Curry de poulet, épinards et coco en 30 minutes Recette

Vous êtes prêts pour la confession du mardi ? Je n’aime pas vraiment les épinards.

Au tournant de l’âge adulte, lorsque j’ai tenté de redécouvrir et d’apprivoiser tous les légumes que j’avais passé mon enfance à détester (spéciale dédicace aux choux de Bruxelles), j’ai échoué misérablement quand est venu le tour des épinards.

En cause : des années et des années de cantines scolaires, et des moniteurs de colonie de vacances bien intentionnés (ou pas). Le résultat, c’est qu’aujourd’hui, à moins que les épinards soient d’une fraîcheur extrême et cuisinés par une magicienne avec des idées vraiment inspirées, ce petit arrière-goût amer et métallique me donne des frissons, et me fait repousser mon assiette avec un sourire poli.

Je n’achète donc presque jamais d’épinards. Mais lors d’un récent séjour dans le Perche, lorsque nous sommes arrivés au stand bio vers lequel nous nous précipitons avec excitation dès notre arrivée au marché, nous avons vu qu’ils vendaient des épinards magnifiques qui se vendaient comme des petits pains. Maxence était tenté, je me suis laissée convaincre, et nous en avons acheté une brassée.

Epinards

Ces épinards était si frais et si tendres qu’il y avait à peine besoin d’en retirer les tiges ; il fallait simplement leur donner quelques bains d’eau fraîche pour en retirer le sable (ne sautez jamais cette étape). J’ai décidé d’en faire une sorte d’épinards à la crème sans crème en les faisant juste « tomber » avec des oignons ciselés, et en liant le tout avec le beurre de coco que j’avais emporté dans mes valises (je suis très prévoyante).

Les épinards ont tendance à rendre pas mal de liquides à la cuisson — d’autant qu’il est difficile de les sécher vraiment bien — et la beauté de cette recette, c’est que le beurre de coco épaissit ce jus de cuisson, rendant les épinards vraiment moelleux et adoucissant leur saveur pour faire disparaître efficacement toute amertume.

C’était une préparation tellement facile, et nous l’avons dégustée avec tellement d’enthousiasme, que je l’ai faite et refaite depuis, pour le plus grand bonheur des autres membres de ma famille qui adorent les épinards (mais d’où viennent-ils ?).

Curry de poulet aux épinards en 30 minutes

J’ai amélioré la recette initiale en y ajoutant des lamelles de poulet (ou d’une autre source de protéines, comme du poisson blanc ou du tofu), ce qui en fait un repas complet qui ne salit qu’une cocotte, et qui est prêt en une demi-heure chrono, mise en place incluse.

C’est à ajouter séance tenante à votre répertoire pour les repas du quotidien, mais c’est aussi un plat suffisamment sophistiqué pour que vous puissiez le servir sans rougir lors d’un dîner entre amis un soir de semaine. Un peu de riz au rice cooker et hop, il n’y a plus qu’à mettre la table !

Vous aimez cette recette ? Partagez vos photos sur Instagram !

Ajoutez le tag #cnzrecipes aux photos de vos réalisations. Je partagerai mes préférées !

Curry de poulet, épinards et coco en 30 minutes Recette

Préparation : 10 minutes

Cuisson : 20 minutes

Total : 30 minutes

Pour 4 personnes.

Curry de poulet, épinards et coco en 30 minutes Recette

Ingrédients

  • 1 c.s. d'huile de coco ou d'huile d'olive
  • 1 gros oignon jaune, finement émincé
  • 1 c.c. de sel de mer fin
  • 1 1/2 c.c. de poudre de curry
  • 250 g de viande de poulet bio sans os (blanc ou cuisse), coupée en lanières (on peut aussi mettre un poisson blanc issu de la pêche durable, ou du tofu)
  • 650 g d'épinards frais, soigneusement lavés, tiges retirées
  • 45 g (3 c.s.) de beurre de coco (voir note de substitution ci-dessous)
  • Riz à la noix de coco et aux épices ou riz basmati cuit, pour servir
  • 1 citron vert, coupé en quartiers, pour servir

