Comment ne pas pleurer

Oignon rouge

Parmi tous les petits tracas auxquels le cuisinier doit faire face, celui qui génère le plus de stratégies défensives est sans aucun doute le découpage des oignons et l’effet lacrymogène qui s’ensuit.

La raison pour laquelle cette activité fait pleurer est expliquée ici en détail, et si vous aimez comme moi vous documenter sur les enzymes et les acides sulféniques, ça vaut le détour.

Mais pour faire simple, le fait de couper un oignon libère un gaz irritant qui, lorsqu’il atteint les yeux, déclenche un réflexe de battement des paupières et de sécrétion de larmes qui ont pour but de repousser l’assaillant. Agaçant, certes, mais il faut reconnaître que tout ça est bigrement bien conçu.

Tous les oignons n’ont pas le même effet (plus ils sont frais, moins on pleure) et nous n’avons pas tous la même sensibilité, mais ça explique la quantité et la diversité de techniques — dont certaines sont délicieusement contradictoires — mises en oeuvre pour lutter contre le phénomène. Jugez plutôt.

Certains rincent les oignons à l’eau froide après les avoir épluchés, ou les hachent sous l’eau. Certains recommandent de garder les oignons au frais, ou de les mettre au congélateur quelques minutes au préalable. Certains les hachent en allant de la tige vers la racine, d’autres dans le sens inverse. Certains suggèrent de ne respirer que par la bouche, d’autres seulement par le nez, tandis que d’autres encore gardent la bouche pleine d’eau et se retiennent de rire et de tout recracher.

Certains disent qu’ils obtiennent l’immunité lacrymale lorsqu’ils portent des lentilles de contact ou mâchent du chewing gum, d’autres recommandent le port des lunettes de chimiste ou du masque de plongée. Certains vous regardent de haut en expliquant que leurs couteaux sont toujours parfaitement aiguisés et que du coup ils n’ont jamais ce problème, d’autres s’efforcent de tenir leur visage soigneusement éloigné de la planche à découper. Les romantiques aiment garder une bougie allumée sur leur plan de travail, tandis que d’autres saisissent l’opportunité de pleurer un bon coup.

Pour ma part, je n’ai essayé qu’une fraction de ces méthodes — je compte principalement sur mes lentilles pour me servir de bouclier protecteur, ou bien je rends les armes et je m’abandonne aux larmes — mais je les connaissais presque toutes, ayant ingurgité au fil des ans de très nombreuses pages de trucs et astuces dans Astrapi puis dans les magazines de cuisine.

Par contre, celle que je ne connaissais pas, c’est l’étonnante astuce livrée par Jules le mois dernier, et qui consiste à se mettre une tranche de pain en travers de la bouche pendant qu’on hache ses oignons.

J’étais assez sceptique, je l’avoue, et j’ai même vérifié la date : était-ce le premier avril, et Jules était-elle hilare dans sa cuisine en imaginant ses lecteurs avec un bout de pain imbibé de salive pendu aux lèvres ?

Mais non : on n’était que le 28 mars, et elle était tout à fait sérieuse.

Une méthode aussi inhabituelle demandait à être testée, ce que j’ai fait sans délai, en réquisitionnant le talon de mon pain au levain, et en appréciant le côté tout à la fois expérimental et ridicule de la manoeuvre. Et je suis ravie de vous annoncer que ça a marché impeccablement.

En cherchant une explication à droite à gauche, j’ai cru comprendre que le morceau de pain absorbe une partie du gaz irritant avant qu’il ne puisse atteindre les yeux ; il paraît d’ailleurs que ça marche aussi avec un morceau de sucre. Et le fait qu’il faille se concentrer pour ne pas baver sur la planche à découper pourrait bien vous faire passer le hoquet également ; ça se tente.

Je pense qu’on ne verra pas cette astuce mise en pratique de si tôt dans les émissions culinaires, mais dans nos propres cuisines, il ne tient qu’à nous de décider ce qui est classe et ce qui ne l’est pas, non ?

  • http://philomavie.blogspot.com philo

    Quelle corvée quand il faut découper des oignons mais en effet j’ai découvert que grâce à mes lentilles je n’avais pas de souci.
    J’en étais même arrivée à acheter que des oignons émincés surgelés pour éviter ça …

  • Francis

    Je n’ai pas de lentilles, alors je garde une vieille paire de lunettes de piscine dans un tiroir.
    Je ne sais pas si je suis plus ou moins ridicule avec ça qu’avec une tranche de pain dans la bouche, mais je ne pleure plus et je peux parler…

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Peut-être que par précaution vous pourriez opter pour les lunettes de piscine *et* la tranche de pain, histoire de vraiment faire rire tout le monde ? :)

