Gratin de courge spaghetti, noix et lardons Recette

La courge spaghetti est une courge d’hiver à la peau jaune clair ou vert pâle, dont la chair a la propriété particulière, une fois cuite, de s’effiler en petits brins tendres, à peu près de l’épaisseur d’un spaghetti.

J’ai fait sa connaissance lorsque j’habitais aux Etats-Unis, au début des années 2000. C’était alors la grande mode du low-carb diet — le régime sans glucides — et ses adeptes vantaient cette innocente cucurbitacée comme l’ersatz idéal pour remplacer les spaghetti interdits.

Il fallait sans doute une solide dose d’auto-persuasion pour y croire, et la plupart des gens devaient être cruellement déçus. J’ai toujours trouvé ça triste et injuste pour la courge spaghetti, qui mérite quand même un emploi plus glorieux que d’être la doublure lumière d’un plat de pâtes.

En effet, c’est une courge d’hiver à la saveur subtile et pas trop sucrée — ce qui plait à ceux qui trouvent le potiron et ses confrères vaguement écoeurants — et dont la texture aérée donne une impression des plus agréables en bouche, comme mousseuse.

Certaines recettes suggèrent de cuire la courge spaghetti au micro-ondes, mais je n’en ai plus dans ma cuisine, donc je la fais rôtir au four — une méthode qui est d’ailleurs préférable, puisqu’elle permet d’accentuer le goût de la chair et de faire évaporer un peu de son eau, ce qui lui évite d’être trop aqueuse. Il suffit alors de gratter la chair avec une fourchette, et là, c’est magique, on voit apparaître les fameux filaments.

Dimanche en fin d’après-midi, alors que je me demandais ce que j’allais faire de ma courge, un petit brainstorming sur Twitter m’a donné plein d’idées : Kim en fait des galettes un peu comme des galettes de pommes de terre, avec des oignons nouveaux, du gingembre et de la sauce de soja ; Anna en met dans sa soupe de tomate ; Yasmin l’assaisonne de pesto et d’huile pimentée; Michelle recommande cette recette ; Ariane suggère une sauce au beurre noisette et à la sauge ; Lucy la cuisine en lasagnes, en alternant les couches avec des épinards, de la ricotta, et une sauce tomate aux lentilles d’inspiration marocaine.

Evidemment, au final, j’ai improvisé avec ce que j’avais sous la main : une tranche de poitrine fumée qu’il fallait utiliser, un bol de noix du jardin de la soeur de notre voisin, et le reste de la mozzarella que j’avais achetée pour faire une pizza aux cèpes avec les champis capturés en forêt jeudi dernier (voir ci-dessous).

Tous ces ingrédients me soufflaient très distinctement l’idée d’un gratin. J’ai donc fait rôtir la courge spaghetti, disposé la moitié de la chair dans un plat, ajouté une couche de lardons sautés et de morceaux de noix, mis l’autre moitié de la chair par dessus, et surmonté le tout de fines tranches de mozzarella et de chapelure pour que ça croustille. Quelques minutes sous le grill du four, et le dîner était prêt.

On a mangé ça en plat principal, ce qui laissait de la place pour une lichette de tatin au caramel au beurre salé qui restait du dîner de la veille, mais on pourrait tout à fait servir ce gratin en accompagnement, en particulier pendant les fêtes.

Cueillette de champignons

Gratin de courge spaghetti, noix et lardons Recette

Préparation : 30 minutes

Cuisson : 45 minutes

Total : 1 hour, 15 minutes

Pour 4 à 6 personnes.

Gratin de courge spaghetti, noix et lardons Recette

Ingrédients

  • 1 courge spaghetti, de 2 kilos environ
  • 1 tranche un peu épaisse de poitrine fumée, de 30 g environ
  • 12 cerneaux de noix, grossièrement réduits en morceaux
  • 60 g de mozzarella "sèche" (c'est-à-dire vendue sans petit lait, le genre que vous prendriez pour des lasagnes ou une pizza), coupée en tranches fines
  • 2 à 3 c.s. de chapelure (vous pouvez la faire vous-même en réduisant en miettes au mixeur les petits restes de baguette rassie ; pour la recette sans gluten, omettez la chapelure)
  • huile d'olive
  • piment en poudre (facultatif ; j'utilise du piment d'Espelette)
  • sel, poivre