Instructions

  1. Faites chauffer l'huile de coco sur feu moyen dans une cocotte.
  2. Ajoutez l'oignon, le sel et le curry, et faites revenir pendant 5 minutes en remuant souvent, jusqu'à ce que l'oignon soit tendre.
  3. Oignons
  4. Ajoutez le poulet et faites cuire 5 à 10 minutes, en remuant de temps en temps, jusqu'à ce que la viande soit cuite à coeur et légèrement colorée.
  5. Oignons et poulet
  6. Ajoutez les épinards et faites cuire 5 minutes en remuant régulièrement, jusqu'à ce que les épinards soient juste "tombés" ; évitez de les faire trop cuire.
  7. Epinards
  8. Incorporez le beurre de coco.
  9. Epinards et poulet
  10. Servez immédiatement avec du riz à la noix de coco et aux épices et un trait de jus de citron vert.

Notes

Si vous n'avez pas de beurre de coco sous la main, vous pouvez utiliser 80 à 100 ml de crème de coco (qui est plus concentrée que le lait de coco). Le résultat sera un peu plus liquide ; assurez-vous donc d'avoir bien, bien séché vos épinards pour que ça ne soit pas flotteux.

Vous pouvez aussi remplacer le beurre de coco par la même quantité de purée de noix de cajou (en magasin bio).

http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/viandes/curry-poulet-epinards-coco-30-minutes-recette/

Curry de poulet aux épinards en 30 minutes

  • Palmira

    A la maison les légumes verts ont la cote! Et les épinards donc! Depuis que je les essore comme la salade et que je ne les passe plus que 1 minute dans 2 cm d’eau bouillante on en mange nettement plus souvent!
    Une très bonne idée que je garde sous le coude!
    Bonne soirée
    palmira

    • Merci Palmira ! Dans tes 2 cm d’eau bouillante, du coup tu appuies sur les épinards avec une cuillère en bois pour qu’ils « tombent » tous ?

      • Palmira

        Yes, je les appuie/touille/retourne le temps que tout retombe à peine. Et c’est dingue mais le goût métallique disparaît et le côté vert genre blette ressort…Je crois que c’est Heidi Swanson qui les cuit comme ça dans un de ses livres et ça a changé ma façon de cuisiner les épinards!

        • Solène

          Je fais pareil, puis les essore à mort, y compris à mains nues à la fin, avant de les mettre dans le robot avec 1 oeuf, de la ricotta, du parmesan / de la fêta, de l’ail, tomates confites si j’en ai, le tout dans des quantités appréciées au jugé pour en faire une farce de petits feuilletés / samossas dans des feuilles de brick.

          • Miam les petits feuilletés ! Quelle matière grasse mets-tu pour « lubrifier » les feuilles de brick?

          • Solène

            Du beurre !

  • Nathaly

    Autant j’ai toujours du mal avec les choux de Bruxelles, autant j’adore les épinards !
    Merci pour cette chouette recette, tout ce que j’aime ! <3

  • Solène

    Hé hé, voilà le genre de recette que j’adore… Merci merci Clotilde ! J’ai failli cliquer sur l’achat en 1-clic d’Amazon, mais j’ai pris le temps de réfléchir : que vais-je faire du beurre de coco en-dehors de cette recette ? Et donc je te retourne la question, t’avais qu’à pas me tenter !! Autre question, peut-on utiliser à la place une autre purée d’oléagineux ? Si oui laquelle ???

    • Alors tu vas être contente, j’ai tout un billet qui rassemble des recettes divines au beurre de coco. Y a plus qu’à ! 😉

      Pour les substitutions, je n’ai jamais essayé avec une purée d’oléagineux, mais je pense que ce serait hyyyyyper bon avec du beurre de cajou, je ne sais pas si tu as déjà goûté, c’est une tuerie. Sinon, de la crème de coco, mais c’est plus liquide.

