Lait d’avoine fait maison Recette

Il n’y a pas en français de véritable équivalent à l’expression anglaise cooking from scratch, qui signifie littéralement « cuisiner à partir de rien » mais qui désigne plus exactement le fait de cuisiner à partir d’ingrédients bruts, sans faire appel à des préparations toutes faites. Par exemple, on opposera le gâteau made from a baking mix, fait à l’aide d’un mélange acheté au supermarché auquel on a juste ajouté de l’huile et un oeuf, et le gâteau baked from scratch, pour lequel on a soi-même mesuré la farine, le sucre, etc.

Je regrette qu’on ne puisse pas faire cette distinction facilement dans la langue française — sans doute est-on resté sur la définition classique du terme cuisiner, qui évoque le tablier et la cuillère en bois, plutôt que le sachet de poêlée forestière extrait du congélateur — parce que c’est vraiment ce cooking from scratch que je cherche à promouvoir pour tout un tas de raisons (culturelles, environnementales, financières, sociales, de santé) et ça m’arrangerait de pouvoir exprimer ce credo en une jolie formule accrocheuse.

Tout ce qu’il y a à faire, c’est mettre les graines d’avoine à tremper une nuit, les cuire, les mixer avec de l’eau et un peu de sel, puis filtrer.

La raison pour laquelle je vous parle de ça, c’est pour évoquer le fait qu’on réduit significativement son budget alimentaire en cuisinant « from scratch », à partir d’ingrédients bruts donc, comme illustré récemment dans ce billet sur le houmous maison, et aujourd’hui avec le lait d’avoine de la même extraction.

Personnellement, je ne bois pas de lait — ni d’avoine ni de rien du tout, j’ai toujours détesté ça — mais j’utilise régulièrement le lait d’avoine comme ingrédient, dans ce tapioca à la vanille ou ce gratin de blettes, mais aussi pour faire la crème pâtissière de ma tarte aux fraises ou une pâte à crêpe.

Quand on veut faire son propre lait d’avoine, il y a plusieurs façons de procéder : on peut partir de flocons d’avoine, de farine ou de crème d’avoine, ou d’avoine décortiquée, c’est-à-dire la graine débarrassée de son enveloppe. C’est cette dernière que j’utilise parce que c’est la version la plus brute, et celle qui donne les meilleurs résultats en terme de goût et de texture.

Tout ce qu’il y a à faire, c’est mettre les graines à tremper une nuit, les cuire (ou pas, si vous voulez faire du lait d’avoine cru), les mixer avec de l’eau et un peu de sel, puis filtrer.

Le lait d’avoine qu’on obtient a une texture très agréable, laiteuse et plus onctueuse que la plupart des laits végétaux.

Je précise quand même que la version crue a un goût assez particulier, « vert » et un peu piquant, qu’on aime ou qu’on n’aime pas. En ce qui me concerne, je ne le boirais pas comme ça (en même temps, je ne bois pas de lait) mais je l’utilise pour les préparations dans lesquelles le lait aura l’occasion de bouillir ou de mijoter, ce qui tempère son ardeur. La version cuite a une saveur plus douce que j’aime beaucoup, et c’est celle-là que j’utilise pour les crêpes par exemple.

Le sous-produit du lait d’avoine, c’est la pulpe d’avoine qui reste dans la passoire après qu’on ait filtré le lait ; on l’appelle parfois okara par analogie avec la fabrication du lait de soja (donc rien à voir avec la ville pakistanaise du même nom). Cette pulpe est pleine de bonnes choses, donc il serait mal venu de la jeter : si vous avez cuit l’avoine, vous pouvez la manger comme du porridge si vous aimez ça, mais si votre avoine est crue ou si le porridge ça vous dégoûte (vous ne seriez pas le seul), vous pouvez l’ajouter dans vos pâtes à gâteau ou à muffin, ou dans la pâte à pain (c’est ce que je fais).

Pour illustrer l’économie que tout ça représente, voici mon calcul : dans mon magasin bio, le paquet de 500 g d’avoine décortiquée coûte 1,65€. Ceci permet de faire 10 litres de lait d’avoine, qui revient donc à 0,16€ le litre (si l’avoine est cuite, il faut ajouter quelques centimes pour l’énergie consommée par la plaque de cuisson). Par comparaison, une brique de lait d’avoine achetée au même endroit coûte 2€ le litre, donc douze fois plus.

Et si on prend en compte le coût environnemental de l’emballage et du transport du lait d’avoine (qui est essentiellement de l’eau) plutôt que des graines séchées, puis celui du transport et du recyclage de la brique (c’est encore mieux si vous pouvez acheter les graines en vrac, mais ce n’est pas mon cas), on est encore plus motivé.

