Gâteau aux amandes, coulis de myrtille Recette

Gâteau aux amandes, coulis de myrtille

J’ai goûté ce gâteau pour la première fois chez mon ami Adam en décembre dernier. J’étais à New York à l’occasion de la sortie du gros livre rose sur lequel j’avais travaillé, et Adam et Craig m’avaient invitée à dîner chez eux.

Ils auraient pu me servir n’importe quoi et j’aurais été comblée, parce que rien ne m’est plus doux que d’être reçue dans la maison de quelqu’un quand je voyage. Mais ce dîner-là était impeccablement réussi, et réfutait absolument le vocable d’ »amateur » qu’Adam a choisi d’endosser à ses débuts.

Après une salade de betteraves rôties et un filet de porc braisé au lait (consultez son billet pour les recettes), Adam a servi en dessert ce gâteau, dont la journaliste américaine Amanda Hesser a publié la recette dans le New York Times puis dans son recueil de chroniques, Cooking for Mr. Latte.

C’était un divin gâteau aux amandes, beurré et parfumé, moelleux au milieu avec une croûte délicieuse tout autour. C’est simple, c’était une version maison des petits gâteaux aux amandes carrés, vendus par barquette de six au supermarché, dont ma soeur et moi raffolions quand nous étions adolescentes. Une fois terminée la part supplémentaire qu’Adam avait emballée pour que je la rapporte à l’hôtel, je me suis promis de refaire ce gâteau de mes blanches mains.

L’idée est restée en veille quelques mois, et l’occasion s’est finalement présentée au printemps, lorsque la famille s’est réunie pour fêter les deux ans de mon neveu.

La particularité de cette recette, c’est qu’elle n’utilise pas d’amandes entières ni de poudre d’amande, mais de la pâte d’amande, ce qui contribue à donner au gâteau une texture résolument fondante. (Cela me fait d’ailleurs penser au gâteau suédois de Julia, que j’ai sous le coude depuis un moment et que je me promets de faire quand les pommes reviendront.)

J’ai un peu allégé l’ensemble, en diminuant la quantité de beurre et de sucre*, et en utilisant du yaourt à la place de la sour cream (une sorte de crème fraîche qui contient 12 à 16% de matière grasse), sans d’ailleurs que le gâteau perde rien de son côté gourmand.

Comme l’amande et la myrtille sont meilleures copines, j’ai aussi préparé un rapide coulis de myrtille à servir avec, l’idée étant de faire un peu plus sophistiqué, et d’ajouter une note acidulée pour trancher avec la richesse du gâteau. J’avais aussi envie d’utiliser les myrtilles qui étaient dans mon congélateur, en préparation d’un dégivrage de printemps qui n’a toujours pas eu lieu, mais n’insistons pas sur ce point.

Les adultes autour de la table ont convenu qu’il s’agissait d’un excellent gâteau aux amandes, mais surtout, le petit garçon que l’on fêtait a englouti sa (certes petite) part, en a demandé une deuxième, puis une troisième, et là il a fallu détourner son attention à l’aide du shinkansen en peluche que nous lui avions rapporté du Japon pour espérer avoir des restes à servir avec le thé le lendemain.

* La recette d’origine demande 225 g de beurre et 300 g de sucre ; j’ai utilisé 200 g de beurre et 150 g de sucre.

Gâteau aux amandes

Gâteau aux amandes, coulis de myrtille

- 200 g de beurre doux ramolli
- 150 g de sucre (j’utilise du sucre blond de canne non raffiné)
- 200 g de pâte d’amande (j’achète celle de la marque Perl’amande au magasin bio)
- 4 jaunes d’oeuf
- 240 g de yaourt nature (ordinaire ou à la grecque)
- 3/4 c.c. d’extrait d’amande (faites bien attention en mesurant, c’est très fort en goût, et si vous en mettez trop, ça peut vite devenir immangeable)
- 260 g de farine
- 1 c.c. de bicarbonate de sodium
- 1/2 c.c. de sel fin
- du sucre glace pour le dessus

Pour 12 personnes environ.

Préchauffez le four à 175°C et chemisez un moule à gâteau de 23 cm de diamètre avec du papier sulfurisé.

A l’aide d’un mixeur, mélangez le beurre et le sucre jusqu’à ce que le mélange devienne mousseux.

Si la pâte d’amande est fraîche et souple, coupez-la en petits dés. Si le paquet est ouvert depuis quelques temps et que la pâte d’amande a durci, râpez-la à l’aide d’une râpe à gros trous.