      • Solène

        Rrrrroooohhhh, le beurre de cajou, un truc de fou, juste. As-tu essayé les sablés salés tout cajou de Clea ? Même potentiel addictif : te voilà prévenue !
        Merci merci en tout cas pour tout ! Tu as vraiment le degré d’intérêt pour la cuisine végétar(l)ienne qui me correspond (tirer parti de tous ces merveilleux ingrédients nouveaux sans renier radicalement poisson, viande, gluten et produits laitiers) j’attends tes billets avec de plus en plus d’impatience ! Le problème du beurre de coco c’est que mon compagnon risque de ne pas être fan… mais comme je l’ai déjà converti à pas mal de choses, ça se tente !

        • Merci beaucoup Solène, pour la recommandation de recette, et pour tes compliments ! Je suis ravie que mon approche te parle.

  • Vanessa De Carvalho

    Dans le genre de recette magique pour les épinards j’ai testé récemment une sorte de palak paneer sans paneer.

    Bref pour ceux qui seraient tentés, pour deux, faire revenir au wok doucement dans un peu d’huile un (demi) oignon avec des épices (coriandre, cumin, curcuma, gingembre) et une gousse d’ail dégermé et emincée. Ajouter des tomates en quartier (ou en boite) et sauter sur un feu un peu plus vif. Préparer les épinards : lavés équeutés et coupés grossièrement (parce que je n’aime pas trop haché). Monter le feu et ajouter les épinards. Faire revenir sur feu bien vif en surveillant pour favoriser l’évaporation de l’eau de végétation. Ajouter des cubes de feta juste avant de servir (ou paneer revenu si vous en avez) et se régaler! Ca change des épinards à la crème. J’ai servi avec des pommes de terre vapeur mais ça marche bien sûr avec du riz…

    • Quelle belle recette, merci pour le partage, j’essaierai ça !

    • Punky Brewster

      Bonjour Vanessa, oh là là j’ai limite passé plus de temps à essayer de te retrouver que le temps que j’ai passé à préparer ta recette ! En effet, je m’étais juste noté sur mon fichier : « un com sur le blog de Clotilde propose blablabla ». Pas facile avec seulement ça…
      Mais je me suis obstinée parce que j’aime remercier ceux qui m’inspirent une recette.
      Et j’ai aimé ta recette toute simple, alors voilà : merci !
      Je ne peux pas aller à la ferme en ce moment, donc je l’ai faite avec des épinards surgelés « feuilles préservées » d’une marque dont j’ai déjà parlé et que je trouve être vraiment la meilleure dans la catégorie « épinards surgelés ». Je n’en avais pas acheté depuis longtemps parce que ça me chiffonne qu’ils ne soient pas bio, n’empêche qu’ils sont top quand même et conviennent tout à fait pour cette recette.
      J’ai servi avec des pommes de terre nouvelles à la vapeur comme toi, parce que j’en avais dans mon frigo, mais je pense que je préfèrerais avec du riz, que ça se marierait mieux.
      J’ai mis graines de cumin entières rôties avec l’oignon et l’ail au début (et un peu de sel, en pensant à Clotilde car je n’en mettais pas avant !), curcuma en poudre en même temps que les tomates, et feta à la fin.

      • Merci Audrey d’attirer à nouveau notre attention sur la recette de Vanessa !

  • Alexia VL

    Même question que Solène ! Par quoi peut on remplacer le beurre de coco ?!
    Grande fan d’épinards, et de curry, je ne vais pas attendre très longtemps pour la tester 😉

    • Merci pour ta question ! J’ai répondu à Solène, et aussi mis à jour la recette pour inclure une petite note de substitution !

  • Floriane

    Si je pars du principe que les « autres membres de ta famille » désignent, entre autres, tes 2 fils, je me dis que tu as bien de la chance ! Ma mère ne peut plus en manger, la faute à mes grands-parents (comment, Mamie t’aurait forcée à finir ton assiette d’épinards lorsque tu étais petite ?! xD) mais moi j’en raffole. Pas les épinards surgelés, évidemment, mais les magnifiques pousses vertes du jardin de mon grand-père (qui n’a pas besoin de me menacer pour que je termine ma portion ^^).

    • Mes parents ont toujours été de l’école « Il faut au moins goûter une bouchée » mais ils faisaient une exception pour les épinards et les endives (que j’aime aujourd’hui mais que je détestais enfant), que j’avais le droit de décliner à 100%.