Lait d’avoine fait maison Recette

Préparation : 15 minutes

Cuisson : 40 minutes

Total : 22 hours

Pour un peu moins d'1 litre de lait d'avoine.

Lait d’avoine fait maison Recette

Ingrédients

  • 50 g d'avoine décortiquée bio (vérifiez la provenance -- celle de chez Markal est cultivée en France -- et la certification sans gluten si nécessaire)
  • 1/4 c.c. de sel (facultatif)

Instructions

    Etape 1 : Trempage
  1. Mettez l'avoine dans un bol, couvrez d'eau fraîche, et laissez tremper 8 heures ou toute une nuit. Rincez et jetez l'eau de trempage.
  2. Etape 2, option 1 : Lait d'avoine cru
  3. Si vous avez le temps, laissez l'avoine dans la passoire à température ambiante plutôt fraîche pendant 12 à 24 heures, pour amorcer le processus de germination.
  4. Mettez l'avoine dans un blender (voir note) avec le sel si vous en mettez, et 1 litre d'eau fraîche, et mixez jusqu'à ce que ce soit bien lisse.
  5. Laissez reposer 1 heure à température ambiante.
  6. ou Etape 2, option 2 : Lait d'avoine cuit
  7. Mettez l'avoine, le sel si vous en mettez, et 250 ml d'eau fraîche dans une casserole. Amenez à frémissement sur feu moyen, couvrez, et laissez frémir 40 minutes (ou comme indiqué sur le paquet). Laissez refroidir complètement.
  8. Versez dans le bol d'un blender (voir note), ajoutez 750 ml d'eau fraîche, et mixez jusqu'à ce que ce soit bien lisse.
  9. Etape 3 : Filtrage
  10. Filtrez à travers une passoire fine dans un récipient hermétique. (Gardez la pulpe d'avoine et ajoutez-la à votre pâte à pain, ou à une pâte à gâteau ou à muffin.)
  11. Le lait d'avoine se garde 4 à 5 jours au réfrigérateur. Il se séparera en une partie plus liquide et une partie plus solide, donc il faut bien mélanger avant de l'utiliser.
  12. Si vous voulez boire le lait d'avoine plutôt que de l'utiliser en cuisine, vous pouvez y ajouter un peu de miel ou autre sucrant liquide, et l'aromatiser avec de la vanille, des épices, de la poudre de cacao ou un sirop de fruit.

Notes

Si vous n'avez pas de blender, vous pouvez utiliser un mixeur. Mais comme les mixeurs ne sont généralement pas étanches, il ne faut pas ajouter toute l'eau d'un coup, sinon ça fuit par le couvercle (ça sent le vécu, non?). Ce qu'il faut faire, c'est commencer par mixer l'avoine avec un peu d'eau seulement, disons 80 ml, puis en ajouter un peu plus, et mixer à nouveau jusqu'à obtenir une purée lisse. Le reste de l'eau sera ajouté hors du robot, en mélangeant bien pour homogénéiser.

Schema/Recipe SEO Data Markup by ZipList Recipe Plugin
http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/boissons/lait-davoine-fait-maison-recette/

  • Carole

    Bonjour Clotilde, je trouve que c’est une idée merveilleuse de faire le maximum de produits chez soi, c’est un façon de vivre qui demande peut être plus d’organisation mais je ne suis pas sûre qu’à l’arrivée cela prenne réellement beaucoup plus de temps. En plus, ça permet de manger mieux!
    Une question cependant, quand on ajoute ce qui reste après le passage en passoire, comment fait-on en terme de proportion? Comme le levain (on ajoute 100 grs et on enlève 50 d’eau et autant de farine?)

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Pour le pain, je ne me pose pas beaucoup de questions, je l’ajoute sans rien changer au reste de la recette : c’est assez peu en terme de quantité, et c’est à peu près aussi humide que ma pâte à pain habituelle, donc je n’éprouve pas le besoin de compenser.

  • sylvana

    Moi aussi je suis une adepte du cooking from scratch, en français ne dirait-on pas le « fait maison » ??
    En tout cas votre recette me plait beaucoup et je cours acheter de l’avoine décortiquée.
    J’ai lu de nombreuses fois que les crêpes au lait végétale était délicieuses.C’est le moment d’essayer!!

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      C’est tout à fait juste, mais le « fait maison » c’est le résultat, et ce qu’il me manque souvent c’est une expression qui désignerait l’action de cuisiner à partir d’ingrédients bruts.

      Vous me direz pour le lait d’avoine ?

