Le Meilleur de 2008

Je suis en pleins préparatifs pour le réveillon de ce soir — en réalité, je suis toujours en pyjama, mais c’est ça la vraie magie d’internet — et avant qu’on ne tourne la page de 2008 pour passer à autre chose (par exemple 2009), j’aimerais prendre un moment pour me remémorer ce que cette année a apporté de beau et de bon.

Il y a eu la sortie de la version française de mon livre de cuisine, et la publication américaine de mon guide du Paris gourmand ; il y a eu un beau voyage en Australie et un autre en Croatie ; il y a eu la naissance du plus délicieux des neveux à fossettes multiples, l’achat d’un beau vélo, et le trépas de mon pauvre four. Mais à part ça, voici mon palmarès personnel pour 2008 :

Lecture culinaire préférée : The Country Kitchen, de Della T. Lutes, un livre racontant la vie d’une famille de fermiers dans le Michigan à la fin du XIXème siècle, et dont mon ami Adam m’a trouvé une édition de 1937 à la librairie de Bonnie Slotnick, à New York.
Autres nominés : The Language of Baklava de Diana Abu-Jaber et The Book of salt de Monique Truong.

Recette de gâteau préférée : le gâteau au pavot sans farine.

Chocolat préféré : la tablette à 71% d’El Ceibo, une coopérative bolivienne.
Autres nominés : la tablette aux raisins et liqueur de cacao de Claudio Corallo, le chocolat cru de Poppy et la barre à 80% de chocolat moulu à la meule de pierre de Taza.

Livre de cuisine préféré : A Platter of Figs and Other Recipes de David Tanis.
Autres nominés : les Petits ricochets de cuisine de Sonia Ezgulian et Une japonaise à Paris de Kaori Endo.

Nouveauté C&Z préférée : la série des idiomes comestibles.
Autre nominé : le micro-blogging via twitter.

Eco-gestes adoptés : utiliser des sacs de course réutilisables de façon systématique et m’efforcer de soutenir la pêche durable (du coup, on mange beaucoup moins de poisson tout court).

Recette de dip préférée : le caviar d’aubergine au yaourt de chèvre.

Echange le plus marquant : une conversation par email avec David E. Price, qui a mené au billet Le Cuisinier qui ne voyait pas.

Astuce la plus révolutionnaire : on peut peler le gingembre ultra facilement en grattant la peau avec le bord d’une petite cuillère retournée.

Morceau de viande préféré : le filet mignon de porc.

Lectures non culinaires préférées : The Places in Between de Rory Stewart et What is the what de Dave Eggers.

Nouveaux jouets préférés : le fouet danois, le moulin à sésame, et l’accessoire magique BeaterBlade+ pour mon mixeur, qui évite de devoir racler les parois du bol à tout bout de champ (le beaterblade n’est pas encore distribué en France à ma connaissance ; j’ai acheté le mien à New York).

Recette de salade préférée : cette salade tiède de potimarron et haricots blancs, qui apparaît régulièrement à notre table .

Retour sur les bancs de l’école préféré : une conférence de deux jours sur la gastronomie moléculaire, qui a conduit à ces stupéfiants sablés à la farine torréfiée.

Plus vieille habitude ressuscitée : faire mes propres yaourts (cette fois, c’est dans le but de limiter ma production de déchets non recyclables : les bouteilles de lait se recyclent, pas les pots de yaourt).

Nouvelle activité préférée pour occuper le temps que je n’ai pas : faire des amigurumi.

Recettes bluffantes préférées : les guimauves maison et l’entremets dacquoise à la framboise et à la mousse de fromage blanc que j’ai apporté au déjeuner de Noël, que je refais pour ce soir, et dont je devrais vous reparler bientôt.

Nouveau restaurant préféré : Le Cul de Poule (voir ici, ici, ici et ici).
Autres nominés : Les Côtelettes et Le Café Pleyel (voir ici, ici et ici).

Recette de glace préférée : la glace au yaourt et au chocolat.
Autre nominé : le gelato à la pistache.

Et vous, quels sont vos inoubliables de 2008 ?

(Vous pouvez aussi revenir sur le meilleur de 2007.)

  • Claudine

    Le fouet danois parisien aurait été mon jouet préféré si quelqu’un (and I’m not naming names) n’en avait pas parlé sur un blog lu sur toute la planète…! J’ai du importer le mien des US!
    J’attends également l’arrivée de ma (mon?) BeaterBlade!

    Best wishes for a blogging bonne année 2009!

  • http://enattendantlarevolutionjecuisine.hautetfort.com Mona

    Impressionnante ta liste ! Et en plus en pyjama !
    Trève de plaisanterie…je note quelques unes de tes impressions ou choix ! Moi, je n’ai pas encore réfléchi : je ne suis plus en pyjama mais en train de…cuisiner pour ce soir !(Hum ! Quelle originalité !)

  • dominic

    C’est un excellent palmares 2008! Le coup du gingembre pelé à la cuiller est fantastique!! Cela dit, pour l’éco-geste du sac réutilisable, je me questionne à propos de cette pratique qui prend une ampleur quasi-frénétique, en tout cas, ici, au Québec.