  • graffie

    Oh la la ! Il faut que j’essaie absolument ! Avec les enfants uniquement, l’Homme refuse énergiquement que des épinards arrivent dans son assiette… Mais mes héritiers et moi nous adorons les épinards (frais évidemment, ceux de la cantine ne passent pas…! ) Lasagnes (avec du saumon), tartes ( avec du chèvre et des pignons de pin), oeufs cocotte…Justement je cherchais des idées pour ma liste de courses et les menus à venir… Merci !

    • J’aime l’idée des lasagnes au saumon ! Mais j’avoue que je ne cuisine presque jamais de saumon, trop compliqué d’en trouver d’un approvisionnement durable et pas hors de prix…

  • de Laurens

    les épinards, j’adore, à l’indienne, tout comme toi ! et souvent,l’hiver, ,le plat se transforme en soupe, agrémenté de quelques crevettes, un délice !

    • Et du coup tu mixes, ou c’est une soupe avec morceaux ?

      • Frédérique

        Non, tout reste en morceaux et c’est bien meilleur : en fait, je m’inspire d’une recette géniale qui est parue dans Elle à table sous le nom de « soupe de gambas, riz et curry » il y a 2 ou 3 ans je crois. que tu devrais facilement retrouver;)

        • Ah c’est chouette ! Ça m’a donné l’occasion de tester la nouvelle appli ELLE à table sur mon téléphone — j’ai trouvé ladite recette et je l’ai ajoutée à mon « carnet ».

          • Frédérique

            Tu ne le regretteras pas : c’est vraiment une super recette que mon père , fin cuisinier, a adoptée depuis qu’il l’a goûtée à la maison..

  • de Laurens

    Une dernière chose, j’utilise le plus souvent les épinards Bio de chez Picard, conditionnés en galet, super pratique…

    • Merci pour le tuyau !

      • Punky Brewster

        Bon, je trouve que les épinards surgelés n’ont que peu à voir avec les épinards frais (c’est parce que j’aime VRAIMENT de grand amour les seconds !), mais quitte à prendre des surgelés, je trouve que les plus proches, en saveur, des épinards frais, sont les « feuilles préservées » chez Bonduelle. Pas bio, mais meilleur quand même…

        • Bon, je vais peut-être essayer. Peut-être. Je vais voir. Au moins pour Maxence et mes fils ! 🙂

  • Frédérique

    En résumé, vive le printemps !

  • Marrant. J’ai moi aussi entamé autour de mes 30 ans une longue route de re-découverte des légumes, pas franchement à l’honneur chez mes parents, et j’adore les épinards. Ma bête noire c’est les brocolis, mais je n’ai pas encore testé ta recette de brocolis grillés. Mon moment d’épiphanie? Les épinards proposés dans les *vrais* restaurants japonais, servis avec une sauce au tahini / soja, et parsemés de gomasio. Un délice (avec mon futur rice cooker). Maintenant je les aime presque nature, avec du poisson blanc, ou en salade avec de la patate douce rôtie par exemple.
    Côté pratique, les épinards en feuille surgelés Bondelle sont top.

    • Ah oui c’est vrai, à la japonaise c’est divin aussi ! Il faudra que je fasse ça à l’occasion, je partagerai la recette si je suis contente de ma formule. Pour les brocolis, tu peux essayer à la japonaise aussi : cuits vapeur, servis à température ambiante avec une mayonnaise au wasabi. ^^

      • Cool, merci, ça m’ouvre une nouvelle porte vers l’univers merveilleux des brocolis. Pour la sauce épinards, j’ai fait tahini + eau + sauce soja + gomasio, mais j’ai fait ça à l’arrache, donc je suis preneuse du résultat de tes recherches si tu aboutis à un truc sympa. Merci!

      • Frédérique

        De la mayonnaise au wasabi ? ! Tu peux donner la recette s’il te plaît ? Merci .