  • Adeline

    Bonjour, je partage votre sentiment sur l’importance de privilégier la préparation des repas à partir d’aliments bruts (même si je n’y parviens pas toujours…), mais je m’interroge dans le cas précis de cette recette sur ce qu’il advient des 10L de lait d’avoine. Si vous en utilisez un litre pour de la pâte à crêpe, congelez-vous le reste? Parce que je me retrouve souvent face à une problématique de gaspillage de matières premières…

    Un exemple vécu: j’ai acheté des graines diverses et variées pour faire du granola maison. J’ai fini par me lasser du granola sans avoir épuisé mon stock de graines. Au train où vont les choses, je vais sans doute abandonner les graines restantes à leur sort…

    Pour des raisons éthiques, il me semble parfois préférable d’acheter un produit semi-préparé, et de finir ce produit, plutôt que de gaspiller de la matière première…

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Pardon si je n’ai pas été claire : je ne fais pas les 10 litres en une seule fois ! J’en fait un litre à la fois, mais un paquet de 500 g d’avoine décortiquée (qui se garde des mois et des mois) me permettrait au total de faire dix litres. En fait, j’en utilise aussi dans mon pain (broyée au moulin à épices), mais c’était pour illustrer l’équation.

      Ceci mis à part, c’est vrai que la gestion des stocks dans une cuisine demande un peu d’attention et que c’est une source importante d’économie ou au contraire de jetage d’argent par les fenêtre. Mais je trouve que c’est de plus en plus facile avec le temps, l’expérience et l’habitude. J’achète aussi beaucoup moins de choses sur un coup de tête aujourd’hui, et je prévois beaucoup plus mes repas en fonction de ce que j’ai sous la main et qui a besoin d’être utilisé.

      Pour vos graines, avant qu’elles ne rancissent, n’oubliez pas que vous pouvez en mettre dans vos salades, dans vos crackers, dans vos pâtes à tarte sucrées ou salées, dans vos muffins, dans vos sablés… un peu partout en fait !

  • http://gourmandisesetmerveilles.blogspot.com/ Isabelle

    ça me tente bien, ça ! je vais tester, parce qu’en plus, ta démonstration sur le prix de revient a fini de me convaincre !

  • Mélodie

    C’est vrai que faire les choses soi-même fait faire beaucoup d’économies quand on regarde, même si dans mon cas je le fais avant tout par plaisir ou parce que ça m’amuse, plus que pour des raisons financières, mais cela ne gâche rien !
    Il y a quelques semaines j’ai acheté du Gruau d’avoine et aussi de l’épeautre en céréale (un peu sur un coup de tête, cela avait l’air bon :-)) mais je n’ai toujours pas ouvert le paquet car je ne sais pas quoi en faire (à part le manger tout bête en céréale cuite).
    Est-ce que le gruau conviendrait pour faire le lait ? Je ne sais pas si c’est la même chose que l’avoine décortiquée… à défaut si tu as des recettes pour le cuisiner je suis preneuse !
    As-tu une machine pour faire les laits végétaux ? J’y ai songé pendant un moment… à 2 nous avons une bonne consommation de lait végétal et quand je vois toutes les briques qui partent au recyclage (c’est déjà ça) ça me fait réfléchir !

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Je te rejoins tout à fait, Mélodie : c’est avant tout par plaisir et par curiosité que je fais ce genre de choses, mais je me dis que pour les gens qui sont un peu moins des inconditionnels de la cuisine, l’argument de l’économie peut faire la différence.

      En ce qui concerne le gruau d’avoine, le terme de gruau est un peu ambigü parce que qu’il peut désigner la graine décortiquée (comme utilisée ici) ou une préparation d’avoine cuite de type porridge. Si ton gruau ressemble bien à des petites graines comme des grains de blé, c’est tout bon !

      Sinon, pour l’épeautre, j’en mets beaucoup dans les salades comme ici ou ici.

      Et pour finir, je n’ai pas de machine à lait végétal ; on n’en consomme vraiment pas assez à la maison pour que ça vaille l’investissement.

  • Camille T

    bonjour,

    J’ajoute qu’on peux faire la même avec des amandes ou du soja. J’ai la chance d’avoir un robot très puissant qui mixe tout ça et j’obtiens rapidement ma boisson végétale. Idéal pour les smoothies!

    • http://secotinemaligne.blogspot.com/ Sécotine

      Bonjour Camille,

      pourrais tu nous donner tes proportions pour préparer le lait d’amande ? C’est une de ceux que j’utilise le plus dans les préparations sucrées et ce billet me donne envie d’essayer de faire moi même des laits végétaux !

      • http://chocolateandzucchini.com clotilde

        Je ne sais pas comment fait Camille (et ça m’intéresse de le savoir !) mais moi j’utilise 125g d’amandes pour un peu plus d’1/2 litre d’eau, ce qui permet d’obtenir 1/2 litre de lait d’amande. Du coup, c’est plus coûteux que le lait d’avoine, mais on récupère aussi les amandes moulues qui ont encore du goût (je les fait sécher/griller à la poêle), et je trouve que si on met moins d’amande le lait obtenu est un peu flotteux.

