Croustilles au fromage Recette

Croustilles au fromage

D’une façon générale, à l’apéro, je m’en tiens à des préparations relativement légères, souvent des dips végétaux d’ailleurs, que je sers avec des bâtonnets de courgette crue ou sur des rondelles de concombre. L’idée, quand les amis arrivent pour le dîner, vraisemblablement affamés, c’est d’apaiser leur faim temporairement avant de se mettre à table, et non pas de les caler jusqu’au lendemain soir.

En revanche, s’il s’agit d’un apéro dînatoire, éventuellement ponctué par un petit tournoi de SingStar, là, on peut faire plus consistant. C’est même plutôt conseillé, si on ne veut pas que lesdits amis se jetent sur le premier kebab venu en retournant vers le métro en fin de soirée.

C’est donc pour une soirée de ce type que j’ai concocté ces croustilles* au fromage, adaptées d’un livre de cuisine du sud des Etats-Unis, The Lee Bros. Southern Cookbook. A l’origine, il s’agit des cheese straws (pailles au fromage) repérées sur le blog de Deb, Smitten Kitchen, mais les pailles, ça me paraissait un peu fastidieux, alors j’ai opté pour la méthode dite slice-and-bake, technique au nom malheureusement intraduisible qui consiste simplement à faire un boudin de pâte qu’on tranche avant de cuire au four les rondelles ainsi produites.

Dans mon cas, j’ai obtenu des sortes de demi-lunes — ou plutôt des premiers quartiers de lune — parce que j’ai formé un gros boudin de pâte que j’ai ensuite coupé en deux.

Ce fut un succès indubitable : la texture est délicatement croquante au premier abord, mais devient friable sur la langue, libérant une saveur délicieusement beurrée/fromagée suivie d’un soupçon de paprika fumé. Et comme les tranches de pâte sont toutes d’épaisseurs un peu différentes — sauf si vous êtes une sorte d’androïde équipé d’un couteau — chaque croustille présente sa propre teinte de brun-doré et son propre degré de cuisson, si bien qu’il est assez difficile de s’arrêter (« allez, un petit bien cuit pour terminer, non allez, plutôt un jaune d’or en fait, mais c’est mon dernier »).

Je n’ai pas encore essayé, mais je suis à peu près sûre que la pâte doit très bien se congeler, de sorte qu’on peut en garder une réserve sous la main, à trancher et cuire en cas d’invitation impromptue.

* J’aime bien le terme « croustille » utilisé comme un nom. C’est désuet et charmant, ça fait campagne, on s’imagine grignoter ça avec un petit verre de vin de paille à la main, dans le fond du jardin, en regardant le ciel rosir.

Croustilles au fromage

– 170 g de fromage à pâte ferme, finement râpé (j’ai choisi un comté 24 mois, mais on pourrait aussi mettre du cheddar affiné, comme dans la recette d’origine, ou du pecorino)
– 55 g de beurre demi-sel, coupé en dés et ramolli
– 100 g de farine (j’ai mis de la T65 bio)
– 1/4 c.c. de sel, plus un peu pour saupoudrer
– 1/4 c.c. de paprika fumé, picante de préférence, plus un peu pour saupoudrer (on peut aussi mettre du piment moulu)
– un peu de lait ou de crème liquide, si nécessaire (voir ci-dessous)

Dans un saladier moyen, mettez le fromage, le beurre, la farine, le sel et le paprika fumé. A l’aide d’une corne (ou au mixeur), mélangez les ingrédients jusqu’à ce qu’ils se rassemblent et forment une pâte souple. Si le mélange paraît trop sec pour s’agglomérer — cela dépend du fromage utilisé — ajoutez un peu de lait ou de crème (je n’ai pas eu besoin de le faire).

Façonnez la pâte en boudin, enveloppez de film plastique, et mettez au frais jusqu’à ce que la pâte soit suffisamment ferme pour être tranchée facilement : 1h environ, et jusqu’à une journée. (Vous pouvez accélérer les choses en mettant la pâte une bonne vingtaine de minutes au congélateur.)