        • Pas encore de recette à partager, c’est une recette goûtée chez Tsubame dans le 9ème à Paris, et en cours de développement dans ma propre cuisine. 🙂

          • Frédérique

            Ah, Tsubame, je l’ai noté dans mon calepin, beaucoup de monde en parle. J’attendrai patiemment le résultat de tes explorations 🙂

          • C’est une adresse que j’aime beaucoup, mais je n’ai testé que le midi. Ils font leurs bento à emporter, c’est pratique et délicieux.

          • Frédérique

            Merci Clotilde, c’est noté !

          • Punky Brewster

            Frédérique, essaye les « broco-lounge » de Guillaume Long.
            Ici : http://long.blog.lemonde.fr/2009/10/14/du-brocoli/
            Si tu aimes les saveurs japonaises, ça peut te réconcilier avec les brocolis 😉

          • Frédérique

            Merci Punky B, c’est vrai que je préfère dix fois les épinards aux brocolis ..

          • Punky Brewster

            Ah de rien, mais en fait je m’aperçois que c’est à Madame Ganache qui n’aime pas les brocolis mais les saveurs japonaises oui, que je voulais parler des « broco-lounge » de Guillaume Long… J’ai eu comme un petit bug, pardon Frédérique !

          • Frédérique

            c’est bien ce qui me semblait 😉

          • Merci pour le lien, j’ai bien ri ! (« Ça vient de New York ? » ha ha !)

  • Punky Brewster

    Moi je n’ai aucun souci pour bien sécher les épinards frais : je les lave à grande eau dans l’évier bouché et je les essore dans l’essoreuse à salade sans souci ! Ensuite je les fais tomber dans une grande marmite avec un trait d’huile d’olive, de l’ail émincé et des graines de cumin rôties… C’est très très simple et j’adore ça ! Le truc, c’est que je réserve cette « recette » un soir de retour du marché, pour accompagner un poisson entier au cuit-vapeur souvent, quand on ne dîne que tous les deux mon barbu et moi. Parce que quand tu commences à avoir des enfants qui aiment les épinards (frais), et que, en accompagnement unique pour deux adultes, tu comptes déjà 600 g à 700 g d’épinards frais, c’est dans la baignoire qu’il faut les laver les feuilles ! Et tu as intérêt à avoir des commis qui aiment manier l’essoreuse 😉
    Bref, tout ça pour dire que bien sûr je vais tester ta recette, soit avec de la purée de noix de cajou, soit avec de la crème de coco, car le beurre de coco, je n’en trouve pas dans mon magasin bio !
    Autant de l’huile de coco, désordorisée ou non, il y en a pléthore, autant le beurre… mystère !
    Je pourrais regarder dans le nouveau magasin bio où je ne suis allée que deux fois pour l’instant. C’est rangé avec les purées d’oléagineux tu penses ? Ou avec l’huile de coco ? Ou au frais ?

    • Exactement ! En fait, pour être plus claire, je trouve ça difficile de bien sécher les épinards frais parce que c’est tellement encombrant qu’il faut faire plusieurs « fournées » dans l’essoreuse à salade, et du coup trouver la place de manipuler les épinards mouillés, l’essoreuse, les épinards secs, ça me fatigue rien que d’y penser. Du coup je m’obstine à tout mettre dans l’essoreuse d’un coup, et sans grand mystère, ça ne marche pas très bien. 😀

      Pour le beurre de coco, l’approvisionnement en magasin bio est encore timide, mais c’est toujours rangé à côté des laits de coco. Moi j’en trouve dans une Biocoop (celle de la rue de Paradis) en conditionnement en bocal de la même marque que celui-ci ou sinon en petits paquets cartonnés de la marque Biona, en vente ici chez mon bio indépendant de la rue des Abbesses. C’est moins cher, mais c’est un conditionnement en poche plastique à l’intérieur, donc moins cool, mais ça dépanne.

      Et sinon, beaucoup moins cher mais pas bio, en supermarché asiatique ou indien (à Paris, à La Chapelle ou à Belleville), en conditionnement « petit paquet de carton » comme ci-dessus.