  • http://chicstyle.canalblog.com mllerosemary

    Merci pour la recette, je l’essaye tout de suite ! Pour commencer avec des flocons d’avoine, et la prochaine fois avec de l’avoine décortiquée.
    J’en achète régulièrement, et c’est en général 2€80 dans les bios. Donc très cher pour juste de l’eau et de l’avoine.

  • Julia

    Bonjour Clotilde,
    J’ai commencé le lait d’avoine avec du grué d’avoine (petites graines) car je n’ai trouvé que cela dans mon magasin bio. Je voulais faire la version cuite, j’ai donc laisser tremper dans l’eau hier soir à température ambiante. J’étais partie pour le laisser germer aujourd’hui, mais j’ai vu que cette étape n’etait nécessaire que pour le lait cru, il faudrait donc que je cuise et mixe maintenent? Je pose cette question pour la prochaine fois car il faut que j’aille travailler, donc mes graines vont germer de toute façon!
    Bonne journée
    Julia

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Bonjour Julia, on peut laisser le graines démarrer leur germination même si on est parti pour les cuire, donc tu as bien fait. Bonne journée et bon lait d’avoine ce soir !

  • http://secotinemaligne.blogspot.com/ Sécotine

    Merci beaucoup pour la recette, Clotilde. Je consomme de plus en plus de laits végétaux, et c’est vrai que le prix est parfois rédhibitoire (surtout pour l’avoine). Crois tu qu’en ajoutant un peu moins d’eau, on puisse avoir une « crème » ?
    Et puis on n’a pas non plus d’équivalent pour la « confort food » … Pourtant j’y pense quand je prépare certains plats.

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      On peut effectivement faire varier la consistance en ajoutant plus ou moins d’eau. Je ne crois pas qu’on puisse avoir à proprement parler une crème qui se tienne, mais je pense qu’on pourra l’ajouter à une soupe ou un gratin pour ajouter du crémeux.

      Et tu as tout à fait raison pour le comfort food ! On parle parfois de plat/dessert/cuisine de grand-mère, et c’est un peu dans le même ordre d’idée, mais pas exactement.

  • http://www.aspiringvegan.eu Pauline AV

    Merci Clotilde, je vais essayer les deux versions, crue et cuite. En effet, je suis frustrée de ne jamais avoir réussi le lait d’avoine malgré de nombreuses tentatives, avec et sans machine, avec des flocons et du véritable « medium oatmeal » d’Ecosse ! Le résultat est toujours gluant et parfaitement répulsif. Et puis je n’aime pas le goût du lait d’avoine de commerce, qui contient toujours des additifs.

  • http://artdevivre.typepad.fr/blog/ Sylvie

    Hum pour le lait d’avoine je ne sais pas j’ai testé récemment des pancakes à l’avoine et disons que ce n’était pas à mon goût. En revanche, complètement d’accord sur le fait maison et ses économies. C’est souvent parfois beaucoup lus simpel qu’on ne l’image. Je me concentre sur que l’on consomme le plus par exemple les yaourts. Sinon dans les commentaires Clotilde j’ai vu que tu indiquais mieux planifié et préparer les repas avec le stocks. J’essaie autant que possible de faire pareil (d’une par car j’ai un tout petit frigo et deuxièmement car je déteste gâcher)Du coup, le week-end je me pose je regarde les stocks -j’essaie de planifier les repas sur 5/6 jours et de faire une liste de ce qui manque. Une fois par semaine il y a un repas « créatif » sorte de cuisine du placard/frigo pour finir les « restes » Dernier en date je l’ai m^me décrit sur mon blog un feuilleté à l’italienne :-) tant j’aime cette démarche.

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Je fais pareil ! Et ces repas de fond de placard donnent souvent de très bonnes surprises…

  • Julia

    Merci, pour ta réponse, j’ai pu faire mon lait d’avoine et ça a marché impec! j’ai mis la pulpe d’avoine dans le pain au levain que j’ai fait le lendemain. Penses-tu qu’on puisse faire pareil avec du riz pour obtenir du lait de riz?
    Bonne soirée
    Julia

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      J’en suis ravie, merci de ton retour ! Je n’ai jamais testé la méthode avec du riz, mais je suis à peu près sûre qu’on peut faire exactement pareil.

  • http://greengeekfood.blogspot.com/ Green Geek Food

    Quelle bonne idée !! Je vais essayer de faire la même chose à la maison, c’est vrai que vu le prix du litre de lait végétal… il n’y a pas photo, même pas au détriment de la qualité !

    J’apprécie beaucoup votre blog et il figure dans mes favoris depuis longtemps. Si vous voulez aussi découvrir ce que je raconte sur le miens j’en serai ravie.

