Flatbreads de patate douce aux épices « everything » Recette

Recette facile pour des galettes (flatbreads) de patate douce bien souples avec un assaisonnement "everything". Sans céréales, sans gluten, vegan, paléo.

Pour fêter la Semaine internationale de la patate douce (si, si, ça existe !), permettez-moi de partager avec vous cette divine recette de flatbreads de patate douce. Un flatbread, c’est littéralement un « pain plat », c’est-à-dire un pain non levé — une galette en quelque sorte.

L’inspiration m’est venue d’une lectrice prénommée Jo, qui a commenté sur mon billet des 40 Idées pour cuisiner les patates douces en disant qu’elles vendait des flatbreads de ce type sur un marché, avec d’autres pains de sa fabrication. J’ai tout de suite aimé l’idée, et je me suis promis de la mettre très vite en pratique.

Des flatbreads de patate douce sans céréales

Jo a généreusement expliqué qu’elle fait ses galettes de patate douce avec un mélange 1 pour 1 de purée de patate douce et de farine de blé, mais pour la couleur comme pour le goût, j’ai décidé de forcer un peu sur la patate douce et de partir plutôt sur un ratio de 2 pour 1.

J’ai aussi choisi de faire mes flatbreads de patate douce avec de la farine de manioc, un ingrédient avec lequel je fais des essais ces derniers temps. Le manioc, c’est cette racine tubéreuse dont on extrait la fécule de tapioca, mais on en tire aussi une farine sans gluten et paléo* qui est assez étonnante : elle est beaucoup plus liante que les autres farines sans gluten, et permet donc de faire des flatbreads, galettes et tortillas remarquablement souples.

Voyez plutôt.

Flatbreads de patate douce

La farine de manioc est un ingrédient de base dans de nombreux pays des tropiques, donc on la trouve assez facilement dans les épiceries sud-américaines, africaines ou asiatiques. Si on préfère l’acheter bio, ce que je recommande, on la trouve chez Celnat. Mais si vous n’en trouvez pas (ou si vous n’avez pas envie de chercher), vous pouvez utiliser de la farine de blé ou votre mélange de farines sans gluten préféré.

Pour former les flatbreads, j’utilise une presse à tortilla achetée il y a fort longtemps et que je n’avais pratiquement jamais utilisée jusqu’à il y a quelques mois, mais maintenant que je suis lancée on ne m’arrête plus ! Ma presse à tortilla est un bel objet en fonte, mais les modèles en aluminium fonctionnent tout aussi bien, et sont aussi moins dangereux si on se les prend sur la tête en les attrapant à bout de bras tout en haut du placard.

L’astuce indispensable pour utiliser une presse à tortilla, c’est de placer la boule de pâte entre les deux couches d’un sachet de congélation pour que ça n’attache pas horriblement à l’intérieur de la presse. (J’ai testé pour vous.) (Mais on se demande quand même comment faisaient les gens avant l’invention du sachet de congélation.)

Dans la liste d’idées culinaires longue comme le bras que je consigne avec application dans Wunderlist, j’avais aussi noté que j’avais envie de créer une recette avec un assaisonnement « everything » dessus — une idée renforcée récemment par ce croissant « everything » photographié chez Neighbor Bakehouse à San Francisco par mon ami David Leibovitz.

La formule simplissime pour faire le fameux mélange d'épices "everything" pour les bagels, crackers, flatbreads, ou même comme assaisonnement pour une salade ou des légumes rôtis.

Qu’est-ce que c’est, le mélange « everything » ?

Si vous avez déjà acheté un bagel dans une fabrique de bagels New Yorkaise, vous connaissez sans doute : le bagel « everything » c’est celui sur lequel on a tout mis : des graines de pavot, des graines de sésame, des flocons d’ail séché, des flocons d’oignon séché, du sel et, dans certains cas, des graines de carvi (controversé, et un peu trop fort à mon goût, mais je vous laisse en juger).

Le bagel everything, j’adore ça. Peut-être pas au petit déjeuner (l’ail au petit matin, c’est un peu dur) mais à partir de midi, c’est oui.

Il m’est arrivé de préparer ce mélange pour garnir mes bagels maison, mais la photo de David m’a donné envie de m’en servir pour autre chose que des bagels. Ces flatbreads de patate douce arrivaient à point nommé, et quel plaisir de cocher deux envies d’un coup !

Je vous conseille de faire une double ration de cet assaisonnement « everything » et de conserver l’excédent dans un petit flacon à épices pour votre prochaine fournée de crackers à l’huile d’olive ou tout simplement pour faire briller une salade ou des légumes rôtis.

Mes galettes de patate douce en action

Recette facile pour des galettes (flatbreads) de patate douce bien souples avec un assaisonnement "everything". Sans céréales, sans gluten, vegan, paléo.

Une fois les flatbreads de patate douce pressés et assaisonnés, il n’y a plus qu’à les faire cuire dans une poêle sèche (j’adore celle-ci), une minute de chaque côté, et les empiler sur une assiette couverte pour les tenir au chaud jusqu’au moment de servir.

