Velouté de fenouil, citron vert et crème de cajou Recette

Imaginez-vous que ce velouté de fenouil au citron vert est entré dans ma vie parce que j’ai un jour gagné une cure de jus de trois jours à un concours.

(Certains d’entre se demandent sans doute pourquoi j’ai participé à une telle opération, mais voilà : je suis curieuse, et j’aime les jus pressés à froid.)

J’avais le choix entre une cure 100% jus, ce dont j’avais déjà fait l’expérience et que je n’avais pas adoré, ou une formule un peu plus accessible à base de jus et de soupes. C’est celle-ci que j’ai choisie.

Finalement, je n’ai pas fait la cure comme elle était prescrite — j’avais trop faim — mais j’ai intégré les jus et les soupes à mes repas en les partageant avec ma famille, et en appréciant le petit boost nutritionnel. (Et aussi, le côté bigrement pratique d’avoir trois jours de fruits et légumes prêts à consommer, livrés à ma porte.)

Fenouil

Ayant investi depuis dans mon propre extracteur, je peux maintenant jouer avec les produits de saison et j’ai beaucoup de plaisir à le faire. (En ce moment, j’ai au réfrigérateur un jus qui réunit gaiement chou rouge, betterave, carotte, pousses d’épinards, concombre, persil, gingembre et pomme. C’est fuchsia et c’est très bon.)

Mais l’un des bonus inattendus de ma pseudo-cure de jus et de soupes, c’est qu’elle m’a permis de découvrir ce qui est devenu l’une de mes recettes préférées pour le fenouil : un velouté de fenouil au citron vert, arrosé de crème de noix de cajou.

L’équilibre des saveurs était parfait, et j’ai été ravie de constater avec quelle facilité j’arrivais à le reproduire dans ma cuisine. C’est une soupe qui est à la fois légère et satisfaisante, idéale pour cette période de l’année lorsque les légumes d’été sont encore là, mais que nos envies se déplacent vers des plats d’automne.

Participez à la conversation !

Avez-vous déjà fait une cure de jus de ce type ? Qu’en avez-vous pensé ? Et avez-vous cuisiné le fenouil cet été ? De quelle façon ?

Velouté de fenouil, citron vert et crème de cajou

Téléphone

Vous aimez cette recette ? Partagez vos photos sur Instagram ou Twitter !

Ajoutez les tags @clotildenet et #cnzrecipes : je partagerai mes préférées.

Velouté de fenouil, citron vert et crème de cajou Recette

Préparation : 15 minutes

Cuisson : 30 minutes

Total : 45 minutes

Pour 6 personnes.

Velouté de fenouil, citron vert et crème de cajou Recette

Ingrédients

  • 2 c.s. d'huile d'olive
  • 3 bulbes de fenouil, environ 1 kg, parés, coupés en quartiers, coeur retiré (gardez les tiges et le coeur pour faire du bouillon)
  • 1 oignon jaune moyen, environ 170 g, émincé
  • 1 c.c. de sel de mer fin
  • 1 pomme de terre moyenne, environ 200 g, pelée et coupée en dés
  • Les graines de 2 gousses de cardamome verte
  • 2 citrons verts
  • 1 litre de bouillon de poulet ou de légumes
  • 60 ml de purée de noix de cajou (en magasin bio)
  • Poivre noir du moulin

Instructions

  1. Dans une cocotte, faites chauffer l'huile d'olive sur feu moyen. Ajoutez le fenouil, l'oignon et le sel, et faites cuire pendant 5 minutes, en remuant régulièrement, jusqu'à ce que les légumes soient un peu attendris.
  2. Ajoutez la pomme de terre et la cardamome. Râpez le zeste d'1 citron vert dans la cocotte. Ajoutez le bouillon et couvrez.
  3. Portez à frémissement et laissez cuire 3o à 35 minutes, jusqu'à ce que les légumes soient complètement cuits. On peut aussi faire cuire la soupe à la cocotte-minute, 10 minutes à partir de la rotation de la soupape.
  4. À l'aide d'un blender ou d'un mixeur plongeur, mixez la soupe jusqu'à ce qu'elle soit complètement lisse. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement.
  5. Mettez la purée de cajou dans un petit bol avec une pincée de sel. Pressez le jus du citron vert dont vous avez déjà prélevé le zeste, et mélangez 2 c.s. de jus à la purée de cajou jusqu'à obtenir une consistance lisse. Incorporez ensuite de l'eau fraîche, 1 c.s. à la fois, jusqu'à obtenir une consistance de crème liquide ; vous aurez besoin de 4 à 6 c.s.
  6. Versez la soupe chaude dans des bols, et arrosez de crème de cajou. Râpez un peu de zeste de citron vert sur chaque bol, saupoudrez de poivre, et servez avec des lamelles de citron vert pour que chacun puisse en ajouter dans son bol.
http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/soupes/veloute-fenouil-citron-vert-creme-cajou-recette/

Velouté de fenouil, citron vert et crème de cajou

  • Sophie

    Waow, cela me tente énormément ! Cependant, je n’ai pas de purée de cajou, mais bien des noix de cajou… Penses-tu que je pourrais m’en servir ? Comment ?
    Merci !