Instructions

  1. Préchauffez le four à 190°C et huilez légèrement une plaque de four.
  2. A l'aide d'un bon couteau bien aiguisé, découpez une rondelle à chaque bout de la courge spaghetti pour retirer la tige et le pédoncule. Faites bien attention, l'écorce est assez dure. Mettez la courge debout sur la planche à découper et coupez-la en deux verticalement. Retirez les graines et les filaments en creusant l'intérieur avec une grande cuiller. Badigeonnez la chair d'huile d'olive, salez, poivrez, et saupoudrez de piment moulu.
  3. Mettez les deux moitiés de courge sur la plaque, côté chair vers le haut, et mettez à rôtir au four 40 minutes, jusqu'à ce que la chair soit dorée et qu'une bonne odeur se dégage. La pointe du couteau doit s'enfoncer assez facilement dans la chair, mais elle ne doit pas être trop tendre non plus, sinon c'est que c'est trop cuit et donc fade. Laissez les moitiés de courge reposer quelques minutes, jusqu'à ce que vous puissiez les manipuler sans vous brûler. Eteignez le four.
  4. Pendant que la courge est au four, détaillez la poitrine fumée en lardons. Mettez-les dans une petite poêle et faites-les revenir quelques minutes jusqu'à ce qu'ils soient brun doré et aient rendu une bonne partie de leur matière grasse. Retirez-les de la poêle et mettez-les à égoutter sur une feuille de papier essuie-tout posée sur une assiette.
  5. Huilez légèrement un plat à gratin de taille moyenne (2 litres de contenance environ).
  6. Quand la courge est suffisamment tiédie, grattez la chair délicatement à la fourchette pour la séparer en filaments. Disposez la moitié de la chair en couche dans le fond du plat. Salez, poivrez, et répartissez la poitrine fumée et les noix par dessus. Recouvrez du reste de courge, salez, poivrez, et disposez les tranches de mozzarella sur toute la surface. Saupoudrez de chapelure.
  7. (On peut préparer le gratin à l'avance jusqu'à cette étape. Laissez refroidir complètement, couvrez et mettez au frais.)
  8. Rallumez le four à 190°C (inutile de préchauffer à nouveau, il devrait être encore assez chaud) et glissez-y le plat pour 5 minutes, pour tout réchauffer (si le gratin a été mis au frais, il faudra préchauffer le four et ça prendra un peu plus longtemps -- disons 15 minutes), puis passez en mode grill pour quelques minutes, jusqu'à ce que le fromage soit fondu et doré. Servez sans attendre.
http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/legumes-et-cereales/gratin-de-courge-spaghetti-noix-et-lardons-recette/

  • http://www.bellelurette.fr bellelurette

    Là, c’est un peu le drame pour moi…
    J’avais en ma possession une magnifique courge spaghetti (issue du panier AMAP hebdomadaire), que je regardais dans le blanc des yeux depuis un certain temps, vu que je ne savais pas trop par quel bout la prendre. J’ai fini par saisir mon courage et ma courge à deux mains, je l’ai coupée en deux, passée au four, j’ai gratté la chair à la fourchette, j’ai goûté, trouvé ça moyen, j’ai blanchi les filaments de courge, égoutté, goûté de nouveau, et, pas franchement convaincue, j’ai fini par jeter le tout à la poubelle, passablement énervée.

    Si j’avais su…

  • http://chocolateandzucchini.com clotilde

    Bellelurette – J’espère que la courge spaghetti refera une apparition dans ton panier amap avant la fin de la saison !

  • http://www.lacuisinededali.canalblog.com Dali

    J’ai fait ce gratin comme accompagnement d’un rôti. Nous avons beaucoup aimé. Merci pour cette recette de saison, saine et originale.

  • Lucie

    A chaque fois que j’achète de la courge spaghetti, je la prépare selon cette recette : un délice !!! Mais selon les ingrédients du frigo, je mets généralement d’autres fromages à la place de la mozzarella, et par gourmandise je mets souvent plus de lardons (à la place de la poitrine) et de noix que dans la recette…

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      J’en suis ravie, Lucie, merci pour ce retour !

Recevez la newsletter

Une fois par mois, vous recevrez un rappel des derniers billets publiés, plus de l'inspiration et des infos exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié pour chaque nouveau billet.