Ajoutez la pâte d’amande au mélange beurre-sucre et mixez jusqu’à ce qu’elle soit bien incorporée. Ajoutez les jaunes d’oeuf et battez à nouveau. Ajoutez le yaourt et l’extrait d’amande, et mélangez jusqu’à ce que ce soit bien incorporé.

Dans un saladier, tamisez ensemble la farine, le bicarbonate de sodium et le sel. Ajoutez à la préparation précédente en mélangeant juste assez pour qu’il n’y ait plus de trace de farine — pas plus.

Versez la pâte dans le moule, égalisez la surface et glissez au four. Au bout de 30 minutes, placez un morceau de papier sulfurisé sur le gâteau pour l’empêcher de trop colorer, et laissez cuire 15 minutes de plus. Eteignez le four et laissez-y le gâteau pour encore 15 minutes.

Laissez refroidir 15 à 20 minutes sur une grille. Retirez le gâteau du moule avec précaution, et laissez refroidir complètement.

Poudrez de sucre glace et servez avec un coulis de myrtille (recette ci-dessous) si vous le souhaitez.

Adapté d’une recette publiée dans le livre d’Amanda Hesser, Cooking for Mr. Latte.

Coulis de myrtille

- 240 g de myrtilles, décongelées le cas échéant
- 90 ml d’eau
- 30 g de sirop d’agave ou d’érable

Dans une casserole moyenne, mélangez les myrtilles, l’eau et le sirop. Amenez à frémissement et laissez cuire 2 minutes, puis retirez du feu et laissez refroidir. Mettez un tablier (vraiment, j’insiste) et réduisez en purée au blender ou au mixeur-plongeur. Ajoutez un peu d’eau si nécessaire pour obtenir la consistance que vous souhaitez. Goûtez et décidez s’il faut sucrer un peu plus, en fonction de ce avec quoi vous comptez le servir.

  • http://www.surfprevention.com lily

    Ah le gâteau aux amandes ! Je ne me lasse pas de sa douce simplicité. De plus, comme toi Clotilde, j’ai coutume de l’associer à un petit quelque chose qui le transfigure toujours : crème anglaise, coulis de fruit ou de chocolat, crème chantilly… Mes goûteuses maisons apprécient, ou plutôt, l’aînée des goûteuses. J’essaierai la version avec de la pâte d’amande : j’ai toujours travaillé avec de la poudre d’amandes jusque-là…

  • Anne-Cé

    Hihihi : pour le dégivrage de printemps, n’aie crainte, je ne pense pas que tu sois la seule qui ait pris cette sage résolution il y a quelques mois et qui soupire à chaque fois qu’elle y pense en se disant que le congélateur est loin d’être vide (en ce qui me concerne je vais même jusqu’à le nourrir malgré moi…)
    Une bonne raison de continuer de préparer du coulis de myrtille pour accompagner ce gâteau qui réussit à me faire de l’oeil malgré la quantité de beurre qu’on y met !
    Toujours aussi ravie de lire tes billets. A bientôt

  • http://palaisdeslys.over-blog.com Palaisdeslys

    Quel gâteau généreux et irrésistible!! Et avec ce coulis de myrtilles, c’est divin!

  • http://grandbouy.canalblog.com/ Laetitia

    Miam… que de bonnes choses pour un gâteau gourmand !

  • http://miaam.canalblog.com Eva

    Miam, ça a l’air vraiment délicieux !
    Bisous

  • http://Www.surf-prevention.fr Lily

    Pardon pour les erreurs j’écris de mon i phone ! Chère Clotilde, ce dimanche c’était mon anniversaire et j’ai tente le gateau aux amandes. Le resultat a été… Décevant. Je me suis retrouvée face a un solide pave dense comme du Beurre. Pas mauvais, non, mangeable mais sans doute très très loin de ce que je vois sur la photo. Et de ce que tu décris dans ton billet. Est ce parce que, étourdie, j’ai mélange le beurre puis les jaunes doeufs puis
    le sucre en poudre ? Rassure moi : la consistance n’est pas supposée être pâteuse ? Si tu pouvais éclairer ma
    lanterne … Bien amicalement !

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Alors d’abord, je suis navrée que tu aies été déçue. Le jour de ton anniversaire, en plus, non vraiment, ça me désole ! Concernant la texture, je confirme que ça doit être fondant mais certainement pas pâteux. Il est possible en effet que l’ordre dans lequel tu as mélangé les ingrédients ait une part de responsabilité mais j’avoue que c’est difficile à dire : j’ai fait ce gâteau deux fois maintenant, mais à chaque fois en suivant la recette telle qu’écrite, alors je ne sais pas ce que ça donne si on fait autrement… Autre possibilité : pourrait-il ne pas avoir assez cuit, ou es-tu sûre de ton four ?

