Serviettes de table en tissu faites maison Tutoriel

Les arts de la table, ce n’est pas vraiment mon truc.

J’apprécie une table bien mise, et j’admire les gens qui investissent du temps et de l’énergie pour imaginer des thèmes selon la saison et fabriquer des petites choses raffinées pour embellir chaque couvert (surtout quand c’est fait de façon ingénieuse, avec trois bouts de ficelle et zéro budget), mais mon style est indéniablement plus minimaliste.

Des assiettes rondes et blanches increvables (qui viennent de chez Crate & Barrel et datent de nos années californiennes), des verres à vin à la ligne sobre (nous sommes fidèles depuis des années à la marque C&S), des fourchettes en métal bosselé rapportées du Japon, et des couteaux à manche en bois de rose achetés à Laguiole : tout ça est disposé sur des sets de table sombres, placés sur notre table en bois noir et verre dépoli, et en moins de cinq minutes, c’est plié.

A moins que ce soit une fête et qu’on soit nombreux, les serviettes en papier (ou pire, des feuilles d’essuie-tout détachées du rouleau), pour moi, ce n’est pas du tout possible.

Enfin pas tout à fait : il reste la question des serviettes de table. A moins que ce soit une fête et qu’on soit nombreux, les serviettes en papier (ou pire, des feuilles d’essuie-tout détachées du rouleau), pour moi, ce n’est pas du tout possible : ça manque de chaleur, c’est trop léger pour rester bien en place sur les genoux, et la moitié des invités finit par les rouler en boule entre leurs mains, si bien qu’on a l’impression qu’il y a des vieux mouchoirs sur la table.

Donc non. Quand je suis invitée, ça m’est absolument égal (je suis déjà bien contente qu’on me fasse à dîner), mais quand c’est chez moi, c’est serviettes en tissu.

Pendant des années, nous avons utilisé de jolies serviettes en lin gris, mais l’été dernier j’ai décidé de nous en fabriquer de nouvelles : je suis une couturière enthousiaste — j’ai d’ailleurs commencé à coudre une bonne douzaine d’années avant de commencer à cuisiner* — et j’ai la chance d’avoir une machine à coudre, jolie et compacte, qui a appartenu à ma grand-mère.

Ce renouvellement de notre stock de serviettes m’a été inspiré par un tutoriel (en anglais) sur lequel j’étais tombée par hasard, et qui suggérait de créer des serviettes bi-goût, en assemblant deux par deux des tissus désassortis-mais-harmonieux.

C’est un projet très facile qui peut être bouclé en un après-midi** — il suffit de savoir couper des carrés dans du tissu et coudre en ligne droite — et sept mois plus tard ma pile de serviettes colorées continue de me remplir de joie.

J’ai la chance d’avoir une machine à coudre, jolie et compacte, qui a appartenu à ma grand-mère.

Maxence et moi les utilisons tous les jours, et comme j’en ai fait six, ce qui se trouve être mon chiffre maximum pour un dîner assis, nous les utilisons aussi quand nous avons des amis à la maison, et on m’en fait compliment à chaque fois.

Pour le choix du tissu, vous pouvez en choisir simplement deux qui vous plaisent et faire ainsi six serviettes bi-face mais identiques***. L’effet est aussi très réussi quand on arrive à trouver douze tissus différents mais dans le même esprit, pour faire six « pièces uniques ». (Mais il faut alors s’attendre à ce que les gens se disputent pour avoir celle qu’ils préfèrent.)

Aux Etats-Unis (et donc sur etsy.com), on peut acheter du tissu en rectangles appelés « fat quarters »**** qui sont parfaits pour ce projet ; en France, certains magasins de tissu***** vendent des coupons carrés (généralement en 45x45cm) pour le patchwork, et ce format fonctionnerait bien ici.

Participez à la conversation !

