Bouchées croustillantes au chocolat, amandes et gingembre Recette

Ces temps-ci, j’ai des envies aiguës de tri et de rangement. Je pourrais mettre ça sur le compte de l’arrivée du printemps, sauf qu’il se fait un peu prier cette année et qu’en réalité, ce besoin de faire le vide me prend plusieurs fois par an.

D’ailleurs, l’une de mes résolutions pour 2010 est de mener à bien un projet de rangement chaque weekend. Ça peut être quelque chose de modeste, comme trier les petites cartes de restaurants qu’on accumule dans une boîte depuis des années et enlever celles des restos auxquels nous ne retournerons sans doute jamais (ça, c’est fait), ou quelque chose de plus ambitieux, comme réorganiser notre cave pleine comme un oeuf, en recyclant/jetant/donnant les vieux trucs (pfiou, c’est fait aussi).

Ce n’est pas que j’achète tant de choses que ça, mais tout a tendance à s’accumuler si l’on n’y prend pas garde, et je trouve ça relaxant de savoir que j’ai une stratégie pour lutter contre le phénomène. Il suffit de choisir la mission du weekend en fonction du temps et de l’énergie dont je dispose, pour avoir chaque semaine la satisfaction du devoir accompli (même petit). Je note d’ailleurs ce que je fais au fur et à mesure, ne serait-ce que pour voir à quelle vitesse le bazar revient. Je ne vais quand même pas jusqu’à coller des gommettes de félicitation dans mon agenda, mais je ne suis pas loin*.

Cette approche s’étend bien sûr à la cuisine, et je m’attache à faire régulièrement le tri dans mes placards et mes tiroirs avec un oeil froid et objectif (sinon je garde tout) pour vendre ou donner ce dont je n’ai pas ou plus besoin. Il y a dans l’entrée de mon immeuble une étagère sur laquelle les occupants laissent les objets, livres et magazines dont ils ne veulent plus, histoire que ça serve à quelqu’un d’autre. Ce que j’y dépose disparaît généralement en moins de temps qu’il n’en faut pour remonter l’escalier, et j’aime bien l’idée que certains de mes anciens ustensiles n’ont fait que changer d’étage.

Bien sûr, mon garde-manger subit le même traitement : il s’agit de me remémorer ce que j’ai sous la main (j’ai des placards idiots dans lesquels on ne voit rien à moins de tout sortir), regrouper les différents ingrédients avec un semblant de logique, et identifier ceux qui doivent être utilisés sans tarder.

Et là, ça ne rate jamais, je retrouve toujours des petits restes de fruits secs et d’oléagineux divers qu’il faudrait manger avant qu’ils ne soient rabougris ou rances**. La recette d’aujourd’hui est une délicieuse solution au problème : ces bouchées croustillantes sont faites à partir d’un simple mélange de fruits secs, d’oléagineux grillés et de céréales soufflées, que l’on mélange avec du chocolat fondu avant de laisser prendre le tout.

(Ça tombe bien, c’est aussi un bon moyen de mettre à profit la boîte de 1000 mini collerettes en papier sur laquelle je travaille depuis six ans.)

Bouchées croustillantes au chocolat, amandes et gingembre

Ce type de préparation est assez classique, mais je n’ai commencé à en faire qu’après en avoir acheté chez un chocolatier de Barcelone il y a quelques années. Leur version s’appelait Trencadent*** et j’avais a-do-ré ; j’avais donc essayé d’en faire une fois rentrée à Paris, et c’était enfantin.

Ma règle de base est la suivante : pour 250 grammes de chocolat, j’utilise un volume de 250 ml (= 1 cup ou 2 verres à eau) de céréales soufflées et le même volume en fruits secs et oléagineux. (En effet, ici, le volume des ingrédients que l’on mélange au chocolat importe plus que leur poids.) Ceci permet d’obtenir un contraste idéal entre le croustillant des céréales soufflées, le croquant des oléagineux et la mâche des fruits secs.

Les céréales soufflées servent surtout à donner de la texture ; la saveur est apportée par les oléagineux et les fruits secs (et le chocolat, bien sûr). Voici quelques accords que j’ai testés et approuvés :
- pistaches + abricots secs,
- cacahuètes + cerises séchées
- noix d’Amazonie + figues séchées,
- amandes + écorce d’orange confite,
- noix + pruneaux,
- noisettes + raisins secs.

Mais vous pouvez bien sûr inventer vos propres duos en fonction de ce que vous avez sous la main, et faire un tour chez Sara ou Dorie pour d’autres suggestions.

