Textes

Tour du monde culinaire en 30 expressions imagées

"Juste des myrtilles", une expression norvégienne illustrée par Mélina Josserand.

"Juste des myrtilles", une expression norvégienne illustrée par Mélina Josserand.

A chaque fois que j’organise un concours, je m’efforce d’imaginer une question qui encouragera les réponses créatives et personnelles : l’idée, c’est de vous donner envie de vous creuser un peu la tête mais aussi, plus égoïstement, que la lecture de vos réponses soit pour moi source de plaisir et d’inspiration. Je ne suis jamais déçue.

A l’automne dernier, lorsque mon livre sur les expressions culinaires françaises Edible French est paru, j’en ai fait gagner des exemplaires sur la version anglophone du blog, et pour participer il fallait proposer une expression imagée liée à la cuisine, dans n’importe quelle langue.

Nombre de mes lecteurs partagent mon amour des langues, je n’ai donc pas été surprise de les voir lister des dizaines d’expressions curieuses et délicieuses. Ça m’a donné envie d’en tirer un petit florilège, que voici. N’hésitez pas à en ajouter dans les commentaires !

Mon livre sur les expressions culinaires françaises
Edible French

Pologne : Laisser quelqu’un aller dans les framboisiers (Wpuścić kogoś w maliny) signifie qu’on laisse quelqu’un aller au devant de difficultés en toute connaissance de cause.

Corée : On dit de quelqu’un qu’il est une peau de poulet (느끼해) quand il est ringard et lourd. C’est une expression qui fait aussi référence à des nourritures grasses et fades qui vous dégoûtent.

Pologne : Se faire servir la soupe au sang de canard (Czarna polewka) signifie se faire éconduire dans une relation amoureuse. La soupe au sang de canard était le plat traditionnellement servi par les parents d’une jeune fille à l’homme dont ils refusaient la demande en mariage.

Pays-Bas : Avoir une pomme à peler avec quelqu’un (Hij heeft een appeltje met hem te schillen) signifie avoir une dent contre quelqu’un.

Allemagne : Avoir des raisins secs dans la tête (Rosinen im Kopf haben) signifie avoir de grandes ambitions.

Allemagne : Une maman fraîchement sortie du four (Frisch gebackene mama), c’est une femme qui vient d’avoir un bébé.

Espagne : Être même dans la soupe (Estar hasta en la sopa) se dit de quelqu’un qui est présent partout, par exemple une célébrité invitée sur tous les plateaux.

Pakistan/Inde (punjabi) : « Tu es comme un morceau de beurre, un bol de crème fraîche et un cristal de sucre » (Makkhan de pedeo, malaai de duneo, mishri di dali) est une expression flatteuse qui vise à séduire la belle du village.

"Un jour miel, un jour oignon."

« Un jour miel, un jour oignon. »

Lire la suite »

Jeûner pour lutter contre le décalage horaire

Le trail mix germé qui a mis fin à mon jeûne aérien

Le trail mix germé qui a mis fin à mon jeûne aérien

Avec l’été et les vacances qui approchent (youpi !), vous avez peut-être d’excitants projets de voyages à travers plusieurs fuseaux horaires. Si c’est le cas, il vous faudra vous accommoder du décalage horaire et j’ai pour cela une chouette astuce à vous livrer ; elle me vient de mon ami Adam, qui la tenait lui-même de Jason Kottke.

Le conseil est simple : il faut jeûner 12 à 16 heures avant l’heure du petit déjeuner à destination.

L’idée, c’est que le système digestif joue un rôle important dans la perception du temps de notre corps. Ce jeûne volontaire a donc pour but d’imiter le jeûne nocturne (c’est-à-dire sans la demi-tablette de chocolat de minuit moins le quart) et ainsi d’aider notre horloge biologique à se caler sur la nouvelle heure.

Il se trouve que j’ai eu vent de cette technique juste avant de partir à San Francisco à l’automne, et comme nous nous apprêtions à faire un aller-retour de 12 heures de vol dans chaque sens avec 9 heures de décalage horaire, je n’ai pas hésité à donner sa chance au produit.

La bonne nouvelle, c’est que ça a fonctionné au-delà de mes espérances : ce voyage a eu à peu près autant d’effet sur moi qu’un voyage en métro, en dépit du fait que je n’ai pratiquement pas dormi pendant le vol, grâce au petit garçon adorable mais très éveillé qui était assis sur mes genoux.

