L’Omelette à un oeuf Recette

Omelette à un oeuf

Ce que j’adore dans les livres de cuisine, c’est quand je tombe sur une idée qui me fait m’exclamer, « Mais comment n’y ai-je pas pensé plus tôt ? » A partir du moment où un livre me procure au moins un de ces petits éclairs de génie, même tout petit petit, je considère que j’en ai eu pour mon argent.

L’omelette à un oeuf dont je veux vous parler aujourd’hui fait partie de ces brillantes idées, et celle-ci vient du livre The River Cottage Baby and Toddler Cookbook de Nikky Duffy, un livre que j’aime beaucoup.

Vous l’aurez deviné, il s’adresse aux parents de jeunes enfants et commence par un chapitre copieux sur la façon de les nourrir, dont le ton est d’ailleurs plutôt raccord avec mes propres opinions sur cette épineuse question*. Mais le gros du livre est consacré à des recettes pensées pour que l’on puisse cuisiner la même chose pour les enfants et les adultes, en expliquant comment les adapter pour que les uns et les autres y trouvent leur compte.

The River Cafe Baby and Toddler Cookbook
Photographie de Georgia Glynn Smith.

C’est plein de plats simples, sains, et néanmoins tentants — polpette de courgette, hash de porc à la pomme, tarte feuilletée aux épinards et à l’oignon — organisés par saison, mais la recette que j’ai adoptée en premier, c’est un basique pour toute l’année qu’elle appelle la Mini Omelette : un oeuf simplement battu que l’on fait cuire à la poêle sans mélanger, avec une touche de fromage et d’herbes si on veut.

Le résultat, c’est une petite crêpe d’oeuf toute fine, brun-doré et bien souple, que l’on peut utiliser de plein de façons :

– Coupée en lanières, ou bien roulée bien serré et tranchée pour donner à un jeune enfant,

– Recouverte de la tartinade de son choix (disons, du houmous de betterave, du poicamole ou de la muhammara), roulée, et mangée juste comme ça, ou bien tranchée pour être servie à l’apéro ou déposée sur une salade,

– Garnie des ingrédients de son choix (et particulièrement une salade croquante comme un coleslaw gingembre et aneth ou des carottes râpées à l’avocat) et repliée comme une tortilla,

– Coupée en deux demi-lunes, à garnir, rouler et engouffrer comme un temaki.

Toutes ces idées sont hautement transportables, et comme l’omelette à un oeuf se mange avec autant de plaisir chaude que froide, c’est la nouvelle meilleure amie de votre bento box.

Je précise que je n’utilise pas de poêle anti-adhésive pour cette recette ; d’ailleurs je n’ai plus de poêle antiadhésive du tout. Ce que j’utilise pour les oeufs maintenant, c’est cette petite poêle en acier de la marque De Buyer que j’ai achetée l’année dernière. Elle est de belle facture, agréable à prendre en main, fabriquée en France, et devient de plus en plus antiadhésive au fur et à mesure qu’elle se culotte.

Participez à la conversation !

Vous en feriez quoi, vous, de cette omelette à un oeuf ? Et quelle est la dernière idée brillante que vous ayez glanée dans un livre de cuisine ?

Omelette à un oeuf

* Si vous voulez vous faire une idée plus approfondie de l’approche de l’auteur, vous pouvez lire cette interview.

Téléphone

Vous aimez cette recette ? Partagez vos photos sur Instagram ou Twitter !

Ajoutez les tags @clotildenet et #cnzrecipes : je partagerai mes préférées.

L’Omelette à un oeuf

Préparation : 1 minute

Cuisson : 3 minutes

Total : 4 minutes

Pour 1 personne.

L’Omelette à un oeuf

Ingrédients

  • 1 gros oeuf
  • une pincée de sel
  • 1 à 2 c.c. de fromage râpé, par ex. du comté, du gruyère, ou du parmesan (facultatif)
  • 1 à 2 c.c. d'herbes fraîches finement hachées, par ex. du persil plat, du cerfeuil, de la coriandre, de la ciboulette ou de l'estragon (facultatif)
  • 1 c.c. d'huile d'olive ou autre huile de cuisson.

Instructions

  1. Cassez l'oeuf dans un petit bol, ajoutez une pincée de sel, ainsi que le fromage et/ou les herbes si vous en mettez. Battez à la fourchette -- seulement quelques secondes ou un peu plus longtemps si vous voulez une omelette un peu mousseuse.
  2. Faites chauffer l'huile dans une petite poêle d'environ 20 cm de diamètre sur feu moyen. Quand l'huile est chaude (vous pouvez tester en projetant des toutes petites gouttelettes d'eau sur la poêle ; si ça crépite, c'est prêt), versez l'oeuf et inclinez la poêle de part et d'autre pour que toute la surface soit recouverte.
  3. Faites cuire 1 ou 2 minutes, jusqu'à ce que les bords de l'omelette soit pris. A l'aide d'une spatule, soulevez délicatement l'omelette pour voir en-dessous. Quand c'est brun-doré, retournez-la et faites cuire 1 minute de l'autre côté.
  4. Faites glisser sur une assiette et utilisez comme bon vous semble (voir suggestions ci-dessus).
http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/oeufs/lomelette-a-un-oeuf/
Tags :
  • Mélodie