    • Plusieurs solutions : Soit tu prends un autre beurre d’oléagineux (par exemple de la purée d’amande) si tu as, soit tu remplace la crème de cajou par de la crème fraîche, soit tu fais ton propre beurre de cajou avec un mixeur ou un blender robuste, soit tu parsèmes simplement ta soupe de noix de cajou concassées ! Tu me diras ?

  • Punky Brewster

    Oh je vais tester ça ! Surtout que mon barbu et moi commençons une « cure de régénération du foie » (detox, ça va aussi) lundi prochain, donc ça va coller à fond ! Je n’osais même pas t’en parler, mais puisque c’est toi qui demandes ce qu’on a déjà testé comme cures…
    Pour nous il s’agit de la « cure Cabot », ardemment conseillée par Marie Chioca sur la « blogosphère ».
    On l’a déjà faite il y a deux ans (enfin, mon barbu un peu contre son gré au début, puis de mieux en mieux sur les huit semaines), et ça nous avait fait du bien… au point que là, c’est lui (mon barbu) qui a réclamé : « et si on se faisait une petite cure Cabot cet automne ?? »

    En revanche, l’année dernière, en septembre toujours (j’aime bien la rentrée 😉 ), on a tenté une mono-diète raisin. Mon barbu est tombé malade et a abandonné au bout de deux jours, moi j’ai tenu les trois jours règlementaires… mais depuis je n’ai PLUS JAMAIS mangé de raisin, et c’est juste le pire souvenir de mes expériences culinaires ! Pourtant je peux avouer que je suis déjà allée loin, bien trop loin même, mais pour moi le jeûne complet est moins pénible que cette monodiète où j’avais juste faim et en même temps envie de vomir à l’idée du moindre grain de raisin !
    Je reste persuadée des nombreux bienfaits de la monodiète mais force est de reconnaître que ça ne convient pas à tout le monde…

    • Je ne connais pas la cure Cabot, je vais regarder ça ! Oui, les mono-diètes, j’imagine que ça puisse rendre un peu fou. Je trouve qu’il faut se méfier quand même de ce type d’expérimentations, il y a quand même un animal tapi en nous, pas très loin de la surface, et si on l’affame, ça peut vite mal tourner. 🙂 Dommage pour le raisin ! Heureusement que ce n’était pas une mono-diète de chocolat. 😉

      • Punky Brewster

        Tu me fais rire ! Peut-être que les choco-addicts devraient tenter la mono-diète chocolat, au cas où ça fonctionne comme pour moi avec le raisin ?
        Cela dit, à la base déjà, je n’aimais pas tellement le raisin… et là tu imagines bien la réaction de tous mes amis pour qui je suis déjà un peu dingue : « Donc tu décides, toi toute seule comme une grande, sans que personne ne t’y force, de faire une mono-diète raisin… ALORS QUE TU N’AIMES PAS LE RAISIN ???
        Oui… c’est ça…

        Concernant la cure Cabot, la grosse difficulté pour moi, c’est sans café. Et aussi sans fromage. Pendant huit semaines. Allez, sans chocolat, aussi. Disons que ce sont les trois points sensibles.
        Mais surtout, surtout, cette cure m’a appris à intégrer une entrée de crudités pour débuter chaque repas, ce que je ne faisais pas avant. Ou pas souvent. On mangeait davantage du plat principal, et du fromage après… Mais depuis notre première cure il y a deux ans, on a gardé cette (excellente) habitude : je prévois systématiquement une entrée de crudités dans ma planification de menus, et mon barbu pense lui aussi à prendre une entrée de crudités le midi à la cantine.
        Du côté de ma cuisine, comme je cherche toujours à tester de nouvelles recettes, ça m’a permis de redécouvrir et d’apprendre à préparer quasiment tous les légumes crus (bon, pas les aubergines et les pommes de terre, hein…)
        A propos de fenouil par exemple, cru haché (au petit robot mixeur, quand j’ai besoin d’aller vite) ou très finement émincé, et mariné au moins deux heures dans un mélange de jus de citron et d’huile d’olive, avec une pincée de fleur de sel, c’est un délice ! Et quand j’ajoute du gingembre fraîchement râpé, ou encore des tous petits dés de citron confit, ça devient même un super délice !
        Enfin, last but not least, on a donné l’habitude à nos babi aussi : ils grignotent des carottes, du concombre, de la pomme (parfois juste des épluchures !), des tomates cerise…