On peut aussi ajouter un soupçon d’épices ou de piment si on veut, mais je ne trouve pas que ce soit vraiment nécessaire. Par contre, il ne faut pas faire l’économie de griller les oléagineux ; on se priverait d’une bonne partie de leur arôme.

Je vous rappelle que Pâques tombe assez tôt cette année — le dimanche de Pâques, c’est le 4 avril, autant dire demain — alors si vous avez envie d’offrir des cadeaux chocolatés pas trop compliqués à réaliser, voilà une idée !

~~~

* Si vous avez besoin d’aide avec le tri et le rangement (et si vous lisez l’anglais), vous pouvez suivre les « cures de rangement » du site Apartment Therapy, qui propose de s’atteler à la tâche en groupe et sur une période de quelques semaines, avec conseils, encouragements et devoirs hebdomadaires. La cure de printemps vient de commencer, et celle qui est dédiée à la cuisine est en cours.

** Mon congélateur est trop petit et trop humide pour que je puisse y conserver les oléagineux, mais si ce n’est pas votre cas, il paraît que c’est une bonne façon de prévenir leur rancissement.

*** Trencadent veut dire « casse-dent » en Catalan, m’indique Tracy dans les commentaires de la version anglaise.

Bouchées croustillantes au chocolat, amandes et gingembre Recette

Préparation : 25 minutes

Total : 6 hours

Pour 35 pièces environ.

Bouchées croustillantes au chocolat, amandes et gingembre Recette

Ingrédients

  • 250 g de chocolat noir de bonne qualité, du chocolat de couverture (voir note) de préférence
  • 80 g d'amandes entières avec la peau, rôties au four ou à la poêle sèche
  • 80 g de gingembre confit
  • 60 g de riz soufflé (ou une autre céréale soufflée)
  • 1/8 c.c. de sel

Instructions

  1. Préparez environ 35 caissettes en papier (les miennes font 2.5 cm de diamètre à la base), ou un tapis de cuisson en silicone, ou une feuille de papier sulfurisé.
  2. Hachez le chocolat finement et faites-le fondre au bain-marie (= mettez le chocolat dans un grand bol ou un saladier qui résiste à la chaleur et mettez le tout au dessus d'une casserole d'eau frémissante, sans laisser le bol toucher l'eau) en remuant régulièrement pour que la fonte soit uniforme. Si vous avez une thermo-sonde, le but est d'amener le chocolat à 31-32°C (voir note) ; si vous n'en avez pas, ce n'est pas un drame.
  3. Pendant que le chocolat fond, hachez les amandes et le gingembre grossièrement.
  4. Lorsque le chocolat est fondu, mettez le saladier sur le plan de travail. Ajoutez les amandes, le gingembre, le riz soufflé et le sel, et mélangez délicatement à la spatule pour bien mélanger.
  5. A l'aide de deux petites cuillers, prélevez des portions de ce mélange pour les mettre dans les caissettes en papier, ou déposez-les simplement en petit tas sur le tapis de silicone ou le papier sulfurisé. (Vous pourriez aussi étaler le mélange en couche à peu près uniforme et la briser en éclats une fois prise.) Si vous aimez, saupoudrez quelques cristaux de sel par dessus, mais ayez la main légère.
  6. Laissez prendre dans un endroit frais (mais pas au réfrigérateur).

Notes

  • Le chocolat de couverture a une plus forte teneur en beurre de cacao que le chocolat ordinaire. Il est plus fluide une fois fondu, ce qui le rend plus facile à travailler et permet d'obtenir un enrobage plus fin et plus régulier.
  • L'utilisation de la thermosonde pour contrôler la température permet au chocolat de prendre plus vite, avec un rendu plus lisse et plus brillant.

Schema/Recipe SEO Data Markup by ZipList Recipe Plugin
http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/mignardises-et-confiseries/bouchees-croustillantes-au-chocolat-amandes-et-gingembre-recette/

  • agnès

    Vous avez absolument raison.Ne jamais trop attendre pour ne garder que l’essentiel,c’est quand vous devez démanager que vous vous demandez:mais pourquoi ai-je gardé tout ça?J’en parle d’expérience
    Bien à vous

  • http://www.surf-prevention.com/ Lily