    Au plaisir :)

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Merci Julie, et bravo pour votre blog !

  • http://www.esterkitchen.com Ester

    Un autre tuyau pour faire du lait végétal à moindre coût : utiliser les farines pour bébés des magasins bio (épeautre ou avoine, marque Holle) qui sont moulues très fin et font un bon dépannage. J’avoue, j’ai fini ainsi le paquet acheté pour le petit dernier -qui préfére de loin grignoter des céréales en grains entiers comme nous, et s’en tire très bien avec ses 4 dents !

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Futé, merci pour l’astuce !

  • tashatoast

    Je ne connaissais pas l’expression « cooking from scratch » en revanche c’est depuis de nombreuses années ma façon de cuisiner ,c’est en effet beaucup plus sain, beaucoup plus rigolo(pourquoi suivre les recettes à la lettre? Créons!!)et beaucoup plus économique.Mais surtout il faut dire à tout le monde que c’est possible même avec un travail et des enfants.Et puis on peut y aller petit à petit par exemple si vous aimez particulièrement un plat surgelé(lasagnes ,parmentier etc)pourquoi ne pas essayer de le faire vs même un jour,il suffit de se lancer.Mais je vous préviens lorsqu’on commence à faire les choses soi- même on ne peut plus s’arrêter et il devient très difficile d’acheter des choses toutes faites y compris le pain les gateaux ,les glaces etc, etc

  • http://monfiletapapillons.blogspot.com/ Agnèslamexicaine

    Ça ne me vient jamais à l’esprit d’acheter des préparations mais pour le vocabulaire, je pense que ça serait peut-être quelque chose comme « cuisiner à la fortune du pot », qui serait plutôt, cuisiner avec ce qu’on a sous la main, à l’improviste. Mais effectivement le terme cuisiner dit déjà tout cela donc en réalité, cela va de soi que cuisiner c’est tout cuisiner, de A à Z… j’ai l’impression que c’est à l’inverse qu’il faudrait inventer un terme, peut-être comme « prêt-à-cuisiner »… enfin! merci pour tes recettes!

  • Mélodie

    Bon j’ai testé le lait d’avoine avec le gruau que j’avais et je n’ai pas trop aimé… Visuellement déjà le lait faisait plus ‘eau trouble’ (pas du tout comme ta photo) et le goût mon Dieu j’avais l’impression de boire un Doliprane ! J’ai du louper qqchose ou alors je n’aime pas le lait d’avoine (jamais goûté ceux du commerce) J’ai fait comme tu as dit, j’ai laissé tremper toute une nuit, j’ai cuit 45 minutes, j’ai mis le tout dans le blender avec de l’eau… peut-être que finalement le gruau n’était pas indiqué pour faire du lait, je suis si déçue, moi qui adore les laits végétaux ! J’ai déjà fait du lait de noisette, c’était un délice. Je retenterai l’expérience, en attendant je vais acheter du lait d’avoine du commerce pour goûter et avoir un point de comparaison.

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Hm. Effectivement, la comparaison avec le doliprane n’est pas très engageante. :) Ce serait bien en effet que tu goûtes le lait d’avoine du commerce : les laits végétaux à base de céréales sont assez différents de ceux à base d’oléagineux (amande, noisette…) et ce n’est pas impossible que tu n’aimes tout simplement pas (ou pas encore !).

  • http://www.aspiringvegan.eu Pauline AV

    Comme Mélodie, j’ai essayé le lait d’avoine cuit et je n’ai pas du tout aimé le résultat. J’ai tout de suite regretté le sel, qui laissait un goût vraiment bizarre pour un lait végétal, alors pour le lait cru, je n’en ai pas mis. Heureusement, j’ai adoré ce lait cru – rien à voir avec son cousin cuit ! On peut le boire tel quel et la pulpe fait un porridge délicieux.

    Agnès – « cooking from scratch » n’existait pas en anglais non plus il n’y a pas très longtemps… ce n’est pas tellement le fait d’improviser ou d’être créatif mais de ne pas acheter des mélanges tout prêts, comme le dit Clotilde. On peut très bien « cook from scratch » une recette d’un livre qu’on suit à la lettre. Mais je suis d’accord avec toi: c’est plutôt le contraire qu’il faudrait inventer…

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      J’aime bien le lait d’avoine un peu salé, je trouve que c’est un bon exhausteur de goût, mais j’ai modifié la recette pour indiquer 1/4 c.c. (au lieu d’1/2 à l’origine) pour que ça convienne au plus grand nombre. On peut aussi faire sans.

      Je suis contente que la version crue t’ait plu !

  • Geneviève

    Pourquoi jeter l’eau de trempage? Je croyais qu’on devait toujours conserver l’eau de trempage des céréales… Non?

