Cuisiner pour soi (courgettes et pois chiches)

Zucchini and Chickpeas

Voilà à quoi ça ressemble quand je dîne toute seule.

J’ai toujours été curieuse de savoir ce que les gens cuisinent quand ils cuisinent pour eux-mêmes : certains ne voient pas l’intérêt s’il n’ont pas de public, d’autres se rabattent sur des nourritures réconfortantes qui ne nécessitent aucune préparation, certains profitent de l’opportunité de manger ce qu’ils adorent mais que leur famille honnit, et d’autres encore prennent plaisir à s’offrir précisément ce que leur appétit demande.

Je fais partie de la dernière catégorie. Les corn flakes pour le dîner, ça n’a jamais été mon truc, et les soirées que je passe seule tournent autour de ces deux décisions capitales : le film que j’ai envie de regarder, et le plat que j’ai envie de manger.

Je savoure ce conciliabule intérieur, lorsque mon cerveau se branche directement sur mon estomac, et qu’aucune autre considération n’entre en ligne de compte.

Certes, c’est de cuisine simplissime qu’il s’agit dans ces cas-là, et je n’y passe pas plus d’une demi-heure, rangement compris, mais c’est une demi-heure que j’investis avec bonheur dans ma soirée. Et ce que ces repas ont en commun, 99,9% du temps, c’est que 1- ils sont très, très axés sur les légumes, et 2- ils se mangent dans un bol, avec juste une cuillère ou une fourchette. L’idéal pour manger en tailleur sur le canapé.

Dans l’exemple ci-dessus, pris au hasard un dimanche soir il y a peu, j’ai fait sauter des petites courgettes avec une grosse échalote, j’ai ajouté des pois chiches que j’avais fait cuire à la cocotte minute un peu plus tôt ce jour-là, et en fin de cuisson j’y ai mêlé un peu de coriandre fraîche, des olives noires hachées, et des amandes concassées. Un filet de bonne huile pour finir, quelques tours énergiques du moulin à poivre, et j’étais prête pour Bridesmaids.

Après ça, le dessert peut consister en une lichette de quelque chose qui somnolerait sous la cloche à gâteau, ou bien une pomme coupée mélangée à du yaourt de brebis et du granola maison, ou encore quelques figues séchées dégustées avec un peu de chocolat noir, une gourmandise ultime dont je vous parlais déjà il y a quelques années.

Je suppose que vous voyez bien où je veux en venir : voulez-vous me dire quel genre de mangeur solo vous êtes ? Est-ce que vous cuisinez quand vous êtes seul, et si oui, qu’est-ce que vous vous faites de bon ?

  • http://tentations-culinaires.over-blog.com/ clemence

    Je me reconnais complètement dans ta description. Le petit plus chez moi : je mange ce qu’il y a dans le bol avec des baguettes :-)

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      C’est vrai que c’est chouette les baguettes ! L’avantage, c’est aussi que ça oblige à manger un peu plus lentement (à moins d’avoir vraiment acquis la dextérité des natifs :) ce qui est toujours une bonne chose quand on mange seul.

  • http://annefleur38.canalblog.com Anne

    Je suis exactement le même genre de mangeur solo que toi. J’adore me mitonner des petits plats (rapides quand même). Avoir envie d’un ingrédient bien précis, faire des expériences. Je suis incapable de manger des boîtes!
    Dernièrement, j’ai enfin trouvé du riz gluant en épicerie, un délice!

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      J’adore le riz gluant des restos thai, mais pour l’instant ceux que j’ai trouvés et essayés sont assez fades. Peux-tu nous dire où tu as trouvé le tien, et comment tu le prépares ?

  • Gaële

    Bonjour,

    Je trouve également qu’il est plus que tristounet de se laisser aller à piocher dans le paquet de cornflakes juste parce qu’on est seul(e). Alors, comme tu le décris si bien, sans en faire des tonnes, j’adore me préparer une bonne salade composée (en ce moment, pousses d’épinards, poires, roquefort, noix, tomates séchées) accompagnée d’un très bon morceau de pain. En dessert, une petite compote de pommes bio maison surmontée d’une meringue juste dorée au four… Miam !

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Ah ça, se faire une meringue juste pour soi, c’est du grand art de vivre !

  • http://orangebalsamique.canalblog.com/ liseron

    Je n’apprécie guère de manger en solo, alors quand l’obligation se présente, je mise sur des ingrédients à « très haute valeur affective ». Par exemple des févettes à la croque au sel et l’ail, du fromage franc-comtois (n’importe lesquels) avec du très bon pain complet. Un très bon verre de Bourgogne rouge et un fruit, sans oublier du chocolat également.