Et c’est tellement bon ! Légèrement croustillantes à l’extérieur, mais tendres et moelleuses quand on mord dedans, ces galettes ont un goût subtil de patate douce caramélisée, et une belle souplesse qui permet de les replier autour des garnitures de son choix.

Nous, on les mange comme des tortillas de maïs, façon taco, avec de l’avocat, des crudités croquantes, des herbes fraîches et de la salsa. On les a aussi appréciées en accompagnement d’un oeuf au plat, d’une soupe, d’un curry de poisson facile ou de plat de légumes mijotés. C’est chaque fois un délice.

Encore plus de recettes de patate douce ?

Suivez mon tableau « sweet potato » sur Pinterest !

 

Ce billet est sponsorisé par l’American Sweet Potato Marketing Institute. Le contenu de ce billet est 100% de mon cru.

American Sweet Potato

* Si vous vous intéressez au régime paléo pour régler des problèmes de glycémie, sachez que la farine de manioc est très riche en glucides, donc ce n’est peut-être pas l’ingrédient idéal pour vous.

Vous aimez cette recette ? Partagez vos photos sur Instagram ou Twitter !

Ajoutez les tags @clotildenet et #cnzrecipes : je partagerai mes préférées.

Flatbreads de patate douce aux épices “everything” Recette

Préparation : 30 minutes

Cuisson : 45 minutes

Total : 1 hour, 15 minutes

Pour 12 flatbreads.

Flatbreads de patate douce aux épices “everything” Recette

Ingrédients

  • 500 g de patates douces
  • 250 g de farine de manioc (Celnat, en magasin bio) ou de farine tout usage
  • 1 c.c. de sel fin de mer
  • Pour l'assaisonnement "everything"
  • 1 c.s. de sel fin de mer
  • 1 c.s. de graines de sésame
  • 1 c.s. de graines de pavot
  • 1 c.s. d'ail séché en paillettes
  • 1 c.s. d'oignon séché en paillettes
  • 1 c.s. de graines de carvi (facultatif, selon votre goût)

Instructions

  1. Pelez les patates douces et coupez-les en gros cubes.
  2. Patates douces en cubes
  3. Placez dans une casserole, couvrez d'eau froide et portez à ébullition. Laissez frémir pendant 15 minutes, ou jusqu'à ce que les patates douces soient tendres sous la pointe d'un couteau.
  4. Cuisson des patates douces
  5. Égouttez au-dessus d'un saladier pour recueillir l'eau de cuisson.
  6. Écrasez les patates douces finement avec un presse-purée ou un moulin à légumes (ou une bête fourchette). Mettez dans un saladier et laissez tiédir.
  7. Patates douces en purée
  8. Ajoutez la farine et mélangez avec une fourchette.
  9. Préparation de la pâte pour les flatbreads
  10. Incorporez 120 ml d'eau de cuisson pour commencer, puis ajoutez-en un peu plus, peu à peu, jusqu'à ce que la pâte s'agglomère. (Un fouet danois est idéal pour faire ça.) La quantité exacte dépendra de vos patates douces et de votre farine.
  11. Préparation de la pâte pour les flatbreads
  12. Renversez la pâte sur une surface de travail propre et pétrissez brièvement pour obtenir une boule lisse.
  13. Préparation de la pâte pour les flatbreads
  14. Divisez en 12 morceaux égaux, chacun d'environ 70 g. Roulez les morceaux en boules, et disposez-les sur une plaque de four ou un plateau recouvert de papier sulfurisé.
  15. Découper la pâte pour les flatbreads
  16. Mélangez les ingrédients de l'assaisonnement "everything" dans un petit bol.
  17. Découpez un grand sac de congélation sur deux côtés de sorte qu'il s'ouvre comme un livre. Placez une boule de pâte au milieu et glissez le tout dans une presse à tortilla. (Si vous ne disposez pas de presse à tortilla, je ne vous en voudrai pas ; vous pouvez utiliser une assiette à fond plat ou un rouleau à pâtisserie.)
  18. Presser les flatbreads de patate douce
  19. Appuyez doucement pour étaler la boule de pâte à moitié. Saupoudrez avec 1 c.c. de l'assaisonnement, et appuyez à nouveau. J'aime que les galettes ne soient pas trop minces, donc j'appuie pas à fond, mais c'est une question de préférence : essayez différentes épaisseurs pour voir ce que vous aimez le mieux.
  20. Presser les flatbreads de patate douce
    Presser les flatbreads de patate douce
  21. Faites chauffer une poêle sèche sur feu moyen. Retirez délicatement la couche supérieure du sac de congélation de la galette. Retournez le cercle de pâte ainsi exposé sur votre paume ouverte, décollez soigneusement la deuxième couche de sac de congélation, puis faites glisser la pâte dans la poêle.
  22. Laissez cuire 1 minute, jusqu'à ce que les bords commencent à sécher.
  23. Retournez et faites cuire 1 minute de l'autre côté, jusqu'à ce que ce soit bien doré.
  24. Cuisson des flatbreads de patate douce
  25. Pendant qu'un flatbread est en train de cuire, étalez et assaisonnez le suivant pour pouvoir les enchaîner les uns après les autres.
  26. Empilez les flatbreads cuits sur une assiette au fur et à mesure, et couvrez avec un torchon propre pour garder au chaud.
  27. Servez immédiatement, avec un assortiment de garnitures (avocat, crudités, herbes fraîches, salsa...) ou comme accompagnement avec une soupe, un curry de poisson facile ou un plat de légumes mijotés.
  28. Vous pouvez aussi faire cuire les flatbreads à l'avance ; ils se conserveront jusqu'à 2 jours, dans un récipient fermé au frais. Réchauffez dans une poêle à sec 30 secondes de chaque côté.
http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/pains-et-brioches/flatbreads-patate-douce-epices-everything-recette/