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      D’après ce que j’ai lu et compris, le trempage des céréales sert notamment à les débarrasser d’une partie de l’acide phytique qu’elles contiennent, et qui bloque l’absorption de certains nutriments. Une partie de l’acide phytique se retrouve dans l’eau de trempage, donc il vaut mieux la jeter.

      • Moira

        Clotilde, je découvre ton blog aujourd’hui car je cherchais la recette du lait d’avoine à partir des graines. Et de tout ce que j’ai trouvé, la tienne semble la plus appétissante et raisonnable!

        Concernant l’acide phytique qui se produit pendant le trempage de graines: cet acide MODIFIE les molécules du Fer, Calcium, Magnésium et Vitamines E et B… qui sont précisément les éléments pour lequels nous mangeons des céréales! L’acide phytique dégrade à ce point ces éléments, qu’ils ne sont pas reconnus par notre intestin, donc, on n’en profite tout simplement pas.
        Merci pour ce blog et tes idées que je partage.

  • sylvana

    j’ ai essayé le lait d’avoine cuit.Je pense en effet qu’1/4 c.c de sel est bien suffisant.Mais pour entrer dans la composition d’une pâte à crêpes,cela n’est pas gênant.Résultat : des crêpes légères mais un peu moins faciles à manipuler lors de la cuisson.
    La prochaine fois, j’essaie le lait d’avoine cru.

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Merci de ton retour Sylvana !

  • jeff

    merci pour ces très bonnes idées, j’ai essayé le lait d’avoine cru, c’est super et me régale aussi du porridge.

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      J’en suis ravie, Jeff, merci de ton retour !

  • Elisabetta

    Bonjour, j’ai essayé la version cuite, mais je trouve son goût assez éloigné de celui du lait du commerce que j’aime beaucoup… Faut-il utiliser de l’eau minérale? Combien de temps faut-il mixer (peut-être je ne l’ai pas fait assez longtemps….) merci pour les conseils!

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Je suis d’accord, le goût n’est pas exactement le même que le lait d’avoine qu’on achète en brique, je pense que c’est parce que le procédé de fabrication doit être différent. Personnellement, je n’utilise pas d’eau minérale mais de l’eau filtrée, et je mixe jusqu’à ce que ce soit bien lisse — je ne saurais pas vous donner une durée, ça dépend de la puissance de votre mixeur, il faut juger la consistance.

  • Dette

    Bonsoir, je découvre ce forum, personnellement je ne procède pas tout à fait comme vous, mais le principe est le même, jamais de sel. je bois un litre de lait d’avoine par jour que je mêle dans mon thé aux épices, un délice, pour les grands froids c idéal ! De plus il est meilleur que le lait industriel. Peut être cela tient-il au fait que j’achète les flocons au pays de l’avoine : l’Écosse puisque j’y vis.
    Par contre je vais essayer le cru. Le porridge est salé, faites cuire les flocons dans du lait vanillé sur feu doux, puis ajoutez des fruits frais coupés en petits morceaux, un délice, les enfants adorent (les grands aussi!)

  • brin de paille

    Bonjour,

    Merci pour ta recette. Parmi les laits d’avoine du marché mon préféré est celui de chez Oatly. Le seul que j’achète d’ailleurs. Mais à 2,82 € le litre, j’achète plutôt du lait de soja et du lait de riz car moins cher dans mon magasin bio par cartons de 12 à la fois.
    J’ai deux végétariens et une allergique à la maison, donc j’ai vite essayé ta recette avant-hier. J’avais du lait d’amande en poudre dans mon placard, j’ai donc ajouté deux cuillers dosettes et un peu de sirop d’agave à ta recette et mes loulous ont adoré. J’en ai donc refait deux litres ce matin! Par contre le filtrage est super long : je fais dans une passoire inox d’abord puis dans un petit chinois à thé ensuite. Mais je vais tacher de passer dans une boutique d’art culinaire pour trouver des tamis fins ou des chinois grande taille, car en plus du temps passé, ma cuisine ressemble à un champ de bataille! En tout cas merci.

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Je suis ravie que ça t’ait plu, merci de nous livrer ta version !

  • géraldine

    Bonjour
    j’ai essayé toutes les manières et je n’arrive absolument pas à approcher le goût du lait acheté qui est légèrement sucré, bien qu’aucun sucre ne rentre dans sa composition ( eau/avoine11%/ huile de tournesol, sel). Pouvez-vous m’éclaircir sur ce mystère? merci

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Je ne suis pas sûre, mais je pense que les différences peuvent venir d’une part de la variété d’avoine utilisée, et d’autre part des blenders industriels utilisés pour les laits d’avoine commerciaux, qui doivent émulsifier le mélange différemment.