  • Mélodie

    Oui, la technique des lunettes de piscine… arf ! On m’en a parlé mais j’ai jamais essayé, le ridicule ne tue pas mais bon !
    Les astuces que j’ai entendues aussi : tremper la lame du couteau dans l’eau ou alors couper les oignons assis.
    Pour ma part je ne m’embête pas, je fais le plus vite possible et si je pleure, tant pis ! Cela m’arrive aussi des fois quand je découpe des poireaux ou des échalotes… je suis comme ça moi, je suis une fille très sensible :-)

  • Hélène

    Première fois que je laisse un commentaire, même si je suis une fidèle du blog depuis de nombreuses années… mais là, je me suis imaginée avec un bout de pain dans la bouche, penchée sur mes oignons en essayant de m’empêcher de baver sur le plan de travail, et je dois dire que j’ai bien rigolé. Ce post est tout bonnement génial (même si j’ai eu peur en lisant le titre), et j’en profite pour te remercier de tout ce que m’a déjà apporté ton blog (du khoresh iranien au poulet en croûte de pain, en passant par le poulet en Römertopf et les moultes salades céréales/légumineuses), dont le style me ravit systématiquement!

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Contente de t’avoir fait rire (mais pardon pour la frayeur, ce n’était pas l’effet recherché !) et merci pour tes compliments, qui me vont droit au coeur.

  • http://scally.typepad.com Pascale Weeks

    Je ris rien qu’en visualisant la scéne. Certains disent aussi que cela dépend de la bonne qualité du couteau qui tranche plutôt que d’écraser.

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Oui, c’est vrai qu’un bon couteau (à condition qu’il soit bien aiguisé bien sûr) limite les dégâts !

  • http://babethcuisine.blogspot.com/ Babeth59

    bon, je testerai un jour où je serai certaine d’être seule à la maison…..je ne tiens pas à ce que n’importe qui me trouve en train de baver au dessus de mes oignons avec une tartine dans la bouche….mais si ça marche, pourquoi pas?

  • Benedicte

    Les lentilles constituent effectivement un petit écran, mais le coup du chewing-gum marche super bien !

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Quelqu’un disait sur la version anglaise du billet qu’on ne peut pas saliver et pleurer en même temps, ce qui me paraît étonnant, mais pourrait expliquer le coup du chewing gum ! Seul problème, je n’aime pas trop les chewing gums. Mais avec un fisherman’s friend, ça marche peut-être aussi ?

  • http://devousamoi-dominique.blogspot.com/ Dominique (De vous à moi…)

    maintenant que je n’ai plus de lentilles, je vois la différence… Par contre la façon dont on les coupe peut provoquer plus ou moins d’irritations. Avec un couteau bien tranchant et un mouvement de va-et-vient (comme les chefs) on pleure moins que lorsqu’on écrase l’oignon avec le couteau (mais tout est relatif!). Les lunettes (de piscine ou de vue) font un bon écran… et puis pleurer un bon coup cela fait quelquefois du bien et les oignons font une bonne excuse!

  • http://mumukouski.poussin.net Mumukouski

    Effectivement, il vaut mieux faire ça en privé :-) Mais si c’est efficace moi je suis partante!! Le truc de passer les oignons sous l’eau j’ai déjà testé mais ce n’était pas très convaincant

  • http://gourmandisesetmerveilles.blogspot.com/ Isabelle

    pour moi aussi, les lentilles marchent impeccablement bien ! à tel point qu’il m’arrive de me retrouver en larmes, les jours où je porte mes lunettes et non les lentilles et de me dire que vraiment, les lentilles c’est ce qu’il y a de plus efficace !!!!!

  • sylvana

    moi aussi je suis protégée par mes lentilles et je peux emincer des kilos d’oignons sans broncher !!

  • http://www.kidscreate-paris.blogspot.com LEVER

    Absolument génial ! Merci Clotilde. J’étais MDR en vous lisant et je suis bien décidée d’essayer cette technique quelque peu incongrue ce samedi lors de mon atelier de cuisine avec des enfants. Ils pleurent toujours quand ils découpent des oignons et des échalotes, et, du coup, la cuisine devient un peu pénible pour eux…
    Bonne fin de semaine,
    Ayn

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Quelle bonne idée, les enfants devraient adorer ! Vous me direz ?

  • http://artdevivre.typepad.fr/blog/ Sylvie

    D’autres propositions
    1- ne pas éplucher d’oignosn les acheter tout prêts en surgelés
    2-la bougie allumé mais il faut qu’elel soit proche et cela donne une vision romantique de votre cuisine
    3- sinon j’ai un découpe légumes que j’utilise essentiellement pour les frites mais aussi pour les oignosn en quelques secondes mon oignons est émincé pas le temps de pleurer :-))

  • http://monfiletapapillons.blogspot.com/ Agnèslamexicaine

    je découvre que ce sont sans doute mes lentilles qui m’empêchaient de pleurer! depuis des années je propage la peut-être fausse rumeur selon laquelle tirer la langue en coupant des oignons évite les larmes (la langue ferait office du morceau de pain dont tu parles). Mais maintenant je doute… ne serait-ce pas plutôt les lentilles? je dois tester! un oignon, séance tenante! (je vous tiens au courant)

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Tu m’as bien fait rire avec ta propagation de fausses rumeurs. Le Mexique entier tire la langue en coupant les oignons maintenant, c’est ça ? :)

  • RIVAS Dominique

    chacun y va de sa recette… pour ma part, je les pèle sous l’eau (non je ne fais pas de la plongée avec mes oignons !… ce sont les oignons qui sont sous l’eau !) et du coup, le gaz ne se répand pas… et je ne pleure pas.. puis je mets tout dans un robot qui tranche, hache, etc.. pendant que je me tiens à distance !!!!