Recette facile pour des galettes (flatbreads) de patate douce bien souples avec un assaisonnement "everything". Sans céréales, sans gluten, vegan, paléo.

  • Palmira

    Horreur! Malheur! Tu viens de créer un nouveu besoin chez moi, une presse à tortilla :O)
    Je suis toujours à la recherche de nouvelles idées et celle-là par direct en haut de ma liste!
    Merci et bonne semaine!
    palmira pom
    PS: Au mexique lors de notre voyage de noces la dame de la pension presssait ses tortillas entre 2 feuilles immenses (genre bananier) !

    • Désolée. ^^ Et merci pour la précision au sujet des tortillas, j’adore ! Il ne me reste plus qu’à me procurer des feuilles de bananier. Elle utilisait aussi une presse à tortilla, ou elle faisait ça avec un autre ustensile ?

      • Palmira

        Je n’ai aucun souvenir d’avoir vu une presse à tortillas, par contre je me souviens qu’elle étalait sa pâte avec un minuscule rouleau à pâtisserie à même sa main ou sur la feuille d’arbre… mais ça date un peu dans mes souvenirs!

  • Punky Brewster

    Tes flatbreads sont magnifiques, notamment en gros plan sur la dernière photo !
    J’imagine que la saveur de la farine de manioc se fait discrète, sinon tu l’aurais dit, non ?
    Après c’est vrai que, selon les marques, le goût de cette farine est plus ou moins fort, et puis surtout, là c’est cuit, mais quand tu l’utilises crue pour préparer ton féroce d’avocat… euh… c’est spécial quoi !
    D’ailleurs, après que je me suis bien acharnée à toutes sortes d’essais de recettes différentes de féroce, j’en suis arrivée à la conclusion (inavouable) que nous on le préfère sans farine du tout 😉
    Je suis intéressée de savoir ce que tu cuisines d’autre avec ta farine de manioc.
    Pour écouler un peu mon paquet après ces histoires de féroce, j’en ai fait du foufou pour accompagner mes plats africains, mais franchement, comme Karaba la sorcière, je préfère de loin la farine d’igname pour le foufou ! Ou alors carrément l’attiéké que j’adore, et qui est de la semoule de manioc, mais de farine de manioc, plus !

    • Oui, la farine de manioc de Celnat en tout cas a un goût assez neutre. Par contre, je ne peux pas dire pour le féroce d’avocat, je découvre le concept ! Pour le moment, la farine de manioc je l’ai surtout essayée dans des pâtisseries : tu peux souvent remplacer la farine de blé en 1 pour 1, ça marche très bien.

      • Punky Brewster

        La texture de ces flatbreads est très agréable : les galettes restent bien souples, idéales pour garnir (avocat écrasé avec oignons frais hachés et jus de citron et pousses d’épinard chez nous) et replier.
        Mais le goût de la farine de manioc est vraiment trop fort, même juste à l’odeur !
        La mienne vient d’Afrique, c’est vraiment celle qu’on utilise pour le foufou tradi, c’est peut-être pour ça ? Enfin, au moins, j’ai terminé mon paquet… Je réessayerai peut-être avec de la Celnat. Ou de la farine d’igname pour rester dans le ton, pourquoi pas ?
        Et le mélange d’épices « everything », c’est top, j’ai adoré 🙂

        • Je serais intéressée par ton avis sur la farine d’igname, je ne sais pas si elle a les mêmes propriétés extraordinaires de souplesse/flexibilité que la farine de manioc !

          • Punky Brewster

            Je te dirai si je teste 😉

  • Jo

    Bonjour Clotilde! Jo ici. Je suis super-contente de voir que tu as poursuis mon idee;) J’ai aussi acheté une presse a tortilla mais j’ai trouvé que quand j’en fait 50-60 a la fois ca allait plus vite avec mon bon vieux rouleau a pâte… Je me dit que ca me fait les muscles des bras;)

    • Mille mercis à toi, Jo, pour cette brillante idée ! Et tu dois être en effet drôlement musclée. ^^

Recevez la newsletter

Recevez GRATUITEMENT par email mes toutes nouvelles recettes, plus des infos et astuces exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié dès qu'un nouveau billet est publié.

Lisez la dernière edition de la newsletter.