  • Nana

    Bonjour ,

    Merci beaucoup pour cet article. Je pense faire cette recette de lait d’avoine très prochainement (celle avec chauffage ).
    Cependant je me pose une question : à quoi sert la phase de trempage exactement ? Je vois celle-ci dans pratiquement toutes les recettes de lait d’avoine que l’on peut trouver sur le net.
    Mais l’avoine ne libère-t-il pas dans cette eau de trempage des composants bénéfiques pour la santé , que l’on ne retrouvera donc pas dans le lait final , puisque cette eau est ensuite jetée ?
    Cette question peut paraître bête , mais je préfère demander quand-même ! :)

    Merci par avance pour votre réponse et bonne journée !

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      On fait tremper les céréales avant de les cuire pour trois raisons : 1- ça cuit plus vite si les graines ont été un peu réhydratées (comme les légumineuses), 2- ça réactive une partie des nutriments, les graines recevant le signal qu’il va bientôt être temps de germer et mobilisant donc ses ressources, 3- la plupart des céréales contiennent de l’acide phytique, qui empêche le système digestif d’absorber les nutriments correctement. Le trempage permet d’en retirer une partie, et donc d’améliorer la bio-disponibilité des nutriments.

      Je précise que je ne suis ni nutritionniste ni experte en la matière : je te fais simplement part de ce que j’ai compris au fil de mes lectures.

      • Nana

        Merci beaucoup pour cette réponse très rapide ! C’est vrai que j’avais déjà lu des articles sur l’acide phytique, mais je n’avais pas fait le rapprochement pour le coup ^^ merci encore et bonne soirée.

  • titoulematou

    super!!! je cherchais une recette de lait d’avoine, en effet dans celui du commerce il y a toujours de l’huile et moi j’ai l’impression de boire de l’huile de friture…. ( à moins que vous ne connaissiez une marque qui fait du lait d’avoine sans huile…. )

  • Anne

    J’ai une poche de petits flocon d’avoine dans mon placard et comme je raffole du lait d’avoine j’aurai souhaitai me lancé dans cette expérience. Comment procédé?? trempage ou non? gardé l’eau de trempage? les rincés avant de les cuire?…..
    J’aurais voulu comme explique étape par étape SVP!!!
    Merci de me donner vos précieux tuyaux..

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Je n’ai jamais essayé d’en faire avec de l’avoine en flocons, donc je ne peux pas vous aiguiller, désolée !

    • éliane

      - pas de trempage
      – 30g de flocons d’avoine pour 1L d’eau (on obtiendra un peu moins d’1L)
      – porter l’eau a ébullition
      – ajouter les flocons, laisser cuire sur feu doux 3 min
      – mixer, filtrer, ajouter 1/4cac de sel, ça se conserve 24 a 48h ds un récipient fermé au frigo
      Cette recette vient d’un chouette petit bouquin des éditions la plage ‘laits et yaourts végétaux faits maison’… je réponds peut-être un peu tard…

      • http://chocolateandzucchini.com/ Clotilde Dusoulier

        Merci beaucoup Eliane !

        • éliane

          Avec plaisir! cette recette est super pratique parce qu’elle est très rapide, je l’utilise beaucoup en cuisine ..je n’ose pas que ça irait dans des céréales (un peu ‘gluant’)…j’espère que je trouverai un peu de temps de faire votre recette …

  • Diane Bouchard

    Je me demande si on peut faire du yogourt (yaourt) avec du lait d’avoine ,,, à ton avis ?

    merci de me répondre

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Non, à ma connaissance, on ne peut pas faire de yaourts avec le lait d’avoine.

  • http://flaperpi.over-blog.com Flaperpi

    Merci pour cette recette. Au départ, je recherche une recette à faire « from scratch » ! du « lait » d’épeautre, car nous trouvons cela excellent dans la famille, mais beaucoup trop cher. Vous citez la marque Markal, moi je conseille vivement la marque moins connue Celnat. C’est une petite entreprise familiale que j’ai vue à ses débuts lorsque nous habitions le Puy, il y a vingt-six ans. J’allais faire mes courses en gros chez eux. Ils ne se souviennent plus de moi bien sûr, mais je leur suis toujours restée fidèle.

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Oui, j’achète aussi Celnat quand c’est possible ! Ils sont un peu moins bien distribués dans mon coin, mais c’est une marque en laquelle j’ai confiance. J’avais d’ailleurs eu l’occasion de les contacter au sujet de l’origine de leurs haricots rouges, et j’avais été favorablement impressionnée par leur réactivité et leur transparence. L’échange est ici.