    J’ai adopté le sac réutilisable – ou plutôt mon énorme backpak Freitag – il y a trois ou quatre ans pour faire mes emplettes au marché. Du coup, je peux tout trimballer dans un seul sac, le porter sur le dos et avoir les mains vides en revenant du marché. Très pratique quand on doit prendre son vélo ou prendre le métro et monter dans un bus pour revenir à la maison. Toutefois, il faut savoir aussi bien organiser ses courses pour ne pas que se retrouvent dans le sac les framboises et les tomates sous de très belles courges d’automne: Imaginez le gâchis quand ça m’est arrivé la première fois…

    Cela dit, avant d’adopter le sac réutilisable, j’utilisais les sacs platique du marché dans la corbeille à déchets de la cuisine. Or, maintenant, je dois acheter des sacs plastique pour la corbeille… On n’est pas plus avancé, sauf si, bien sûr, on réussit à trouver les sacs poubelles biodégradables dans l’environnement, mais le problème n’est pas réglé puisque la production de ces sacs est tout aussi polluante. Le sac réutilisable nous permet d’avoir la conscience écolo-à-la-mode un peu plus tranquille certes, mais la seule solution qui m’apparaît la plus saine serait d’avoir un composteur à la maison et de réduire au maximum ma production de déchets enfouissables. Ce n’est pas encore fait, mais j’y songe… Pour le reste, je prends le transport en commun, le vélo huit mois par année – parce que l’hiver montréalais est très hostile aux cyclistes – et puis j’utilise des produits comme le citron, le vinaigre, le bicarbonate et quelques produits biodégradables pour l’entretien ménager.

    Quant à mon coup de coeur 2008, c’est de vous avoir découverte à la télé avec Josée Di Stasio.

    Une Bonne Année 2009 à vous!
    Dominic

  • http://chocolateandzucchini.com clotilde

    Dominic – Merci pour ces bonnes remarques. Je suis entièrement d’accord que l’utilisation d’un sac de courses réutilisable n’est pas une solution parfaite, et surtout qu’elle ne dispense pas de se poser des questions sur les autres aspects de la vie d’un foyer.

    (J’aimerais bien trouver une solution pour les déchets compostables, mais il n’existe pas — à ma connaissance — de système mis en place à Paris, et faute de jardin, c’est délicat à mettre en place…)

    Très bonne année !

  • Ingrid

    L’inoubliable 2008 sera pour moi tout simplement la découverte de ce blog et de tes merveilleuses recettes grâce à ta rubrique dans Elle à Table. J’ai attendu avec impatience la sortie de ton livre version française que je me suis empressée d’aller chercher. J’adore le ton utilisé, je me régale des petites histoires attachées à chaque recette.
    Meilleurs voeux pour 2009.
    Ingrid

  • Guigui

    Avant toute chose Bonne et heureuse année 2009,
    Recette de gâteau préférée : le cheese cake mais pas diet de chez pas diet.
    Chocolat préféré : Je ne suis pas très chocolat, mais j’ai découvert au supermarché un chocolat dessert au noisette accompagné d’une recette de mousse super facile pour qui sait faire des blancs en neige (ce qui est maintenant mon cas), bluffant.
    Livre de cuisine préféré : Cuisinez les produits mythiques du XX(I)e siècle de fegh.
    Autres nominés : la nouvelle « bible » ducassienne sur la cuisine de la méditerranée.
    Eco-gestes adoptés : idem pour soutenir la pêche durable , plus facile quand on habite au bord de la mer ce qui est mon cas, mais quand même, et réduction de la quantité moyenne de viande consommée par repas, ce qui permet de l’acheter exclusivement chez un boucher qui privilégie l’élevage traditionnel donc moins mauvais pour la planète, CQFD.
    Recette de dip préférée : mélanger muscade, coriandre, anis vert et cardamone (le tout ne devant représenter plus d’une cuillère a café) dans un yaourt nature, laisser infuser 30 minute et tremper des légumes frais taillés en petits bouts dedans.
    Astuce la plus révolutionnaire : on peut ouvrir des huitres en les mettant trente secondes au micro-onde… Naaaaaaaan je rigole, ne faites surtout pas ça c’est une énorme bêtise, par contre il parait qu’il y en a encore qui ne savent pas que pour peler un poivron grillé il faut le mettre (une fois grillé bien sur !…) dans un sac congelation 10 a 15 minutes…
    Morceau de viande préféré en 2008 : la côte de veau.
    Gestes culinaires réussis en 2008 : Monter des blancs en neige et ouvrir des huitres.
    Légume découvert en 2008 : le chou chinois pour la réalisation de nouilles asiatiques, mais franchement celui que j’ai gouté ressemblait beaucoup au chou blanc traditionnel qui est quand même moins cher.
    Les trucs que j’aurais pu faire en 2008, mais que, quand même, à force d’en entendre parler on finit par plus en avoir envie : les chips de betterave rouge.

Recevez la newsletter

Une fois par mois, vous recevrez un rappel des derniers billets publiés, plus de l'inspiration et des infos exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié pour chaque nouveau billet.