Et vous, vous donnez-vous du mal pour vos décorations de table ? Votre goût pour les loisirs créatifs rencontre-t-il parfois votre goût pour la cuisine ?

~~~

* Comme on dit en anglais, « la pomme ne tombe jamais loin du pommier » : tout ce que je sais en couture, je le dois à ma mère, qui tient d’ailleurs depuis quelques années un blog de couture, et une hotline exclusive réservée aux questions de sa fille cadette.

** Ce tutoriel fait partie d’une sélection de dix Projets pour un dimanche après-midi, et a été proposé par Maggie, dont le blog m’avait aussi fait découvrir le fameux déodorant naturel fait maison.

*** Ma mère me suggère d’ajouter ici qu’il faut faire attention aux tissus qui sont susceptibles de déteindre ou rétrécir de façons différentes. D’ailleurs, avant d’attaquer quelque projet de couture que ce soit, il est prudent de pré-laver le tissu pour éviter les mauvaises surprises.

**** Le tissu fabriqué pour le marché américain fait généralement 42 à 44 pouces de largeur, soit environ 106 à 112 cm (ce doit être différent pour les tissus d’ameublement), et on l’achète au yard (~91 cm). Un fat quarter, c’est un yard de tissu que l’on coupe en quatre rectangles identiques, d’environ 54 x 45 cm chacun. Par contre, l’histoire ne dit pas ce que le quarter a de « fat. »

***** A Paris, le quartier des tissus se trouve au sud-est du Sacré-Coeur : le Marché Saint-Pierre, Reine, et Moline (tissus et mercerie) ont une offre très large, avec des trucs affreux et d’autres très jolis. Il y a d’autres magasins plus petits dans les rue environnantes, mais là il faut généralement fouiller pour trouver quelque chose de mettable.

Serviettes de table en tissu faites maison Recette

Préparation : 2 hours

Total : 2 hours

Pour 6 serviettes.

Serviettes de table en tissu faites maison Recette

Ingrédients

  • 12 carrés de tissus assortis, environ 45 x 45 cm pour une serviette normale, et 35 x 35 cm pour une serviette d'enfant, lavés et repassés
  • Du fil assorti
  • Equipement :
  • Une machine à coudre
  • Des épingles
  • Des ciseaux
  • Une baguette chinoise ou japonaise, ou équivalent
  • Un fer à repasser

Instructions

  1. Assemblez les carrés de tissus deux par deux endroit contre endroit, et épinglez tout autour.
  2. Epinglez.
  3. Marquez une ouverture de 8 cm environ avec deux épingles.
  4. Marquez une ouverture.
  5. En commençant à une extrémité de l'ouverture, cousez les carrés ensemble en laissant environ 1 cm de marge, et en faisant pivoter l'aiguille quand vous arrivez à chaque coin. Arrêtez-vous quand vous atteignez l'autre extrémité de l'ouverture, afin qu'elle reste ouverte.
  6. Cousez.
  7. Découpez les coins en biais, en faisant attention de ne pas couper la couture.
  8. Coupez les coins.
  9. Retournez le tissu en le faisant passer par l'ouverture, de façon à ce que les côtés imprimés soient vers l'extérieur. A l'aide de la baguette, repoussez les coins par l'intérieur.
  10. Repoussez les coins.
  11. Passez un coup de fer sur la serviette pour que les bords soient bien nets, en repliant bien les bords de l'ouverture afin qu'elle soit invisible.
  12. Repassez.
  13. Surpiquez tout autour de la serviette, à environ 3 mm du bord, en faisant pivoter l'aiguille quand vous arrivez à chaque coin : ceci permet à la fois de renforcer la tenue de la serviette, et de refermer l'ouverture.
  14. Surpiquez.

Notes

Adapté de ce tutoriel de Maggie Brereton.

http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/autres-recettes/serviettes-de-table-tissu-faites-maison-recette/

  • http://gourmandisesetmerveilles.blogspot.com/ Isabelle

    En bonne styliste culinaire, à la tête d’un stock non négligeable de serviettes diverses et variées (au studio, pas chez moi, hum hum…) j’adore l’idée et trouve ça absolument ravissant !

  • anne

    Clothilde , pourriez-vous me donner la marque de la machine à coudre de votre grand-mère ?
    Encore plein de remerciements pour ttes vos bonnes idées :)) Anne

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      C’est une machine à coudre de la marque Elna, achetée au milieu des années 80, et le modèle s’appelle Stella. Elle ne fait pas de trucs aussi sophistiqués que les machines plus récentes, mais j’adore la pédale (qui est en fait une sorte de pompe), la machine est vraiment peu encombrante, et je la trouve toute mignonne. :)

  • Rachel

    J’ai été voir le blog de votre mère, moi qui adore coudre aussi – quelle découverte ! En effet, un beau pommier ;)