  • Nane

    Merci pour cette idée, je teste dès que j’ai fait un tour au magasin bio pour acheter de la purée de cajou.
    Les cures ce n’est pas du tout mon truc (je suis bien trop gourmande), en revanche pour le fenouil j’ai des idées!
    En soupe: ma favorite est la soupe de fenouil et de roquette (sur Un déjeuner de soleil) mais j’aime beaucoup aussi le mélange fenouil/carotte/jus d’orange.
    Cru: salade de fenouil avec une sauce à l’orange dans Jerusalem d’Ottolenghi.
    En plat: toujours dans Jerusalem, le poulet aux clémentines et au fenouil (testé avec toutes sortes d’agrumes, y compris des citrons bergamotes, ça fonctionne.)
    Bon appétit!

    • Merci pour ces bonnes idées fenouillesques !
      J’ai moi-même tenté le jeûne intermittent pendant une période (pour les bénéfices santé sur différents plans) et ça m’avait bien plu. Notamment, je trouvais que je gagnais beaucoup de temps les jours où je ne prenais ni petit déjeuner ni déjeuner ! 🙂
      Mais après je suis retombée enceinte, et là j’allaite toujours mon deuxième fils, donc c’est la dernière chose dont j’ai envie.

      • Nane

        Soupe testée et approuvée! Je l’ai trouvée encore meilleure le lendemain, je pense que les zestes avaient eu le temps d’infuser davantage. Merci pour l’idée.

        • Tu as raison ! On ne pense pas toujours à le préciser pour les soupes, mais c’est souvent vrai.

  • Palmira

    Alors autant tester des cures de jus en guise de repas ça ne me tente pas mais alors pas du tout, autant préparer ce velouté si! En plus comme à la maison Mademoiselle est fan de fenouil ça sent le carton! En plus la petite touche de crème de cajou doit être un régal!
    Bon mercredi!
    pom

  • Marielle

    Super je fais déjà une soupe de fenouil, mais pas avec autant de saveurs spéciales, valeur ajoutée : je note. Pour moi si c’est jour de flemme c’est coupé en 2 badigeonné d’huile et rôti au four avec un soufflé de poisson c’est parfait. Sinon c’est gratin avec un crumble de parmesan/chapelure et là…c’est la fête !

  • Voici une soupe originale qui a tout pour me plaire ! Un grand merci ! Sinon, pour les cures aux jus, je suis totalement contre … pourtant, j’en ait fait une fois étant adolescente, et je me sentais extrêmement bien, légère et euphorique … à cause des endorphines secrétées par mon corps affamé, sûrement.

    • Oui, en fait, si on se sent mal on se dit pourquoi je fais ça, et si on se sent bien on se dit comment ça se fait que je me sente bien ? 😀

  • Punky Brewster

    Oh là là ! Cette soupe est sans conteste une soupe à trois +++ ! Testée hier soir, en respectant la recette à la lettre (alors que j’étais tentée, au début, de supprimer la pomme de terre, et finalement non), c’est un pur délice de soupe, du genre de celles qui réconfortent tout à fait du blues du dimanche soir :-)))
    Et puis comme il en restait un bol, je l’ai goûtée froide ce midi, et elle est délicieuse froide aussi…

    • Je suis d’accord et j’ai oublié de préciser qu’elle est très bonne à température ambiante (comme après ma prise de vue 😉 ou froide. Merci pour ton retour !

  • émilie

    je n’ai jamais cuisiné le fenouil, mais ta soupe me tente bien ! je la note pour plus tard 🙂
    merci !

    • On arrive à la fin de la saison du fenouil, mais il est peut-être possible d’en trouver du surgelé. Sinon, l’été prochain !

  • Nadine de Cangas

    Clotiiiiilde! cette soupe est époustouflante! Comme je suis une indécrottable indisciplinée, j’ai rajouté (comme dans presque tout) un peu de gingembre et de curcuma frais… Ce n’est certainement pas ça qui en a fait un délice, mais le petit piquant du gingembre va bien, et le curcuma est un +santé.
    merci!

    • Merci pour ce retour Nadine ! Moi aussi j’adore le gingembre et le curcuma, mais je ne peux pas en mettre partout sinon mon blog deviendra Gingembre & Curcuma. 😉

  • Marie-Jeanne

    Ah Clotilde, je ne peux qu’être d’accord avec Nadine! un délice, c’était booooooonnnnnnn!!!! j’en ai bien profité, c’était vraiment délicieux, surtout avec le temps plus frais et le vent, un régal de chez régal. Merci!
    Marie-Jeanne

Recevez la newsletter

Recevez GRATUITEMENT par email mes toutes nouvelles recettes, plus des infos et astuces exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié dès qu'un nouveau billet est publié.

Lisez la dernière edition de la newsletter.