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      A l’UCPA, ils proposent peut-être des stages de pelage d’oignon en plongée sous-marine ? :)

  • http://ma.cuisine.aux.epices.over-blog.com/ LAURENCEDEBENGY

    bonjour je mets de la mie de pain au bout de ma lame de couteau ou dehors qui est pas mal non plus lol

  • Fab

    Merci pour ces conseils car honnêtement, j’ai beau porter des lentilles, je pleure toujours autant!Je vais tester le coup du pain, un jour où je serai seule. Je ne sais pas si cela a un rapport mais j’ai un truc de ma mère, qui le tient de ma grand mère: lorsque la moutarde vous monte au nez (et aux yeux….au sens littéral du terme), nous avons pour habitude de respirer dans une tranche de pain et l’affreuse brulure qui fait monter les larmes aux yeux disparait illico: serait ce le même phénomène qu’avec les oignons ??? Je vais aller fouiner sur internet.

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Merci pour l’astuce, je ne connaissais pas et ça m’intrigue aussi !

  • nathalie

    un truc que j’ai appris dans une réunion Tupp.. (je crois) : tenir une allumette entre ses dents, le bout rouge à l’extérieur évidemment: aussi ridicule que le bout de pain, nettement moins bon … mais efficace !

  • Sophie

    Depuis la democratisation des couteaux en ceramique, je les utilise. Ca marche mais c’est vrai que je n’ai pas encore epluche une grande quantite a la fois. J’avais lu que le contact de l’oignon et du metal enclenchait la reaction. C’est moins poetique que la tranche de pain…

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      Je n’y avais pas pensé, il faudra que j’essaie avec mon couteau en céramique, merci pour la suggestion !

  • http://framboi.se Virginia

    J’admets que je ne te croyais pas ! (C’est parce que je pleure TOUJOURS et BEAUCOUP avec les oignons et les échalotes.) Mais ce matin j’ai employé ce truc du pain à la bouche, et voilà ! Le seul inconvénient est que je ne pourrai jamais jeter le pain trop sec, au cas où.

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      C’est vraiment étonnant, n’est-ce-pas ? Ravie que tu sois convertie aussi !

  • Marimuse

    Ma vie va changer maintenant!
    Vivement ce soir que j’essaie…

  • Marie

    Lunettes de piscine, pour moi et passer le couteau de temps en temps sous l’eau froide, ça le rince et ne lui fait pas de mal!
    J’ai aussi essayé le chewing gum, ça fonctionne et c’est moins ridicule que les lunettes, mais on le sait bien le ridicule ne tue pas….

  • Damien

    Astuce déjà donnée mais qui marche vraiment très bien : mettre une allumette. Selon la quantité d’oignon je met plus ou moins d’allumette entre mes lèvres. 3 oignons = 2 allumettes lol. Une astuce comme une autre

  • Daphné

    Souviens-toi, Tita, l’héroïne des « Epices de la passion » de Laura Esquivel… elle préconisait de mettre un démi-oignon sur la tête pour éviter les larmes. Et voilà un peu de ridicule littéraire… en revanche les pleurs à la fin du livre sont inévitables…

    • http://chocolateandzucchini.com clotilde

      J’ai lu le livre il y a des années, mais je ne me souvenais pas de ce détail, merci !

  • Canopée

    Placer une feuille de sopalin decoupée a la largeur de votre bouche. Posez la sur lèvres elle tient par la salive en haut et en bas. Pendant que vous découpez vos oignons vous respirez la bouche ouverte le souffle d’air est détourné à droite et a gauche de votre bouche empêchant les enzymes de remonter jusqu’à vos yeux

  • Sophie

    Je passe par la…je n ai pas lu tous les commentaires…mais ce qui marche super bien c est une cuillere en bois dans la bouche!Et non on ne rigole pas!

  • Nicole CHAUDET

    je coupe mes oignons sur une planche posée sous la hotte aspirante que je mets en marche en vitesse rapide. C’est très simple, et je peux même le faire devant un public sans avoir peur du ridicule et sans faire couler mon Rimmel !

Recevez la newsletter

Une fois par mois, vous recevrez un rappel des derniers billets publiés, plus de l'inspiration et des infos exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié pour chaque nouveau billet.