  • edith

    Bonsoir Clotilde,
    En pleine série « je fais mes laits végétaux maison », j’ai voulu tenter celui ci. Je suis toujours ravie de vos recettes, de vos idées… mais là, c’est raté pour moi. J’ai vraiment respecté la recette à la lettre, version cuit et j’ai obtenu un lait très liquide, pas onctueux, avec un goût de bouillie cuite. J’ai mixé l’eau de cuisson avec l’avoine et l’eau fraîche, peut-être est-ce là mon erreur ? Il finira quand même en béchamel !

    • http://chocolateandzucchini.com/ Clotilde Dusoulier

      Bonjour Edith, merci pour ce retour, je suis désolée que la recette n’ait pas fonctionné pour vous. Vous avez bien fait de mixer l’eau de cuisson avec l’eau fraîche, c’est bien ça qu’il faut faire.

      Qu’avez-vous pris comme avoine ? Et quel ustensile avez-vous utilisé pour mixer l’ensemble ?

      • edith

        J’ai utilisé du gruau d’avoine de chez celnat et mixé au thermomix, çà aurait dû être un sans faute ! je retenterai un de ces jours. merci

        • http://chocolateandzucchini.com/ Clotilde Dusoulier

          Effectivement, dans ce cas, je ne vois pas ce qui a pu ne pas marcher. Quels autres laits végétaux as-tu faits avec succès ?

          • edith

            lait d’amandes et lait de noisettes que nous adorons avec le granola maison.
            (Et 5 jours pour répondre, désolée, je devrais pouvoir faire mieux !)

          • http://chocolateandzucchini.com/ Clotilde Dusoulier

            Ne t’inquiète pas, y a pas le feu. :) Lait de noisette, je n’ai jamais fait, ça doit être délicieux !

          • edith

            je me permet de te proposer la recette de lait de noisette, tu verras, c’est un délice avec les céréales du petit déj, dans un clafoutis (aux poires par ex), en milk shake, en chocolat chaud, miam…
            100g de noisettes mises à tremper la veille au soir. Rincées et mixées le lendemain, avec la peau et 1l d’eau fraîche. On filtre et on se régale.

          • http://chocolateandzucchini.com/ Clotilde Dusoulier

            Merci Edith, il faut que j’essaie ça ! Je suis une grande fan de noisettes. :)

  • Anne

    Bonjour,
    Votre article m’a décidé à réessayer le lait d’avoine… je me méfie du lait de céréales après de nombreux échecs de laits de riz maison. Mes filles boivent leur chocolat avec du lait végétal le matin mais entre le prix des bricks, leur stockage et la tonne de déchet que cela occasionne, je cherche des alternatives moins couteuses et rapides)! D’où la petite question : j’ai un soyabella : est-ce que je peux cuire l’avoine avec la fonction « milk » (celle servant à la fabrication du lait de soja)? Avez-vous essayé avec d’autres céréales? Merci!

    • http://chocolateandzucchini.com/ Clotilde Dusoulier

      Je n’ai aucune expérience avec le soyabella, donc malheureusement je ne peux pas vous renseigner. A priori, ça doit se tenter, et si vous faites l’expérience ça m’intéresse de savoir ce que vous en pensez !

  • Floriane

    Bonjour Clotilde ! Je fais écho à une recette que vous aviez proposée dans une numéro de Elle à table, le lait d’amande. Une fois que l’on a mixé tous les ingrédients et que l’on a presé la préparation dans une passoire, est-ce normal de se retrouver avec une sorte de purée d’amandes, ou bien n’ai-je pas mixé assez longtemps ? Peut-on en faire quelque chose ?
    Merci à vous !

    • http://chocolateandzucchini.com/ Clotilde Dusoulier

      Bonjour Floriane, oui c’est normal, on appelle ça généralement de la pulpe d’amande. Vous pouvez l’ajouter dans vos pâtes à gâteaux ou pâtes à pain, ou vous pouvez simplement l’ajouter dans un yaourt, un bol de muesli, etc.

      • Floriane

        Merci pour votre réponse ! :-)

  • Eline Paardekooper

    Bonjour Clothilde, j’ai cherché dans les commentaires mais je n’ai pas trouvé cette question : est ce que vous avez essayé de conserver ce lait au congélateur ? Je lis votre blog depuis un petit bout de temps, et en cherchant « lait d’avoine » sur google, je suis retombée sur votre site ! Comme quoi, on ne change pas une équipe qui gagne ;)

    • http://chocolateandzucchini.com/ Clotilde Dusoulier

      Je n’ai jamais essayé de congeler ce lait, mais je pense que ça devrait fonctionner sans problème, si ce n’est une séparation des liquides/solides à la décongélation : le lait décongelé sera sans doute meilleur pour la cuisine (les crêpes par exemple) qu’à boire.

Recevez la newsletter

Une fois par mois, vous recevrez un rappel des derniers billets publiés, plus de l'inspiration et des infos exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié pour chaque nouveau billet.