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      J’aime bien aussi les formules un peu pique-nique !

  • http://unflodebonneschoses.blogspot.com/ Flo

    Maman bien occupée (et allaitante, ça en rajoute !) c’est aussi vers la cuisine-minute que je me tourne. Hier justement pour le déjeuner ce fut épeautre concassé précuit accompagné de fenouil et carottes revenus avec un oignon, quelques épices indiennes et cuit le tout à l’étouffée, juste assez pour que ce soit cuit mais encore croquant. Et une toute toute petite boîte de thon blanc bio émietté par dessus, un peu de fleur de sel… c’était divin !

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Tout ça fait bien envie, et je vois que tu ne te laisses pas dépasser par les responsabilités maternelles ! :)

  • http://gourmandisesetmerveilles.blogspot.com/ Isabelle

    Je suis exactement comme toi Clotilde ! Nous nous entendrions bien, notamment sur le fait de manger dans un bol ! Je ne sais pas pourquoi, mais j’adore ça ! J’adore la cuisine asiatique, donc c’est souvent un truc sauté au wok (légumes, poulet ou crevettes, éventuellement pâte ou riz si j’en ai déjà cuit) avec quelques épices qui vont bien. Sinon, je cuisine souvent en plus grande quantité pour avoir des restes, et quand vraiment , j’ai besoin de réconfort, ce sont des coquillettes au beurre avec du jambon haché et une larme de ketchup et du fromage râpé… mais chut !

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Aaah, les coquillettes jambon/ketchup/fromage, toute mon enfance ! :)

  • http://cuisine.palats.com/coinblog Balise

    Heh, le coup du bol – je fais pareil, je préfère trimballer mon bol et une fourchette qu’une assiette, des couverts, un plateau et tout le bazar :-)
    Et pour le coup c’est bien souvent similaire aussi – avec les « pâtes aux légumes du frigo », je fais cuire des penne (parce que c’est facile à manger), je fais sauter ce qui traîne à la poêle, ce qui prend à peu près autant de temps que la cuisson des penne, mélanger, manger. Les « pâtes/poulet/crème/estragon/parmesan » sont aussi un truc que je fais les yeux fermés quand j’ai besoin d’un truc dans ce goût là parce que j’ai vraiment la flemme de faire quoi que ce soit d’autre.
    Pour sortir un peu de tout ça, j’avais monté il y a quelque temps http://menusolo.wordpress.com/ pour recenser un peu plus de trucs ; je dois avouer que je n’y ai plus posté depuis des mois, faute… d’inspiration, de temps, que sais-je.
    Mais c’est un sujet complet que de cuisiner pour soi-même :P

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Merci pour le lien, plein de bonnes idées !

  • http://artichautetcerisenoire.fr/ Artichaut et cerise noire

    Dîner toute seule? Ça ne m’arrive pas: toujours les 3 enfants avec moi. Pas question, de ne pas manger avec eux, le repas partagé est un moment trop important pour le laisser filer. Alors si je devais dîner seule? Ce serait sans doute une salade de céréales, légumineuses et légumes à l’image de la tienne ou une soupe de légumes, une tartine de pain avec un bon fromage ou un fromage blanc nappé de confiture de figues ou de tomates vertes. Une tisane ensuite avec un bon livre…

  • http://cuisineenbandouliere.blogspot.com/ Mathilda

    Bonjour Clotilde,
    Excellent le conciliabule intérieur, j’imagine bien la scène :
    Clotilde, le soir dans sa nouvelle cuisine, s’apprête à passer une délicieuse soirée avec elle-même. A l’heure de se cuisiner un bon petit plat, la réflexion se fait intense  » échalote ou bien ail ? Attention que ce ne soit pas trop sec avec ces poix chiche. Et pour finir, hop quelques olives noires, parce que c’est bon et beau ! » Le tout se terminant par qq minutes de contemplation de l’œuvre créée (mais pas trop, sinon ça refroidit).
    Personnellement, c’est spaghettis de légumes à la sauce bolognaise maison. Avec un verre de bon vin rouge, pour la santé ;)

