Fregola sarda aux courgettes et parmesan Recette

Ce qui est curieux avec un blog de cuisine, et particulièrement s’il existe depuis un certain temps, c’est qu’il ne reflète pas réellement la notion de fréquence : si vous allez cueillir un billet loin dans les archives, comment savoir si ce plat a été fait une fois puis oublié, ou si son auteur le cuisine toutes les semaines ?

En général, l’auteur d’un blog rechigne à parler plusieurs fois de la même chose, de peur que ses lecteurs — en admettant qu’ils s’en aperçoivent, ce qui est très peu probable en ces temps de surstimulation tous azimuts — ne se disent que dis-donc, c’est un peu répétitif tout ça. Et pourtant, n’êtes-vous pas tout particulièrement intéressé par ces quelques recettes qu’on aime tellement qu’on ne s’en lasse jamais ? Parce que moi, si.

De temps en temps, je prépare un classique personnel qui m’enthousiasme comme au premier jour, et je me dis alors que c’est vraiment trop bon pour ne pas prendre le temps d’en reparler.

Les outils de microblogging de type twitter offrent à mon sens une solution à ce dilemme, en me permettant de signaler (à ceux que ça intéresse) que j’ai refait une fournée de biscuits très gingembre, un gratin dauphinois ou cet excellent gâteau au pavot sans farine qui me fait des clins d’oeil depuis le buffet de la cuisine au moment même où je vous parle.

Mais quand même, de temps en temps, je prépare un classique personnel qui m’enthousiasme comme au premier jour, et je me dis alors que c’est vraiment trop bon pour ne pas prendre le temps d’en reparler.

C’est ce qui explique le billet du jour, qui est une nouvelle version de cette recette, publiée (en anglais seulement à l’époque) il y a cinq ans et neuf jours. Entre temps, j’ai siphonné un nombre inavouable de paquets de fregola sarda, ces petites pâtes sardes grillées et délicieuses, impossibles à trouver à Paris (ce serait trop facile), et que je n’obtiens donc qu’à la faveur d’un voyage ou grâce à un ami attentionné.

J’ai bien essayé d’autres façons de déguster ces petites perles au léger parfum de noisette, et quoiqu’elles se marient fort bien avec des petits pois frais, c’est quand même comme ça que je les préfère : avec des fines lamelles de courgettes et du parmesan en gros brins.

Ma recette a un peu évolué au fil du temps : je fais maintenant cuire les courgettes rapidement dans l’eau des pâtes (au lieu de les faire sauter à part) et je me passe généralement des pignons de pin (quand j’ai la flemme de les faire griller). Mais si j’ai sous la main des tomates cerise, j’en ajoute une poignée, et s’il reste des petits fragments de viande récupérés sur la carcasse du poulet rôti de la veille, comme le jour où j’ai pris la photo ci-dessus, ce n’est pas mal non plus.

Du coup, c’est un plat ultra simple qui n’utilise qu’une casserole, et qui ne prend guère plus de temps qu’il n’en faut pour faire cuire les pâtes — mais il est vrai que la fregola sarda met un peu plus de temps à cuire que la plupart de ses consoeurs. Et après toutes ces années, c’est resté de loin mon menu préféré quand je dîne seule à la maison. C’est tout aussi bon chaud, tiède que froid, et j’en prépare donc le plus souvent deux portions : l’une que je mange dans la foulée, l’autre que je garde pour le déjeuner du lendemain.

En parlant de pâtes, je viens de me procurer une machine à faire les pâtes fraîches, et je m’apprête à l’essayer, probablement en suivant le ratio du livre de Ruhlman (trois parts de farine pour deux parts d’oeuf mesurées en poids). Peut-être avez-vous des conseils en la matière, ou une recette à me donner ?

Fregola sarda aux courgettes et parmesan Recette

Préparation : 5 minutes

Cuisson : 15 minutes

Total : 20 minutes

Pour 2 personnes.

Fregola sarda aux courgettes et parmesan Recette

Ingrédients

  • 170 g de fregola sarda, ou un autre type de toutes petites pâtes, telles que les gnocchetti sardi (malloreddus)
  • 2 courgettes moyennes, 280 g environ
  • un morceau de bon parmesan, ou d'un autre fromage vieux, 60 g environ
  • 2 poignées de tomates cerise(facultatif)
  • une poignée de pignons de pin grillés (facultatif)
  • huile d'olive
  • sel, poivre du moulin

Instructions

  1. Faites bouillir de l'eau salée dans une casserole moyenne à feu vif (chez moi, on a plus vite fait de faire bouillir l'eau à la bouilloire que sur les plaques). Ajoutez les pâtes, ramenez à frémissement, puis laissez frémir le temps indiqué sur le paquet : mes fregola sarda sont al dente en 14 minutes, mais ça varie d'une marque à une autre.
  2. Pendant que l'eau chauffe et que les pâtes cuisent, coupez les courgettes en demi-lunes assez fines et râpez le parmesan grossièrement (avec les gros trous de la râpe s'il y a le choix). Coupez les tomates cerise en deux.
  3. Deux minutes avant que les pâtes soient cuites d'après le paquet, ajoutez les courgettes. Mélangez, ramenez à frémissement, et cuisez 2 minutes de plus. (Quand on ajoute les courgettes, ça fait baisser la température de l'eau, donc il faut au total cuire les pâtes un peu plus longtemps que si on les faisait cuire seules.)
  4. Egouttez et répartissez entre deux bols peu profonds. Ajoutez les tomates cerise, un filet d'huile d'olive, et saupoudrez de poivre, de parmesan, et de pignons de pin. Servez chaud ou à température ambiante, éventuellement le lendemain (dans ce cas, j'ajoute le parmesan une fois que les pâtes ont refroidi).
http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/pates/fregola-sarda-aux-courgettes-et-parmesan-recette/

  • http://lamarmitedecathy.canalblog.com/ Cathy

    C’est très tentant, on peut les trouvé où à Paris ces petites pâtes? j’aimerais bien essayer

  • Annie76

    Quel aspect ont ses petites pâtes (rondes, carrées,…)?

