Le Moulin à sésame

Lorsque nous étions à New York le mois dernier, Maxence et moi avons déjeuné chez Ippudo, un nouveau restaurant de râmen qui fait partie d’une chaîne à succès au Japon. La déco était très classe et les râmen irréprochables, mais ce qui m’a le plus plu, c’est le moulin à sésame qui était posé sur la table, en pleine conversation avec le shôyu.

Il s’agissait d’un ustensile assez simple : un réservoir en plastique transparent rempli de graines de sésame, surmonté d’une manivelle rouge avec une ouverture tout en haut. Pour le faire fonctionner, il suffisait de mettre le moulin la tête en bas, et d’actionner la manivelle par sa toute petite poignée. Il en sortait alors, dans un bruit de froissement délicieux, une pluie dorée d’éclats de sésame grillé.

C’était la première fois que je voyais un pareil appareil, et immédiatement j’ai su qu’il me le fallait, ce petit chaperon rouge japonais.

Parce que nous nous trouvions en Amérique, où tout est possible, nous avons demandé au personnel du restaurant si nous pouvions par hasard leur en acheter un. Mais quoique manifestement divertis par ce coup de foudre improbable, ils nous ont répondu qu’à vrai dire, non. Le coeur serré, j’ai laissé Maxence me retirer le moulin des mains et le rendre à ses propriétaires légitimes.

On nous a bien recommandé un supermarché japonais non loin de là qui en vendrait peut-être, mais nous en sommes sortis bredouilles. Et c’est ainsi qu’a commencé ma quête, de magasin d’ustensiles en épicerie asiatique, à la recherche du moulin à sésame de mes rêves.

Et c’est de l’autre côté du continent, à Portland, dans l’Oregon, qu’elle s’est achevée. Je m’y étais rendue pour une signature chez Powell’s et Sandra, ma media escort* sur place, a eu la gentillesse de me conduire ici et là pour me montrer la ville. Elle-même cuisinière enthousiaste, elle a embrassé ma cause, et ensemble nous avons fini par atterrir chez Anzen, un petit magasin japonais tenu par la même famille depuis des lustres.

Et là, sur une étagère, se trouvaient non pas un, mais deux modèles de moulin à sésame différents. Aucun n’était exactement le même que l’original de chez Ippudo, mais je n’allais pas faire la difficile, donc j’ai simplement choisi celui qui me paraissait le mieux fini. C’était aussi le plus cher, $4.99 si mes souvenirs sont bons (et vu le cours du dollar, c’est pratiquement gratuit).

Je l’ai donc emporté avec moi en redescendant de la côte ouest (vous entendez la musique du générique ?) pour le reste de mon book tour, puis je l’ai rapporté à Paris, où j’ai pu le présenter à ses nouveaux amis, le moulin à poivre manchot (une seule main suffit pour l’actionner) et le moulin à muscade callipyge, et m’émerveiller de l’accord chromatique qu’il forme avec mon canapé.

Il est maintenant rempli de graines de sésame complet grillé, c’est mon nouveau jouet préféré, et je ne rate pas une occasion de le voir à l’oeuvre sur des carottes râpées à l’avocat, une soupe de cosses de petits pois ou une salade de fraises. Et quand il sera vide, je le remplirai d’un mélange de graines de sésame et de sel de mer pour pouvoir faire du gomasio minute (j’utilise généralement comme ratio 4 c.s. de sésame grillé pour 1 c.c. de sel).

Ah oui, et si vous êtes du genre à trouver qu’un ustensile qui n’a qu’un seul usage est un ustensile qui encombre, je me permets de vous signaler que celui-ci broie également les graines de lin. Voilà.

~~~

* Lorsqu’un auteur fait une tournée de promotion aux Etats-Unis, il est attendu dans chaque ville par un(e) media escort (oui, c’est très drôle). Il s’agit de l’agent local du publicist (l’attaché de presse de l’éditeur), chargé de conduire l’auteur aux différents événements et interviews, et de s’assurer, d’une façon générale, que tout se passe bien. Si vous voulez en savoir plus sur les étranges coutumes du book tour, vous pouvez lire mes petites chroniques de l’année dernière (en anglais).

~~~

Ippudo / où ça ?
65 Fourth Avenue, New York, NY
+1 212 388 0088

Anzen Hiroshi’s Inc. / où ça ?
736 NE Martin Luther King Blvd, Portland, OR
+1 503 233 5111‎

  • http://www.librairiegourmande.fr Débo

    Effectivement pour reprendre ton titre anglais, je n’aurai jamais imaginé en avoir besoin mais en bonne foodista, je sens que je vais partir à se recherche

  • tashatoast

    j’en veux un moi aussi. Dis Clotilde tu pourrais pas en importer un stock pour tes fidèles lectrices?

  • ula

    Bonjour!
    Je suis une japonaise de 25ans qui parle un peu de francais. Comme mon francais est nul, je ne comprends pas tout ce que vous ecrivez, mais j’aime bien votre blog!
    j’habite a Tokyo, moi aussi j’aime le ramen d’Ippudou. Le moulin a sesame, on peut trouver partout ici. Il y a beaucoup de moulin a sesame, je crois que je ne peux pas trouver la meme qu’Ippudou. Mais si vous voulez, je voudrais vous l’offrir comme un cadeau au lieu de vous dire « Merci pour ce blog (parce que je l’aime bien). »!

    Merci d’avance(je sais pas comment on finit?)

    ulala

Instagrams

Recevez la newsletter

Une fois par mois, vous recevrez un rappel des derniers billets publiés, plus de l'inspiration et des infos exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié pour chaque nouveau billet.