Préchauffez le four à 180°C et chemisez une plaque de four de papier sulfurisé ou d’une feuille de silicone.

Coupez la pâte en tranches fines, 2 ou 3mm environ, et placez-les au fur et à mesure sur la plaque (laissez-leur un tout petit peu de marge, elles vont s’étaler légèrement). Vous devrez travailler en plusieurs fournées ; remettez la pâte au frais entre chaque.

Saupoudrez légèrement de sel et de paprika fumé, et enfournez pour 10 à 14 minutes, selon votre four et l’épaisseur des tranches, jusqu’à ce que les crackers soient dorés. Laissez reposer une minute sur la plaque avant de les transférer sur une grille. Une fois refroidis, goûtez pour éventuellement ajuster le temps de cuisson pour les fournées suivantes.

Adapté de The Lee Bros. Southern Cookbook via Smitten Kitchen.

  • http://soccacuisine.com Marion

    Parfait pour grignoter entre amis, et tellement meilleur que d’ouvrir un paquet de biscuits industriels!

  • http://lespetiteschozesbio.over-blog.com Mamzelle Gwen

    J’adore préparer des biscuits apéritifs (en petite quantité pour ne pas plomber l’estomac). Ta recette est pour combien de pièces ?

  • http://chocolateandzucchini.com clotilde

    Mamzelle Gwen – Je n’ai pas compté avec exactitude et bien sûr cela dépend de la taille du boudin et des tranches, mais je dirais que j’ai dû obtenir une soixantaine de demi-lunes. D’où l’idée de congeler une partie de la pâte pour un autre jour si on n’est pas très nombreux !

  • http://christlor.sirdelor.net/ christelle

    Quelle délicieuse idée pour accompagner les légumes croquants de l’apéro.

  • http://familyblog.over-blog.com/ valerie de family blog

    très sympa
    bon week-end
    val

  • http://nothingbutmaybe.canalblog.com/ Maybe

    J’adore cette recette ! Et puis moi qui adore faire des apéros dinatoires, je suis toujours à la recherche de bonnes recettes à picorer… et j’adore le paprika !

  • aline

    J’ai adore. Facile, rapide, absolument delicieux. Et faire ses propres gateau apero, c’est tout de suite plus sympa que d’ouvrir un paquet de cacahuete. J’ai soupoudrer mes croustilles de graines de pavot, delicieux et ca fait une petite deco!

  • carole

    j’aime beaucoup cette recette. elle est très facile à faire avec les restes de fromages qui hantent le frigo! les croustilles accompagnent bien des salades et des soupes de légumes

  • http://www.qui-dort-dine.fr/ chouya

    Je viens de les préparer pour l’apéro de ce soir, une vraie réussite !

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      J’en suis ravie, merci pour ce retour ! ^_^

  • Carole

    Bonjour,

    J’avais essayé cette recette il y a quelques temps, et je n’avais pas réussi à avoir une belle pâte sablée. j’ajoutais du lait, puis de la farine… En fait, mon erreur venait du fait que je ne mélangeais pas pendant assez longtemps… J’ai préparé à nouveau cette recette hier soir en accompagnement d’une soupe. J’ai obtenu une dizaine de beaux sablés gouteux. Mon robot a mouliné pendant 5 bonnes minutes, le temps nécessaire pour que le fromage fonde un peu et remplace (je crois) l’effet du beurre d’une pâte traditionnelle. Du coup, j’en referai!

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Tant mieux, je suis ravie ! Par contre, je suis étonnée que tu n’en aies eu que dix, dans mon souvenir la recette faisait de grandes quantités. Ou alors c’étaient de grands et gros sablés ?

Recevez la newsletter

Une fois par mois, vous recevrez un rappel des derniers billets publiés, plus de l'inspiration et des infos exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié pour chaque nouveau billet.