  • http://www.revolutionpersonnelle.com Jean-Philippe

    Ah merci Clotilde de nous faire redécouvrir cette sublime recette. J’ai eu la chance d’en déguster grâce à une amie d’origine sarde mais c’était il y a longtemps.

    Depuis comme je suis au Japon, je me rabats sur le tororo! :)

  • angélique

    bonjour!
    ça ressemble à quoi, les fregola sarda ou les gnochetti sardi?

  • http://chocolateandzucchini.com clotilde

    Cathy – Comme je l’explique dans le billet, ces pâtes sont à ma connaissance introuvables à Paris. On les trouve en Italie ou, incidemment, au Whole Foods de Londres.

    Annie et Angélique – Les fregola sarda sont en forme de perles miniatures, ce sont les petites boules que l’on voit sur la photo ci-dessus. Et le paquet ressemble à ça.

    Jean-Philippe – On pourrait peut-être servir le tororo *avec* les fregola sarda? :)

  • http://tentations-culinaires.over-blog.com clemence

    c’est aussi un plat que j’aime beaucoup… Avec zeste et jus de citron en plus :-)

  • http://lamarmitedecathy.canalblog.com/ Cathy

    Oh, je suis désolée, j’ai trouvé ton idée de republier une « vieille » recette améliorée tellement sympa que j’ai mal lu le billet, il n eme reste plus qu’à trouver une maie qui m’en ramène d’Italie et de londres ;-)

  • http://soccacuisine.com Marion

    Ta recette me tente beaucoup, ça a l’air vraiment bon, et si c’est un classique chez toi ça ne peut que me plaire! Je ne connais pas ce genre de pâtes par contre, il va falloir que je cherche ça par chez moi…

  • Zabou

    C’était un délice au dîner ce soir ! Avec des courgettes jaunes et des pâtes « orzo » ou langue d’oiseaux qu’on met dans les potages

  • angélique

    merci pour la photo du paquet! il s’agit donc de « toasted pearls »… ça doit pas être mauvais, ça… ça fait marcher l’imagination en tout cas
    merci!

  • http://www.lesmillesimes.blogspot.com florence

    Merci Clotilde, pour cette recette géniale. De mon côté, pour résoudre le problème de la fréquence et de l’attrait atemporel de certaines recettes, je donne à chacune une note, comme on en donne aux films et aux livres, puis les indexe en fonction de la note reçue. Comme je suis rarement deux fois la même recette à la lettre, je les mets à jour avec des commentaires de bas de page, ou de nouvelles photos. Twitter, ceci dit, pourquoi pas ?

  • tashatoast

    j’ai essayé avec du « coeur de blé « de Lacroix-Savoie c’était super super délicieux je le recommande aux lecteurs.

  • http://chocolateandzucchini.com clotilde

    Florence – Oui, c’est une bonne méthode, mais j’avoue que j’ai toujours eu du mal à attribuer des notes « absolues » aux livres, aux films, comme aux recettes, parce que ma perception change au fil du temps et de mon humeur…

    Zabou – Ravie que ça vous ait plu ! J’adore l’orzo, mais j’en ai rarement vu en France. Où achetez-vous le vôtre ?

    Tashatoast – Le « coeur de blé » c’est un crozet j’imagine ? C’est une très bonne idée d’utiliser ça !

  • tashatoast

    Le « coeur de blé « c’est du blé dur qui a un délicieux petit goût de grillé et qui a la forme de petites graines ouvertes.

  • http://chocolateandzucchini.com clotilde

    Merci pour la précision ! Cette marque n’est (à ma connaissance) pas distribuée en région parisienne, mais d’après ta description, j’ai l’impression que c’est la même chose que le blé Ebly, que ma mère cuisine souvent avec des courgettes d’ailleurs !

  • Zabou

    Bonjour Clotilde,
    concernant l’orzo je finissais le paquet, à mon souvenir, je l’ai trouvé dans une épicerie orientale Bld d’Ornano dans le 18eme mais dès que je recroise le chemin d’un paquet d’orzo, je ne manquerais pas de vous tenir au courant ! Bonne journée

  • Virginie

    Bonjour,
    juste pour info vous pouvez trouver la fregola sarda à Paris dans une boutique qui s’appelle Little Italy 23 rue Poncelet dans le 17ème.
    bonne journée

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Merci pour l’info, Virginie !

  • babz

    J’avais toujours en tête de goûter ces petites pâtes dont tu avais parlé dans ce billet.
    Et j’en ai enfin trouvé à Paris, 2 ans après…
    Dans des épiceries fines italiennes, en haut de la rue Montorgueil (presque au coin de la rue Etienne Marcel) et dans le marché couvert place d’Aligre, chez ‘Sur les Quai’.

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      C’est bon à savoir, merci pour le tuyau !

  • Joëlle

    On en trouve dans les épiceries orientales, il suffit de les faire dorer dans une poêle anti adhésive

Recevez la newsletter

Une fois par mois, vous recevrez un rappel des derniers billets publiés, plus de l'inspiration et des infos exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié pour chaque nouveau billet.