    Ce billet de Clotilde rejoint mon humeur du moment : pourquoi se ruiner en confiseries cacaotées, quand on peut en réaliser soi-même des fort bonnes pour un prix de revient assez modique ? D’accord, rien ne vaudra jamais un praliné fait par un bon artisan. Mais essayez un jour de faire fondre au bain-marie de la pralinoise Poulain, faite-la durcir au congélateur dans des empreintes en silicone pour l’enrober ensuite de chocolat noir de couverture. Laissez reposer le tout à température ambiante et savourez des petits rochers home made ma foi irrésistibles… Quant à la recette de Clotilde, je l’ai testée, sans le gingembre (désolée, je n’arrive pas à me faire à sa saveur), et c’est évidemment délicieux !

  • http://www.unjourunsourire.fr caro

    Mmmmh recette à tester mais déjà approuvée ! J’aime beaucoup ce genre de mariage. Savez-vous où l’on peut acheter du chocolat de couverture (sans aller chez g.Detou) ?
    Merci pour cette bonne idée qui change des œufs de Pâques.

  • http://mysweetfaery.blogspot.com/ Sweet Faery

    Après le livre, je découvre ton site qui tout aussi beau et alléchant ! J’aime bien cette recette de bouchées déclinables à l’infini.
    Bravo à toi !

  • http://blogacroquer.over-blog.com Christel

    J’ai « la chance » de déménager dans quelques semaines…le rangement s’impose donc, doublé d’un grand nettoyage de printemps!

  • http://www.aspiringvegan.eu Aspiring Vegan

    Ce doit être bon aussi avec des cornflakes (j’en ai des bio, sans rien d’ajouté).

    Clotilde, quand tu parles de gingembre confit, tu veux dire les morceaux enrobés de sucre qu’on trouve chez les Chinois ? Tu ne saurais pas par hasard où je peux trouver en France du « stem ginger in syrup » ?? Avec ça, cette recette serait DIVINE.

    Pour ranger les paquets, les petites bouteilles etc, j’utilise des petits paniers en plastique, dénichés un jour chez Lerclerc et mésurant env 20x30cm, ce qui permet un accès facilité aux fonds de placard.

  • http://chocolateandzucchini.com clotilde

    Merci à tous pour vos commentaires !

    Lily – J’ai pour projet d’essayer de faire mon propre praliné, et j’essaierai d’en faire des rochers… A suivre !

    Caro – J’achète mon chocolat de couverture chez G. Detou, mais quelqu’un m’a dit récemment que l’on pouvait aussi en acheter « en vrac » auprès des chocolatiers, comme on achète de la pâte feuilletée ou de la levure chez le boulanger.

    Aspiring vegan – Il se trouve que mon gingembre confit vient d’Australie, et ce sont effectivement des morceaux souples enrobés de sucre, mais je n’ai jamais goûté celui des restos chinois, donc je ne saurais pas dire si c’est la même chose.

    Pour le stem ginger in syrup, on en trouve peut-être en épicerie fine type Lafayette Gourmet ou Grande Epicerie, je ne sais pas trop.

    Quant aux paniers, c’est une très bonne idée, je vais tâcher de trouver ça !

  • http://www.surf-prevention.com/ Lily

    Clotilde, j’ai trouvé sur ton site en anglais une recette que j’ai à peu près comprise. Quoi, il existe encore des gens qui ne lisent pas couramment l’anglais, hélas oui. Mais je lis couramment l’espagnol… on ne peut pas tout faire. Il s’agit de la recette du gâteau à l’orange et au gingembre, que j’ai décidé de réaliser hier parce qu’une mandarine géante, biologique, me regardait d’un oeil fâché depuis le plan de travail où elle commençait à se fatiguer depuis plusieurs jours. Bref, j’ai plongé ladite mandarine dans ma cocotte seb, ma meilleure copine, et au bout de quarante minutes de cuisson, je l’ai transformée en purée (très liquide). Bonne fille, j’ai ensuite mélangé la purée aux ingrédients indiqués, dans les proportions suivantes : 3 oeufs, 200 grammes d’amandes en poudre, 100 grammes de sucre. Le tout au four à 180 ° pendant 40 minutes. Bref, je sais que ça fait beaucoup de changement par rapport à ta recette. Est-ce que ça explique que je me sois retrouvée avec un gâteau râté ? Disons que la pâte une fois cuite ressemble à s’y méprendre à un pneu orangé. J’ai quand même tenté de goûter ce caoutchouc, et en me concentrant bien, j’ai décidé qu’il avait un bon goût de calisson. Ma fille aînée, elle, avec l’honnêteté implacable des petits, s’est précipitée sur l’objet avec une gourmandise spontanée. Telle mère telle fille. Elle a ensuite tendu les lèvres, puis a recraché