Mais je voyais qu’il en avait vraiment envie, et dans la mesure où 90% de l’espace de notre cuisine est occupé par mes trucs et mes bidules, la moindre des choses, c’était de le laisser s’acheter un rice cooker. (Et voilà, en une phrase, le secret de la longévité d’un couple.)

Maxence a donc fait des recherches ultra approfondies pour dénicher la perle des cuiseurs à riz (j’admire, n’ayant pas le tiers du quart de sa patience en la matière) et il s’est décidé pour ce modèle de chez Cuisinart, très esthétique au demeurant.

Cela fait maintenant quelques années que nous l’avons et je retire tout ce que j’ai dit.

Lire la suite »

Tablettes de beurre de coco à la fleur de sel

Tablette de beurre de coco à la fleur de sel

Il y a quelque temps, je vous ai dit combien j’adore le beurre de coco. Ma passion n’a pas faibli, et je continue à apprécier cette divine gourmandise encore peu connue ; voici 20 recettes au beurre de coco si vous avez envie d’en savoir plus sur ce produit.

Mais ce qui est un peu délicat avec le beurre de coco, c’est qu’il est très sensible à la température ambiante. Selon la saison, il peut être complètement liquide, ce qui n’est pas à mon sens la consistance la plus agréable pour le déguster à la cuillère, ou tellement dur qu’il faut un piolet pour s’y attaquer.

J’ai donc trouvé une petite astuce pour m’assurer que j’ai à tout moment du beurre de coco dans un format facile à grignoter. (Pour les urgences, n’est-ce pas.)

J’utilise ainsi des moules à tablette en silicone — ceux-là mêmes que j’ai achetés pour ces tablettes de chocolat au sésame caramélisées qui sont à tomber à la renverse, attention — et je fabrique des tablettes de beurre de coco qui se découpent facilement en carrés à croquer.

Il suffit pour cela de fluidifier le beurre de coco en faisant tremper le bocal dans de l’eau chaude (à moins qu’il fasse chaud et qu’il soit déjà crémeux), et de le verser dans les moules que l’on mettra au réfrigérateur afin que le beurre de coco se solidifie à nouveau.

J’ajoute de la fleur de sel, qui fait ressortir la saveur du beurre de coco de la manière la plus flatteuse, mais je m’en tiens à ça, parce que je mange généralement mes carrés de beurre de coco avec de la banane en tranche, des dattes moelleuses, ou du chocolat bien noir.

Mais si ça vous dit, vous pouvez imaginer toutes sortes de façons d’aromatiser vos tablettes de beurre de coco en y ajoutant par exemple :

  • Des éclats de fève de cacao ou du chocolat haché,
  • Des fruits à coque ou des graines,
  • Des zestes d’agrumes fraîchement râpés,
  • Des fruits rouges séchés ou des éclats de chips de banane,
  • Des épices comme du piment en poudre, de la poudre de vanille ou de la cannelle fraîche (j'utilise la cannelle fraîche de chez Cinnamon Hill),
  • Des miettes de bacon (je ne plaisante qu’à moitié).

Alors, vous goûtez ?

Lire la suite »

Produits de terroir : Ce qu’il faut goûter dans le Jura

Vaches montbéliardes dans le Jura.

Vaches montbéliardes dans le Jura.

Ceci est un billet proposé par Anne Elder, ma merveilleuse stagiaire, à propos du voyage de classe* qu’elle a fait récemment dans le Jura. Il est illustré de ses propres photos. Merci pour le partage, Anne !

Quand j’aperçois les panneaux sur le bord des routes en France, j’ai toujours l’impression que je m’apprête à rencontrer des célébrités, tant le nom des villes et des villages évoquent les étiquettes de mes aliments préférés, dégustés habituellement dans ma micro-cuisine parisienne.

J’ai ressenti le même enthousiasme en arrivant dans le Jura, cette région au sud de la Bourgogne, juste à côté de la frontière Suisse, qui est souvent oubliée des touristes. C’est pourtant une région montagneuse et luxuriante qui se prête à la production de nombreux produits de terroir.

Le concept de terroir est omniprésent dans la cuisine française (et, imaginez-vous, de plus en plus dans la cuisine américaine) depuis des siècles.

Quand on déguste un produit du terroir, on goûte la terre qui lui a donné naissance : le sol, le climat, le savoir-faire de l’homme. Ce concept s’applique à une grande variété de produits, du fromage, et de l’influence de l’alimentation des vaches montbéliardes sur son goût, jusqu’au vin et à tous les facteurs qui influent sur le goût du raisin et la complexité de la boisson qu’on en tire.

Le Jura est une mine d’or pour qui s’intéresse au terroir. Equipés de bottes de pluie et de carnets, mes camarades de classe et moi-même étions déterminés à apprendre comment déguster la France. Nous avons gravi des collines, admiré les sapins (ceux-là même qui servent à fabriquer les planches pour l’affinage du comté) et nous avons séjourné dans un gîte.

Pendant ces cinq jours dans le Jura, nous avons eu l’opportunité de découvrir la production du fromage de la ferme à l’affineur, de déguster le vin directement dans les fûts de chêne, et de goûter les recettes et produits régionaux préparés par des hôtes généreux.

Si vous avez l’occasion de vous balader dans le Jura, voici les produits à ne pas manquer.

Lire la suite »

Recevez la newsletter

Recevez GRATUITEMENT par email mes toutes nouvelles recettes, plus des infos et astuces exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié dès qu'un nouveau billet est publié.

Lisez la dernière edition de la newsletter.