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Merci ! ^_^

  • http://www.cuisineenbandouliere.com Mathilda

    Moi qui n’ais ni machine ni don pour la couture, je suis béate d’admiration ! Je crois reconnaitre quelques tissus japonais : viennent-ils également de Kyoto ?

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Merci Mathilda! Les tissus sont tous des tissus américains, plutôt avec des motifs floraux un peu sixties, mais c’est vrai qu’il y en a un ou deux qui peuvent aussi faire un peu japonisants.

  • http://monfiletapapillons.blogspot.com/ Agnèslamexicaine

    je suis bien d’accord avec toi, au sujet des serviettes. J’ai hérité de plusieurs jeux de serviettes et en réalité, je ne les aime pas trop, et je ne vois jamais de serviettes qui me plaisent. je crois que tu me donnes une bonne idée. Il ne me reste qu’à trouver le tissu, mais figure-toi qu’ici, trouver un joli coton, coloré, c’est très difficile… enfin, patience… par contre, j’ai très enie de coudre mais ne suis pas expérimentée. Mais je pense que c’est un bon projet pour commencer. Suis longue! (c’est l’enthousiasme!). Merci!

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      C’est rigolo, on penserait spontanément que les tissus colorés ne manquent pas au Mexique ! Si tu ne trouves vraiment pas, il y a toujourd la possibilité d’en commander sur Etsy, si toutefois on peut faire confiance au système postal entre les Etats-Unis et le Mexique. Et je confirme, il me semble que c’est un bon projet pour débuter…

  • Kanadelf

    Très chouette comme idée, je vais essayer de trouver des tissus pour me faire des serviettes « bi-goût » :-)

    Le blog de ta maman m’a beaucoup servi quand j’ai commencé la couture il y a 4 ans, et j’y retourne régulièrement quand je me pose des questions!
    J’ai réalisé au bout d’un certain temps que j’etais une fidèle de la mère et de la fille!

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      J’en suis ravie ! ^_^ Et si tu fais des serviettes, il faudra venir nous les montrer !

  • http://aliceayel.posterous.com Alice

    Pour moi aussi, c’est très important de vraies serviettes et vivant à l’étranger, je me rends compte que ça fait partie de la culture française de manger avec des serviettes en tissu!

  • http://scally.typepad.com pascale

    elles sont magnifiques, gaies, modernes et chaleureuses. Tiens, je regrette tout à coup d’avoir laisser ma machine à coudre au père de Gabrielle il y a 16 ans, j’avais trop de mal à m’en servir …

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Merci Pascale ! C’est vrai que certaines machines peuvent être presque trop élaborées pour être agréables à utiliser. Celle de ma grand-mère est toute simple, et du coup assez facile à prendre en main.

  • http://www.lefrigomagique.com barbara

    Conjuguer couture et cuisine, ça je connais… Voici un petit exemple !

  • GG

    J’en reviens pas, quand j’ai lu que ta mère avait un blogue de couture, je me suis dit: tu vas voir, c’est le super blogue que je regarde pour toutes mes références: j’ai cliqué sur le lien et POF! c’est bien ça! alors là mère et fille des altruistes du net, merci merci mille fois!

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Merci à toi ! Je suis bien contente que nos blogs combinés te rendent service. :)

  • http://www.makanaibio.com flo makanai

    J’aime bien quand tu nous parles aussi d’autre chose que ce que tu mets dans tes assiettes! Et ton billet me donne envie de sortir ma machine, moi qui ne m’en sers quasi jamais (shame on me, I know, surtout compte tenu du prix que j’y ai mis en son temps…), et de faire des serviettes à 6 mains : les 2 miennes et les 4 de mes filles de 12 et 10 ans. il faut un début à tout, non? Et peut-être qu’ainsi elles feront ensuite de beaux pommiers comme ta Maman avec toi…!
    Merci Clotilde :)

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      C’est une excellente idée de faire faire leurs propres serviettes de table à tes filles ! Je ne me souviens plus exactement à quel âge j’ai commencé à coudre avec ma mère, mais ça devait être aux alentours de 8 ans ; je faisais des petites pochettes pour mettre les trésors de mes poupées. :)

  • http://tetellita.blogspot.com Estelle

    Ah, je me demandais justement si c’etait grace a ce tuto que tu avais decouvert le deo maison ! J’aimerais apprendre a coudre cette annee mais, en attendant, je suis bien heureuse d’avoir decouvert le deo maison : je le mets dans un ancien recipient a mollette et ca marche tres bien !