      • Punky Brewster

        A côté des laits de coco, d’accord. J’irai voir la semaine prochaine (c’est un magasin bio qui est plus loin de chez moi que celui auquel je vais toutes les semaines).
        Je te tiens au courant 😉

        • Punky Brewster

          J’ai trouvé le beurre de coco le matin… et testé ta recette le soir !
          (Pour info, le beurre de coco que j’ai trouvé en magasin bio est en bocal, de marque Dr. Goerg, et il était rangé avec les autres purées d’oléagineux.)
          J’ai beaucoup aimé le goût, mêlé aux épinards (frais du matin aussi !).
          Le seul truc, c’est que le riz (aux épices douces façon Pulao, de Beendhi) était trop sec pour moi… Mais c’est parce que j’aime que le riz soit nappé de quelque chose, mon barbu aime tellement le riz nature, comme ça, sans rien, que ça lui allait très bien, à lui.
          Moi je me demande si on ne pourrait pas doubler le beurre de coco, pour avoir plus de sauce ? Ou bien je réessayerai sans doute avec de la crème de coco à la place, pour que le résultat soit plus liquide justement, et que je puisse mélanger avec le riz. Je te dirai.
          Sinon le beurre de coco en lui-même, c’est un truc de fou !
          Mes babi étaient tous les trois agglutinés autour de moi, chacun sa cuillère à la main dans l’idée « chouette chouette, une nouvelle purée d’oléagineux à goûter »… et ils ont adoré ! J’ai dû leur mettre un stop parce que bon, la gourmandise du soir c’est sympa, mais je pense que c’est moins efficace que le miel de thym contre la vilaine toux qu’ils traînent en ce moment !!!
          Merci pour cette découverte si gourmande…

          • Si tu veux plus de sauce, tu peux effectivement utiliser de la crème de coco à la place ! Quant au riz, si tu l’as trouvé trop sec, tu peux aussi le faire cuire avec un peu plus d’eau.

            Petite mise en garde pour les petits et le beurre de coco, ça peut avoir un côté « asséchant » en bouche et donc il ne faudrait pas qu’ils en prennent une trop grosse cuillerée qu’ils auraient du mal à avaler.

  • Isabelle

    Bien sûr que ça me dit (comment pourrait-il en être autrement, il est très appétissant) mais je pense que j’aurais du mal à trouver des épinards aussi magnifiques sans difficultés, mais je me fournis au Panier Parisien donc je vais voir Si le riz n’est pas à la noix de coco, quelques noix de cajou concassées, torréfiées font merveilles avec les épinards.

  • émilie

    oups j’ai l’impression d’être la seule à avoir horreur des épinards :-s
    On pourrait bien sûr les remplacer par autre chose, mais ça serait dommage, ils sont un des ingrédients principaux…

    • Y a-t-il un autre légume à feuilles vertes que tu aimes ?Je fais la même recette avec des blettes ou avec du chou pointu…

      • émilie

        quelle bonne idée avec du chou ! Tu fais la recette de la même façon ou tu fais blanchir avant de l’ajouter à la préparation au curry ?

        • Soit je fais ça avec du chou pointu qui est assez tendre et feuillu, soit je fais ça avec du chou plus normal, et j’ajuste simplement le temps de cuisson. Je ne fais jamais rien blanchir avant quoi que ce soit, c’est trop compliqué. 🙂

          • Punky Brewster

            Ah si les topi quand même, tu les blanchis avant pour ton velouté à la poitrine fumée, non ?

          • Ah oui mais là c’est particulier, c’est pour la digestion. 😀

          • Punky Brewster

            Evidemment. Suis-je bête !

  • Punky Brewster

    Comme je te l’avais dit il y a quelques mois, j’ai réessayé ta recette avec de la crème de coco à la place du beurre de coco (et sans poulet mais avec 1 kg d’épinards et du riz pour un dîner végé).
    Effectivement, du coup j’étais contente d’avoir plus de sauce… mais le goût m’a semblé moins concentré !
    Au final, je pense que je reviendrai à ta version initiale, quitte à un peu moins essorer les épinards que toi pour avoir un peu plus de jus de cuisson !

Recevez la newsletter

Recevez GRATUITEMENT par email mes toutes nouvelles recettes, plus des infos et astuces exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié dès qu'un nouveau billet est publié.

Lisez la dernière edition de la newsletter.