  • http://mampetitpois.canalblog.com/ mampetitpois

    Voilà deux soirs que je dîne seule, mon menu est donc tout frais dans la tête. Le premier soir : soupe de courge mystère (un potiron long, marbré vert et blanc apporté par mes beaux-parents) à laquelle j’ai mélangé de la brousse de brebis, jambon de pays et punti (une sorte de cake auvergnat aux feuilles de blettes, oeufs et pruneaux) en tranches réchauffé à la poêle.
    Le deuxième soir, la même soupe + boudin aux châtaignes et pommes. Les deux repas ont été pris devant Global Mag (Arte). Car c’est assez rare : 1) que je dîne si tôt quand mon chéri est là. 2) que j’ai le temps de regarder cette émission que j’aime beaucoup.
    Je nous trouve tous/toutes assez cohérentes dans nos menus, c’est amusant. Je ne suis toutefois pas contre un bol de porridge réconfortant un soir d’hiver et de solitude…

  • http://www.lefrigomagique.com barbara

    Tiens c’est pas bête ce que vous dites sur les baguettes… Je devrais y penser moi qui mange habituellement assez vite !
    Mes dîners solos sont tous différents et consistent soit en un empilement de restes du frigo, soit en un bouillon type asiatique (nouilles, viande, légumes, bouillon et épices & aromates) soit en une préparation plus élaborée à base de légumes et protéines. En fait, ça dépend de mon état d’esprit !

  • http://pralinesetcaneles.blogspot.com Pralines et Canelés

    Ma dernière expérience de repas en solo remonte à quatre ans (et encore, dans la grande majorité des cas, je préparais un repas à emporter pour mon mari donc je préparais pour deux même si je le mangeais seule ensuite) et ma cuisine a beaucoup évolué depuis donc je ne sais pas trop à quoi ressemblerait un repas en solo maintenant… Même si je passe du temps en cuisine d’ordinaire, j’opterais sans doute pour quelque chose d’assez rapide, histoire de profiter de ce temps libre, bien rare avec un congé parental et deux jeunes enfants :-)

  • babz

    J’adore les repas solo. Manger en écoutant la radio…pour moi toute seule. Petits bonheurs tous simples.
    Et encore meilleurs avec dans une grande assiette (pas de bol pour moi, trop lié aux céréales ) du yaourt grec ou brebis, boulgour tiède, de la coriandre fraiche hachée, un jus de citron, et une bon filet d’huile d’olive savoureuse.
    Sain et délicieux en toute saison.

  • http://avec10doigts.over-blog.fr Anne

    Avec les enfants qui grandissent et un mari souvent en déplacement… il m’arrive de plus en plus souvent de manger seule… mais je passe tour à tour dans les différentes attitudes exposées… je n’ai pas de ligne fixe… parfois le vite-fait, parfois le « rien que pour moi », le bon p’tit plat…
    Anne

  • cat

    Dois je culpabiliser ?…:-) mais moi c’est un bon steak saignant avec une salade verte et un bon verre de rouge, tout en écoutant la radio !

  • Carole

    J’adore la recette de pizza sans croute de Nigella Lawson : 1 oeuf, 100grs de farine, 250ml de lait, sel poivre, 50grs de fromage et hop au four une demi-heure ! ensuite, chorizo en tranche dessus et re-fromage, hop 5 minutes au four le temps que tout fonde ! ça a le gout du soufflé retombé, on peut le manger avec les doigts et ça embaume la maison. Pour les soirées solos, lorsque la journée a été longue, longue, j’adore les pommes dauphines surgelées (oui, je sais…), ou me faire une semoule au lait et au caramel! A ce propos clotilde, comment réussir un caramel qui reste liquide?

    • babz

      merci de ta recette, mais es tu sûre des proportions? Ne serait-ce pas 250gr de farine pour 100ml de lait?

      Et pour le caramel, je mets du beurre afin qu’il reste liquide.

  • valérie

    Mes diners en solo quotidiens sont également toujours constitués de légumes associés à un peu de comté, pain et bien sûr un dessert gouteux clos la soirée. J’adore égalment une pomme cuite accompagnée de yaourt.
    Où achetez-vous vos yaourts de brebis, en magasin bio ou chez un fromager sur Paris?
    Très bonne journée.

  • Zoe

    Toute seule: c’est toujours une sautee des oignons, de l’ail, quelque viande de hier soir coupee en petits morceaux et sautee avec riz portugaise (aussi de hier soir), et sa sauce de l’huile d’olive, sel, et citron. Une herbe si j’en ai. Et oui, une verre.

Recevez la newsletter

Une fois par mois, vous recevrez un rappel des derniers billets publiés, plus de l'inspiration et des infos exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié pour chaque nouveau billet.