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      J’en suis ravie, Estelle, c’est fou le nombre de gens qui l’ont adopté comme nous! Rexona et Narta ne sont pas très contents, mais moi, oui. :)

  • http://beaualalouche.canalblog.com/ loukoum°°°

    C’est amusant car j’ai décidé de faire mes serviettes cet été après avoir trouvé des tissus particulièrement adéquat à Berlin :) (mais je n’avais pas pensé au côté bicolore)
    Et je connais le blog de ta mère, il m’a bien aidé quand je me suis mise à la couture…

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Y a-t-il une chance que tu nous montres à quoi ressemblent tes serviettes berlinoises un de ces jours ? :)

  • http://www.garancem.canalblog.com Garance

    j’aime l’idée des serviettes depareillées, une bonne manière d’utiliser les chutes de tissus !

  • Marine

    Ben ça alors, deux de mes principales références culinaires et couturières! Et je n’avais pas fait le lien! Bon dimanche!

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Merci Marine, ça nous fait bien plaisir ! ^_^

  • Mélodie

    C’est super joli ces serviettes !
    J’aimerais bien en faire, même si je ne me casse vraiment pas côté linge de table quand je reçois (toute ma concentration va dans le contenu des assiettes :-)) et autre point, je n’ai pas de machine à coudre… j’imagine qu’à la main ça risque d’être un peu long…! Je pense que si j’avais plus de temps je m’y mettrais bien, rien que pour faire les serviettes ! Et aller me balader au marché Saint-Pierre j’adore !! (en plus y a du beau monde une fois j’y ai croisé Sigourney Weaver, elle doit être adepte de couture elle aussi :-) ) Je vais aller jeter un coup de noeil au blog de ta maman !

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Effectivement, à la main ce serait fastidieux (mais faisable bien sûr, il fut un temps où les machines à coudre n’existaient pas…). Par contre, je ne sais pas où tu vis, mais à Paris il y a quelques endroits où ils mettent des machines à coudre à disposition à l’heure, c’est peut-être une solution ?

      • Melodie

        Merci pour la réponse, en fait j’ai fait du repérage, ils font des stages de couture le samedi après-midi à l’atelier Rrose Selavy dans le nord de Paris :-) Je pense m’inscrire, ça a l’air bien (surtout quand on y connaît rien, au dela du matériel c’est bien d’avoir quelqu’un qui peut expliquer !)

        • http://chocolateandzucchini.com clotilde

          Bonne idée ! Je ne connaissais pas du tout cet atelier, pourtant c’est à deux pas de chez moi, j’irai faire un tour !

          • Mélodie

            C’est un très bel et grand atelier et les gens sont très sympas, dixit mon homme qui y fait des stages de sculpture… ils ont même un espace pour manger et ils y servent des plats végé et bio faits maison (oui, j’en reviens toujours à la cuisine ;-))

          • http://chocolateandzucchini.com clotilde

            C’est bon à savoir, une raison de plus d’aller y faire un tour ! :)

  • Frédérique

    Très jolie idée… Je vais en mission aux US le mois prochain; dans quelles boutiques ai-je une chance de trouver de jolis « fat quarters »?

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      On trouve ça dans les boutiques de loisirs créatifs et les « fabric stores » tout simplement. Je ne connais pas d’enseigne nationale, mais vous pourrez sans doute vous renseigner sur place !

  • http://blogdececile.over-blog.com cecile

    Elles sont tres jolies ! Moi aussi j’ai mes serviettes en tissu, faites par ma grand-mere il y a bien longtemps, je vais en refaire, tiens. Le « fat », c’est parce que normalement un « quarter » c’est 1/4 de yard, donc 44 inches par 11 inches. En le coupant comme tu dis en 4 rectangles egaux, on a la meme surface de tissu, mais plus large, d’ou le terme « fat ». Ils font des « fat eights », aussi.

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Merci pour l’explication !

  • magali

    un grand merci pour ce tuto !!! débutante a fond je vais oser me lancer!! merciiiiiiii

    • http://chocolateandzucchini.com/ Clotilde Dusoulier

      Bonne couture, j’espère que tu seras contente du fruit de tes efforts !

Recevez la newsletter

Une fois par mois, vous recevrez un rappel des derniers billets publiés, plus de l'inspiration et des infos exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié pour chaque nouveau billet.