Tarte aux quetsches et crème de noix Recette

Tarte aux quetsches et crème de noix

Une variation sur le thème de la tarte aux quetsches de ma mère : au lieu de verser un mélange oeuf-crème sur les prunes, j’étale une crème de noix sur la pâte, inspirée des tartes aux noix du Périgord. Je mets peu de sucre dans ma crème de noix pour que la légère amertume des noix se fasse entendre en même temps que le sucré de la pâte sablée et l’acidulé des prunes cuites.

Recette traduite de l’anglais par Nathalie White, WhiteWords Translations.

Tarte aux quetsches et crème de noix

Pour la pâte sablée :
– 75 g de sucre (j’utilise un sucre de canne non raffiné, mais un sucre blanc convient parfaitement)
– 150 g de farine
– 75 g de beurre (j’utilise du beurre demi-sel ; si vous préférez utiliser du beurre doux, ajoutez une bonne pincée de sel)
– de l’eau ou du lait bien froid

Pour la garniture :
– 135 g de cerneaux de noix
– 2 c.s. de sucre (j’utilise un sucre de canne non raffiné, mais vous pouvez utiliser un sucre blanc ou même du miel)
– 1 œuf
– 3 c.s. de crème fraîche
– arôme facultatif : 1 c.c. d’extrait naturel de vanille ou 1 c.c. de liqueur de prunes ou de noix, ou 1 c.c. de rhum agricole
– 700 g de quetsches mûres (ou toute autre variété de prunes)

Préchauffez le four à 180°C. Graissez un moule à tarte de 25 cm de diamètre avec un peu de beurre et réservez.

Préparez la pâte sablée. Mélangez le sucre et la farine dans le bol d’un mixeur ou d’un blender. Ajoutez le beurre et mixez par courtes impulsions jusqu’à obtenir une consistance de chapelure grossière. (Vous pouvez également frotter le beurre dans les ingrédients secs du bout des doigts ou à l’aide d’un mélangeur à pâtisserie.) Ajoutez une cuillère à soupe d’eau ou de lait, puis mixez de nouveau par courtes impulsions jusqu’à ce que le liquide soit absorbé. La pâte doit rester friable, mais elle doit pouvoir former une masse si vous en pressez un peu au creux de votre main. Si ce n’est pas le cas, ajoutez quelques cuillères à café d’eau — une par une — et donnez quelques impulsions à la pâte jusqu’à obtenir la consistance désirée.

Répartissez uniformément le mélange dans le moule à tarte que vous avez beurré au préalable. A l’aide du talon de la main et des doigts, appuyez délicatement sur la pâte pour l’étaler en fine couche sur le fond du moule, puis formez un rebord tout autour. Ne vous inquiétez pas si la pâte vous semble un peu sèche ; c’est tout à fait normal. (Vous pouvez préparer la pâte la vieille si vous le souhaitez : recouvrez-la simplement de film plastique et mettez-la au réfrigérateur.) Faites cuire la pâte seule pendant 15 minutes, jusqu’à ce qu’elle prenne une couleur légèrement dorée.

Pendant que la pâte cuit, préparez la garniture. Mettez les noix et le sucre dans le bol d’un mixeur, puis hachez jusqu’à obtenir une poudre grossière. Ajoutez l’œuf, la crème fraîche et l’arôme choisi (facultatif), puis mixez de nouveau. (Vous pouvez préparer la crème de noix la veille si vous le souhaitez : conservez-la au réfrigérateur dans un récipient hermétique, puis laissez-la revenir à température ambiante avant de l’utiliser.) Rincez et séchez les prunes, coupez-les en deux et ôtez les noyaux.

Sortez le moule du four (sans éteindre) et laissez refroidir la pâte quelques instants. Etalez la crème de noix uniformément sur le fond de tarte et disposez les prunes en rosace, en commençant par l’extérieur. Enfournez et cuisez pendant 30 minutes, jusqu’à ce que les prunes soient cuites à l’intérieur et que la crème de noix soit ferme. Laissez refroidir complètement sur une grille avant de servir.

Il vaut mieux déguster cette tarte le jour-même, mais vous pourrez en conserver les restes jusqu’au lendemain ; recouvrez-les simplement de papier aluminium, mettez au réfrigérateur et laissez revenir à température ambiante avant de consommer.

Recevez la newsletter

Une fois par mois, vous recevrez un rappel des derniers billets publiés, plus de l'inspiration et des infos exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié pour chaque nouveau billet.