Tartine d’huile d’olive au poivre noir Recette

Tartine d'huile d'olive au poivre noir

« La découverte d’un mets nouveau fait plus pour le bonheur du genre humain que la découverte d’une étoile. »

Cet aphorisme est le neuvième des vingt que Jean Anthelme Brillat-Savarin propose en prologue* de sa Physiologie du goût.

S’il n’est pas tout à fait aussi connu que l’aphorisme numéro quatre (« Dis-moi ce que tu manges, je te dirai ce que tu es »), il est tout aussi juste, et il m’est revenu en mémoire il y a quelques jours, lorsque Maxence et moi avons conjointement découvert notre nouvel en-cas préféré.

Un filet de très bonne huile d’olive de Provence + quelques tours enthousiastes d’un poivre noir subtil et fruité sur un morceau de baguette coupé en deux = des tartines à se damner.

On avait un petit creux et de la baguette fraîche, mais ni beurre ni fromage sous la main. Par contre, on avait un petit bidon de très bonne huile d’olive de Provence, et un moulin nouvellement rechargé avec un poivre noir subtil et fruité. Un filet de l’une + quelques tours enthousiastes de l’autre sur un morceau de baguette coupé en deux = des tartines à se damner.

C’est d’une simplicité biblique (les métaphores religieuses pleuvent aujourd’hui) et je me doute bien que d’autres y ont pensé avant nous. Mais au cours des (presque) trente-deux années que j’ai passées sur cette planète, je n’ai jamais mangé cette combinaison exacte d’ingrédients sous cette forme exacte, donc dans mon monde, ça s’apparente effectivement à (et même ça surpasse, nous dit Jean Anthelme) la découverte d’une nouvelle étoile.

Pour être précise, il s’agissait d’une baguette Piccola, notre préférée de chez Coquelicot. L’huile d’olive est celle d’Hortense Meynier, vendue chez Première Pression Provence, et le poivre noir est un Indien de Malabar, que j’ai acheté à L’Épicerie de Bruno, comme la plupart de mes poivres d’ailleurs.

Et vous, des découvertes révolutionnaires récentes à partager ?

* Brillat-Savarin utilise en réalité le terme de « prolégomènes », que je me réjouirais de voir utilisé plus souvent, pourquoi pas comme prénom pour une petite fille.

  • Tu me mets l’eau à la bouche!!
    Me concernant, ma découverte « révolutionnaire » dont je ne me lasse pas est : verser un bon filet de TB huile d’olive sur une assiette de spaghettis brûlants, garnir généreusement de gomasio savoureux (marque Senfas) et ajouter (c’est là ma révolution à mon échelle ;)) un ample filet de jus de citron. Oh la la la la. J’y vais de ce pas :)

    • Mmm, il faut que j’essaie ça dès que je récupère ma cuisine !

  • En prénom pour une petite fille ? N’est-ce pas un peu audacieux quand même ? ^^
    En tout cas, ces tartines ont l’air divines. Comme quoi quand on a les bons produits…

  • Proche de ce que tu proposes l’huile au gingembre de chez Castelas

    • Je ne connaissais pas la marque. Où est-ce que tu l’achètes ?

  • Pour ma part, l’association divine la plus proche ajouterait un ingrédient: de la tomate.
    Tomate + pain rassis + huile d’olive (et un peu d’ail éventuellement, mais là on se met à cuisiner), on laisse dans le saladier juste le temps que le jus de la tomate imbibe le pain… MMMh, vivement que les tomates du jardins mûrissent !

  • J’avais essaye l’association chocolat blanc + huile d’olive il y a quelques annees dans une truffe de chez Vosges et je m’etais promis de l’essayer sur une tartine. Je n’ai pas encore essaye parce que j’ai peur d’etre accro.

  • ah non alors! les prolégomènes font tellement partie de mon quotidien (de prof de philo…). Mais pourquoi pas gingembre plutôt? ça c’est appétissant! ma vie est remplie de ces mets ultra simples: la tartine de beurre, les oeufs sur le plat, la tortilla (mexicaine) avec juste un morceau de fromage frais, un verre d’eau froide, une giclée de citron sur une mangue… et le filet d’huile d’olive sur à peu près n’importe quoi…

    • J’adore « le verre d’eau froide ». On l’oublie souvent, mais quel plaisir !

  • Ces tartines sont d’une simplicité enfantine mais terriblement appétissantes! De mon côté, je ne peux plus me passer des tartines de fromage frais recouvertes de fraises tranchées et d’un filet de sirop d’érable.

  • le verre d’eau froide, yes, c’est le meilleur
    sinon le trait d’huile d’olive (http://www.oliverons.fr) sur une très bonne glace à la vanille avec de la fleur de sel…

  • carole

    Bonjour,
    En lisant ton post, je pense à un ouvrage que je viens de lire récemment sur la simplicité volontaire. Et si, finalement, cette simplicité n’était apparente? Je pense cette tartine résulte d’un vrai choix de vie! Aimer les choses apparemment simple rend heureux!

  • Tiens ça m’intrigue, je n’ai jamais pensé à mettre de l’huile d’olive sur ma baguette.. je vais tenter, parce que ça a l’air bien bon mine de rien ! :)

    • Tu m’en donneras des nouvelles !

  • je suis intriguée par cette « tartine » … mais je suis d’humeur curieuse

  • de mon côté, en bonne fille du sud, j’ajoute quelques graines de fenouil et de la fleur de sel,c’est un de nos en cas préférés. L’huile quant à elle est celle de nos oliviers…un trésor précieux que j’utilise au compte goutte car la production est modeste.

  • je craque complètement sur cette tartine. Des produits simples tant qu’ils sont bons, que demander de plus ?
    et puis, j’ai le fameux poivre de l’épicerie de Bruno, et de l’huile ramenée d’Italie, alors je n’ai plus qu’à !

    • Il faudra me dire ce que tu en auras pensé !

  • iisan

    Tremper du bon pain dans de l’huile d’olive c’est le petit déjeuner Marocain par définition :) Personnellement, je préfère la tartine de fromage frais, huile d’olive (de nos oliviers) et olives noires entières dénoyautées ou en tapenade Mmmmmmm

    • Miam ! Ca change des tartines de confiture de fraise. :)

  • Karen Patrick

    Très impressionnant! Pourquoi je n’ai jamais pensé à faire cela avant?

    Karen

  • Varions Nos Plaisirs

    En tant qu’amatrice de tartines et toasts variés, je ne peux qu’aimer !
    Maintenant, plus qu’à trouver le bonne huile d’olive…

    Merci et à bientôt,
    Marie

    • Celle-ci est la simplicité même, mais avec du bon pain, du bon poivre et de la bonne huile, c’est irrésistible !

  • Punky Brewster

    Parfait petit croque pour accompagner la soupe du dimanche soir quand on n’a pas eu le temps de préparer une « vraie » tartinade ;-). J’ai testé huile d’olive + poivre, et aussi une suggestion piochée dans tes commentaires : huile d’olive + poivre + fleur de sel + graines de fenouil. Tout bon !

Recevez la newsletter

Recevez GRATUITEMENT par email mes toutes nouvelles recettes, plus des infos et astuces exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié dès qu'un nouveau billet est publié.

Lisez la dernière edition de la newsletter.