  • http://Www.surfprevention.fr Lily

    J’oubliais !! J’ai accompagne mon ovni pâtissier Dun coulis de framboises faute de myrtilles : délicieux … Et ma fille de deux ans et demi a curieusement bien aime la chose … Ces petits nous surprendront toujours…

  • http://Www.surfprevention.fr Lily

    Clotilde : surtout que ma lamentable prestation de dimanche n entame pas ta bonne humeur. Je vais retenter l’expérience un de ces jours en forçant l’intensité de cuisson. Peut être en effet que mon gateau était tout simplement…. Un peu cru. Du coup j’ai bien rigole hier : c’est trop comique de rater un gateau d’anniversaire ! Moi qui suis connue dans la famille pour mes pâtisserie (petite la famille eh eh je n’ai pas la grosse tête non non non !!). A part ça je suis dans une phase aiguë de tartelettes au chocolat tout droit sorties de chocolat et zucchini le livre. D’accord toi tu proposes une tarte. En version tartelettes c’est tout aussi parfait, je dirais même perfectissime. Le dosage de ta mère pour la pâte sablée est incomparable !! Bonne soirée et a bientôt…

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Ah, je suis contente d’avoir (semble-t-il) le fin mot de l’histoire, et surtout que ce soit rattrapable grâce à notre ami le grille-pain ! Et je suis ravie que cette recette de tarte au chocolat se soit glissée dans ton répertoire…

  • http://Www.surfprevention.fr Lily

    C’est encore moi avec mes commentaires sur ce gateau, décidément il m’inspire …. Je lai trouve quand même pas mauvais du tout ce matin au petit dej après avoir subi l’épreuve du grille-pain. Ça confirme ta suggestion : la bête devait manquer de cuisson….

  • http://Www.surfprevention.fr Lily

    Aujourd’hui le temps était radieux sur le pays basque… Un temps a refaire le gateau aux amandes… Ça y est j’ai réussi : de peur de me planter a nouveau j’ai divise les proportions par deux ce qui est très facile a faire. J’ai enfourne la pate a 180 degrés pendant 43 minutes. Le résultat ? Un petit gateau très plat, forcément,mais succulent, et parfaitement cuit. Trempe dans un petit thé il prend une texture irrésistible. Je sens que je le refais ce we. Une dernière question : si je retentais la version originale, faudrait il compter deux fois 43 minutes de cuisson ? Sur cette question existentielle je salue Clotilde bien amicalement !

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Je suis ravie que ce deuxième essai soit concluant ! Si tu le refais en taille « normale » je ne pense pas qu’il faille doubler le temps de cuisson qui a l’air de marcher sur ton four, ça risque d’être un peu trop — à ta place, je le ferais cuire plutôt 1h15.

  • http://orangebalsamique.canalblog.com/ liseron

    Je le fais dès demain, en suivant à-la-lettre la progression, et en faisant un coulis à base d’un mélange de fruits rouges congelés.

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Chouette, tu nous diras !

  • http://orangebalsamique.canalblog.com/ liseron

    Ce gâteau est un régal, bien réveillé par la légère acidité des fruits rouges, et demain il fera de nouveaux heureux gourmands. La texture est étonnamment aérée, presque aérienne, bien douce, merci le mixer.

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Je suis ravie qu’il te plaise ! Et j’en ai un au four à l’heure où je te parle… :)

  • http://Www.surf-prevention.com Lily

    Avis a celles qui ne veulent pas jeter leurs blancs doeufs ni les congeler… Ou qui n’ont pas le temps de les recycler en macarons ! Hier, face a la maigreur du stock de yaourts dans mon frigo, je me suis dit : Priver mes filles de calcium ? Hors de question. Me priver de gateau aux amandes ? Meme pas en reve ! tentons plutôt de monter les deux blancs en neige (je divise par deux les proportions de
    Clotilde depuis ma ridicule prestation de l’autre jour) et de les incorporer a l’appareil. Résultat ? La texture change : elle est plus seche et plus mousseuse, moins originale, mais le gateau reste
    délicieux. Comme dans sa version originale, il est incomparable une fois trempe dans du thé. Je sais deja que je le referai alternativement en version yaourt ou en
    version blanc doeufs… Elle est pas
    belle la vie ?

  • http://gateauxandco.over-blog.com/ bree13

    c’est un pur délice, je viens de le faire et je l’ai mis sur mon blog, merci !

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      J’en suis ravie, merci !

Recevez la newsletter

Une fois par mois, vous recevrez un rappel des derniers billets publiés, plus de l'inspiration et des infos exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié pour chaque nouveau billet.