Et c’était vraiment facile à mettre en pratique.

Lire la suite »

Cuisiner pour soi (courgettes et pois chiches)

Zucchini and Chickpeas

Voilà à quoi ça ressemble quand je dîne toute seule.

J’ai toujours été curieuse de savoir ce que les gens cuisinent quand ils cuisinent pour eux-mêmes : certains ne voient pas l’intérêt s’il n’ont pas de public, d’autres se rabattent sur des nourritures réconfortantes qui ne nécessitent aucune préparation, certains profitent de l’opportunité de manger ce qu’ils adorent mais que leur famille honnit, et d’autres encore prennent plaisir à s’offrir précisément ce que leur appétit demande.

Je fais partie de la dernière catégorie. Les corn flakes pour le dîner, ça n’a jamais été mon truc, et les soirées que je passe seule tournent autour de ces deux décisions capitales : le film que j’ai envie de regarder, et le plat que j’ai envie de manger.

Je savoure ce conciliabule intérieur, lorsque mon cerveau se branche directement sur mon estomac, et qu’aucune autre considération n’entre en ligne de compte.

Certes, c’est de cuisine simplissime qu’il s’agit dans ces cas-là, et je n’y passe pas plus d’une demi-heure, rangement compris, mais c’est une demi-heure que j’investis avec bonheur dans ma soirée. Et ce que ces repas ont en commun, 99,9% du temps, c’est que 1- ils sont très, très axés sur les légumes, et 2- ils se mangent dans un bol, avec juste une cuillère ou une fourchette. L’idéal pour manger en tailleur sur le canapé.

Lire la suite »

Pêche durable : que faire ?

Sardines

Tout ça, c’est la faute de mon neveu.

C’est à peu près au moment de sa naissance, il y a quelques mois, que j’ai décidé de prendre cette affaire de pêche durable au sérieux. Si je veux que le petit prince et ses futurs cousins puissent vivre d’amour et d’ailes de raies, il m’appartient de faire des choix responsables aujourd’hui.

Bien sûr, j’avais déjà entendu parler de l’appauvrissement des océans, mais je crois que je n’avais pas bien mesuré la gravité de la situation : les réserves de poissons à travers le monde sont menacées par la surpêche, la surconsommation, la pollution, et des techniques de pêche qui détruisent les écosystèmes locaux. Si on n’agit pas dès maintenant, certaines espèces pourraient disparaître d’ici 2050.

Comme tous les problèmes environnementaux, celui-ci est d’une complexité abyssale — les causes en sont multiples, tout comme les implications, les effets secondaires, et les dommages collatéraux. Et si on prend en compte d’autres considérations tout aussi primordiales, tels que les taux de mercure, PCB et autres contaminants, ainsi que la nécessité de favoriser les produits locaux, l’affaire se corse et devient franchement décourageante, avouons-le. Tout le monde n’a pas vocation à devenir un expert en écologie marine, ni le temps, ni l’envie de décoder les rapports desdits experts.

Il est peut-être tentant alors de jeter l’éponge en se disant, « Je ne suis qu’une seule personne de rien du tout, je ne peux pas changer le monde, et de toutes façons, ce steak de thon rouge sur l’étal ou sur le menu a déjà été pêché, donc autant le manger. »

Eh bien non, justement. Il vaut mieux ne pas le manger, parce qu’on se trouve face à l’éternel problème de l’oeuf et de la poule (ou du caviar et de l’esturgeon, c’est presque pareil). Les restaurateurs et les poissonniers ne sont pas payés pour sauver la planète; ils sont payés pour répondre à la demande du client.

Et si ce que veut le client, c’est être sûr que le poisson ou le crustacé qu’il achète a été élevé et/ou pêché selon les principes du développement durable (c’est-à-dire d’une façon qui garantit que le volume de la population se maintient ou augmente, et dans le respect de l’écosystème auquel elle appartient), il deviendra économiquement profitable pour le restaurateur et pour le poissonnier de s’en soucier.

Alors, que faire ?

Lire la suite »

Recevez la newsletter

Une fois par mois, vous recevrez un rappel des derniers billets publiés, plus de l'inspiration et des infos exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié pour chaque nouveau billet.