sa minuscule bouchée avec un lapidaire : « beurk, c’est pas bon ce gâteau. » Comme je déteste gâcher la marchandise, je mange donc le fruit de mes efforts avec du chocolat nestlé à la pistache, ça va super bien ensemble. Si je me retrouve avec une consistance caoutchouteuse, est-ce parce que je n’ai pas du tout fait refroidir la mandarine écrabouillée avant d’y mêler les autres ingrédients ? Ou parce que je n’ai mis que trois oeufs au lieu des six indiqués ? J’attends avec grande fébrilité la réponse parce que je sens qu’une fois réussi, ce gâteau rejoindra le podium de mes pâtisseries préférées. Amicalement !! Ps : vivement tes versions du praliné et du trifle

  • http://chocolateandzucchini.com clotilde

    Lily – C’est vrai que ça fait beaucoup de modifications par rapport à la version originale de la recette, donc c’est difficile de dire ce qui est allé de travers. Peut-être que tu l’as fait cuire trop longtemps ? En tous cas, le gâteau de base n’est pas du tout caoutchouteux, mais plutôt très fondant. Tout ce que je peux te recommander, c’est d’essayer de suivre la recette telle qu’elle est écrite, et de voir si le résultat te plaît d’avantage.

  • Nath

    recette testée avec des écorces d’oranges et du quinoa soufflé: excellent !!! juste un bémol: un aspect assez terne. y aurait-il un « truc » pour avoir des bouchées brillantes ?
    merci

  • http://chocolateandzucchini.com clotilde

    Nath – Très bonne idée le quinoa et les écorces d’orange ! Pour le fini « brillant » du chocolat, j’ai indiqué comment faire dans la recette : il faut prendre garde à la température à laquelle on fait fondre le chocolat.

  • sylvana

    j’ai attendu le jour de Pâques pour réaliser cette recette, en remplaçant le riz soufflé par un reste de cornflakes qui se morfondait dans mon placard.Excellent résultat et succès auprès des miens !!! Merci Clotilde.

  • http://, debucquoy

    bonjour ,je suis à coté de brignoles dans le var et je cherche du bon chocolat ,celui du commerce je ne le trouve plus très bon. sur l’internet ?avez-vous des adresses ?vous parlez toujours de PARIS !!!! que je ne regrette pas .MERCI.

  • maridines

    Je touve ce site superbement bien fait et très interessant merci

  • mellow

    Je n’ai pas de petites collerettes en papier mais j’avais tout de même envie de faire quelque chose de mes pauvres amandes oubliées dans le fond du placard. Je les ai donc mondées puis rôties au four. Puis j’ai ajouté de petits morceaux de pruneaux et le chocolat fondu.
    Le résultat est très à mon goût : j’aime cette grande plaque de chocolat garni à casser au fur et à mesure de ma gourmandise. Quelle idée simplissime et quel résultat délicieux !
    Merci :)

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      J’en suis ravie, Mellow, merci à toi !

  • http://sainbiosis.canalblog.com/ Lisa

    Ça y est, presque un an après leur publication, je les ai faites ! Verdict : tout à fait délicieuses au goûter des petits et des grands !

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Merci pour ce retour Lisa, je suis ravie !

  • http://www.chocolat-castelain.fr/ Castelain

    Mazette… Elles ont l’air trop bonne tes bouchées chocolatées ! Et facile à faire par dessus le marché! Je vais tester cela ce weekend! Merci Clothilde!

  • http://www.chocolat-castelain.fr/ Castelain

    oups pardon pour cette grosse image… ce n’était pas voulu. Je voulais le mettre en avatar. Désolée pour cela… J’ai tenté de l’enlever mais j’en suis incapable. Sorry sorry

    • http://chocolateandzucchini.com/ Clotilde Dusoulier

      Je les adore, il faudra revenir me dire ce que vous en pensez !

  • http://www.chocolat-castelain.fr/ Castelain

    Je les ai testé! c’était super bon!!!!! Toute la famille s’est régalée! Merci Clothilde!

    • http://chocolateandzucchini.com/ Clotilde Dusoulier

      J’en suis ravie, merci pour ce retour !

Instagrams

Recevez la newsletter

Une fois par mois, vous recevrez un rappel des derniers billets publiés, plus de l'inspiration et des infos exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié pour chaque nouveau billet.