    C’est marrant, justement samedi je me suis offert une poêle type crépière en acier De Buyer ! Et je dois dire que c’est un de mes meilleurs achats culinaires !
    J’ai fait une tournée de crêpes le jour même, et je dois dire que je n’ai jamais fait d’aussi bonnes crêpes et en plus aucune cata, à ma grande surprise elles se sont toutes bien retournées sans attacher (même la première !) Avant je les faisais dans ma grande poêle en fonte, et ça attachait un chouilla si la pâte était trop liquide, et puis la poêle était vraiment trop lourde à manier (je n’ai pas de poêle anti-adhésive, beurk).
    Pour en revenir au sujet, j’ai déjà fait des omelettes à un oeuf, mais pour les sushis par pour manger comme ça, je retiens l’idée, car en crêpe tartinée avec du poiscamole… pourquoi pas garnie en plus avec des carottes râpée, mmm ça me parle beaucoup !

    • Tu me tentes avec ta crépière ! Elle fait quel diamètre ? Moi je fais les crêpes dans ma grande poêle normale (c’est une Zwilling en acier que j’aime beaucoup aussi) mais une vraie crépière c’est quand même pas pareil. 🙂

      • Mélodie

        Elle fait 24 cm de diamètre, je trouve que c’est un bon format car du coup elle n’est pas trop lourde à manier (pour avoir tenu en main celle de 30cm, là c’est une autre paire de manches…)
        Bon on ne fait pas sauter les crêpes non plus 🙂 mais suffisamment légère pour la prendre à une main et articuler la poêle et répartir la pâte sans se déboiter le poignet. Top !
        En plus pour 24 euros je ne me suis pas ruinée, et c’est bientôt la chandeleur (l’excuse)

  • Je trouve l.idee super j.en faisais dans ce style version japonaise avec un peu de sucre et des sauce soja à déguster avec un peu de riz japonais, du ketchup et Des graines de sésame et graines de courge, je referme le tout comme une crêpe je testerais tes petites recettes qui me donnent drôlement envie comme ton poacamole. Avec une bonne salade de tomate, des oignons rouges quelques zestes de combawa (reunionnaise je suis !), des tranches d’omelette sur une soupe d.haricots rouges à la mexicaine bref ça me donne vraiment envie cette recette

    • Ah oui, c’est vrai, c’est un peu dans le style des tamago japonaises ! Quand j’avais plus de temps je les faisais en « feuilletage » comme ils font, en versant l’oeuf petit à petit et en roulant au fur et à mesure… 🙂 C’est une super idée d’assaisonner comme tu le fais.

  • Stella

    Très simple, mais essayez avec des morceaux de feta, qui fondent pendant la cuisson.
    Stella

    • C’est une bonne idée, merci !

  • Frédérique

    Pour moi l’omelette ne saurait être autrement que bien chaude est bien baveuse. La perspective d’une omelette ferme et refroidie évoque instantanément de vieux souvenirs de cantine scolaire, un vrai traumatisme quoi 🙂
    En revanche je viens de craquer et de commander une crêpière De Buyer, vous m’avez fait trop envie… et puis c’est bientôt la Chandeleur, non?

    • Je comprends ta réticence ! C’est marrant comme on a généralement une idée très précise de comment on aime ou n’aime pas les oeufs. Je te dirais simplement que cette « omelette » n’a finalement d’omelette que le nom. En fait, c’est une crêpe d’oeuf. Ca passe mieux comme ça ? 😉

      Et j’espère que ta crêpière te fera bon usage !

  • J’aime bien aussi ces petites omelettes roulées et coupées en rubans, puis juste jetées dans un bouillon avec des petits dés de légumes cuits dans le bouillon.
    Je crois que j’avais trouvé l’idée dans un livre de cuisine italienne.
    En plus c’est variable à l’infini!

    • J’adore l’idée de l’ajouter en lanières à un simple bouillon. Merci !

  • Punky Brewster

    Testée pour la rentrée ! Les babi l’ont bien aimée, juste comme ça, nature, coupée en lanières. Moi j’avoue que je la préfère avec quelque chose dessus… J’avais préparé une tartinade de haricots blancs, avec des carottes râpées bien assaisonnées à la moutarde, c’était bien !
    En tout cas, c’est une super idée à retenir avec les enfants, je trouve.
    On pourrait même la tester en version sucrée pour le goûter, en ajoutant juste un peu de sucre à l’oeuf battu avant de la faire, puis, une fois cuite, tartinée de purée d’amandes complètes avec une banane coupée en rondelles dedans. Non ?

Recevez la newsletter

Recevez GRATUITEMENT par email mes toutes nouvelles recettes, plus des infos et astuces exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié dès qu'un nouveau billet est publié.

Lisez la dernière edition de la newsletter.